Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur Scène en 2022 » Nicolas Folmer au Théâtre de Caen

Nicolas Folmer au Théâtre de Caen

D 6 mai 2022     H 05:00     A Jean-Louis Libois    


Quelques jours après le splendide « Métamorphoses » (Thierry Giard, culturejazz, 01-04-22) de Régis Huby avec son Large Ensemble et l’Orchestre Régional de Normandie dirigé par Jean Deroyer, le Théâtre de Caen accueillait pour son dernier concert de jazz de la saison, le sextette de Nicolas Folmer. Grande salle pour l’un, Foyers pour le second ; dans les deux cas, les spectateurs ont accueilli avec enthousiasme ces deux concerts.
À juste titre d’ailleurs, le premier bouillonnant d’idées dans ses entrecroisements entre jazz, classique, musique contemporaine composition et improvisation et le second qui dans une inspiration multiple, délivrait d’un Miles à l’autre une musique originale. Et ce, d’autant plus que ce concert puisait une grande part de ses compositions dans le dernier enregistrement du trompettiste « Breathe » et non dans le précédent « So Miles ».
Dans « So Miles », Nicolas Folmer avait choisi de rendre hommage au magnifique trompettiste sans recourir à son répertoire. L’esprit donc plutôt que la lettre.
Cela vaut presque autant pour ce nouveau répertoire composé par Nicolas Folmer. À la fois dans le son-avec ou sans sourdine- et dans le fait de relier un jazz plus classique avec un second plus électrique voire électro avec usage de fender et de synthétiseur, comme si, d’une certaine manière, tout Miles nous était livré.
Cependant, pas de « revival » ici mais un jazz vivant et contrasté avec la complicité du bassiste Philippe Buissonnet, du batteur Stéphane Huchard, toujours très en place et du guitariste Olivier Louvel qu’on retrouvait avec plaisir en forme, coloriste subtil, fin mélodiste à ses heures et facétieux inventeur de sons. Sans oublier bien sûr, l’apport plus électro de Noé Huchard aux claviers et d’Antoine Favennec au saxophone.
« Breathe » de Nicolas Folmer, personnel et sous influence,un jazz très inspiré.

Nicolas Folmer : trompette
Antoine Favennec : saxophone
Noé Huchard : claviers, synthétiseur
Olivier Louvel : guitare
Stéphane Huchard : batterie
Philippe Buissonnet : contrebasse


NICOLAS FOLMER . Breathe
Cristal Records

Dans la même rubrique

7 décembre – Romain Pilon Trio au Sunset (Paris)

4 décembre – Blind IO, aveugle et vache ?

3 décembre – Le Pérégrin revient au jazz, enfin presque

2 décembre – L’homme des Damps

30 novembre – Noces translucides