« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Eric LE LANN / Jannick TOP : une belle énergie

Eric LE LANN / Jannick TOP : une belle énergie

 :: :: Le Lann / Top :: ::

D 22 juin 2007     H 15:13     A Jacques Chesnel    


D’abord une surprise, convenons-en : cette rencontre entre le trompettiste majuscule, natif breton et le maître bassiste, marseillais de naissance, a de quoi étonner illico, non ?... d’autant que, si on jouait à l’aveugle, pourquoi pas (le fameux blindfold test qu’on pratique entre copains pour se piéger), c’est bien Miles Davis (tel que le définissait Laurent Cugny dans son livre Électrique Miles : 1968 – 1975, éditions Birdland 1993), qui sortirait gagnant dès le premier titre…. et plus encore avec Spirit (tiens !, dans l’esprit de ?)…eh bien, perdu, c’est bien lui Eric Le Lann, au passé jazzistique bien pourvu, fidèle partenaire de Martial Solal (leur Portrait in black and white et les différentes formations du pianiste)… et Jannick Top, complice de Christian Vander dans Magma puis accompagnateur et directeur musical de différentes vedettes de variétés. Des « monstres » donc que le service de presse compare à l’air et le feu !.... si on veut.

Eric Le Lann et Jannick Top - « Top » -  voir en grand cette image
Eric Le Lann et Jannick Top - « Top »
Nocturne - 2007

Les deux leaders ont fait appel à des musiciens tels que le guitariste également chanteur Lionel Louéké (entendu avec Herbie Hancock) et le jeune et talentueux batteur Damien Schmitt (plus quelques invités de bon choix) pour l’interprétation de compositions originales co-signées. Réunion savante d’ambiances contrastées, alternance de musique acoustique et électrique, diversité des couleurs (sombres pour les deux derniers titres), une indiscutable cohésion. Au total, un disque foisonnant d’une belle énergie (Middle class) ou groovy à souhait (It’s so blue) au cours duquel le trompettiste se surpasse dans l’émission des aigus et autres suraigus et où le guitariste exprime l’étendue de son talent précoce, soutenus par un bassiste et un batteur irréprochables ainsi que des invités à la/leur hauteur.

Une production impeccable.

Une rencontre étonnante, tonnante et détonante.

Un album fortement recommandable et donc fortement recommandé.


>Le Lann - Top - Nocturne NTCD418 - distribution Nocturne.

  • Eric Le Lann (trompette),
  • Jannick Top (basses),
  • Damien Schmitt (batterie, percussions),
  • Lionel Louéké (guitare, voix),
  • Invités : Jean-Marie Ecay (guitare sur 1 et 6), Olivier Hutman (claviers sur 6), Fabien Colella (claviers, computing), Bruno Ribera (saxo, flûte sur 1et 5), Christophe Nègre et Thomas Faure (saxo sur 1 et 5)

1/ Middle class. 2/ Today. 3/ Spirit. 4/ It’s so blue. 5/ Soul. 6/ Babylone. 7/ Back time trip. 8/ Mysterious city. 9/ The silent track.


> Liens :

Rechercher

Partager, commenter et plus...

Page Google+ CultureJazz Page Facebook CultureJazz twitter RSS 2.0

Articles les plus récents

23 janvier – MIKMÂÄK a 20 ans

21 janvier – Marseille en novembre...

18 janvier – Pile de Disques de janvier 2018

17 janvier – Les Pérambulations Du Pérégrin - 82

15 janvier – Cinq disques en vitrine - janvier 2018

12 janvier – [revue] 2017, année centenaire et bicentenaire

7 janvier – L’Écho des Lunes - janvier 2018

3 janvier – WEST, à Paris

27 décembre 2017 – Au commencement, la trompette ...

22 décembre 2017 – Les Pérambulations Du Pérégrin - 81

20 décembre 2017 – PAN ! : L’hiver (à Caen)

18 décembre 2017 – ANIMAL... à Paris

16 décembre 2017 – Six disques en vitrine - décembre 2017 #2.

14 décembre 2017 – Lettre ouverte

13 décembre 2017 – Quatre garçons dont Le Van