« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » VOICE MESSENGERS : les voix de Lalo

VOICE MESSENGERS : les voix de Lalo

Lumières d’automne

D 3 septembre 2007     H 07:48     A Thierry Giard    


Avec la « bénédiction » sincère et enthousiaste de Mimi Perrin (la fondatrice des légendaires Double Six) auteure du texte d’introduction du CD, Thierry Lalo nous présente le nouvel enregistrement des Voice Messengers,, le groupe vocal qu’il a fondé en 1993 dans une première formule à 11 chanteurs.

Voice Messengers - « Lumières d'automne » -  voir en grand cette image
Voice Messengers - « Lumières d’automne »
Black & Blue - dist. Socadisc - 2007

Aujourd’hui, cet ensemble s’est organisé comme un big band dans le respect de la parité sur le plan vocal (4 femmes, 4 hommes). Il atteint une maturité et une certaine stabilité dans son effectif rassemblé autour d’une solide section rythmique (Les inoxydables Philippe Soirat ou François Laudet - à la batterie - et Gilles Naturel -la force tranquille de la contrebasse !-).

Sur un répertoire reprenant des thèmes désormais classiques (Stolen Moments, Love for sale, Too close for comfort...), Thierry Lalo propose des arrangements qui respectent la forme originale tout en apportant une touche personnelle sur de nombreux textes en français. Une des particularités des Voice Messengers réside dans le recours à des textes de poètes de renom. Ainsi pour l’Albatros de Charles Baudelaire et Les cloches de Guillaume Apollinaire. Les grands de la chanson française ne sont pas oubliés : Trénet pour Que reste-t-il de nos amours traité avec une belle sensibilité et Henri Salvador (& C°) pour Mademoiselle...

L’écoute de cet album séduisant, plein de swing et de vitalité mais sans grandes surprises confirme le bien qu’on peut penser de cet ensemble dans ses prestations sur scène. Thierry Lalo est un perfectionniste qui ne laisse rien au hasard et demande le meilleur à sa formation. Le résultat est là : un disque de musique qui pourrait être populaire tout en étant de grande classe. Comme la production est très soignée, l’invitation de solistes de haut vol vient réhausser les couleurs de l’ensemble. Mimi Perrin peut être confiante : la relève est bien assurée !

On remarquera la qualité de l’enveloppe graphique de ce disque : Bernard Amiard signe là une réalisation qui nous rappelle son travail pour le défunt label OWL records il y a quelques années... Et n’oublions pas les photos signées Christian Ducasse !


> Les Voice Messengers - « Lumières d’automne » - Black & Blue BB 694.2 - distribution Socadisc.

Amélie Payen, Isy Aston, Chloé Cailleton, Solange Vergara : voix /
Manu Inacio, Larry Browne, Sylvain Bellegarde, Vincent Puech : voix /
Thierry Lalo : piano, arrangements, direction musicale / Gilles Naturel : contrebasse / Philippe Soirat ou François Laudet (sur 2, 6, 8, 11, 15) : batterie

Invités : Jérôme Barde : guitare sur 4 / David Newman : vibraphone sur 6 & 8 / Pape Dieye : percussions sur & 13 / Glenn Ferris : trmbone sur 10 / Patricia Ouvrard : scat solo sur 11 / Jean-Loup Longnon : trompette sur 12 et scat solo sur 15 / Jesper Holm : percussions vocales sur 16.

1. Stolen moments / 2. Too Close for comfort / 3. Chanson d’automne / 4.Que reste-t-il de nos amours ? / 5. L’albatros / 6. I can’t help it / 7. A la mumière du jour (arrangement Laurent Cugny) / 8. It’s only a paper moon / 9. Les cloches / 10. When the night turns into day / 11. Love for sale / 12. In a sentimental mood / 13... Miss Jones ? / 14. Cry me a river / 15. Mademoiselle / 16. Bonus : Chanson d’automne (remix)


> Liens :