« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » La Marmite Infernale : soulevez donc le couvercle !

La Marmite Infernale : soulevez donc le couvercle !

Envoyez la suite

D 4 novembre 2007     H 10:53     A Thierry Giard    


La recette de la longévité n’est pas évidente à réussir mais pour vieux sages et les nouvelles recrues de la lyonnaise ARFI [1], elle ne pose aucun problème. Pour preuve, ce nouveau disque de la vénérable Marmite Infernale.

on aime !
on aime !

Tout est une affaire de dosage entre les éléments originels, ces bases solides indispensables à la réussite de l’entreprise, des Villerd, Bolcato, Rollet, Gibert, Mereu..., ces éléments intégrés de longue date, des Charbonnier, Boiton, Garcia, Autin et de nouveaux ingrédients, un apport de sang neuf pour la fougue et l’enthousiasme, Aussanaire, Brochard, Bost (tiens, un guitariste !). Il faut savoir aussi modifier la carte et l’ordonnancement des composantes : plus de piano mais une guitare, un trio de batteries et deux contrebasses. Le big-band standardisé ce n’est pas leur bol de soupe !

La Marmite Infernale - « Envoyez la suite » -  voir en grand cette image
La Marmite Infernale - « Envoyez la suite »
Arfi AM042 - dist. Abeille Musique - nov. 2007

Ne reste plus alors qu’à soulever le couvercle alors que le feu ronfle sous la marmite. Quelle énergie ! D’aucuns pouvaient penser, dire ou écrire il y a peu que cet orchestre commençait à ronronner. Musique de papys ? Ah ! si toute la jeunesse pouvait avoir l’énergie et la créativité de cette académie du bouillonnement parfumé, on aurait brûlé depuis longtemps les icônes des musiques formatées en tous genres...

Voilà donc cette marmite là lancée dans une gargantuesque fête aux saveurs les plus folles. Dès la Camisole d’ouverture, on se sent pris dans l’étau d’une musique en surchauffe, orgie de cuivres, fanfare en folie... puis le feu s’apaise et se dessinent alors de savants alliages de rythmes, des agencements complexes venus de l’imagination collective. Car ce disque est avant tout un hymne au collectivisme créatif. Les compositions sont un peu les cadavres exquis des poètes surréalistes : commencées par l’un, prolongées par un autre, terminées par un troisième : composites mais cohérentes. C’est sans doute de là que vient le caractère particulier de ce disque où l’écriture et l’improvisation suivent des chemins solidement entremêlés.

Là où on pourrait craindre une musique dépersonnalisée et disparate, jaillit une célébration de l’invention collective vécue passionnément : le miracle de le vitalité associative de l’ARFI. L’humour est toujours présent dans les titres (c’est une marque de fabrique), à travers les plages, sur le Parquet Fayet où dansent Roméo et Juliette (la voix de Guy Villerd !), dans Les Pompes d’où coule l’eau vive (oui, oui !) avec un final très free-jazz comme au bon vieux temps (le ténor « aylerien » de Guy Villerd)... Cette bande de jeunes (d’esprit) ne s’interdit rien, pas même l’ouverture tonitruante, guitare à fond et trombone en délire de Aïe, Aïe, Aïe. On pourra s’arrêter sur la Suite Météo(qui commence presque comme du Weather Report !), temps calme et bourrasques, , une petite merveille de construction où s’enchâssent les séquences rythmiques et mélodiques pour permettre l’expression libre des solistes (Alain Gibert, les trompettistes...) jusqu’à l’orage des tambours (Michel Boiton...) avant un final où gazouille le sopranino de Jean-Paul Autin. Tout l’art de la Marmite est là : invention, finesse, folie, plaisir du jeu !

En cadeau final, l’un hymne radieux d’Hélicir, magique et plein de vie !

Allez, garçons, envoyez la suite et sachez entretenir le feu qui vous anime !


> La Marmite Infernale - « Envoyez la suite ! » - ARFI AM042 - distribution Abeille Musique (parution 8 novembre 2007)

La Marmite Infernale :

  • Jean Aussanaire, Jean Paul Autin, saxophones soprano et alto
  • Eric Vagnon, saxophone baryton
  • Guy Villerd, saxophone ténor
  • Patrick Charbonnier, Alain Gibert, trombone
  • Jean-François Charbonnier, tuba
  • Jean Mereu, Frédéric Roudet, trompette
  • Xavier Garcia, samplers
  • Olivier Bost, guitare
  • Jean Bolcato, Eric Brochard, contrebasse
  • Michel Boiton, Christian Rollet, Alfred Spirli, batterie, percussions
  • Thierry Cousin, son

+ invités : Damien Sabatier, saxophone sopranino, et Franck Pilandon, saxophone ténor (sur 4 & 9

Enregistré en 2006.
Compositions originales des membres de la Marmite Infernale.

01. Camisole / 02. Romeo et Juliette au parquet Fayet / 03. La Boîte / 04. El Mais / 05. Les Pompes / 06. Aïe Aïe Aïe / 07. Jolie Montagne / 08. Suite Météo / 09. Helicir


> Liens :


[1Association à la Recherche d’un Folklore Imaginaire - Maison créée en 1977 !