« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » CAROLINE : jeu de pistes sur Monaco

CAROLINE : jeu de pistes sur Monaco

« Monaco » sur Label Bleu

D 3 mars 2008     H 21:30     A Thierry Giard    


Caroline... Monaco...

N’allez pas croire que la médiatique et sulfureuse princesse se soit soudain convertie au jazz ! Ce disque brouille les pistes, entraîne l’auditeur dans un palais des glaces où on joue à se perdre... Troublant, souvent, mais intéressant aussi pour qui se prend au jeu.

A la tête du quartet Caroline, on trouve Sarah Murcia, élève de J-F Jenny Clark, musicienne sans œillères balançant sa contrebasse du jazz (Magic Malik, Steve Coleman) au rock, aux marges de la variété parfois (Higelin, C. Couture). Compositrice et leader, on la remarque aussi en soliste comme dans l’introduction de Fat Boy George.

Caroline - « Monaco » -  voir en grand cette image
Caroline - « Monaco »
Label Bleu - dist. Harmonia Mundi / fev. 2008

A ses côtés, on trouve des fines lames du jazz vif et créatif, disciples de Steve Coleman autant que d’Ornette, curieux des fusions les moins banales dans les musiques actuelles.

Gilles Coronado, entre Thôt, le Gros Cube (etc.), trouve dans les compositions de S. Murcia des espaces pour ses audaces de guitariste branché. On le remarque en particulier dans Twot, en étroite complicité avec Olivier Py, saxophoniste à la sonorité droite et tranchante. A la batterie, Franck Vaillant allie la musicalité du percussionniste (Twot...) et la force de frappe du batteur de rock (Monaco, Hello Darling...).

On notera la contribution importante des invités. Airelle Besson, à la trompette, se positionne ici dans un univers proche de Rockingchair, le quintet qu’elle co-dirige avec Sylvain Rifflet. Vic Moan, chanteur américain de Paris participe à cet album sur des chansons auxquelles il donne une teinte rock, un peu désinvolte, un rien sophistiquée à la manière de Brian Ferry ou de John Cale, souvent associé à une voix féminine qu’on suppose être celle de Sarah Murcia... Ainsi, I did acid with Caroline, Hey Baby et Hello Darling sont des intermèdes dans un univers oscillant entre douceur et rudesse.

Un disque qui aura le charme de la diversité sans concessions pour certains et sans doute les défauts d’un assemblage disparate pour d’autres. A vous d’écouter pour trancher !

> On notera que ce disque est bien publié par Label-Bleu au moment où le fameux label basé à Amiens traverse une crise grave et difficile. A suivre ?


> Caroline - « Monaco » - Label Bleu - Distribution Harmonia Mundi

Sarah Murcia : contrebasse / Gilles Coronado : guitare / Olivier Py : saxophones ténor et soprano / Franck Vaillant : batterie

invités : Airelle Besson : trompette / Vic Moan : chant et mandoline

1.I Did Acid With Caroline / 2.Avec Un Pote / 3.Twot / 4.Hey Baby / 5. Talaguala / 6.Taka / 7.Monaco / 8.Mami Et Grischka / 9.Hello Darling / 10.Lw / 11. Fat Boy George / 12. F8


> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.