« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Entretiens, portraits. » Entretien du collège : Javon Jackson (2008)

Entretien du collège : Javon Jackson (2008)

Une interview express au dernier Festival A Vaulx Jazz

D 20 mars 2008     H 22:17     A Yves Dorison    


Quand et comment êtes-vous venu au jazz ?

Vers 10 ans. mes parents avaient une énorme collection de disques. J’ai donc écouté beaucoup de musique en grandissan.t parents jouaient diiférents genres musicaux, rythm’ n’ blues, jazz.J’ai choisi le jazz pour toutes ces raisons.

Javon Jackson, 13 03 2008 -  voir en grand cette image
Javon Jackson, 13 03 2008
Tribute to Art Blakey
A Vaulx Jazz 2008

Qu’aimez-vous le plus dans le jazz ?

J’aime le fait que le jazz est toujours changeant. Chaque soir, on joue différemment. Les choses ne sont jamais les mêmes quand on joue du jazz. Il y a toujours un truc qui arrive de surprenant. J’aime ça.

Combien de dates faites-vous chaque année ?

Sur une année, je joue environ soixante-dix pour cent du temps.

Est-ce la première fois que vous venez à A Vaulx Jazz ?

Je suis désolé mais je ne me souviens pas. Je suis venu à Lyon par le passé avec Philip Harper. Nous avons peut-être jouer ici.

Vous jouez avec beaucoup de monde ?

Oui, beaucoup. Ces temps-ci, je joue avec le « Tribute to Art Blakey », la semaine prochaine le grand Cedar Walton, ensuite avec mon propre groupe. Je jouerai bientôt aussi avec Les McCann.

Votre plus beau souvenir de concert.

C’est peut-être bien vous ! C’est très rare que des jeunes intéressés par la musique viennent me voir et m’interroger sur mon parcours. Alors je me souviendrai de cela et c’est mon meilleur souvenir à ce jour !

Qui est votre idole ?

Il y a beaucoup de musiciens que j’aime. Art Blakey a été très important dans ma vie. Parmi les saxophonistes qui sont mes mentors, il y a Charlie Parker, Sonny Rollins, Joe Henderson, John Coltrane...

Miles Davis ?

Oui, Miles Davis, mais ce n’est pas un saxophoniste ! Personne n’est un grand mentor en fait. Après tout, Benny Golson peut en devenir un lui aussi, et d’autres encore, parce que l’on apprend énormément d’eux. C’est difficile de n’évoquer qu’une personne. Il y a tout ceux que je viens de citer et ceux que j’ai oublié de nommer !

Avec quel artiste voudriez-vous jouer ?

Prince, Aretha Franklin, Bob Dylan, Stevie Wonder, Herbie Hancock, et il y en a plein d’autres.

Propos recueillis par Léa Vacher, Aurélien Faure, Louis Giraud et Benoît Pittion, élèves de cinquième 3 du Collège j.B. De La Salle de Lyon, dans le cadre d’un Projet Artistique et Culturel « Jazz & Musiques Actuelles ».


> Lien :


Voir en ligne : http://www.javonjackson.com/