« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Fabien Mary et Hugo Lippi

Fabien Mary et Hugo Lippi

D 9 avril 2008     H 12:54     A Jacques Chesnel    


[!sommaire]

Confirmations

FABIEN MARY : « Four and four »

Fabien Mary - « Four by Four » -  voir en grand cette image
Fabien Mary - « Four by Four »
Elabeth records - 2008

Il y a maintenant quelques années que Fabien Mary, le trompettiste, a intégré la cour des grands, expression un peu passe-partout parfois galvaudée mais qui en l’occurrence convient parfaitement ; ici, dans ce nouveau disque on tient pour acquis ses dons de compositeur (sept titres sur onze) et d’arrangeur certainement dûs à sa longue collaboration dans diverses formations orchestrales dans lesquelles il fit ses classes (encore une formule) ; mais là avouons qu’il nous bluffe aidé en cela par des partenaires à sa hauteur.

On sait que dans le jazz moderne, à la suite du pionnier John Kirby et son sextette (« le plus petit des grands orchestres »), les petites formations attachent autant d’importance à la notion d’arrangement que les grandes, cela permettant de constituer une « signature ».

Fabien Mary signe donc là (comme d’illustres prédécesseurs tels Tadd Dameron, Gigi Grice, Oliver Nelson ou Gerry Mulligan, celui du Concert Jazz Band) un disque abouti ; il a ajouté à son quartet quatre souffleurs parmi les meilleurs ce qui lui permet de s’exprimer dans une sorte de synthèse hard bop/west coast que cet octette magnifie sans aucune nostalgie avec un enthousiasme convaincu et convaincant. En plus d’être devenu l’un des trompettistes français les plus attachants (ses solos sur From This Moment On et Hide And Seek), Fabien Mary dé/montre sa science de combinaisons sonores originales, un « son » personnel vivifié par la présence constante de son complice de toujours le guitariste Hugo Lippi dont les interventions étonnent sur tous les tempos.

En ce qui concerne les prestations de cette formation en concert, je vous renvoie à l’article de Thierry Giard au sujet d’un concert à Granville en octobre 2007.


> FABIEN MARY : « Four and four » - Elabeth ELA 621059 - dist.Spirale

FABIEN MARY (trompette, arrangements) PIERRICK PEDRON (saxophone alto), DAVID SAUZAY (saxophone ténor, flûte), JERRY EDWARDS (trombone), THOMAS SAVY (saxophone baryton, clarinette basse), HUGO LIPPI (guitare), FABIEN MARCOZ (contrebasse), MOURAD BENHAMMOU (batterie)

1/ Four and Four. 2/ Blue Argus. 3/ My Ideal. 4/ Run and Blow. 5/ A Foggy day. 6/ From This Moment on. 7/ But Beautiful. 8/ Hide and Seek.
9/ B.G. 10/ You Know, I Mean. 11/ Jungleblues.

Enregistrement en avril 2007


> Liens :

HUGO LIPPI : « Who cares »

Hugo Lippi - "Who caresé -  voir en grand cette image
Hugo Lippi - "Who caresé
Elabeth Records - 2008

On retrouve ici le guitariste leader d’un trio guitare-orgue-batterie qui n’est pas sans rappeler celui que forma Eddy Louiss dans les années 60 avec René Thomas et Kenny Clarke (leur inoubliable version de You’ve changed) ou plus récemment Emmanuel Bex.

Certes, si Florent Gac n’a pas encore atteint le niveau de ses prédécesseurs (talent néanmoins très prometteur), son accompagnement permet à Hugo Lippi de démontrer ses talents d’interprète dans un répertoire original car composé de titres peu souvent joués maintenant hormis Lil’ Darlin toujours sujet à de fines digressions ; il faut être fin connaisseur de standards pour inscrire à son répertoire la petite perle qu’est Just Like A Butterflay That Caught In The Rain et l’interpréter de tendre façon en solo, véritable petit bijou, comme l’est également son interprétation de Grooveyard du merveilleux pianiste que fut Carl Perkins.

Ainsi que l’écrit fort justement Marc Fosset expert ès-guitare : je ne sais pourquoi, mais il me semble que notre aîné René Thomas aurait particulièrement apprécié la finesse, l’humour et le feeling d’Hugo. Quant à Mourad Benhammou, saluons la générosité de son drumming dans les deux formules, pugnace en octette, attentif en trio, toujours irréprochable, impeccable.


> HUGO LIPPI : « Who cares » - Elabeth ELA 621058 - distr. Spirale

HUGO LIPPI (guitare), FLORENT GAC (orgue Hammond), MOURAD BENHAMMOU (batterie)

1/ Sunday In New York. 2/ Punjab. 3/ Limehous Blues. 4/ Indian Summer.
5/ My Latin Brother. 6/ Tema De Amor Por Gabriela. 7/ Thermo.
8/ Grooveyard. 9/ Lil’ Darlin. 10/ Who Cares. 11/ Just Like A Butterfly That Caught In The Rain. 12/ New Year.

Enregistrement en janvier 2007


> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.