« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Entretiens, portraits. » Entretien : Andy Emler (2008)

Entretien : Andy Emler (2008)

Nicole et Bernard Videmann nous proposent une méga rencontre avec Andy Emler

D 23 avril 2008     H 11:38     A    


En ce printemps 2008, l’emploi du temps d’Andy Emler, pianiste, compositeur, chef-agitateur d’orchestre(s) est très chargé entre concerts et festivals en trio, avec le MégaOctet et la célébration de son « Andyversaire » le 16 mai avec des invités de marque (la Coupole - Combs La Ville) !

Ajoutons à cela la parution d’un DVD passionnant le 9 mai sur le label In Circum Girum (Andy Emler « On air » : trio, MégaOctet + Marc Ducret) : Andy est décidément incontournable !

Après un concert éblouissant à Vaulx en Velin (69) le 13 mars 2008, Andy Emler a su se rendre disponible et confier quelques propos passionnés à Nicole & Bernard Videmann. Après avoir été diffusé aux auditeurs de RCT sur les ondes du 99.3FM Lyon / www.radio-rct.com, un extrait de cet entretien vous est proposé ici et vous trouverez l’intégralité dans le document « PDF » joint à cette page.


Qu’en est-il du MégaOctet ? Ne sont-ils que 8 + 1 ? En exercice depuis 20 ans maintenant, il est certain que le MégaOctet est toujours neuf.

Andy Emler - mars 2008 -  voir en grand cette image
Andy Emler - mars 2008
à Vaulx en Velin - photo © Yves Dorison

> Pourquoi ce nom de MégaOctet plutôt que Nonet pour désigner votre orchestre de neuf musiciens ?

« Il y a une raison bien précise à cela : d’abord le MégaOctet est un orchestre de huit musiciens qui s’est retrouvé très vite à neuf, dès la première formule d’ailleurs et je pensais surtout à l’informatique. L’orchestre est né en 1989 (il aura donc 20 ans l’année prochaine). En 89, l’ordinateur, l’informatique montait en flèche. Je me suis alors dit que tous ceux qui auraient vu la veille le MégaOctet en concert ou l’auraient écouté sur CD penseraient alors à moi le matin au bureau en allumant leur ordinateur et en voyant partout »mégaoctet" (du nom de l’unité de mémoire informatique).

Depuis vingt ans nous sommes toujours neuf mais la formule instrumentale a changé. Au début c’était beaucoup plus électrique mais cet orchestre a toujours été un réservoir, un laboratoire des improvisateurs, toutes générations confondues, qu’ils soient venus du rock, du trash-metal, du jazz, de la pop ou de la musique contemporaine : il y a eu des musiciens issus de pays très différents. En vingt ans on peut estimer à près à une centaine les musiciens qui ont participé au MégaOctet. En ce moment on a une formule qui fonctionne vraiment comme un groupe de rock : les neuf musiciens sont toujours les mêmes et sont extrêmement complices : l’orchestre fonctionne à merveille.

Andy Emler - « On Air » -  voir en grand cette image
Andy Emler - « On Air »
DVD - Label In Circum Girum - mai 2008 - dist. Socadisc

> Comment avez-vous réussi ce challenge de fédérer, de canaliser l’énergie de tous musiciens qui sont tous leaders de leur propre groupe ? Quelle est donc votre force ?

A cela il y a plusieurs réponses.
C’est d’abord la musique du compositeur qui appelle des musiciens, tous virtuoses par ailleurs. Ce sont ensuite ces musiciens qui aiment la musique, qui ont envie de la jouer : il s’agit ensuite de trouver le compromis entre l’espace d’improvisation et l’espace d’écriture pour que cela fonctionne.

(...)



> Lire l’intégralité de l’entretien ci-dessous :

Andy Emler 2008 -  PDF - 130.6 ko
Andy Emler 2008

> Entretien enregistré et transcrit par Nicole & Bernard Videmann / Radio RCT, Lyon

> Mise en page, publication et photos : Yves Dorison.


> Liens :