« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2009 » Invitations au voyage : Éric Séva et Renaud Garcia-Fons

Invitations au voyage : Éric Séva et Renaud Garcia-Fons

Deux disques pour des musiques aux couleurs chaudes.

D 20 mars 2009     H 08:28     A Thierry Giard    


Pour exprimer leur goût des musiques aux couleurs chaudes et aux contours lumineux, le saxophoniste Éric Séva et le contrebassiste Renaud Garcia-Fons ont constitué chacun un quartet qui s’écarte légèrement des conventions du jazz en intégrant l’un comme l’autre un accordéon et quelques touches de cajón, cette caisse de bois sud-américaine très en vogue en ce moment.

Deux disques qui, au final, ne manquent pas de caractère. Qui en douterait quand on connaît le sérieux et le talent de leurs auteurs ?

Éric Séva : « Espaces croisés ».

Éric Séva : « Espaces croisés » -  voir en grand cette image
Éric Séva : « Espaces croisés »
Le Chant du Monde / Harmonia Mundi

Eric Séva aime se souvenir qu’il était un enfant du bal, de la danse sur parquet ciré, des musiques populaires et des images qu’elles suggèrent. Dans Folklores Imaginaires, son précédent album, il tissait les fils de sa vie de musicien dans un répertoire séduisant. Espaces croisés en est la suite logique. Où l’on voit combien la danse et les musiques venues d’horizons plus ou moins lointains bercés par l’exotisme des cultures hispaniques peuvent être le ferment d’une œuvre sensible et sincère.

En faisant appel à Lionel Suarez, accordéoniste très sollicité dans le (et hors du) jazz, Éric Séva fait tournoyer des effluves de tango (Crossroad) , de valses et de funk (Transit) sur des compositions qui ne cèdent en rien à la facilité (Les roots d’Alicante évoque les mélodies d’Egberto Gismonti) . La thématique est construite avec intelligence pour créer des climats variés qui semblent ravir des solistes inspirés. On apprécie de retrouver là William Leconte, pianiste polyvalent, compagnon de route de Jean-Luc Ponty et habile utilisateur des claviers.

Remarquable au saxophone baryton où il allie vélocité et richesse de la sonorité (Transit), Eric Séva nous rappelle encore ici qu’il excelle aux saxophones soprano et sopranino (Espaces croisés comme une chanson nostagique). On sait qu’il compte désormais de nombreux fans (on en connaît autour de Coutances !) qui ne vont pas tarder à se précipiter sur ce nouvel opus et ils (elles !) auront sans doute raison. Espaces Croisés est un disque plein de charme(s) que certains amateurs de jazz sans fard trouveront peut-être un peu « fabriqué » ou trop lisse. Encore une affaire de goût !

- Ce quartet se produira au festival Jazz Sous Les Pommiers à Coutances (Manche/France), le samedi 16 mai 2009 à 21h.

Renaud Garcia-Fons : « La Línea del Sur »

Renaud Garcia-Fons : « La Línea del Sur » -  voir en grand cette image
Renaud Garcia-Fons : « La Línea del Sur »
ENJA / Harmonia Mundi

Depuis belle lurette, Renaud Garcia-Fons semble s’être libéré de l’étiquette « jazz » à laquelle renvoie sa contrebasse et sa participation à l’ONJ de Claude Barthélémy, entre autres.

Avec sa basse à 5 cordes et un jeu d’archet sans pareil hors du monde de la musique classique, R. Garcia-Fons a développé un projet unique qui fait de lui un globe-trotter des musiques populaires et savantes. De ses origines hispaniques, il a conservé une attirance particulière pour les musiques de l’ouest de la Méditerranée et de l’Amérique du Sud. Ce disque se situe totalement sur cette ligne.

En optant cette fois pour un quatuor de musiciens choisis pour leur personnalité, R. Garcia-Fons a assuré la réussite de son projet. David Venitucci (comme Lionel Suarez cité plus haut) contribue au renouveau de l’accordéon en France. Il occupe ici une place de choix qui vient étoffer les couleurs souvent flamenco de la rythmique guitare-percussions. Tour à tour soliste (à l’archet le plus souvent) ou dans le rôle plus conventionnel du contrebassiste rythmicien, Renaud Garcia-Fons déroule ses étonnantes arabesques, faisant chanter son instrument sur une large tessiture. On se laisse facilement séduire par l’exotisme des couleurs qui se dégagent d’arrangements subtils mais aussi par le swing qui ramène explicitement au monde du jazz (Caballera de mi Amor).

Un disque très recommandable pour sa musique et ses images, en particulier celles que contient le livret : une sélection de photos qui se succèdent comme un carnet de voyages.

> Éric Séva : « Espaces croisés » - Le Chant du Monde CDM137 - distribution Harmonia Mundi

Eric Séva : saxophones baryton, soprano et sopranino / William Leconte : piano et Nord Lead / Lionel suarez : accordéon et bandonéon / Pierre-François « Titi » Dufour : batterie et cajón

Enregistré en 2008.

01. Résonances / 02. Crossroad / 03. Espaces croisés / 04. Place Duodurum / 05. Pont des Arts / 06. Transit / 07. Les roots d’Alicante / 08. Identité vagabonde

Compositions : Éric Séva.


> Renaud Garcia-Fons : « La Línea del Sur » - ENJA - ENJ9527-2 - Harmonia Mundi

Renaud Garcia-Fons : contrebasse à 5 cordes, compositions, arrangements, textes / David Venitucci : accordéon / Kiko Ruiz : guitare flamenco / Pascal Rollando : percussions // Esperanza Fernandez : vocal sur 2, 5, 11 (invitée)

01. La Línea Del Sur / 02. Caballera De Mi Amor / 03. Gare Saint Charles / 04. Valsería / 05. El Agua De La Vida / 06. La Silhouette / 07. Nada / 08. Agua Dulce / 09. Cante Del Barco / 10. Veré / 11. Enamorada

Enregsitré au printemps 2008.


> Liens :