« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2010 » Jazz perce-neige dans le Calvados.

Jazz perce-neige dans le Calvados.

15, 16 et 17 janvier 2010.

D 29 janvier 2010     H 15:07     A Thierry Giard    


En ce début janvier 2010, la neige est venue recouvrir la Basse-Normandie d’un épais manteau immaculé. Une situation bien ordinaire pour un finlandais ou un canadien mais qui, dans nos contrées dites tempérées, génère une sacrée pagaille... Il en aurait fallu plus encore pour geler l’énergie des acteurs du jazz en Basse-Normandie, autour de Caen en particulier. Comme le redoux s’amorçait, le jazz polymorphe à contribué au léger réchauffement du climat grâce à la vitalité d’organisateurs prêts à braver toutes les situations. De plus, le collectif lillois Circum était l’invité d’honneur du Collectif Jazz de Basse-Normandie pendant ces trois jours. Une occasion pour découvrir sur scène deux « locomotives » de cette dynamique association : le quartet Happy House et le Circum Grand Orchestra. Par ailleurs, le théâtre célébrait le retour d’un enfant du pays, Emmanuel Bex. Il se passait aussi des choses intéressantes à Camion Jazz, aux portes de la ville mais il faudrait alors maitriser l’ubiquité !

Voici donc les échos d’un weekend à peine exceptionnel (tant le jazz est vivant sur Caen)...

> Vendredi 15 janvier 20h - Le DOC - Saint Germain d’Ectot

ELWOOD & GUTHRIE

JPEG - 41.2 ko
Elwood & Guthrie : Will Guthrie (batterie) et Scott Stroud (banjo, chant) au DOC, janvier 2010.
Photo © CultureJazz

Le DOC, comprenez « Le Doigt dans l’Oreille du Chauve », c’est la déclinaison rurale de la loft-generation des années 70. Un vaste atelier, en plein cœur d’une commune de 300 âmes a été recyclé en habitation (celle de Jean-Baptiste Perez - saxophoniste, compositeur, acteur du Collectif Jazz de basse-Normandie -...) et abrite des salles de répétition et une ébauche de salle de spectacle qui deviendra totalement opérationnelle après les gros travaux prévus en février. Ajoutons une bibliothèque ouverte au public et nous avons un espace privé, géré par une association, ouvert vers la population locale pour que la culture vivante devienne une réalité en milieu rural. Une utopie qui se concrétise. Ce lieu qui vit déjà intensément et ce n’est qu’un début...

Sur la scène, en première partie, le duo constitué de Scott ’Elwood’ Stroud (voix, banjo), l’américain et de Will ’Antboy’ Guthrie (batterie, percussions ), l’australien. Une formule atypique déclinée avec beaucoup de fraicheur et d’inventivité qui assemble des structures traditionnelles propres à la « littérature » pour banjo (entre des influences irlandaises et rengaines country des Appalaches) désarticulées/réarticulées dans un dialogue riche et poétique avec la batterie qui décline sa palette de rythmes et de couleurs très libres. Une formule stimulante et chaleureuse !

HAPPY HOUSE

JPEG - 34 ko
J. Favreuille (sax), J-L. Landsweert (batterie), N. Mahieux (contrebasse) et O. Benoît (guitare)
Photo © CultureJazz

Avec Happy House, on est en présence d’une sorte de power-quartet qui sait canaliser l’énergie des musiques électriques haute-tension dans un cadre très structuré par une écriture basée sur des modules qui mettent en relation ou en opposition les quatre protagonistes. Un concept original et inventif qui reste accessible, référé autant (sinon plus) aux univers du rock qu’au jazz dont il garde toutefois l’esprit de liberté. Cette formation sans leader est largement alimentée (en compositions) par le guitariste Olivier Benoît, soutenue par la paire rythmique irréprochable que forment Jean-Luc Landsweert (batterie) et Nicolas Mahieux (contrebasse). L’ensemble est cimenté par les phrases et les riffs du saxophone ténor de Julien Favreuille. Le disque nous avait laissé une impression forte et l’écoute de cette formation sur scène permet de mieux percevoir encore la richesse de la formule. Du solide, vraiment !

> Samedi 16 janvier 17h - Foyers du Théâtre (« Jazz dans les Foyers ») et 22h - B.A.M. - Caen

OPEN GATE TRIO : Emmanuel Bex - Francesco Bearzatti - Simon Goubert

JPEG - 43.8 ko
F. Bearzatti (sax), S. Goubert (batterie), E. Bex (orgue)
Photo © CultureJazz

Emmanuel Bex était de retour dans sa ville natale, autant dire qu’il n’a pas ménagé ses efforts sur son orgue Hammond. Pour l’occasion, il présentait le trio Open Gate, sa porte ouverte sur un jazz ludique et plein de vie où il échange avec deux fortes personnalités : le saxophoniste et clarinettiste italien Franceso Bearzatti et le batteur Simon Goubert.

Après un concert savoureux dans les foyers du théâtre, devant un public comblé mais parfois surpris par les cheminements souvent aventureux suivis par le trio, la soirée s’est prolongée au BAM (Bar des Amitiés Musicales). On ne pouvait trouver un lieu mieux nommé pour rassembler les amis normands d’Emmanuel Bex et prolonger les conversations musicales autour du trio. On se souviendra de l’aisance du trio sur les standards (la maîtrise polyrythmique impressionnante de Simon Goubert !), de la générosité d’Emmanuel Bex, intarissable et attentif, cultivant l’art du dialogue avec les invités (parmi lesquels Jean-Benoît Culot, Michel Douville, Nicolas Leneveu - un saxophoniste qui progresse à pas de géant ! -...). Un moment chaleureux où s’exprime toute la force du jazz.

> Dimanche 17 janvier 17 h - Conservatoire de Caen

Pour sa série de concerts « Jazz Dudim », le Collectif Jazz de Basse-Normandie a dû migrer de l’Espace Puzzle, indisponible, vers le Conservatoire de Caen en investissant le Petit Auditorium. L’affluence record avec une salle comble a prouvé que ce changement de lieu n’avait pas eu d’effets négatifs d’autant plus que le haut niveau artistique de ce concert en deux parties a contribué à la réussite.

Cédric GRANELLE Trio

JPEG - 29.8 ko
Cédric Granelle Trio
Cédric Granelle (piano), Lucas Henri (contrebasse), Jean-Benoît Culot (batterie) - © CultureJazz

Inévitablement, la référence à Bill Evans s’impose à l’écoute de ce pianiste au jeu raffiné, mesuré mais jamais dénué de swing. Cédric Granelle transmet rapidement une impression de sérénité sans faiblesse à travers un discours qui sait emmener l’auditeur dans un univers d’équilibre. Professeur d’écriture au conservatoire de Caen, investi dans le jazz autant que dans le domaine des musiques « sérieuses », il a trouvé en Jean-Benoît Culot un batteur attentif, stimulant et complice. Le trio a trouvé l’équilibre parfait grâce à Lucas Henri, contrebassiste jeune et talentueux, parfaitement à l’aise dans ce contexte où il s’exprime avec assurance et efficacité.

Sur des compositions personnelles de belle facture et quelques standards de grande classe, le trio a pu faire la preuve de ses qualités pour jouer une musique toute en finesse. Un vrai régal !

Circum Grand Orchestra à Caen le 17 janvier 2010. -  voir en grand cette image
Circum Grand Orchestra à Caen le 17 janvier 2010.
Photo © CultureJazz

CIRCUM GRAND ORCHESTRA

Atmosphère bien différente ensuite avec l’arrivée sur scène des douze pacifiques gladiateurs de Circum organisés en Grand Orchestra [1]. Un collectif qui a le sens de l’accueil puisqu’on y retrouve Jean-Baptiste Perez au saxophone alto en lien avec le CJBN [2] et Christophe Rocher, fondateur de Penn Ar Jazz association très active en Finistère. Le répertoire du concert reprend largement le programme du disque tout neuf, Le Ravissement, un petit bijou d’écriture pour orchestre sérieusement dépoussiérée et pleine d’invention. Largement alimenté par le guitariste Olivier Benoît, le C.G.O. propose une musique pleine d’énergie, résolument contemporaine donc nourrie d’influences multiples organisées avec beaucoup d’intelligence et de profondeur. En optant pour une construction par strates, en refondant totalement l’organisation de l’orchestre (plus de structures en sections, comme dans les big-bands), cet ensemble propose une musique qui a du corps, du cœur et qui titille l’intellect.

Au-delà de l’écoute du disque, le concert permet de voir l’orchestre à l’œuvre et de mieux percevoir et comprendre les structures et les modes de jeu qui l’animent. Une forte impression !

JPEG - 31.1 ko
Circum Grand Orchestra : ravis !
Photo © CultureJazz

> Liens :


[1Circum Grand Orchestra : Christophe Motury : trompette / Christian Pruvost : trompette / Jean-Baptiste Perez : sax alto / Julien Favreuille : sax tenor / Christophe Rocher : clarinette / Stefan Orins : piano / Olivier Benoît : guitare / Sébastien Beaumont : guitare / Nicolas Mahieux : contrebasse / Christophe Hache : basse / Jean-Luc Landsweerdt : batterie / Peter Orins : batterie

[2Collectif Jazz de Basse-Normandie : www.cjbn.fr -

Dans la même rubrique

20 décembre 2010 – Aaron GOLDBERG Trio à Lausanne

13 décembre 2010 – Dan TEPFER Trio à Lyon

12 décembre 2010 – Murat Öztürk Trio à Caen le 11 décembre 2010.

10 décembre 2010 – LA BOÎTE DE JAZZ... ou les vicissitudes ambulantes de l’amateur fâché

9 décembre 2010 – DPZ et Zarbituric en concert