« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2010 » De l’Orient à l’Occident : jazz issu de l’immigration.

De l’Orient à l’Occident : jazz issu de l’immigration.

D 17 décembre 2010     H 16:25     A Thierry Giard    


Nous réunissons trois disques qui ont en commun les origines orientales de leurs auteurs. Le guitariste Rez Abbasi est moins connu en France que le saxophoniste Rudresh Mahanthappa mais il n’en est pas pour autant à son coup d’essai et crée une musique qui ne manque pas de personnalité. On n’est pas loin du coup de maître !

Rudresh Mahanthappa, lui, a initié un projet avec le saxophoniste vétéran Bunky Greene. Une rencontre à deux saxophones alto qui force l’admiration.

Ces trois disques récents reflètent une fois encore la vitalité de la sphère musicale actuelle de Brooklyn autour de l’« Indo-Pak coalition » (pour reprendre l’intitulé d’un trio rassemblant Mahanthappa, Abbasi et le batteur-percussionniste Dan Weiss).

Rez ABBASI : « Things to come »

Rez ABBASI : « Things to come » -  voir en grand cette image
Rez ABBASI : « Things to come »
Sunnyside Communications

Né à Karachi, au Pakistan, le guitariste Rez Abbasi a quitté son pays à 4 ans et a grandi dans le sud de la Californie. Son cursus scolaire puis universitaire l’a orienté rapidement vers la musique. En étudiant jazz et classique, il a gardé une place dans son cœur pour ses origines indo-pakistanaises jusqu’à retourner vers ses racines pour suivre l’enseignement d’un maître percussionniste indien.

Avec sept disques à son actif, Rez Abbasi n’est plus un nouveau venu même s’il n’a guère fait parler de lui de ce côté de l’Atlantique. Son dossier de presse est parsemé de quelques éloges venus de Pat Metheny, Dave Liebman et de quelques plumes de la presse spécialisée aux USA... Écoutons ses deux derniers albums pour nous faire une opinion !

Dans l’ordre chronologique, Things to come (enregistré et publié en 2009) présente le guitariste dans le contexte d’un quintet augmenté d’un violoncelliste sur deux plages et d’une vocaliste formée aux techniques traditionnelles en Inde (sur quatre titres). On repère immanquablement la présence de Vijay Iyer au piano et de Rudresh Mahanthappa au saxophone alto, deux références contemporaines du jazz qui partagent avec Rez Abbasi des racines dans les Indes Orientales.

L’esthétique de cet album se réfère assez explicitement au courant conduit par Steve Coleman. Des structures rythmiques sophistiquées et complexes soutiennent l’habillage mélodique très travaillé de l’ensemble. Si on sait reconnaître désormais toutes les qualités des deux complices Iyer et Mahanthappa, on découvre toute la richesse du jeu de Rez Abbasi, un musicien qui reste attaché au phrasé du jazz et sait faire sonner son instrument sans abuser d’artifices. Incisif, volubile, mais jamais envahissant ni démonstratif, le guitariste sait trouver la juste place dans le collectif. Quand interviennent les volutes mélodiques de la voix de Kiran Ahluwalia, on s’étonne d’abord de la présence de ce chant dans un tel contexte avant de se laisser charmer et convaincre. Bien loin de toute connotation exotique ou world-music, cette référence aux origines de trois des cinq membres du quintet donne aussi du caractère de cette musique. Une impression renforcée, dans Air Traffic où le violoncelle esquisse une arrière plan très sobre qui donne une profondeur de cette composition avec l’appui solide du contrebassiste Johannes WeidenMeuller et du batteur Dan Weiss.

Ce Things to come permettra d’entrer de belle manière dans l’univers d’un guitariste qui a su se faire une place sur le label franco-new-yorkais de François Zalacain, Sunnyside Records.

RAAQ - Rez ABBASI Acoustic Quartet : « Natural Selection »

Rez ABBASI : « Natural Selection » -  voir en grand cette image
Rez ABBASI : « Natural Selection »
Sunnyside Communications

En cette année 2010, on retrouve Rez Abbasi sur le même label Sunnyside dans le contexte assez différent d’un quartet avec le vibraphoniste Bill Ware qui met en avant des sonorités essentiellement acoustiques comme le suggère l’intitulé : « Natural selection ».

  • Plus de vent ou de voix cette fois mais les vibrations subtilement entremêlées des cordes, des lames, des peaux, bois et métaux au service d’une musique très mélodique portée par une rythmique souple et swinguante.

Dans ce contexte, Rez Abbasi s’exprime exclusivement sur des guitares acoustiques qui apportent d’une plage à l’autre, des nuances dans les couleurs sonores. En solo sur le thème final, Ain’t no Sunshine (un tube des seventies du chanteur Bill Withers), le guitariste combine une sonorité qui oscille entre la tradition américaine du dobro ou de la steel-guitar à les effluves de cordes orientales. Un final qui parachève un fort beau disque où l’on remarque la connivence entre les musiciens et, en particulier des alliages guitare / vibraphone (Abbasi / Ware) qui ne sont pas sans rappeler les quartet de Gary Burton avec Pat Metheny, autrefois. Une référence qui situe à sa juste place la qualité du travail de Rez Abbasi.

Cet opus est un complément intéressant au disque précédent puisqu’il livre une autre facette du travail d’un guitariste qui ne manque ni d’idées, ni de talent. De bien belles choses sont encore à venir... Un homme à suivre !

Rudresh MAHANTHAPPA & Bunky GREEN : « Apex »

Rudresh MAHANTHAPPA & Bunky GREEN : « Apex » -  voir en grand cette image
Rudresh MAHANTHAPPA & Bunky GREEN : « Apex »
PI Recordings / Orkhêstra

Au départ, il y a l’admiration pour un maître. Ensuite, une recontre au hasard (?) d’une jam-session en Allemagne en 2008 qui aboutit à une collaboration plus régulière... Et c’est ainsi que le saxophoniste Rudresh Mahanthappa s’est associé à Vernice « Bunky » Green (né en 1935), saxophoniste alto comme lui, de 36 ans son aîné.

Bien plus qu’un disque à deux voix, c’est une vraie musique d’ensemble qu’on écoute avec bonheur dans Apex. D’ensembles devrait-on écrire car la batterie change de mains selon les titres. Rien moins que Jack DeJohnette au début et à la fin et le très méritant et excellent Damion Reid pour les autres titres.

  • À 75 ans, Bunky Green ne cherche plus à courir d’une scène à l’autre. Il a depuis longtemps préféré transmettre son savoir dans le cadre d’universités à Chicago puis en Floride. Au contact des jeunes génération, il a gardé une vitalité artistique épatante au point qu’il est bien difficile de percevoir un décalage « historique » entre les phrasés et l’expressivité de Green et Mahanthappa.

C’est à François Moutin, le français de l’équipe, que revient l’honneur d’ouvrir le disque avec quelques lignes de contrebasse denses et profondes. Un petit passage modal sur lequel Rudresh Manhanthappa évoque l’Inde de ses racines avant que le dialogue ne s’engage avec Bunky Green sur un tempo soutenu.

on aime !
on aime !
  • L’ensemble de l’album est une réussite totale qui doit une partie de sa cohésion au positionnement du très brillant Jason Moran au piano. Son toucher robuste et l’intensité de ses notes tressent le lien harmonique entre les solistes et l’assise rythmique avec une grande intelligence.

On pourrait craindre que la rencontre de deux altistes soit une joute courtoise et une opposition de styles mais Apex présente au contraire une association dans laquelle on ressent une profonde complicité et un grand respect mutuel. En proposant chacun cinq compositions de leur cru, les deux solistes ont construit un ensemble parfaitement cohérent, généreux et créatif.

Du jazz d’une vitalité remarquable, dans la dynamique du temps qui passe. L’histoire du jazz nourrit leur présent et les générations s’enrichissent mutuellement.

Remarquable !

M.S.G. : « Tasty » -  voir en grand cette image
M.S.G. : « Tasty »
Plus Loin Music / Harmonia Mundi.

> à écouter aussi : M.S.G. : « Tasty » - Plus Loin Music PL4537 - distribution Harmonia Mundi.

On retrouve Rudresh Mahanthappa dans le trio « transatlantique » M.S.G. avec, à ses côtés, le batteur néerlandais aux racines indiennes Chander Sardjoe et le bassiste irlandais Ronan Guilfoyle.

Le disque paru récemment sur le label (breton !) Plus Loin Music présente leur travail qui applique les techniques complexes de la musique indienne à une jazz en trio qui ne manque pas d’énergie.

Nous avons présenté cet album au mois de novembre dans notre « tourne-disques »... (Lire ici - image n°22/35).

> Rez ABBASI : « Things to come » - Sunnyside Communications SSC 1236 - distribution Naïve (France) / www.sunnysiderecords.com

Rez Abbasi : guitares, compositions / Vijay Iyer : piano / Rudresh Mahanthappa : saxophone alto / Kiran Ahluwalia : chant traditionnel d’Inde (sur les plages 2, 3, 4 et 6) / Johannes Weidenmueller : contrebasse / Dan Weiss : batterie / Mike Block : violoncelle sur 2 et 7

01. Dream State / 02. Air Traffic / 03. Hard Colors / 04. Things To Come / 05. Why Me Why Them / 06. Within Sanity / 07. Realities Of Chromaticism / 08. Insulin

Enregistré à Brooklyn (NY-USA) en janvier 2009.

> Rez ABBASI : « Natural Selection » - Sunnyside Communications SSC1264 - distribution Naïve (France) / www.sunnysiderecords.com

Rez Abbasi : guitares acoustiques, compositions sauf 1, 3, 9, 10 / Bill Ware : vibraphone / Stephan Crump : contrebasse / Eric McPherson : batterie

01. Lament (Nusrat Fateh Ali Khan)/ 02. Pakistani Minor / 03. Personal Mountains (Keith Jarrett) / 05. Up On The Hill / 06. When Light Falls / 07. Bees / 08. Blu Vindaloo / 09. New Aesthetic / 10. Punjab (Joe Henderson) / 11. Ain’t No Sunshine (Bill Withers)

Enregistré à Brooklyn (NY - USA) en mai 2010.

> Rudresh MAHANTHAPPA & Bunky GREEN : « Apex » - PI Recordings PI35 - distribution Orkhêstra

Rudresh Mahanthappa, Bunky Green : saxophone alto / Jason Moran : piano / Francois Moutin : contrebasse / Jack DeJohnette : batterie (sur 1, 2, 9, 10) / Damion Reid : batterie (sur 3, 4, 5, 6, 7, 8) /

01. Welcome (RM) / 02. Summit (RM) / 03. Soft (RM) / 04. Playing with Stones (RM) / 05. Lamenting (BG) / 06. Eastern Echoes (BG) / 07. Little Girl, I’ll Miss You (BG) / 08. Who ? (RM) / 09. Rainer and Theresia (BG) / 10. The Journey (BG)

> Liens :

© Association CultureJazz® - décembre 2010 - www.culturejazz.net®

Dans la même rubrique

24 décembre 2010 – Collection hiver 2010-2011 #

19 décembre 2010 – À vos fourneaux ! Recettes al dente.

11 décembre 2010 – Rafael ZALDIVAR : pianiste singulier.

8 décembre 2010 – Les étoiles 2010 : les disques favoris !

5 décembre 2010 – Disques : Collection d’automne #3