« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2013 » Les TÊTES DE JAZZ d’Avignon (suite...)

Les TÊTES DE JAZZ d’Avignon (suite...)

Journée du 15 juillet.

D 10 août 2013     H 12:45     A Florence Ducommun    


Comment aller sur toutes les scénes jazz proposées cet été, sans faire un choix cornélien ?

Ainsi, entre Jazz à Porquerolles et Jazz à Junas, suis-je arrivée à bloquer toute l’après-midi du 15 juillet pour me mettre à la fraîche dans la salle de concert de l’AJMI [1] à Avignon, et écouter quatre groupes bien différents pour vous en conter mon ressenti...

Tout d’abord, un peu de tristesse de voir que le public n’était pas vraiment au rendez-vous. Première édition, certes, et il faut du temps pour installer une nouvelle manifestation. Pierre Villeret, directeur artistique de l’AJMI s’est beaucoup démené pour diffuser ce projet et il devrait en récolter les fruits plus tard.
L’intention était aussi d’amener les programmateurs, nombreux au moment du festival de théâtre, et de leur proposer une interface avec les musiciens. Apparemment, mission accomplie car beaucoup ont eu des propositions, donc ce n’est pas si mal !

Patrice Soletti - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Patrice Soletti - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Guillaume Séguron - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Guillaume Séguron - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Lionel Garcin - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Lionel Garcin - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun

En premier, j’ai écouté le trio de Guillaume Séguron « Solo pour trois »,ce trio (Guillaume Seguron, contrebasse ; Patrice Soletti, guitare et Lionel Garcin, saxophone alto) faisant partie de la sélection 2013 de Jazz Migration. Je les avais écoutés lors de leur résidence à l’AJMI il y a 2 ans où ce projet était né,encore à l’ébauche. Là,le papillon est sorti de sa chrysalide, magnifique, complexe, intellectuellement difficile d’accès et pourtant, je me suis laissée embarquer... Le CD est sorti sous le label AJMIseries (« Solo pour trois » - AJM22).

Marc Demuth - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Marc Demuth - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Michel Reis - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Michel Reis - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Paul Wiltgen - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Paul Wiltgen - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun

Petite pause à l’ombre du Palais des Papes, puis en route pour écouter le trio luxembourgeois Reis - Demuth - Wiltgen. J’avoue ma totale adhésion et mon enthousiasme pour cette formation rien de plus classique. Mai quelle joie et vitalité (d’autant plus que j’avais gagné leur CD il y a quelques mois en écoutant Openjazz sur France Musique !). Bref,les voir en chair et en os a été réjouissant.
Michel Reis le pianiste vit à présent à New-York et son premier CD incluant ses compatriotes luxembourgeois Marc Demuth à la contrebasse et Paul Wiltgen à la batterie, est sorti ce printemps sous le label Laborie Jazz. Il a déjà remporté un franc succés, avec un petit côté E.S.T. (chronique du disque sur CultureJazz.fr en mars 2013)
Wiltgen vit également aux Etats Unis et tous trois ont collaboré avec des musiciens prestigieux,après leur association en 1998.

Hasse Poulsen - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Hasse Poulsen - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Daniel Erdmann - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Daniel Erdmann - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Edward Perraud - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Edward Perraud - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun

Repause et en voiture pour (ré)écouter Das Kapital plays Hanns Eisler, car j’avais eu l’occasion de les entendre déjà à Paris en septembre dernier à l’Atelier du Plateau au moment du festival Jazz à la Villette.
Là, je crois qu’il est presque inutile de décrire le bouillonnement jouissif qui est sorti par les fenêtres et les portes de l’AJMI !
Une fois de plus, Edward Perraud a fait voler ses cymbales. Presque impossible à prendre en photo tant il ne tient pas en place avec ses éternelles Repetto rouges aux pieds et sa mèche de cheveux qui saute sans arrêt. Je me suis demandée s’il avait été un enfant hyperactif ou pas ?
Ses comparses Daniel Erdmann aux saxophones et Hasse Poulsen à la guitare suivent sans problème cet énergumène « 100 000 volts » avec un humour bien rôdé et décalé. Nous sommes tous sortis Kapitalistes !

Rémi Sciuto (avec Fred Pallem) - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Rémi Sciuto (avec Fred Pallem) - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Fred Pallem - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Fred Pallem - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun
Juliette Paquereau (avec Fred Pallem) - Avignon, juillet 2013 -  voir en grand cette image
Juliette Paquereau (avec Fred Pallem) - Avignon, juillet 2013
© Florence Ducommun

Et enfin, dernière session de l’après-midi avec Fred Pallem et le Sacre du Tympan. Que dire à ce sujet (?) sans nier la qualité des musiciens et leur travail énorme ! Eh bien, ma déception devant les reprises de la musique de film de François de Roubaix, anecdotes comprises, pas toujours gaies comme celle du morceau au titre prémonitoire que Roubaix avait composé avant son décès en plongée au fond d’une grotte sous marine...
L’une invitée surprise en la personne de la chanteuse Juliette Paquereau, du groupe pop Diving with Andy, m’a laissée totalement de marbre... Bref,j’ai trouvé que Fred Pallem collait trop à la musique de François de Roubaix, sans doute trop familière... et pas assez digérée, avec un grain de folie qui manquait indéniablement...


> À lire aussi sur CultureJazz.fr :


> Lien :


[1Association Jazz et Musiques Improvisées

Dans la même rubrique

19 janvier 2014 – [En écho] À Lyon, Nicolas Folmer invitait et enregistait...

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #1

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #2

2 janvier 2014 – Nuit bleue à la Vapeur de DIJON

1er janvier 2014 – Minino GARAY au Triton