« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Didier LEVALLET « Voix croisées »

Didier LEVALLET « Voix croisées »

« Passion jazz » en quintet féminin-masculin.

D 13 mai 2014     H 12:20     A Jacques Revon    


Deux hommes, l’un à la contrebasse, le second à la batterie ont partagé la scène dijonnaise de la Vapeur avec trois charmantes jeunes femmes. Didier Levallet leur a confié les trois voix mélodiques instrumentales de son quintet(tte) : Airelle Besson (trompette), Sylvaine Hélary (flûtes), Céline Bonacina (saxophones baryton et alto).
Chacune des trois mène une carrière déjà très remarquée et s’implique dans un grand nombre de projets. Je vous invite à aller jeter un coup d’œil sur le web [1] pour découvrir leur riche parcours personnel porté par la passion du jazz.

JPEG - 31.2 ko
François Laizeau, Didier Levallet, Céline Bonacina, Airelle Besson, Sylvaine Hélary : Voix Croisées à Dijon.
© Jacques Revon

Le duo rythmique, quant à lui, se fréquente depuis fort longtemps et leur complicité instrumentale est reconnue ! Les trajets personnels de ces deux musiciens chevronnés se sont croisés de multiples fois sur des scènes de jazz et se croisent encore. .

Didier Levallet - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
Didier Levallet - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon

Didier Levallet et François Laizeau aiment la mélodie, la finesse harmonique, l’improvisation et l’écoute des autres.
Partout où ils se produisent, c’est leur « passion jazz » qu’ils font partager. Pour preuve, au fil du temps, leur propre engagement dans de nombreux projets pédagogiques comme par exemple les fameux stages de « Jazz à Cluny » (aujourd’hui « Jazz campus en Clunisois ») créés il y a déjà 37 ans (J’ai eu la chance d’y participer plusieurs fois en tant que stagiaire). Si vous le pouvez, prenez la route de la Bourgogne du sud cet été, vous ne le regretterez pas : le festival 2014 se déroulera du 16 au 23 août (lire ici). Vous y découvrirez des ateliers où les générations se rencontrent, communiquent et partagent leurs expériences pour le plaisir de jouer du jazz ensemble.
Didier Levallet est à l’origine de cette ouverture au jazz pour tous et conserve encore la direction artistique de ces ateliers toujours très prisés.
François Laizeau a lui aussi participé à plusieurs reprises à ces stages en tant que musicien et enseignant.
Enfin, je n’oublierai pas de rappeler que Didier Levallet a dirigé l’Orchestre National de Jazz de 1997 à 2000 (François Laizeau y était !).

Créé en 2013, le projet « Voix Croisées » est une création qui marie jazzwomen et jazzmen, écriture et improvisation.

François Laizeau, Didier Levallet - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
François Laizeau, Didier Levallet - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon
Céline Bonacina, Airelle Besson, Sylvaine Hélary - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
Céline Bonacina, Airelle Besson, Sylvaine Hélary - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon

Les découvertes.... de Didier Levallet.

Didier Levallet avait déjà eu l’idée d’un tel quintet en 2004 lors de l’écriture de « Songes,Silences » (2011 - label Sans Bruit).
Pour « Voix Croisées » Didier contacte en 2012 les trois talentueuses musiciennes venues de divers horizons musicaux. Il prend le temps de leur présenter son projet puis obtient leur accord pour bâtir ce collectif.
La rencontre fut, dit-il, « progressive ». Il fallait d’abord proposer, imaginer le rôle, la place de chacune et de chacun dans cette aventure nouvelle.

Pour Didier, la fin de l’année 2012 fut donc entièrement consacrée à une écriture précise des compositions mais aussi à l’élaboration d’une conception rythmique plus libre. Chaque musicien(ne) choisit ses chorus. En janvier 2013 l’ensemble répète. Arrive alors le printemps et la création à l’Europa Jazz Festival du Mans le 12 mai 2013 suivie par d’autres concerts : Chalon sur Saône, Montpellier, Cluny, Nevers… En un an et demi une vingtaine de concerts : bilan satisfaisant !

Didier Levallet, Céline Bonacina à Dijon - mai 2014 -  voir en grand cette image
Didier Levallet, Céline Bonacina à Dijon - mai 2014
© Jacques Revon
François Laizeau - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
François Laizeau - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon
Airelle Besson (et Céline Bonacina) - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
Airelle Besson (et Céline Bonacina) - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon
Sylvaine Hélary - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
Sylvaine Hélary - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon
François Laizeau - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
François Laizeau - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon
Céline Bonacina - Dijon, mai 2014 -  voir en grand cette image
Céline Bonacina - Dijon, mai 2014
© Jacques Revon

L’ouverture et la pratique du jazz aux femmes…..

Pour Didier Levallet, c’est grâce à l’enseignement du jazz dans les écoles de musique et les conservatoires que les femmes peuvent désormais partager la scène avec les jazzmen. Avant, selon lui, il leur était presque impossible d’approcher cette musique (si on excepte les chanteuses et quelques musiciennes d’exception !), alors que dans la musique dite « classique » des femmes jouent depuis fort longtemps.
Aujourd’hui elles sont, dit-il, « rassurées sur leur capacité à jouer en compagnie des hommes ». Cette ouverture pédagogique qui a tant tardé leur a permis d’enfin intégrer pleinement ce monde du jazz.

Dans ce quintet(te), c’est un vrai régal pour notre oreille mais aussi pour nos yeux. Équilibre, harmonie, partage, grâce, couleurs, tout est réuni. Une image forte et collective avec, en plus (ce qui n’est pas toujours le cas) une certaine recherche de l’esthétisme. Sachez-le, les trois jeunes jazzwomen y sont certainement pour quelque chose.

Beaucoup d’empathie aussi de la part de François Laizeau. Le batteur construit son discours comme un peintre élabore sa toile, au fur et à mesure de ce qu’il entend et de ce qu’il voit. Les évocations des trois solistes se succèdent, elles lui fournissent toutes les couleurs de sa palette et François peint...
Didier Levallet, lui, travaille comme toujours au plus près de son instrument avec une totale passion, au service des autres. Le regard parfois attendri des trois jeunes femmes ne trompe pas...

Didier me confiera : « Je suis très heureux ! ».
Ce collectif est désormais pour lui comme pour nous, une belle page de son histoire avec le jazz.

> La Vapeur Club - Dijon (21) - Soirée Jazz Kabaret - le mercredi 7 mai 2014 à 20h30.
Didier Levallet Voix Croisées : Didier Levallet : contrebasse, compositions, arrangements / Sylvaine Hélary : flûtes / Airelle Besson : trompette / Céline Bonacina : saxophones alto et baryton / François Laizeau : batterie

JPEG - 57.8 ko
François Laizeau, Céline Bonacina, Airelle Besson, Didier Levallet, Sylvaine Hélary : Voix Croisées à Dijon.
© Jacques Revon

À écouter (et voir) le 27 mai 2014 à 20h30 dans le cadre du festival Jazz sous les Pommiers à Coutances (Manche).

> Lire aussi sur CultureJazz.fr :


> Liens :


[1liens ci-dessous et cf. CultureJazz.fr. ndlr