« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2014 » Trois Duos

Trois Duos

Charlie Haden & Jim Hall ; Kenny Barron & Dave Holland ; Keith Jarrett & Charlie Haden

D 13 septembre 2014     H 07:55     A Pierre Gros    


Charlie HADEN and Jim HALL : « Charlie Haden and Jim Hall »

Charlie HADEN and Jim HALL : « Charlie Haden and Jim Hall » -  voir en grand cette image
Charlie HADEN and Jim HALL : « Charlie Haden and Jim Hall »
Impulse !
On aime ! -  voir en grand cette image
On aime !

Cet enregistrement à présent historique devant le public Montréalais, d’un silence et respect presque monacal, pourrait tenir lieu de testament, testament à plus d’un titre.
Que ce concert ait eu lieu il y a plus de 20 ans n’y change rien : le son (avec un brin de souffle dû aux conditions de l’enregistrement public), les couleurs ne sont pas seulement celles d’une époque mais aussi d’un art.
On peut toujours gloser sur les personnes, le monde n’est pas peuplé d’anges alors laissons nous porter par la musique qui ne raconte rien si l’on en croit Igor Stravinsky. Pourtant il doit bien y avoir quelque chose de tapi là entre les notes et les rythmes, des tropismes, des sentiments fugaces et indicibles ?
Alors, de cette musique, que peut on en dire ? Si l’on s’en tient aux productions de ses dernières années on trouverait ici Charlie Haden presque volubile, un euphémisme mais surtout d’une justesse sans faille dans son intonation et ses choix musicaux (magnifique solo sur Body and Soul). Quant à Jim Hall son art musical, sa simplicité, son goût nous laisse sans voix : un jeu, un son d’une infinie délicatesse, sans effets superfétatoires (un brin d’effet chorus de ci de là), aucune vulgarité bluesy mais du blues. Une science harmonique à l’écoute et non démonstrative, des codas, des développements, des transitions non pour jouer des Xliards de notes mais pour rebondir à propos dans le sens de la musique, des accompagnements en interaction. Ici on est à l’école de l’écoute et de l’humilité.
Louons ici les dieux de nous avoir donné en Jim Hall et Charlie Haden deux dieux de la musique, mais c’est l’immensité musicale (et c’est peu dire) de Jim Hall qui nous fait chavirer dans cet enregistrement.
Quant à Charlie il danse…

Kenny BARRON – Dave HOLLAND : « The Art Of Conversation »

Kenny BARRON – Dave HOLLAND : « The Art Of Conversation » -  voir en grand cette image
Kenny BARRON – Dave HOLLAND : « The Art Of Conversation »
Impulse !

Autre duo, autre ambiance, autre contexte : celui de musiciens bien vivants. Aucune comparaison possible avec l’enregistrement précédent ou celui qui va suivre, nous sommes ici en studio, on y joue mainstream dans la grande tradition.
Certes on pourrait dire que nous avons déjà entendu ça quelque part. Que l’on ne vienne pas chercher ici la folie ou l’exubérance. Non ! Nous sommes plutôt dans la rigueur artisanale du travail bien fait, musique taillée et mûrie sur scène. Les tenons et les mortaises s’emboîtent sans gémir, un travail d’orfèvre.
Comme le répertoire, fidèle aux thèmes fétiches des deux musiciens, Segment, In Walked Bud entre autres.
Dans le jeu de Dave Holland on retrouve le son qui a fait sa marque, un jeu boisé qui a pris racine chez un Paul Chambers dont on aurait décuplé la virtuosité. Dave ne sera jamais chanteur sur la contrebasse comme un Scott Lafaro ou un Eddy Gomez.
De Kenny Barron on attend toujours le disque studio qui rendra honneur à son formidable sens du piano si perceptible dans ses enregistrements public et nous ne serons pas surpris par une virtuosité venue de Wynton Kelly, Tommy Flanagan ou Red Garland.
Aucun arrangement particulier pour venir bouleverser le déroulé de la musique, tout juste se permet on quelques quatre/quatre ou huit/huit.
On ne s’ennuie pas à l’écoute de ce CD, non. On peut l’écouter sans frémir sans crainte et sans peur. Juste le reproche de ne pas avoir voulu ou pu forcer le coffre-fort si rassurant des habitudes…

Keith JARRETT – Charlie HADEN : « Last Dance »

Keith JARRETT – Charlie HADEN : « Last Dance » -  voir en grand cette image
Keith JARRETT – Charlie HADEN : « Last Dance »
ECM / Universal
On aime ! -  voir en grand cette image
On aime !

Une séparation de plus de trente ans après une collaboration vers la fin des années soixante et soixante dix pour le moins fructueuse, ponctuée de réalisations artistiques exceptionnelles. Deux carrières parallèles depuis les années quatre vingt qui ont mené les deux hommes à revoir et reconsidérer le répertoire de la mélodie américaine. L’un en trio qui va du sublime jusqu‘à l’asséchement le long de codas naïves sans fin, l’autre au sein d’un quartet séduisant certes, mais qu’il faut bien dire aussi un peu usé sur la fin. Les succès commerciaux sont alors au rendez vous.
En 2007, réalisation d’un documentaire autour de Charlie Haden et après une brève entrevue musicale, les deux hommes décident alors de se retrouver dans la maison de Keith Jarrett pour enregistrer de manière informelle la musique de leurs cœurs. En sort en 2010 un premier disque intimiste, Jasmine fait de chansons d’amour, puis à présent le second opus de la même séance, Last Dance, veine semblable mais élargie autour de grands classiques du bebop, Round Midnight de Thelonious Monk ou Dance Of The Infidels de Bud Powell.
Keith Jarrett retrouve là une fraîcheur, un lyrisme qu’il avait quelque peu perdu.
La basse de Charlie Haden se fait elle de plus en plus profonde, développant d’étonnantes lignes mélodiques dans la chair la plus sensuelle de l’instrument. Mesuré et réfléchi, c’est tout simplement beau. Charlie Haden, avait-il l’inconscience que c’était là l’une de ces dernières danses ? Peut être, mais comme pour le disque avec Jim Hall évoqué plus haut c’était à l’évidence sa danse…
Laissons le mot de la fin à Ornette Coleman, le fidèle compagnon de la première heure, lui qui se moque éperdument des étiquettes : « il joue la musique, pas le contexte ».


> Les références et liens :

> Charlie HADEN and Jim HALL : « Charlie Haden and Jim Hall »


Calque 1
OUI


Impulse ! 0602537894925 / Universal Music France

Charlie Haden : contrebasse / Jim Hall : guitare

01. Bemsha Swing (Thelonious Monk - Denzil Best) / 02. First Song (Charlie Haden) / 03. Turnaround (Ornette Coleman) / 04. Body and Soul (John Green - Edward Heyman - Robert Sour) / 05. Down from Antigua (Jim Hall) / 06. Skylark (Hoagy Carmichael - Johnny Mercer) / 07. Big Blues (Jim Hall) / 08. In the Moment (Charlie Haden) // Enregistré live au Festival de Montréal en 1990

> Liens :

> Kenny BARRON – Dave HOLLAND : « The Art Of Conversation »

Impulse ! 0602537946648 / Universal Music France

Kenny Barron : piano / Dave Holland : contrebasse

01. The Oracle (Holland) / 02. The Only One (Barron) / 03. Rain (Barron) / 04. Segment (C. Parker) / 05. Waltz for K. W. (Dedidated to Kenny Werner) (Holland) / 06. In Walked Bud (T. Monk)/ 07. In Your Arms (Holland) / 08. Dr Do Right (Holland) / 09. Seascape (Barron) / 10. Day Dream (Strayhorn - Latouche – Ellington)

> Liens :

> Keith JARRETT – Charlie HADEN : « Last Dance »


Calque 1
OUI


ECM 378 0524 / Universal Music France (parution le 16/06/2014)

Keith Jarrett : piano / Charlie Haden : contrebasse

01. My Old Flame (Johnson-Coslow) / 02. My Ship (Weill-Gershwin) / 03. Round Midnight (Monk-Williams) / 04. Dance Of The Infidels (B. Powell) / 05. It Might As Well Be Spring (Rodgers-Hammerstein) / 06. Everything Happens To Me (Adair-Dennis) / 07. Where Can I Go Without You (Young-Lee) / 08. Everytime We Say Goodbye (Porter) / 09. Goodbye (G. Jenkins) // Enregistré en mars 2007 dans le New Jersey

> Liens :

Dans la même rubrique

26 décembre 2014 – Sonny Simmons & Improvising Beings : une somme !

22 décembre 2014 – Trois disques pour éclairer l’hiver.

18 décembre 2014 – cELLp : « Synapse »

13 décembre 2014 – « CD’esthetic » : la musique et l’objet. #2

10 décembre 2014 – JAZZ - La musique de l’Amérique