« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » URSUS MINOR enregistre pour le cinéma.

URSUS MINOR enregistre pour le cinéma.

« Coup de Sang » - Bande originale du film de Jean Marbœuf.

D 29 janvier 2007     H 22:52     A Thierry Giard    


Il sera plus facile de se procurer cette bande originale que d’assister à la projection du film, Coup de sang. En cette fin janvier 2007 et un mois après sa sortie, une seule salle diffuse ce film en France. On s’interroge sur la diffusion du cinéma d’auteur, une fois encore !

Dommage ! Mais à défaut d’images, nous avons la musique et le troisième opus de cette formation « transatlantique » n’est pas le moins intéressant, loin de là. Après Zugswang et ses nombreux invités, après un Nucular plus « serré » et percutant, Coup de sang, musique pour images, ici sans images, apparaît comme une respiration et dessine une nouvelle orientation dans ce parcours discographique.

D’entrée de jeu, Deeper Still, magnifiquement chanté par Stokley Williams donne le ton et equisse le décor : ambiance sereine, lyrique, avec de l’émotion en plus quand émerge la voix de Marie-Christine Barrault pour quelques mots magnifiquement articulés.

Ursus Minor - « Coup de Sang » -  voir en grand cette image
Ursus Minor - « Coup de Sang »
B.O.F ; film de Jean Marboeuf. Cinénato 2006

Dans cet album, plus que dans les deux précédents, des espaces se dessinent. Avec des moyens plus restreints, la musique n’est pas moins épanouie. Chaque instrumentiste dispose de la place nécessaire pour poser sereinement son propos. On écoutera la guitare économe de Jef Lee Johnson dans l’introduction d’un Paso anonyme un peu déglingué où s’ébroue soudain le sax soprano de François Corneloup. Simple mais évidemment efficace !

Une histoire se raconte au fil des plages avec ses ambiances, sa tension dramatique évoquée sans forcer le trait. A ce jeu, on perçoit bien que Tony Hymas reste le maître à penser de ce nouvel opus à défaut d’apparaître comme le leader du groupe. Le piano est ici bien présent : libre et incisif pour stimuler la créativité du collectif (Irrémédiable), plus cool dans Le choix du cadre.

Et Ursus Minor ne se refuse rien, même pas un Petit Bonheur des plus funky, une ballade pop (S’effleure) ou un rock de baluche (La danse de Margot) coloré par le sax baryton de F. Corneloup. Décidément, cette formation n’a pas fini de nous réjouir et ce disque qui n’a rien d’une œuvre mineure ne peut que nous en convaincre un peu plus. On en redemande, on attend les prochains concerts... et de nouvelles projections du film !


> nato / cinénato ZOG 4 - Distribution Orkhêstra et sur www.natomusic.fr

Tony Hymas : claviers / Jef Lee Johnson : guitare / François Corneloup : saxophones baryton et soprano / Stokley Williams : batterie, chant / Marie-Christine Barrault : voix (1)

1. Deeper still (Tony Hymas - Jef Lee Johnson ) / 2 . Coup de sang (Stokley Williams) / 3. Paso anonyme (Tony Hymas - Jef Lee Johnson - François Corneloup - Stokley Williams) / 4. A la tir (Tony Hymas) / 5. Irrémédiable (Jef Lee Johnson) / 6. Citation nocturne (Tony Hymas) / 7. Petit bonheur (Jef Lee Johnson) / 8. Le cœur des hommes (Tony Hymas) / 9. S’effleure (Jef Lee Johnson) / 10. The ghost of Mrs Valois (Jef Lee Johnson) / 11 - Danse de Margot (Tony Hymas - Jef Lee Johnson - François Corneloup - Stokley Williams) / 12. Le choix du cadre (Tony Hymas - Stokley Williams) / 13. Humanités (François Corneloup) / 14. Flower lady day (Jef Lee Johnson) / 15. S’effleure (nocturne) (Jef Lee Johnson) / 16. Le miroir de Valois (François Corneloup)

> Le film : Coup de Sang : Réalisé par : Jean Marbœuf

Avec : Pierre Arditi, Marie-Christine Barrault, Jean-Paul Bazziconi, Fadila Belkelba, Paul Borne, Georges Caudron, Christelle Charpentier, Michèle Simmonet, ...

Long métrage, Fiction, Drame / Sortie en France : 20/12/2006 / Durée : 1h 24mn


> Liens :