« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2015 » À Paris : Igor GEHENOT Trio

À Paris : Igor GEHENOT Trio

S’encanaille dans la rue du Jazz

D 10 juin 2015     H 18:30     A Alain Gauthier    


Le printemps se prend pour l’été, les patrons de bar se fabriquent des terrasses illégales (on a les guerres de territoire qu’on peut). Encore quelques jours de grande chaleur et ils vont crier « la rue est à nous !!! ».
L’insurrection gattazienne qui vient...
Au Sunside, la belgitude s’en vient nous titiller les papilles auditives avec Igor GEHENOT au piano, Philippe AERTS à la contrebasse et Jérôme KLEIN à la batterie.

Ils se chauffent avec Crush et posent tout de suite leur marque de fabrique : une musique atmosphérique. Atmosphére-atmosphère.... ou l’art de créer une ambiance.
Puis Santiago. Pas celui du Auffray, celui d’Igor. À l’atmosphère, ils ajoutent le classicisme : thème à trois, solo du bassiste, un petit tour par le piano et hop !!! retour au thème. Les images qui flottent alentour ne sont pas sans rappeler la BD de Cosey, À la recherche de Peter Pan, et ses paysages flamboyants, luxuriants, chauds.
Avec Balade, le pianiste déploie une histoire faites de phrases brèves, d’idées jetées ici et là et le trio baigne dans l’huile de coude, le geste de l’un se prolonge chez l’autre qui lui-même et... et... mais Paris au printemps, le jazz et les créatures de la nuit... oui....y’en a des-qui qui considèrent ce premier set comme un une séance de préliminaires : un long drink, trois bisous volés et hop hop hop, il y a de la perte en ligne au retour de la pause : où sont-ils partis, ces couples préliminarisés ?
Le trio s’y recolle avec la même ferveur et le même plaisir. Certes, le bassiste ne torture pas ses cordes, le pianiste ne défonce pas son clavier et le drummer ne brise pas ses baguettes. Ils persévèrent dans des morceaux à tempo medium et se livrent un peu plus : le public apprécie.
Interlude, Éternité, O lac : ils interprètent les thèmes de leur tout nouveau tout chaud CD et quelques autres aussi (Promenade, Step two, Vignette...).
Mais la folie, demanderez-vous ? Parce que tout de même, cette musique sage, si sage.
Ce n’est pas faux : peut-être qu’un bock de bière à l’ergot de seigle, quelques bouchées d’un risotto au peyotl et une ou deux pages de Michaud ?

Dehors, le brouhaha intense de la rue des Lombards rappelle la salle des pas perdus de la gare Saint Lazare à une heure de très très très grande fréquentation.
« La nuit est à nous » affirment-ils.

> Sunside, rue des Lombards, Paname - 3 juin 2015.


Le disque :

Igor GEHENOT : « Motion »

Igor GEHENOT : « Motion » -  voir en grand cette image
Igor GEHENOT : « Motion »
Igloo Records

Dans la Pile de disques de mai 2015 sur CultureJazz.fr (lire ici !).

> Igloo Records IGL253 Socadisc

Igor Gehenot : piano, compositions sauf 10 / Philippe Aerts : contrebasse / Teun Verbruggen : batterie

01. Crush / 02. Santiago / 03. Prémices / 04. Interlude / 05. Jaws Dream / 06. Back Country / 07. Song from Eden / 08. Ô Lac / 09. Deep unseen / 10. In the wee small hours of the morning (Mann-Hilliard) // Enregistré en Belgique en avril 2014.