« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2015 » « LG Jazz Collective » au Centre Wallonie-Bruxelles

« LG Jazz Collective » au Centre Wallonie-Bruxelles

Des belges à Paris.

D 1er décembre 2015     H 05:00     A Alain Gauthier    


Jazzycolors, le festival des instituts culturels étrangers à Paris, tire à sa fin.
Est-ce pour cela ? Ou parce qu’il faut bien vivre malgré les psychopathes décérébrés et peine-à-jouir ? Ou parce qu’ils sont belges ? La salle du Centre Wallonie-Bruxelles est comble. Plaisir.

Sept gars de Liège, Liège et son quartier d’Outremeuse cher à Simenon, son campus tout là-haut sur la colline, truffé de colossales sculptures, sa gare pharaonique, son Carré où l’art de boire des coups ensemble nous fait, eux belges, nous français, cousins rabelaisiens.

Un septet de djeunes tout frais propres sur eux avec : Guillaume VIERSET, lead, compos, guitare et arrangements, Igor GEHENOT, piano, Jean-Paul ESTIEVENART, trompette, Steven DELANNNOYE sax ténor et soprano, Rob RANKEN, sax alto, Felix ZURSTRASSEN, guitare basse et Antoine PIERRE, batterie.

JPEG - 49.2 ko

Le premier morceau, Carmignano, dégagé du côté afrobeatfunky de l’original de Legnini, sent bon son jazz classique : thème envoyé par le pupitre de cuivres, soli millimétrés, retour au thème et hop hop !!! Ils nous montrent qu’ils savent y faire. Applaudissements.
Ils se détendent de la ceinture ou des bretelles et les soli vont se trouver, comme dans un groupe plus petit, plus du tout limités : prends ton temps, raconte-la, ton histoire et n’oublie aucun détail.
Ad libitum. À l’aise. As you want.
La variété des arrangements saute aux oreilles et chacun dispose de son quart d’heure belgo-warholien. Ici, c’est Gehenot qui introduit un morceau par un solo façon Köln Concert : on sent les idées arriver sous ses doigts, ses choix d’aller par ici plutôt que par là, de revenir sur ses pas ; là, c’est Vierset qui, à peine soutenu par quelques discrets accords du piano, focalise notre attention jusqu’à la reprise collective, puis c’est Pierre qui, l’air d’à peine y toucher ( qu’est-ce tu fous, je sens rien, appuie !! ), caresse ses peaux en écho au soliste.
Sur la balade Nick D, une vraie balade, une qu’on se dit allons-y pas trop vite la nature est si belle avec ses moignons défeuillés qui griffent le ciel bas, Ranken se déchire et se fend d’un solo muy interesante, ce mec a dû écouter quelques grands prédécesseurs, allez, presqu’au hasard : Paul Desmond et Art Pepper.
Outre New Feel, titre éponyme de leur CD, et quelques autres titres dudit CD, on entend Tactique. Ils se lâchent de plus en plus au fur et à mesure et dis donc Lucette, ils vont bien un de ces jours, oser jouer free.
On les rappelle avant d’aller se désaltèrer à la bière de Liège, importation exclusive pour ce concert. Menfin.

Jeudi 26 novembre 2015
Centre Wallonie-Bruxelles
46 rue Quincampoix
Paris 75004


Le disque :

LG JAZZ COLLECTIVE : « New Feel »


info document -  voir en grand cette image

À retrouver dans la « Pile de disques » de novembre 2015 sur CultureJazz.fr : >ICI !<

> Igloo Records (℗ 2014) IGL258 www.igloorecords.be

Guillaume Vierset : arrangements, compositions, guitare / Laurent Barbier : saxophone alto / Steven Delannoye : clarinette, saxophones soprano et ténor / Jean-Paul Estiévenart : trompette et bugle / Igor Gehenot : piano / Antoine Pierre : batterie / Félix Zurstrassen : basse et contrebasse

01. Grace moment / 02. New Feel / 03. Move / 04. Dolce Divertimento (A Pierre) / 05. A (L. Beuvens) / 06. Nick D / 07. Toscane (Philip Catherine) / 08. Carmignano (Eric Legnini) / 09. The end is always sad / 10. Positive Mind // Enregistré en Belgique en mai 2014.