« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2016 » Il m’arrive d’écouter des disques français ! …

Il m’arrive d’écouter des disques français ! …

D 5 juillet 2016     H 19:41     A Jean Buzelin    


Il m’arrive d’écouter des disques français ! …

… Et même d’en rendre compte, comme dans ce bref passage en revue de productions originales récentes dont certaines ont été commentées par l’ami Thierry avec sa pertinence habituelle dans ses Piles de disques. Mais il me plaît d’y ajouter mon grain de sel et d’en présenter quelques autres.

Jean-Brice GODET Quartet : « Mujô » -  voir en grand cette image
Jean-Brice GODET Quartet : « Mujô »
Fou records

info document -  voir en grand cette image
Deux nouveautés de l’attachant et toujours surprenant catalogue Fou Records viennent enrichir la collection : Jean-Brice Godet Quartet « Mujô » / (Fou Records CD 16) et Marialuisa Capurso/Jean-Marc Foussat « En respirant » (Fou Records CD 17).
Une fois n’est pas coutume chez les « Fou », le premier d’entre eux est un vrai disque de jazz contemporain joué par un quartette très excitant. L’alliage clarinettes (J.-B. Godet) et saxo alto (Michaël Attias) s’avère remarquable et particulièrement réussi, et la section rythmique Pascal Niggenkemper (contrebasse) Carlo Costa (batterie) forme une assise dynamique et swingante – j’insiste volontiers sur ce mot trop galvaudé mais si souvent absent des productions dites de jazz contemporain. Quatre compères impliqués pour une musique fine et subtile. OUI !
L’enthousiasme ne manque pas non plus chez Jean-Marc Foussat qui distille, avec Marialuisa Capurso un environnement sonore d’une grande richesse. Voix et effets électroniques mêlés, variations multiples, sens de l’espace, captations diverses… aboutissent à un énorme travail de composition (électro) acoustique, qui plus est joué en direct (à Berlin en février dernier).

HELVED RÜM : « 4 million » -  voir en grand cette image
HELVED RÜM : « 4 million »
BeCoq Records + Coax

Dans une esthétique souvent plus rock/noise, le label Coax produit régulièrement des disques qui ne laissent pas indifférents. Des disques très « chargés » qui ont aussi l’avantage d’être courts, donc bien maîtrisés et composés. Le duo Helved Rün « 4 million » (Coax Records 024HEL2), composé de Simon Henocq à l’électronique, et de Julien Chamla à la batterie – lourde – et à la harpe basse (!) en constitue un excellent exemple. Quant à la série de pièces, souvent très rythmées, jouées en solo par le contrebassiste Joachim Florent « After Science » (Coax Records 029JOA1) – il utilise aussi l’électronique à très bon escient –, elle compose un ensemble varié (des sons « trafiqués » à la pure contrebasse acoustique) et néanmoins parfaitement construit. Un excellent travail dont l’écoute s’avère fort intéressante et à laquelle on revient volontiers.
Autre excellent label que nous suivons avec plaisir et qui n’encombre pas le marché, Dark Tree nous offre le trio Julien Desprez/Benjamin Duboc/Julien Loutelier « Tournesol » (Dark Tree DT06), guitare-contrebasse-percussions, performers accomplis, dans un genre plus « bruitiste » que noise – j’essaie de me faire comprendre ! Une musique plutôt horizontale qui, parfois, patine volontairement. Original et assez déconcertant.

UMLAUT BIG BAND : « Euro Swing Vol.2 – Americans in Europe 1925-1940 » -  voir en grand cette image
UMLAUT BIG BAND : « Euro Swing Vol.2 – Americans in Europe 1925-1940 »
Umlaut

info document -  voir en grand cette image
Et voilà que, d’un seul coup d’un seul, nous nous retrouvons 70, 80, voire 90 ans en arrière avec le Umlaut Big Band « Euro Swing Vol. 2 » (Umlaut Records UMFR-CD18/distr. Socadisc). Il s’agit d’un choix de compositions et arrangements naguère joués, souvent créés et enregistré avant-guerre, essentiellement par des orchestres américains en Europe dont les plus oubliés (Willie Lewis, Sam Wooding, Freddy Johnson, Lud Gluskin…) ne sont pas les moins intéressants. Arrangements qui ont été recréés par Pierre-Antoine Badaroux avec un aplomb et un culot incroyables. Nous sommes ici à mille lieues des revivals et autres reprises passéistes. En dehors de son côté didactique bienvenu, l’orchestre sonne exactement comme à l’époque – on s’y croirait – et pourtant c’est aussi frais qu’au premier jour. Bref, un disque absolument épatant ! OUI !

Quelques lignes finales pour vous renvoyer à l’excellente chronique du Benoit Martiny Band « The Grand Cosmic Journey » (CD + DVD Byp) signée Florence Ducommun dans la Vitrine de juin (...lire ici...). Nos voisins luxembourgeois sont bien peu connus de notre côté de la frontière, à l’exception, pour les vieux de la vieille comme moi, du clarinettiste-basse Michel Pilz qui tourna longtemps avec le Globe Unity Orchestra, et qui est ici aux côtés notamment d’un formidable saxophoniste alto et soprano, Roby Glad, la formation étant dirigée et boostée des deux mains de maître du batteur Benoit Martiny. Un peu de curiosité, que diable, vous ne le regretterez pas…
En attendant que je vous entretienne, prochainement j’espère, des nombreux arrivages, depuis janvier dernier, de Leo Records, Intakt, et quelques autres d’Europe ou d’Amérique.

HELVED RÜM : « 4 million » Jean-Brice GODET Quartet : « Mujô » Benoît MARTINY Band : « The Grand Cosmic Journey » Marialuisa CAPURSO -  Jean-Marc FOUSSAT : « En respirant » UMLAUT BIG BAND : « Euro Swing Vol.2 – Americans in Europe 1925-1940 » Joachim FLORENT : « After Science » Julien DESPREZ - Benjamin DUBOC - Julien LOUTELIER « Tournesol »

Portfolio

  • Benoît MARTINY Band : « The Grand Cosmic Journey »
  • Marialuisa CAPURSO - Jean-Marc FOUSSAT : « En respirant »
  • Joachim FLORENT : « After Science »
  • Julien DESPREZ - Benjamin DUBOC - Julien LOUTELIER « Tournesol (...)

Dans la même rubrique

1er janvier – Les 97 « OUI ! » de CultureJazz.fr en 2016.

30 décembre 2016 – Une année avec Leo (2)

24 décembre 2016 – De la vigne à la Marmite.

16 décembre 2016 – Une année avec Leo (1)

7 décembre 2016 – Vitrine de décembre 2016 : 6 disques.