« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2016 » JAZZITUDES en Pays d’Auge : Eric LE LANN Quartet

JAZZITUDES en Pays d’Auge : Eric LE LANN Quartet

Retour vers le futur

D 29 août 2016     H 16:49     A Jean-Louis Libois    


En juillet : les Promenades Musicales en Pays d’Auge qui visitent des lieux inédits à l’occasion de concerts classiques. Place en août aux Jazzitudes en Pays d’Auge. Sans oublier le festival Jazz dans les Près évoqué dans cette même tribune en juin et qui n’hésite pas à traverser les frontières estivales et géographiques de la ferme Varembert sise non loin de Bayeux(lire « Perrine dans les prés normands », 30 juin 2016).

Réunissant professionnels et amateurs à l’occasion de stages, cette manifestation n’oublie pas d’associer le public lors des concerts. Dimanche 21 août, Olivier Chourot président de l’association Si bémol organisatrice des Jazzitudes avait invité la formation du guitariste Nguyen Lê. Ce mardi 23 août, c’était au tour du quartette du trompettiste Éric Le Lann de se produire dans cette petite merveille de bonbonnière qu’est resté le Théâtre de Lisieux.
Vieille connaissance que ce trompettiste vu dans des contextes différents et en de nombreuses compagnies de talent.
On avait gardé en mémoire son album hommage à son alter ego Chet Baker. Il revient avec un quinzième album Life on Mars dédié de son vivant au chanteur David Bowie décédé depuis lors.
Chet Baker s’imposait comme musicien tutélaire, Life on Mars se dote d’autres préoccupations et propose un tout autre (type de) voyage. Avec à son bord, ses compagnons de route depuis quelque temps déjà, à savoir le pianiste Paul Lay, le contrebassiste Sylvain Romano et le batteur Donald Kontomanou, musiciens qui pratiquent des compagnonnages de haut niveau, respectivement avec Géraldine Laurent, Stéphane Belmondo ou Yonathan Avishai (entre autres...).
Le voyage vaut donc le détour et étonne autant par sa qualité que par sa variété. Les paysages sonores inspirés de la tradition hard bop qui donne le signal de départ en référence à un passé discographique du trompettiste s’aventurent dès lors dans des contrées plus futuristes de la planète Bowie. Non sans laisser un sentiment contrasté avec cette mélancolie du futur qui donne son titre à une composition originale. Dès lors blues, (The man I love) et Danse profane de Debussy font bon ménage. Cet univers personnel restitué avec la sensibilité qui caractérise le jeu tout en nuance et retenue du trompettiste doit aussi beaucoup à la complicité de sa rythmique. Ainsi ce jeune pianiste Paul Lay à la fois véloce et inspiré. Ainsi la précision et la musicalité du contrebassiste Sylvain Romano et du batteur Donald Kontomanou.
La suspension du temps voulue par le trompettiste est ainsi traversé de ballades du passé et d’incursions dans le futur.
Cette invitation au voyage n’a pas manqué de séduire ce public nombreux composé de jeunes stagiaires et d’amateurs de tous âges.
Des soirées ateliers suivis de jam sessions concluaient provisoirement cette 17ème édition qui rebondira sous la forme d’ une création nationale due au tromboniste Georgi Kornazov intitulée La conscience. Elle sera donnée cette saison avec le Bibendum Jazz Orchestra en compagnie du guitariste Serge Lazarevitch comme invité.

17ème JAZZITUDES en Pays d’Auge
Lisieux, mardi 23 août 2016,20h30
Éric LE LANN Quartet : Eric Le Lann : trompette / Paul Lay : piano / Sylvain Romano : contrebasse / Donald Kontomanou : batterie


Dans la même rubrique

1er décembre – Marguet-Rousseau « Spirit Dance » à Dijon

29 novembre – Samuel BLASER quartet à Caen.

28 novembre – Antoine PIERRE : « URBEX »

24 novembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 51

15 novembre – [à Paris] BROSSE