« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2006 » Chroniques d’automne n°1 : piano, piano !

Chroniques d’automne n°1 : piano, piano !

Que de disques de pianistes cet automne !

D 1er octobre 2006     H 22:43     A Thierry Giard    


Nous ne nous livrerons pas à des statistiques sur la place des pianistes dans l’univers du jazz dpuis quelques années mais à l’évidence, elle croît !
Notre sélection du mois comporte (encore) deux trios de styles différents, un quartet et, plus rare, un pianiste entouré d’une grande formation...

JASPER VAN’T HOF « Le quartet nouveau »

The Yellow House

Le viking est de retour ! D’accord, Jasper Van’t Hof n’est pas scandinave mai hollandais. Cependant avec sa chevelure blonde et sa moustache conquérante, on l’a souvent vu depuis les années 70 partir à l’assaut des touches du piano et autres claviers, en pleine période jazz-rock.

Ce nouvel album sonne comme un retour assagi, tempéré dans la sphère du jazz acoustique. La formule du quartet semble être bien adaptée à ce répertoire constitué de compositions personnelles et d’un emprunt à son copain de longue date, Aldo Romano, avec une belle version d’Il Piacere introduite lentement par la contrebasse d’Eric Van De Westen.
Ce disque ne prétend sans doute pas être un chef-d’œuvre mais il en émane un plaisir de jouer, un goût pour l’improvisation dans des cadres harmoniques précis et souples, une mise en valeur des timbres des instruments.

Le pianiste n’a rien perdu de son lyrisme et de son goût pour les phrases riches et volubiles servies par une main gauche précise. On remarque là, tout particulièrement le trombone de Ilja REIJNGOUD :sonotités chaudes renforcées par le jeu fréquent aux sourdines.

Un disque qui permet de retrouver un pianiste un peu oublié, peut-être, mais qu’on retrouve ici avec plaisir pour un disque sage, tranquille et chaleureux.


CD Connecting Cultures (parution le 18 septembe 2006) - Distribution Harmonia Mundi

Jasper VAN’T HOF Piano, Ilja REIJNGOUD Trombone, Eric VAN DE WESTEN Contrebasse, Marcel SERIERSE batterie.

1 The yellow house / 2 Notwithstanding / 3 Café du tambourin / 4 Dizzy / 5 Moor / 6 Incompatible temper / 7 Il piacere / 8 Plein air


JAZZ HIP TRIO

Douces pluies

Le Jazz Hip Trio est un peu une institution dans le jazz français. Constitué au début des années 60 à parir de la rencontre du contrebassiste Roger Luccioni et du pianiste Jean-Bernard Eisinger, il propose aujourd’hui un nouvel album dans une formule rénovée où ne subsiste que Luccioni. Douce Pluies est un recueil de thèmes composés par Jean-Bernard Eisinger devenu l’âme du groupe depuis que la maladie l’a contraint à enoncer à la scène. S’y incluent deux compositions de Roger Luccioni et une d’Henri Florens.

Jazz Hip Trio -  voir en grand cette image
Jazz Hip Trio
Douces Pluies - Nocturne 2006.

Ne cherchez pas là les références aux trios les plus en vogue du jazz actuel : leurs racines sont ailleurs. Leur source, c’est le jazz qui swingue, qui balance tranquillement, qui donne des ailes aux solistes et le sourire aux auditeurs. Une musique sensible et tonique qui sent bon l’amitié et la connivence.

Un disque qui saura plaire et séduire nombre de fans du jazz nourri de be-bop et gorgé de rythmes.


Nocturne - NTCD400 - distribution Nocturne - www.nocturne.fr

Henri Florens : piano / Roger Luccioni : contrebasse / Jean-Pierre Arnaud : batterie.

1/ Douces Pluies ; 2/ De L’Autre Coté Du Miroir ; 3/ Hyper Espace ; 4/ Shererajazz ; 5/ Little Giants Steps ; 6/ Cello Britten ; 7/ Theme N°1 ; 8/ 5è Dimension ; 9/ Rue Du Chemin Vert ; 10/ Tableau De Daniel Humair ;
11/ Jardin Aux Sentiers Qui Bifurquent ; 12/ L’Automne Est Arrivé ; 13/ Starlight Starbright


JEAN-PIERRE COMO

L’âme soeur
Arrangements et direction d’orchestre : Pierre Bertrand

Tout naturellement, le nom de Jean-Pierre Como revoie au groupe Sixun où il tenait (et tient encore) les claviers. On l’associe donc à la mouvance du jazz électrique et métissé.
Avec ce disque, il nous prend à contrepied. Son piano virtuose et lyrique est le fil conducteur d’une œuvre orchestrale où dominent cordes et bois, écrin pour des solistes de haut vol.

Jean-Pierre Como -  voir en grand cette image
Jean-Pierre Como
L’âme soeur - Nocturne 2006

Après les trois compositions qui ouvrent l’album, Arabesque (Paolo Fresu, lumineux !), Noces de Papillon (Sylvain Beuf excellent au soprano) et Riccordo, on arrive à l’œvre éponyme de ce disque : l’Ame sœur. Elle traduit en musique la douloureuse épreuve de la maladie et la mort d’une sœur, ce que Jean-Pierre a vécu de 1996 à 1999.

Ce disque est assez atypique dans la carrière de Jean-Pierre Como. Au delà du cadre strict du jazz, il se veut un hommage à la musique et sans doute à la vie car malgré la gravité des sentiments qui ont sous-tendu ces compositions, ce disque reste optimiste.

On pourra donc se laisser séduire par cet album parfaitement produit et réalisé depuis l’enregistrement jusqu’à la pochette qui porte la symbolique du renouveau de la vie.


Nocturne NTCD390 - distribution Nocturne - www.nocturne.fr

Jean-Pierre Como : piano / Pierre Bertrand : direction / Paolo Fresu : trompette / Sylvain Beuf : saxophone ténor et soprano / Christophe Giovaninetti : violon solo / Dario Deidda : contrebasse et basse électrique / Minino Garay : percussions / Orchestre de 21 musiciens (cuivres, bois, cordes).

1/ Arabesque (Como/Bertrand) ; 2/ Noces de Papillon (Como/Bertrand) ; 3/ Riccordo (J.P. Como, arrangement P. Bertrand) ; 4/ L’Ame Soeur (Como/Bertrand) : Dialogue ; Espoir ; L’Adieu .


MINSARAH : Florian Weber / Jeff Denson / Ziv Ravitz

Un trio international de trentenaires impeccablement formés au Berklee College of Music de Boston. Cette présentation pourrait à elle seule faire douter de l’intérêt de ce disque tant on a connu de formations formatées, techniquement impeccables mais à la musique vide de sens.

Ce n’est pas le cas de Minsarah qui réunit un pianiste allemand qui sait aller à l’essentiel avec un toucher plein de finesse (F. Weber ), un contrebassiste américain à la sonorité ronde (Jeff Denson) et un batteur israélien, fin rythmicien et mélodiste subtil (Ziv Ravitz).

Minsarah -  voir en grand cette image
Minsarah
Florian Weber / Jeff Denson / Ziv Ravitz - Enja records - 2006

Ce disque publié par Enja est une ouverture appréciable pour cette jeune formation qui montre ici l’étendue de son talent en proposant des climats variés mais jamais à vide.
Les compositions sont dues aux membres du trio. S’y ajoutent E.S.P. de Wayne Shorter et New World de Björk.

Une formation qui ne manque pas de qualités mais à laquelle on souhaite de se produire fréquemment sur scène pour apprécier plus objectivement son potentiel.


CD ENJA ENJ 9492-2 - distribution Harmonia Mundi -(parution le 12 octobre 2006).

Florian Weber : piano, kalimba, loops / Jeff Denson : contrebasse / Ziv Ravitz : batterie

1/ Through The Mist ; 2/ Close To The End ; 3/ Like Water ; 4/ Shift ; 5/ New World ; 6/ E.s.p. ; 7/ Nuage ; 8/ Hojas Marchitas ; 9/ Child’s Play ; 10/ If I Only Had An Answer ;11/ Lunatic

Lien : Minsarah sur le site d’ENJA :

http://www.enjarecords.com

Dans la même rubrique

30 décembre 2006 – Label Rude Awakening : La Poche à Sons et Fonetik

30 décembre 2006 – Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

28 décembre 2006 – Deux duos de Jack DeJohnette

28 décembre 2006 – ZIG-ZAG TERRITOIRES & LABEL LABORIE

24 décembre 2006 – Eric LEGNINI Trio : un héritage revendiqué !

Rechercher

Partager, commenter et plus...

Page Google+ CultureJazz Page Facebook CultureJazz twitter RSS 2.0

Articles les plus récents

14 décembre – Lettre ouverte

13 décembre – Quatre garçons dont Le Van

11 décembre – Diego Imbert « Tribute to Charlie Haden » à Paris

9 décembre – Pile de Disques de décembre 2017

7 décembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 80

5 décembre – Rouge et noix au jazz-club de Grenoble

4 décembre – Cinq disques et un livre en vitrine - décembre 2017

3 décembre – Velvet Revolution

1er décembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 79

29 novembre – IXI Électrique

27 novembre – James Carter’s Elektrik Outlet à Caen.

25 novembre – BLIND ( aveugle )

23 novembre – Greg LAMY Quartet

20 novembre – Six disques en vitrine - novembre 2017 #2.

18 novembre – Ouverture du D’Jazz Nevers Festival 2017