« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Le show des cédés chauds : juin 2007

Le show des cédés chauds : juin 2007

En vitrine pour le mois de juin...

D 16 juin 2007     H 11:37     A Jacques Chesnel, Thierry Giard    


Vitrine de juin 2007 :


ONJ - « Electrique »

> Électrique- Le Chant du Monde - 1 CD + 1 DVD- ref : 2741516 - paru en avril 2007 - distribution Harmonia Mundi.

Franck Tortiller (vibraphone, composition, direction) ; Vincent Limouzin (vibraphone, marimba, électronique) ; Patrice Héral (batterie, électronique live, voix) ; Claude Gomez (samples, mix) ; Yves Torchinsky (contrebasse) ; Jean Gobinet (trompette, bugle) ; Joël Chausse (trompette, bugle) ; Eric Séva (saxophones) ; Jean-Louis Pommier (trombone) ; Michel Marre (tuba, bugle)

ONJazz Franck Tortiller - « Électrique » -  voir en grand cette image
ONJazz Franck Tortiller - « Électrique »
Le Chant du Monde - dist. Harmonia Mundi - 2007

Le goût du riff...

Attention : titre piégé ! Ne pensez pas que Franck Tortiller ait « mis les doigts dans la prise » pour nous sortir un disque survolté, suramplifié, saturé, trituré. Non, Électrique est un beau disque de jazz (très) acoustique ! Sans doute le plus « jazz » des projets de F.T à la tête de son ONJ. Après Led Zep’ et la valse, il nous convie à explorer par des chemins détournés les fondations du jazz électrique de la décennie post 68. Un bel hommage à un courant fort de la musique afro-américaine comme pouvait l’aimer un Gil Evans, en y incluant la marque essentielle de Prince avec le très beau Sometimes it snows in april et l’ombre de Miles, très présente tout au long des titres (Jean Gobinet sur The Move - part 1).

Après écoutes répétées, ce disque répond totalement aux normes du jazz tel qu’on l’aime. Le courant passe (malgré de légères baisses de tension dans les suites) avec une belle place accordée aux cuivres dans des riffs savoureux ou des ensembles veloutés (In april), la paire de vibraphones et autres marimba (Tortiller/Limousin), le drumming fou de Patrice Héral...

Électrique prendra place aux côtés de Close to Heaven (précédent album de cet ONJ) pour témoigner de la qualité et de la spécificité de l’apport de Franck Tortiller dans le cadre de cette « institution ».

 :::TG :: :

> Liens :

Frognstein - « Electrify my soul » -  voir en grand cette image
Frognstein - « Electrify my soul »
Cristal Records - dist. Abeille Musique - 2007

> cristalrecords CRCD0611 - distribution Abeille Musique

Cédric Hanriot (piano & Fender Rhodes & claviers) ; Bertrand Beruard (U-Bass & contrebasse) ; Franck Agulhon & Arnaud Renaville (batterie) ; Florent Brique, Guillaume Poncelet (trompette) ; Hugues Mayot & Pierre Desassis (saxophones) ; Bertrand Luzignant (trombone)

Cette première concrétisation du projet frogNstein conduit par Cédric Hanriot et Bertrand Beruard propose « une musique actuelle proche de leurs influences autour d’un électro-groove-jazz aux multiples facettes ». Au total 22 intervenants dont le formidable batteur Franck Agulhon « apportent leur touche à cette créature mi-biologique, mi-cybernétique appelée frogNstein » en 12 compositions originelles pas guère originales dans le genre funk des années 70 bien interprétées mais avec tous les poncifs du genre avec en plus un quatuor à cordes. S’écoute, comme se présentent les principaux responsables, un verre à la main, en compagnie de femmes nues. Waoh !.

 :::J.C. :: :

> Lien :

hf - « Keep the Face » -  voir en grand cette image
hf - « Keep the Face »
EQual Musik - dist Anticraft - 2007

> Equal Musik - distribution Anticraft et sur http://www.equal-musik.com

Hélène Félix aka HF (basse, piano, batterie, guitare, programmation, voix) + vocalistes invités + ?? sax, flûte

« Un album aux couleurs fondamentalement soul funk avec des nuances afro-jazz » indique le press-book papier glacé. On apprend aussi par ailleurs que « Keep the face est groovy en diable ». Avec tout ça, les oreilles frémissent à l’avance. Quel son, effectivement ! Mais d’où sort cette artiste au nom si énigmatique ? Hélène Félix est drômoise d’origine, ne craint visiblement rien des services du Ministère de l’identité nationale et de l’immigration, mais voue une admiration sans bornes (jusqu’au mimétisme) aux courants de la musique afro-américaine incarnés par Marvin Gaye ou Curtis Mayfield.
Comme Prince, elle est polyinstrumentiste, elle assume elle-même une large part de la production (à la manière de Me Shell Ndegeocello) en faisant appel à des voix très typées « soul » ainsi qu’à un (des ?) saxophoniste(s)-flûtiste(s) malheureusement inconnus. C’est que les musiques « actuelles » brouillent les pistes allant jusqu’à rendre virtuels des musiciens bien réels...

Avec les chaudes nuits d’été qui s’annoncent, ce disque donnera l’occasion de ne pas se dandiner idiot !

 :::TG :: :

> Liens :


Tony Marshall trio/quartet - « Made in Brittany »

Tony Marshall trio/quartet - « Made in Brittany » -  voir en grand cette image
Tony Marshall trio/quartet - « Made in Brittany »
Label Nemes’ys - 2007

> Nemes’Ys - Ref NS0705 - vente en ligne : http://nemesys.lelabel.free.fr/

Tony Marshall (guitare) ; Briag Derouet (saxophone ténor) ; Laurent Briand (contrebasse) ; Philippe Briand (batterie).

Comme en club ! Tony Marshall, guitariste né à la Libération, a grandi avec le jazz et ça s’entend dans son jeu léger et une manière respectueuse d’interpréter standards et thèmes emblématiques (Peace, Ain’t Misbehavin’, Jordu...). Il s’est désormais enraciné en Bretagne en présente un premier disque sous son nom en alternant les plages en trio et en quartet.

Rien de révolutionnaire ici (ce disque n’a pas cette ambition) mais une authenticité respectable et sympathique qui plaira aux « amateurs de jazz » qui souhaitent rester fidèles à une esthétique assez conventionnelle au swing omniprésent.

 :::TG :: :

> Lien :