« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » La revue des nouveautés chez Chief Inspector !

La revue des nouveautés chez Chief Inspector !

Camisetas et Rocking Chair : disques de caractère.

D 13 juin 2007     H 23:05     A Thierry Giard    


Vingt et un albums au catalogue en quatre ans, ce n’est pas rien ! Pourtant, à l’opposé d’une usine à disques, le label Chief Inspector veut être une famille sur laquelle veillent Nicolas Netter et Olivier Pellerin, catalyseurs de toute une clique de francs-tireurs du jazz (et autres musiques dites actuelles). Ces deux-là ont fait émerger une ligne artistique à la fois pluraliste et singulière : Chief Inspector fédère l’inclassable. Au catalogue, beaucoup de disques remarquables et remarqués.

Nous allons nous arrêter un peu sur les deux dernières productions à l’occasion des quatre ans : bon anniversaire Inspecteur !

Airelle Besson et Sylvain Rifflet : Rockingchair

Une fille, un gars, et un Rockingchair pour deux qui se balance entre la sensibilité discrète de l’une et l’exubérance contenue de l’autre. Ce duo (qui gambade finement en tête à tête sur la plage n°6 : Duo !), c’est la rencontre de deux surdoués, brillants élèves du Conservatoire National de Paris, côté jazz, qui se sont décidés un jour à monter un quintet à leur image : le feu et l’eau ?

Rockingchair : Airelle Besson - Sylvain Rifflet -  voir en grand cette image
Rockingchair : Airelle Besson - Sylvain Rifflet
Chief Inspector - 2007 _ dist. Abeille Musique

Rockingchair, somme de talents indiscutables forgés dans des formations à la pointe du jazz hexagonal (entre Nantes, Paris et ailleurs...) oscille, à en donner un plaisant tournis, entre la vitalité créative du jazz avec de beaux espaces offerts aux brillants solistes (tous bons !) et une coloration venue de la rock-music pour l’énergie (la frappe solide de Nicolas Larmignat, toujours à-propos) et le goût des matières sonores électriques bien dosées. A ce titre, Fly away est une des compositions les plus révélatrices du potentiel « énergetico-créatif » (?) de ce quintet à six (« l’ingé-son » est un élément incontournable !).
Pour ce premier opus, la formation témoigne d’une expérience de vieux briscards, en évitant le piège de la « carte de visite » (on montre tout ce qu’on sait faire) et celui de l’uniformité grâce à une alternance de climats. Ainsi, Désert ondule sur des harmonies orientales et les ornements du violon d’Airelle (eh oui ! elle manie aussi l’archet) et la clarinette basse de Sylvain Rifflet, l’ange (ou démon) des anches. Ils se montrent à l’aise dans tous les contextes comme dans le très orageux Tsunami où Sylvain Rifflet se lance dans un chorus fulgurant au ténor avant le retour au calme avec la trompette tour à tour veloutée ou incisive d’Airelle Besson.

Une belle réussite qui met en avant des musiciens de talent. Depuis cet enregistrement, la formation a évolué. Des concerts sont annoncés. On ne peut que vous encourager à ne pas les manquer !


Camisetas

La lecture du casting suffit pour réaliser que cette rencontre a toutes les chances d’être explosive : Médéric Collignon, Maxime Delpierre, Arnaud Roulin et Jim Black ne sont pas de tendres romantiques introvertis mais des musiciens brillants totalement baignés dans les musiques de leur temps.

Camisetas -  voir en grand cette image
Camisetas
Chief Inspector - 2007 - dist. Abeille Musique

L’écoute le confirme. Les premières mesures de House of Sleeping Dwarfs, nous plongent dans une atmosphère indolente qui va évoluer rapidement vers une sorte de hard-rock à faire passer Metallica pour un groupe de lolitas effarouchées. Camisetas, c’est un peu la friche de la musique urbaine : on y trouve de tout, du rock en décomposition, des bribes de jazz, des voix d’outre-tombe ou de l’au-delà, des sons hyper-réalistes. Tout l’art de ces quatre artistes-(r)assembleurs, c’est de faire en sorte que la forme produite soit porteuse de sens. Tout cela s’est réalisé dans le cadre d’un projet finalisé au théâtre Pôle Sud, à Strasbourg en septembre 2006 où ce disque a été enregistré (de belle manière, par Sylvain Thévenard).

On retiendra entre autres, l’amusante composition d’Arnaud Roulin Legend of the dangerous bean et ses clichés kitsch (le son de harpe angélique) ainsi que la construction particulière des deux pièces de Médéric Collignon basées sur des motifs minimalistes prenant corps progressivement (Mime Marcel et pneu lisse). On n’oubliera pas de saluer la prestation de l’excellent américain de l’équipe, le batteur Jim Black.

Un disque qui pourra attirer pour la qualité graphique de sa pochette et ne manquera pas de surprendre et/ou d’envoûter par la richesse (foisonnante) de sa musique.



> Rockingchair - CHIEF INSPECTOR - CHHE200709 - distribution Abeille Musique

  • Airelle Besson – trompette, bugle, violon
  • Sylvain Rifflet : saxophones, clarinettes, claviers
  • Pierre Durand – guitare
  • Eric Jacot – contrebasse
  • Nicolas Larmignat - batterie (+ musiciens invités sur 1)

1- Boo Boo / 2- Forget It / 3- Ma-ion / 4- Fly Away / 5- Désert / 6- Duo / 7- Wee Man / 8- Tsunami / 9- Éternité / 10- Bout de Boo Boo

> Camisetas - CHIEF INSPECTOR - CHPR200702 - distribution Abeille Musique

  • Médéric Collignon : voix, cornet, bugle, claviers
  • Maxime Delpierre : guitare
  • Arnaud Roulin : claviers
  • Jim Black : batterie, guitare, électroniques

1- House of the Sleeping Dwarfs / 2- La Shoe de Sue / 3- Baeckeoffe / 4- Legend of the dangerous Bean / 5- Week-end à Laval / 6- Mime Marcel / 7- Sheep, sheep, sheep / 8- La Meinau / 9- Pneu Lisse


> Liens :