Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur Scène en 2022 » Stefan Orins Trio à Caen le 19 novembre 2022.

Stefan Orins Trio à Caen le 19 novembre 2022.

D 23 novembre 2022     H 04:30     A Thierry Giard    


Caen, samedi 19 novembre 2022

  • Foyers du Théâtre / Jazz dans les Foyers, 15 h 30.

Après-midi d’automne à Caen. Le soleil joue à cache-cache avec les averses dans une atmosphère rafraîchie. Normal, c’est novembre, le moment où le festival des Boréales entretient les liens qui unissent la Normandie aux pays du Nord. En cette année 2022, la Suède est à l’honneur et cela permet à Stefan Orins (et son frère Peter) d’entrer dans cette programmation en raison de leurs origines familiales suédoises, même s’ils sont nés... en région lilloise !
La série de concerts Jazz dans les Foyers (Théâtre de Caen) a toujours beaucoup de succès et pas seulement parce que l’entrée est libre et gratuite. Cette fois, il n’y avait plus une seule place assise même sur les mezzanines pour qui, comme moi, arrivait un quart d’heure avant le début du concert. Le trio de Stefan Orins trouvait ainsi un auditoire curieux et très attentif qui allait dans sa grande majorité découvrir son répertoire.

JPEG - 79.1 ko
Stefan Orins, Peter Orins & Christophe Hache
Caen, 19 novembre 2022.

Les trios piano-contrebasse-batterie me lassent bien souvent. Trop, trop formatés, trop référés à des modèles, trop démonstratifs aussi. Celui que pilote le pianiste Stefan Orins continue de m’intéresser au plus haut point et ce, depuis leur second album en 2006 (j’avais manqué le premier en 2004, Natt Resa). Pensez donc, voilà 26 ans maintenant que ce trio existe et perdure avec la même envie et la même énergie. Certes, les deux frères, Stefan et Peter Orins perpétuent une longue pratique commune de la musique et entre le piano et la batterie, Christophe Hache a su trouver sa place et une posture de point d’équilibre entre ses deux complices.
Bien que tous les trois soient très investis dans une pratique partagée et démocratique de la musique au sein du collectif lillois Muzzix, c’est bien Stefan Orins qui pilote ce trio. Il compose et montre le chemin avec bienveillance et une grande attention au jeu collectif.
Les compositions reposent sur un goût pour les mélodies épurées et des cheminements harmoniques limpides. À la base de l’inspiration du pianiste-compositeur, on trouve la littérature (Henning Mankell et d’autres), des références à l’univers spirituel du bouddhisme (une partie des compositions du second album du trio "Bonheur temporaire") et des hommages à des amis chers, vivants ou disparus, à des personnalités marquantes avec une dimension poétique touchante.
En concert, et ce fut le cas à Caen, le trio revisite le corpus de compositions qui a construit son histoire. Il y a une grande cohérence dans le cheminement de cette formation qui s’enrichit sans cesse, à l’écart des modes et des tendances. C’est bien le propre des créateurs artistes-artisans qui dessinent et bâtissent leur univers artistique pierre à pierre. À la pureté des lignes mélodiques dessinées par le pianiste répond la rondeur du son de la contrebasse de Christophe Hache qui structure et pose solidement les graves du trio et emboîte souvent le pas du pianiste dans des énoncés à l’unisson.
Peter Orins entre dans la catégorie des rythmiciens coloristes. Il accompagne et souligne les structures rythmiques et mélodiques avec finesse en jouant sur l’atténuation du son naturel des toms et cymbales à l’aide de bandes de tissu. À la manière des percussionnistes africains, il enrichit la sonorité de l’instrument par l’usage d’accessoires, perles, hochets de bois ou de métal, objets sonores divers qui donnent l’âme de sa pulsation rythmique. Une telle sobriété et simplicité dans l’approche rythmique n’exclut pas des variations de tempo des ruptures dans l’intensité du jeu du trio qui contribuent à enrichir la musicalité de l’ensemble.

Après un peu plus d’une heure de concert qui fut une promenade sereine et sensible dans l’univers de Stefan Orins, le public salua chaleureusement le trio. En rappel, il nous offrit "För", un hommage à Christophe Motury leur ami trompettiste disparu en 2020. Un beau moment de musique pour oublier les turpitudes de la vie en cette période incertaine. Merci !

JPEG - 81.7 ko
Stefan Orins, Christophe Hache & Peter Orins
Caen, 19 novembre 2022

Écouter, soutenir, acheter l’album "October 11" - Stefan Orins Trio (2022)
 :


Lire aussi sur CultureJazz.fr :