« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Composition, improvisation : deux disques saisissants.

Composition, improvisation : deux disques saisissants.

Foltz / Oliva / Chevillon et Roscoe Mitchell Ensemble.

D 2 juillet 2007     H 20:04     A Thierry Giard    


Deux disques qui nous promènent sur un fil. Écriture, improvisation : la magie de l’équilibre pour le trio Foltz/Oliva/Chevillon et le Roscoe Mitchell Ensemble...

Un point commun : l’inutilité des mots pour désigner les séquences de cette musique. Les titres sont simplement numérotés, éléments d’un ensemble en devenir...

Jean-Marc Foltz, Stephan Oliva, Bruno Chevillon

  • Soffio di Scelsi
Foltz / Oliva / Chevillon - « Soffio di Scelsi » -  voir en grand cette image
Foltz / Oliva / Chevillon - « Soffio di Scelsi »
La Buissonne - distribution Harmonia Mundi - 2007

Voilà un disque qui peut symboliser l’osmose totale (et assez rare) entre un trio de fortes personnalités, leur complice à la prise de son et à la production, Gérard de Haro, et un graphiste-producteur fou de musique, Philippe Ghielmetti.

Élément catalyseur de cette réussite, le compositeur italien Giacinto Sclesi (1905-1988) qui pensait et écrivait : « ...On peut considérer le son comme la force cosmique qui est la base de tout... Tout en étant de nature cosmique, il peut être activé et utilisé par les hommes. » [1]. Jean-Marc Foltz avoue une fascination pour la musique de ce créateur atypique dont il a non seulement interprété certaines œuvres, mais aussi intégré les concepts et la pensée.

on aime !
on aime !

Les 14 pièces de ce disque (47 minutes intenses) sont des improvisations dans l’esprit de Scelsi, une « plongée au cœur du son » qui confine au sublime. La musique devient une matière sonore faite des apports collectifs et non plus la juxtaposition de trois solistes. Les instruments ne sont plus que les vecteurs d’une musique fusionnelle et aérienne. On remarquera que chacun a complété sa palette de quelques éléments de percussion qui viennent enrichir cette matière sonore. Cependant, le piano de Stéphan Oliva, la contrebasse de Bruno Chevillon et les clarinettes de Jean-Marc Foltz sont, bien sûr, les voix dominantes.

On se gardera de dégager un moment fort tant l’ensemble est homogène. Les quatorze songes (sogno I à XIV) de ce disque sont à conseiller à tous ceux qui, méfiants ou peu aventureux, évitent l’écoute de musiques improvisées.

Une remarquable leçon de musique spontanée donnée par des maîtres en hommage à un compositeur d’exception.


> Soffio di Scelsi - La Buissonne - RJAL 397005 HM79 - distribution Harmonia Mundi

Jean-Marc Foltz : clarinettes, percussions / Stephan Oliva : piano, percussions / Bruno Chevillon : contrebasse, percussions, voix

Toutes compositions/improvisations : J-M. Foltz / S. Oliva / B. Chevillon

Enregistré les 28 et 29 avril 2004 par Gérard de Haro.

1. Sogno I / 2. Sogno II / 3. Sogno III / 4. Sogno IV / 5. Sogno V / 6. Sogno VI / 7. Sogno VII / 8. Sogno VIII / 9. Sogno IX / 10. Sogno X / 11. Sogno XI / 12. 11. Sogno XI / 13. 11. Sogno XIII / 14. 11. Sogno XIV

> Lien :



Roscoe Mitchell & The Transatlantic Art Ensemble

Composition/Improvisation Nos. 1, 2 & 3

Roscoe Mitchell - « Composition / Improvisation n°1, 2 & 3 » -  voir en grand cette image
Roscoe Mitchell - « Composition / Improvisation n°1, 2 & 3 »
ECM - distribution Universal - 2007

Produit par Steve Lake, le bras droit de Manfred Eicher chez ECM, ce disque présente une formation qui, tel un pont suspendu au dessus de l’océan, symbolise le passage entre la culture afro-américaine et les musiques européennes. Le Transatlantic Art Ensemble est, en effet, composé de 14 musiciens venant du Roscoe Mitchell Note Factory (côté USA) et de l’Electro-Acoustic Ensemble d’Evan Parker (côté Grande-Bretagne). C’est ainsi que l’on retrouve la contrebasse de Barry Guy, le « baroqueux » du free, aux côtés de celle de Jaribu Shahid, un prophète de la Black Music, les tambours de Tani Tabbal (entendu avec James Carter...) dialoguent avec ceux de Paul Lytton et Roscoe Mitchell côtoie Evan Parker, association de deux géants du saxophone...

Ne pensez pas pour autant qu’il y ait ici l’idée d’une confrontation de solistes. Tous au contraire s’investissent dans les univers personnels de Roscoe Mitchell, père spirituel de l’Art Ensemble of Chicago.

on aime !
on aime !

Enregistrés en concert, les éléments de ce disque ont été ensuite assemblés pour les organiser comme une suite cohérente, tout l’art des oreilles fines et subtiles de l’équipe d’ECM. L’écriture est ici dégagée de toute contrainte de style en accordant une large place aux cordes, souvent traitées sur le mode du dialogue, qui pourront rappeler les apports de l’École de Vienne (plage 1). Une approche discursive qu’on retrouvera ensuite dans les échanges fournis entre batteurs (II). La musique de Roscoe Mitchell s’élabore dans l’instant en articulant des séquences écrites plus ou moins ouvertes, pensées comme des guides pour l’évolution du discours spontané, mettant souvent en valeur un instrument soliste au fil des séquences.

Certes, le jazz est ici en filigrane plus ou moins visible, parfois comme une porte vers le chaos de l’improvisation collective la plus folle (plage 3) ou suggéré dans les interventions des solistes (le jeune et brillant trompettiste Corey Wilkes, plage 8). Une musique en perpétuel mouvement qui porte en elle l’héritage des pionniers de l’A.A.C.M. [2] de Chicago et l’esprit d’ouverture de la musique occidentale depuis le XXe siècle.

Un beau travail de création entre structure et liberté.


> Composition/Improvisation Nos. 1, 2 & 3 - ECM 1872 - distribution Universal

Compositions de Roscoe Mitchell ( VIII and IV de Composition/Improvisation 1 ;
I, II, V, VI, VII, IX from Composition/Improvisation 2 ; III from Composition/Improvisation 3)

Enregistré en Allemagne en septembre 2004.

Roscoe Mitchell : saxophone soprano , direction / Evan Parker : saxophones ténor et soprano / Anders Svanoe : saxophones alto and baryton / Corey Wilkes : trompette, bugle / John Rangecroft : clarinette / Neil Metcalfe : flûte / Nils Bultmann : violon alto /
Philipp Wachsmann : violon / Marcio Mattos : violoncelle / Craig Taborn : piano / Jaribu Shahid : contrebasse / Barry Guy : contrebasse / Tanni Tabbal : batterie, percussion / Paul Lytton batterie, percussion

titres : I ; II ; III ; IV ; V ; VI ; VII ; VIII ; IX

> Liens :


[1in Son et musique - 1981

[2Association for the Advancement of Creative Musicians

Rechercher

Partager, commenter et plus...

Page Google+ CultureJazz Page Facebook CultureJazz twitter RSS 2.0

Articles les plus récents

16 décembre – Six disques en vitrine - décembre 2017 #2.

14 décembre – Lettre ouverte

13 décembre – Quatre garçons dont Le Van

11 décembre – Diego Imbert « Tribute to Charlie Haden » à Paris

9 décembre – Pile de Disques de décembre 2017

7 décembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 80

5 décembre – Rouge et noix au jazz-club de Grenoble

4 décembre – Cinq disques et un livre en vitrine - décembre 2017

3 décembre – Velvet Revolution

1er décembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 79

29 novembre – IXI Électrique

27 novembre – James Carter’s Elektrik Outlet à Caen.

25 novembre – BLIND ( aveugle )

23 novembre – Greg LAMY Quartet

20 novembre – Six disques en vitrine - novembre 2017 #2.