« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Septembre 2007 : airs de rentrée...

Septembre 2007 : airs de rentrée...

Sous les projecteurs...

D 21 septembre 2007     H 08:29     A Thierry Giard    


A l’affiche pour ce mois de septembre 2007, des nouveautés récentes ou à paraître et une réédition importante :

David Murray Black Saint Quartet (feat. Cassandra Wilson) : « Sacred Ground »

David Murray Black Saint quartet - « Sacred Ground » -  voir en grand cette image
David Murray Black Saint quartet - « Sacred Ground »
Justin Time Records / Harmonia Mundi (07/2007)

> Justin Time records Just 204-2 - dist. Harmonia Mundi

David Murray : saxophone ténor et clarinette basse / Lafayette Gilchrist : piano / Ray Drummond : contrebasse / Andrew Cyrille : batterie / invitée : Cassandra Wilson sur 2 titres.

David Murray enregistre beaucoup (trop pour certains !?). Dans sa carrière, le disque aura tracé son histoire riche et diversifiée. Le Black Saint quartet fait référence au label milanais de Giacomo Pellicciotti qui enregistra abondamment les musiciens « créatifs » américains dans les années 70 et 80 et parmi eux David Murray. Loin d’un quelconque « revival free », le saxophoniste-clarinettiste basse distille une musique très enracinée dans la culture afro-américaine (le piano de Lafayette Gilchrist est riche d’héritages divers) mais jamais datée. Le David Murray de 2007 est un musicien sans doute assagi mais critique et souvent virulent sur l’état de notre monde : il a les notes pour le dire !

On remarquera qu’il a réussi à dégager (temporairement) Cassandra Wilson du plan de carrière défini par sa maison de disques et c’est un vrai bonheur de la retrouver libérée, inventive, expressive.

Un disque de grande valeur, sans esbrouffe !

> Liens :

Tocanne-Martin-Gaudillat : « New Dreams Now ! »

Tocanne-Martin-Gaudillat - « New Dreams Now ! » -  voir en grand cette image
Tocanne-Martin-Gaudillat - « New Dreams Now ! »
Cristal Records - dist. Abeille Musique

> Cristal Records CRCD 0710 - distribution Abeille Musique

Bruno Tocanne : batterie / Lionel Martin : saxophones / Rémi Gaudillat : trompette, bugle

Peut-on encore rêver aujourd’hui ? Osons l’utopie ! Tous ensemble, Bruno Tocanne, Lionel Martin et Rémi Gaudillat, membres du Réseau Imuzzic, apportent leur réponse exclamative : « New Dreams Now » ! Derrière cet appel au rêve il y a la référence historique à deux jalons de leur histoire du jazz : la Freedom Now ! Suite, disque légendaire et engagé de Max Roach et Old and New Dreams, le quartet Don Cherry-Dewey Redman-Charlie Haden-Ed Blackwell, formation de passeurs qui plana au-dessus des mondes du jazz de 1976 à 1987.

Forts de cet héritage et d’une solide pratique « tous terrains », ils expérimentent dans ce nouveau disque la formule du trio saxophone-trompette-batterie sur la base du Trio Résistances, autre formation du collectif (un disque salué l’an passé). Ce nouvel album chez Cristal Records est un un peu un défi de plus assumé avec bonheur sur les traces de Don Cherry qui dès 1969 explorait le duo dépouillé trompette-batterie.

« New Dreams Now ! » est un disque plein de vie où l’on ressent une dynamique constante et le plaisir du jeu aéré. La musique respire et prend ses aises, s’enflamme parfois sur les compositions des membres du trio (surtout Martin et Gaudillat), une composition de Dewey Redman (Dewey’s tune, comme une évidence), la reprise d’une ballade célèbre de Sting (Secret Marriage) et un joli clin d’oeil à Boby Lapointe signé de leur copine clarinettiste Catherine Delaunay : Madame Mado ne m’a pas dit.

Un disque mûri au milieu des vignes du Beaujolais-Villages à déguster sans modération.

> Lien :

Dewey Redman Quartet : « The Struggle Continues »

Dewey Redman Quartet - « The Struggle Continues » -  voir en grand cette image
Dewey Redman Quartet - « The Struggle Continues »
ECM réédition - dist. Universal

> ECM 174 206-2 - (1ère réédition en CD) - distribution Universal

Dewey Redman : saxophone ténor / Charles Eubanks : piano / Mark Helias : contrebasse et basse électrique / Ed Blackwell : batterie

enregistré les 21 et 22 janvier 1982 à New-York.

1982 : prenez la moitié d’Old and New Dreams, le (contre)bassiste de Slickaphonics et un pianiste qui navigua entre les studios Motown et les clubs avant-gardistes et vous aurez un magnifique quartet « drivé » par un des plus grands saxophonistes du jazz moderne.

Dewey Redman avait laissé sa musette (...chinoise, à anche double) au placard pour se donner entièrement au ténor, et de belle manière, sur un disque qui embrasse l’histoire du jazz, du blues (Turn over Baby) au bop (Dewey Square de Parker), du free (Combinations) à la ballade presque cool (Joie de vivre ???). Si on excepte la composition de Bird, tout le reste est de Dewey Redman. L’ensemble n’a pas pris une ride et on ne peut que se féliciter qu’ECM ait eu la bonne idée de rééditer cet album intelligemment kaléidoscopique à (re)découvrir sans hésiter. 45 minutes savoureuses et un titre toujours actuel : la lutte continue !

> Liens :

La Pieuvre, direction Olivier Benoit : « Ellipse »

La Pieuvre - « Ellipse » -  voir en grand cette image
La Pieuvre - « Ellipse »
Circum/Helix - 2007

> Circum Disc / Helix LX 002 - distribution sur www.circum-music.com

Grande formation de 23 musiciens dirigée par Olivier Benoit.

enregistré les 6, 7 et 8 octobre 2006, en studio à Faches-Thumesnil (Nord).

Olivier Benoit est sans doute un des guitaristes les plus présents dans les disques récents (3 dans cette sélection de septembre 2007 !). Sauf que là, il ne joue pas de guitare, il dirige à sa façon (tentaculaire ?) ce grand orchestre qui est une des formations les plus singulières des musiques improvisées aujourd’hui. Dans ce cas, la création spontanée est orientée, façonnée dans l’instant par les indications gestuelles du leader.
Après un double album à valeur de témoignage historique (1994-2005, paru en janvier), ce nouvel opus propose plus d’une heure d’exploration collective du temps basée sur la pulsation cardiaque « comme un »compteur« strictement individuel et variable ». Un voyage exploratoire en quatre ellipses proposant des climats à évolution lente...

Tout un programme, entre les recherches de la danse contemporaine et les travaux de John Cage.

> Liens :

Régis Huby : « Simple sound »

Régis Huby - « Simple Sound » -  voir en grand cette image
Régis Huby - « Simple Sound »
Le Chant du Monde / Harmonia Mundi

> Le Chant du Monde 2741413 - distribution Harmonia Mundi

Régis Huby : violon / Alain Grange : violoncelle / Bruno Chevillon : contrebasse / Olivier Benoit : guitare / Catherine Delaunay : clarinette / Roland Pinsard : clarinette, clarinette basse

Compositions de Régis Huby. Enregistrement en 2005 aux studios La Buissonne (Pernes Les Fontaines).

Régis Huby ne s’enferme pas dans des cloisonnements musicaux stériles. Il s’est construit un univers personnel après être passé des musiques traditionnelles au jazz très ouvert avec comme bagage une solide formation classique et trois années au Conservatoire National Supérieur de Paris. Comme Dominique Pifarély, il choisit de donner la priorité aux musiques issues de l’improvisation. Son parcours l’amène à travailler entre autres avec Yves Rousseau.

Dans cet album, l’écriture a une grande importance mais elle permet à chaque musicien de cette formation originale de s’exprimer totalement. La musique renvoie souvent aux travaux de Steve Reich ou Philip Glass dans l’utilisation de structures répétitives subtilement assemblées, superposées, imbriquées, le tout avec ces couleurs particulières que génère un ensemble de cordes et de clarinettes (où l’on retrouvera la guitare ici assagie d’Olivier Benoit !).

Un beau disque contemporain très abordable, feutré en apparence mais riche en surprises : pas aussi simple que son titre ne le laisse croire !

> Liens :

Extenz’O

Extenz'O - « Extenz'O » -  voir en grand cette image
Extenz’O - « Extenz’O »
Marmouzic 2007 - dist. Marmouzic

> Marmouzic - MAR 004 - distribution http://www.marmouzic.org

Christophe Rocher : clarinettes / Olivier Benoit : guitare / Edward Perraud : batterie / Sylvain Thévenard : son

Enregistré à l’IUFM de Nantes en mars 2007.

Où l’on retrouve Olivier Benoit et sa guitare sauvageonne dans un trio dont la direction artistique reviendrait plutôt à Christophe Rocher, clarinettiste remarqué entre autres aux côtés du pianiste Christofer Bjurström. Extenz’O : la grand écart de Lille (Benoit) à Brest (Rocher) . Entre eux, s’intercale le maître des rythmes atypiques dans cette entreprise très libre, le batteur (breton d’origine), Edward Perraud.

Ce nouveau disque du label Marmouzic, présenté comme « un champignon atonique », est construit sur onze titres, compositions collectives, où l’improvisation permet de créer des atmosphères très diverses d’où emergent quelques lignes mélodiques ou rythmiques suggérées ou affirmées. On s’arrêtera sur la Lettre verte I, étrange ballade en apesanteur un peu ondulante...

Une fois encore, le label brestois apporte un soin tout particulier à l’enveloppe graphique de ce disque à laquelle Christophe Rocher a collaboré ainsi qu’Edward Perraud, en tant que photographe.

> Liens :

Musica Nuda (Petra Magoni & Ferriccio Spinetti) : « Live à FIP »

Musica Nuda - « Live à Fip » -  voir en grand cette image
Musica Nuda - « Live à Fip »
Bonsai Music - EMI sept. 2007

> Bonsaï Music 07 08 01 - distribution EMI

Petra Magoni : voix / Ferruccio Spinetti : contrebasse /
+ invités (sur deux titres) : Jean-Jacques Milteau : harmonica et Manu Galvin : guitare

On retrouve le sympathique duo italien, la formule voix-contrebasse qui a fait mouche et séduit un large public sur un répertoire très éclectique allant de pop songs aux mélodies iitaliennes, le tout traité avec fantaisie, humour et un indiscutable talent. Mais, on se demande bien en quoi cet album « live » de différencie des précédents. On ne note pas de renouvellement significatif du répertoire et de la formule malgré deux invités. (Re)lisez donc les bonnes chroniques de Jacques Chesnel (DVD 2006, Musica Nuda 2) !... On attend la suite mais ceux qui ne connaissent pas le duo pourront apprécier la vitalité scénique de ces deux muisciens au talent respectable.

> Liens :

Massimo Manzi Project : « Identita’ »

Massimo Manzi Project - « Identita » -  voir en grand cette image
Massimo Manzi Project - « Identita »
Wide Sound - dist. DG Diffusion

> Wide Sound WD 165 - distribution DG Diffusion

Dave Liebman : saxophones ténor et soprano, flûte, piano / Paolino Dalla Porta : contrebasse / Massimo Manzi : batterie / Andrea Dulbecco : vibraphone sur 4 titres.

Enregistré en Italie en septembre 2006.

Aujourd’hui, Dave Liebman partage son activité entre le développement de ses propres projets (entre autres, le quartet Quest à nouveau sur les routes !) et la contribution à des projets concoctés par des musiciens/amis/admirateurs tout particulièrement en Europe (à Budapest, à Paris et dans ce cas, en Italie...).

C’est ainsi qu’on le retrouve dans ce disque du batteur italien Massimo Manzi. Pas question pour le saxophoniste de « faire de la figuration » ni de « tirer la couverture à lui ». Il joue, comme s’il avait toujours fait partie de ce trio/quartet.

Voilà un disque qui a l’avantage d’être sobre, simple, lisible pour l’auditeur malgré la tendance du batteur à user abondamment des cymbales. On ressent un vrai plaisir de jouer chez les protagonistes et les couleurs apportées par le brillant saxophoniste-flûtiste-pianiste rendent ce disque toujours captivant.