« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Elisabeth KONTOMANOU - Clara BELLAR : sincérité et chaleur.

Elisabeth KONTOMANOU - Clara BELLAR : sincérité et chaleur.

Deux voix… Deux voies… Deux chants

D 26 septembre 2007     H 10:02     A Jacques Chesnel    


ELISABETH KONTOMANOU - « back to my groove »

Après Midnight Sun et Waitin’ from Spring, la vocaliste est dans ce disque compositrice et parolière pour des chansons relatant tout un pan de son histoire personnelle en compagnie de certains membres de sa famille, cela étant contenu dès la première plage, la plus révélatrice de son talent (laissez moi vous raconter l’histoire d’une femme…) ; elle (se) raconte sans fausse pudeur, sans exhibition, sans pathos excessif, avec sincérité, dans une atmosphère très « soul » proche de celle d’un Stevie Wonder, d’une voix parfois proche de la déchirure dans les aigus mais toujours dans la justesse.

ELISABETH KONTOMANOU - « back to my groove » -  voir en grand cette image
ELISABETH KONTOMANOU - « back to my groove »
Nocturne - dist. Nocturne - sept. 2007

Notons la qualité de l’accompagnement, le sextette, les interventions de Martin Sewell à la guitare (You’ve changed my world) et Sam Newsome au saxophone soprano (Summer), la rythmique avec Leon Parker.

Regrettons qu’on n’entende pas beaucoup la section de cuivres quand on sait par qui elle est composée. Saluons l’admiration de la chanteuse pour Milton Nascimento (Black Angel, chanson sans parole) qui est pour elle (et pour nous) « le roi de la montagne ». On est loin (très) des minauderies et fadaises d’un lot de pseudo chanteuses à la mo-mode, en simplistes fabrications de produits de consommation courante. Ce qui est loin d’être ici le cas.

Parfaites réalisation et présentation.

Souhait final : Peace on Earth… oui, aux hommes de bonne volonté ; espérons qu’ils sont nombreux !.


> ELISABETH KONTOMANOU - « back to my groove » - Nocturne NTCD 406

ELISABETH KONTOMANOU (chant), GUSTAV KARLSTRÖM (arrangements et chant), ORRIN EVANS (piano), MARVIN SEWELL (guitares), SAM NEWSOME (saxophone soprano), THOMAS BRAMERIE (contrebasse), DONALD KONTOMANOU (batterie), LEON PARKER (percussions), QUATUOR ELYSÉE (Quatuor à cordes), ISABELLE OLIVIER (harpe), Section de cuivres : PIERRICK PEDRON (saxophone alto), DAVID EL MALEK (saxophone tenor), DANIEL ZIMMERMANN (trombone), YOANN LOUSTALOT (trompette).

1/ BACK TO MY GROOVE. 2/ WHAT A LIFE. 3/ WHERE I’M COMING FROM. 4/ THE ABUSE. 5/ BLACK ANGEL. 6/ YOU’VE CHANGED MY WORLD/ 7/ LATE COLD NIGHT. 8/ SUMMER. 9/ MY LOVE. 10/ DREAMS OF GOLD. 11/ PEACE ON EARTH/

Compositions d’Elisabeth Kontomanou sauf 9 de Thomas Bramerie et 10 de Gustav Karlström

Enregistré en décembre 2006

> Liens :

CLARA BELLAR - « Meu coração brasilero »

Clara Bellar - « Meu coração brasilero » -  voir en grand cette image
Clara Bellar - « Meu coração brasilero »
AloAlo - dist. DG diffusion - oct.2007

Mazette !

La belle a plus d’une corde (même vocale à son arc). D’abord, actrice (née en France), découverte par Eric Rohmer qui en connaît un rayon sur les jeunes beautés, puis faisant carrière en Grande-Bretagne et aux USA avec Paul Schrader et Steven Spielberg notamment, excusez du peu… comédienne jouant au théâtre Euripide, Feydeau et Bertold Brecht ! ; mannequin aussi, on comprend pourquoi quand on voit les photos.

Là, elle décide de chanter, de chanter « mon cœur brésilien », hommage à la Musique Populaire Brésilienne avec un répertoire qui montre qu’elle connaît bien celle-ci puisqu’elle choisit les grands noms Chico Buarque à Caetano Veloso en passant Gilberto Gil et Milton Nascimento (avec qui elle chante Joana Francesa, en hommage à Jeanne Moreau).

Avec un joli brin de voix gracile tantôt acidulé tantôt de satin (doll) Clara Bellar chante avec une chaleur et parfois quelque délicatesse son admiration pour cette musique dorée que nous aimons tant.


> CLARA BELLAR - « Meu coração brasilero » - AloAlo 19431 - distribution DG Diffusion

CLARA BELLAR (chant), PAULO GUIMARAES (flûte), DORI CAYMMI, CLAUDIO GUIMARAES (guitares), JORGE HELDER (basse), MARCELO
COSTA, SERGIO KRAKOWSKI (percussions)

1/ COSTA DAS 3 RACAS. 2/ JOANA FRANCESA avec MILTON NASCIMENTO. 3/ BAHIA COM H. 4/ FOLHAS SECA. 5/ ADEUS AMERICA. 6/ AQUARELA DO BRASIL avec JOÃO BOSCO. 7/ SAMPA. 8/ FEITICO DA VILA. 9/ ACONTECE QUE EU SOU BAIANO avec DORY
CAYMMI. 10/ NAÇÃO. 11/ SAMBA E AMOR. 12/ PIANO NA MANGUEIRA. 13/ EU VIM DA BAHIA. 14/ NOTICIAS DO BRASIL. 15/ MARACANà; 16/ BRASIL PANDEIRO / ISTO AQUI O QUÉ.

Enregistré au Japon en décembre 2006

> Lien :

Rechercher

Partager, commenter et plus...

Page Google+ CultureJazz Page Facebook CultureJazz twitter RSS 2.0

Articles les plus récents

14 décembre – Lettre ouverte

13 décembre – Quatre garçons dont Le Van

11 décembre – Diego Imbert « Tribute to Charlie Haden » à Paris

9 décembre – Pile de Disques de décembre 2017

7 décembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 80

5 décembre – Rouge et noix au jazz-club de Grenoble

4 décembre – Cinq disques et un livre en vitrine - décembre 2017

3 décembre – Velvet Revolution

1er décembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 79

29 novembre – IXI Électrique

27 novembre – James Carter’s Elektrik Outlet à Caen.

25 novembre – BLIND ( aveugle )

23 novembre – Greg LAMY Quartet

20 novembre – Six disques en vitrine - novembre 2017 #2.

18 novembre – Ouverture du D’Jazz Nevers Festival 2017