« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Archives » Echos d’octobre en Basse-Normandie

Echos d’octobre en Basse-Normandie

Aperçu de quelques concerts entre Caen, Granville et Avranches.

D 28 octobre 2007     H 20:07     A Thierry Giard    


Les deux weekends de cette fin octobre 2007 auront été chargés pour les « jazzfans ». Pas de grandes stars au programme mais de belles occasions d’écouter des musiciens de talent : Fabien Mary, David Prez et Romain Pilon et une belle découverte, la vocaliste Marie-Laure Bourdin.

Fabien Mary Octet -  voir en grand cette image
Fabien Mary Octet
Photo © Christian Ducasse

> Samedi 20 octobre, s’ouvrait la série de concerts « Jazz dans les Foyers » au Théâtre de Caen. Une programmation concoctée par Michel Dubourg sous la forme de concerts « entrée libre », un samedi après-midi par mois (voir le calendrier pour obtenir le programme). Le trompettiste Fabien Mary présentait son octet [1] constitué à l’initiative du Camion-jazz dans le cadre d’une résidence de longue durée. Bien rôdée par de nombreux concerts, cette formation semble avoir trouvé un son propre pour une musique qui swingue au confluent du be-bop, du jazz west-coast, pas très loin des moyennes formations des années 50 et 60. Belles prestations des solistes, au premier rang desquels Fabien Mary qui confirme sa solide maîtrise de l’instrument...

La journée étant chargée, nous n’aurons pu assister à la totalité du concert, laissant cette formation ravir un public nombreux, attentif et conquis.

Romain Pilon, Simon Tailleu, David Prez, Benjamin Lecourt -  voir en grand cette image
Romain Pilon, Simon Tailleu, David Prez, Benjamin Lecourt
à Granville le 20 octobre 2007 - Photo © Christian Ducasse

> Cap sur Granville ensuite pour assister à la seconde partie du concert donné dans la petite salle du théâtre de la Presqu’île par le quartet de David Prez et Romain Pilon. Comme à l’habitude, cette soirée granvillaise se déroulait en deux sets, l’un à 18 heures (apparemment basé sur un répertoire alternant standards et compositions originales) et un second set à 21 heures. Nous y étions !

Pour ceux qui, comme nous, ne connaissent pas ce quartet, laissons à Christian Ducasse le soin de les présenter [2] : « David Prez et Romain Pilon se sont rencontrés à New York où ils forgeaient leurs armes. Très vite une complicité autour de valeurs commes le travail collectif ou le désir d’échapper au formalisme les unit, donnant naissance à un disque : « David Prez-Romain Pilon Group » chez Fresh Sound New Talent (label qui a le don de dénicher les talents de demain). ».

Le quartet de David Prez et Romain Pilon -  voir en grand cette image
Le quartet de David Prez et Romain Pilon
à Granville... - Photo © Christian Ducasse (avec un téléphone portable !)

Dans l’écrin du théâtre de la Presqu’île (60 places sur des banquettes de velours rouge !), le quartet a donné un aperçu de son potentiel avec sa rythmique « alternative » (Yoni Zelnik -contrebasse- et Karl Jannuska -batterie- étant retenus par ailleurs) [3]. La musique renvoie indiscutablement à un son new-yorkais actuel et la formule, sur des compositions souvent au format de « chansons sans paroles », n’est pas sans rappeler un autre français parti aux USA, Jérôme Sabbagh.

Un bon et long concert qui a permis de goûter la valeur de cette formation et d’apprécier la capacité d’adaptation de l’excellent paire rythmique Tailleu / Lecourt. Un bon concert malgré quelques longueurs : certains chorus gagneraient à être plus concis, sans doute.

Au bilan de cette soirée, la satisfaction des musiciens qui comme le signale encore Christian Ducasse, « ont été ravis de leur séjour à Granville et ont salué, entre autre, la passion du public », laquelle « garantit le succès, l’indépendance et le futur de nos propositions musicales ». On attend donc avec impatience les prochains rendez-vous granvillais.

> Samedi 27 octobre, le programme était chargé dans la Manche. A Coutances, la soirée jazz manouche qui réunissait le « Collectif Jazz Manouche » de Basse-Normandie et le quartet de Tchavolo Schmitt affichait complet. Tant pis pour les retardataires et tant mieux pour ceux qui auront choisi l’alternative proposée ce soir là à Avranches. Le MLB Quartet de la vocaliste Marie-Laure Bourdin valait vraiment le détour.

Maie-Laure Bourdin, Youen Cadiou. -  voir en grand cette image
Maie-Laure Bourdin, Youen Cadiou.
A Avranches, le 27 octobre.

Le Jazz-Club de la Baie est un structure associative réunie autour du guitariste Jean-Pierre Poirier. Elle a pour objectif de promouvoir le jazz, en terme de diffusion et de pratique dans le Sud-Manche. Les concerts sont toujours l’occasion de découvertes essentiellement puisées dans les ressources de Basse-Normandie et de Bretagne. Ils se terminent à chaque fois dans une formule jazz-club qui donne lieu à des jam-sessions fort animées (Daniel Jan, graphiste, musicien polyvalent et sans complexes sait y mettre de l’ambiance !).

Marie-Laure Bourdin : retenez bien ce nom. Cette chanteuse mérite amplement la reconnaissance du petit monde du jazz comme l’a prouvé ce concert captivant de bout en bout. Comme beaucoup, nous ne savions rien d’elle. A Avranches, elle enseigne la flûte à l’école de musique et anime une chorale gospel ce qui lui a assuré un public attentif et chaleureux. Tout cela ne suffit pas pour donner un concert d’un tel niveau : par sa présence, sa voix au potentiel rare, son goût pour construire un programme varié en respectueux des grands courants du jazz, Marie-Laure Bourdin séduit indiscutablement.

MLB Quartet -  voir en grand cette image
MLB Quartet
à Avranches le 27 octobre 2007.

A ses côtés, un trio aux bases solides [4] où on remarque tout particulièrement Jean Chavanne, un pianiste qui sait envelopper en finesse les voix de chanteuses, en mêlant lyrisme et sens du swing bien dosé. Après un échauffement swingant, enlevé, l’émotion arrive avec une magnifique interprétation de Over the Rainbow, ballade délicate tant elle fut reprise par des voix légendaires. Le quartet prend alors son envol et la voix se fait tour à tour caressante, vive, tonique avec une surprenante maîtrise des registres. Se succèdent alors des interprétations enlevées (Waters of March version anglaise de Águas de Março d’Antonio Carlos Jobim), presque « groovy-funky » pour une version étonnante de God Bless The Child, célèbre thème de Billie Holiday dans une interprétation qui rappelle Carmen McRae. Douceur et finesse également avec In Case of You, incursion juste et sensible dans l’univers de Joni Mitchell.

Boeuf au Jazz Club -  voir en grand cette image
Boeuf au Jazz Club
Avranches, le 27 octobre 2007 -

Nous venions à Avranches pour passer un agréable moment dans la convivialité d’une soirée jazz bien sympathique. Nous en sommes repartis heureux et comblés tant cette découverte laisse augurer un bel avenir à Marie-Laure Bourdin dans un univers où les chanteuses de jazz sont nombreuses mais où la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Marie-Laure Bourdin, elle, a tout pour devenir une grande !

Pas question de repartir sans passer un moment au jazz-club, dans la petite salle très sympathique du théâtre d’Avranches : murs de pierre et grosses poutres de bois pour un esquisser le cadre et musique jouée avec beaucoup de cœur pour l’ambiance. On reviendra !


> Liens :

Sur My Space, le quartet de David Prez et Romain Pilon :

Portfolio

  • Youen Cadiou, Marie-Laure Bourdin, Jacques Favrel.

[1Fabien Mary, trompette – Olivier Zanot, saxophone alto – David Sauzay et Guillaume Marthouret, saxophone ténor – Jerry Edwards, trombone – Xavier Doré, guitare – Florent Gac, orgue – Fred Oddou, batterie

[2Sur le site du théâtre de la Presqu’île

[3David Prez : saxophone / Romain Pilon : guitare / Simon Tailleu : contrebasse / Benjamin Lecourt : batterie. // À écouter : « David Prez-Romain Pilon Group », 2006, Fresh Sound New Talent / Abeille Musique

[4Jean Chavanne : piano /
Youen Cadiou : contrebasse / Jacques Favrel : batterie