« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Marché de Noël : huit disques pour la fin 2007...

Marché de Noël : huit disques pour la fin 2007...

Une sélection de disques récents.

D 19 décembre 2007     H 23:02     A Thierry Giard    


> Fabien Degryse trio : « The heart of the acoustic guitar »

> Dave Liebman, Richie Beirach, Ron McClure, Billy Hart : « Redemption, Quest live in Europe »

> Lilliput Orchestra : « Ça urge ! »

> Harold Lopez Nussa : « Sobre el atelier »

> Bernard Rambaud : « Jighot & flasjolis »

> Tchangodei : « Pure blues »

> The Ripple Effects : « Hybrids »

> Alexis Thérain : « Temps.mosaïque »

Fabien Degryse trio : « The heart of the acoustic guitar »

Fabien Degryse « The Heart of The Acoustic Guitar » -  voir en grand cette image
Fabien Degryse « The Heart of The Acoustic Guitar »
Midnight Muse 2007

> Midnight Muse MMr0701 - commande en ligne

Fabien Degryse : guitare acoustique / Bart De Nolf : contrebasse / Bruno Castellucci : batterie.

Enregistré en novembre 2006 à Schaerbeek (Belgique).

Un voyage au cœur d’une guitare acoustique, dès le visuel de la pochette et ensuite sous les doigts de Fabien Degryse, agiles et volubiles sans excès démonstratifs. On se laisse séduire par un répertoire servi par trois fins mélodistes. Un trio très équilibré venu de la scène belge où l’on remarque aussi Bart De Nolf en contrebassiste à la sonorité précise et ronde, soliste inspiré comme dans It’s a long, long Journey et Bruno Castellucci, batteur d’expérience rôdé à bien des musiques.

Un disque superbement enregistré et produit qui intéressera à coup sûr les amateurs de guitare mais aussi tous ceux qui sont sensibles au swing délicat et aux mélodies simples et chaleureuses. Fabien Degryse, né en 1960, c’est donc un musicien aguerri qui mérite l’attention, l’intérêt et une plus grande reconnaissance du public.

> Lien :

Dave Liebman, Richie Beirach, Ron McClure, Billy Hart :« Redemption, Quest live in Europe »

Quest live in Europe - « Redemption » -  voir en grand cette image
Quest live in Europe - « Redemption »
HatOLOGY - distribution Harmonia Mundi

> HatOLOGY 642 - distribution Harmonia Mundi

Dave Liebman : saxophones ténor et soprano, flûte / Richard Beirach : piano / Ron McClure : contrebasse / Billy Hart : batterie

Enregistré en concert à Baden (Suisse) et au « Sunset », à Paris en novembre 2005.

Cela commence en duo Liebman / Beirach, sax soprano et piano, pour bien rappeler une longue histoire d’amitié musicale sur Round Midnight de Monk, interprété avec une aisance respectueusement impertinente. Après Monk, le quartet revient vers Coltrane (Ogunde), retrouve Ornette Coleman (Lonely woman avec Liebman sur une flûte simplissime) et propose une version troublante de Dark Eyes entre mélodie étirée et intensité rythmique. Le disque s’achève en apothéose avec une belle composition de Billy Hart sur laquelle Richard Beirach se montre impressionnant de lyrisme et de puissance rythmique.

Cet enregistrement public restitue parfaitement la profonde intensité des prestations du quartet. Un très beau disque pour un quartet de grande classe qui ne fait pas que perpétuer l’héritage de Coltrane. Une vraie entité du monde du jazz.

> Liens :

Lilliput Orchestra : « Ça urge ! »

Lilliput Orchestra - « Ça urge » -  voir en grand cette image
Lilliput Orchestra - « Ça urge »
Linoléum records - distribution Musea

> Linoleum records Lin007 - distribution Musea
Piero Pepin ( trompette, bugle, tuba, electrophone), Laurent Rochelle ( sax soprano, clarinette basse), Olivier Brousse ( contrebasse, basse), Pascal Portejoie ( percussions).
invités : Lionel Malrik (Fender Rhodes sur Tableau 1) Mingo Josserand (Fender Rhodes sur Invisible)

Enregistré en juin et septembre 2006

Un disque qui pourrait passer pour une compilation tant il offre une esthétique volontairement disparate. Rock bastringue, jazz en ballades plutôt cool (façon Miles années 80 dans Torpeur), valse entêtante (Duende), incursions dans les contrées de l’électro, envolées sur un célèbre discours de Martin Luther King.... cet orchestre à quatre voix (cinq parfois) a de toute évidence beaucoup d’atouts. Il se compose d’excellents musiciens, les compositions sont accrocheuses, surprenantes, exaspérantes selon les goûts, au gré des douze titres de ce disque.
Mention spéciale pour la belle pochette « style BD » qui rappellent l’esthétique du label NATO (la musique comprise...). Dans la mouvance du jazz sérieusement désinvolte que créent Christophe Monniot, Frix ou le Wildmimi Antigroove Syndicate, ce Lilliput pourra se faire une place, il a le potentiel pour cela.

> Liens :

Harold Lopez Nussa : « Sobre el atelier »

Harold Lopez Nussa -« Sobre el atelier » -  voir en grand cette image
Harold Lopez Nussa -« Sobre el atelier »
Cristal Records - distribution Harmonia Mundi

> Cristal records CR124 - distribution Harmonia Mundi.

Harold Lopez Nussa : piano, wood-block....

Dans la famille cubaine Lopez Nussa, voici Harold, fils du batteur Ruy et neveu du pianiste Ernan. Nourri de culture occidentale (classique, ça s’entend !) et élevé dans la vigueur colorée et épicée des musiques cubaines (on le perçoit d’entrée de jeu), ce jeune pianiste signe là un très beau disque que lui a offert le Montreux Jazz Festival. C’est qu’Harold Lopez Nussa est le lauréat 2005 de la « Solo Piano Competition » organisée par ce festival légendaire.

Inclinons-nous donc devant le talent indiscutable d’un pianiste aussi compositeur qui balise toutefois son parcours avec au moins trois noms évocateurs de ses centres d’intérêt : Wayne Shorter pour une belle version de Footprints, Jaco Pastorius avec une interprétation inspirée du très beau Three Views of a secret et le maître cubain Chucho Valdès (Mambo Influenciado).

Une belle leçon de piano virtuose et souvent enflammée sans être démonstrative.

> Liens :

Bernard Rambaud : « Jighot & flasjolis »

Bernard Rambaud - « Jighot & Flasjolis » -  voir en grand cette image
Bernard Rambaud - « Jighot & Flasjolis »
autoproduction - 2007

> Autoproduction - commande : http://www.bernardrambaud-musique.com

Bernard Rambaud cultive l’art du jeu de mots pour le titre de cet album comme pour les deux précédents, également autoproduits. Ce batteur formé dans de bonnes écoles, professeur à la technique impeccable crée une musique qui nous renvoie au jazz-rock bon teint des années 80 avec, en outre, quelques incursions dans le folklore celtique.

De la musique bien faite, agréable à l’oreille voire séduisante selon les goûts mais vraiment datée. On n’y trouve guère de quoi éveiller les sens, pas d’aspérités, pas de folie... Dommage !

> Liens :

Tchangodei : « Pure blues »

Tchangodei - « Pure Blues » -  voir en grand cette image
Tchangodei - « Pure Blues »
Volcanic Records - dist. Abeille Musique

> Volcanic Records n° 7526 - distribution Abeille Musique

Tchangodei : piano, vocal, électronique. + Nathanaël Lalliard : didgeridoo sur « Pour le serveur fou ».

Qu’on ne se méprenne pas : Pure Blues n’est pas un disque de blues authentique, traditionnel et encore moins conventionnel. En choisissant de se donner la réplique avec des instruments électroniques, le pianiste chanteur béninois livre un disque assez étrange, inattendu mais guère convaincant.

Dans un tel contexte, on s’interroge sur l’apport des textures synthétiques souvent un peu défraîchies (tout va si vite dans l’univers des sons électro !). Il reste la simplicité de mélodies d’où émane effectivement une certaine pureté.

Tchangodei jalonne sa vie de musicien de riches rencontres (avec Archie Shepp, Steve Lacy, Henri Texier, Louis Sclavis, Sunny Murray...). Ce disque est probablement une parenthèse dans son parcours.

> Liens :

The Ripple Effects : « Hybrids »

The Ripple Effects - « Hybrids » -  voir en grand cette image
The Ripple Effects - « Hybrids »
Golden Beams records - dist. DG Diffusion.

> Golden Beams Productions BGP-CD-1114 - distribution DG Diffusion.

Jack DeJohnette : batterie, percussion / Foday Musa Suso : kora / Marlui Miranda : vocal / John Surman : clarinette basse, saxophone soprano, flûte à bec / Big Al : claviers...

Tous les titres sont remixés par Ben Surman.

Attention ! Ne vous laissez pas séduire par la liste des musiciens de ce disque. Il y a un piège ! Le contenu est un ensemble de « remixages » de titres déjà publiés pour la plupart en version originale. La réalisation en revient à par Ben Surman (piètre musicien électro) avec la complicité du dénommé Big Al pour deux plages.

Pas de commentaires sur cette techno sans aucun intérêt. Préférez le superbe duo DeJohnette / Foday Musa Suso, Music from the hearts of the masters, paru sur le même label fin 2006, un modèle de pureté inventive.

> Lien :

Alexis Thérain : « Temps.mosaïque »

Alexis Thérain - « Temps.Mosaïque » -  voir en grand cette image
Alexis Thérain - « Temps.Mosaïque »
Yolk Records - distribution Anticraft.

> Yolk Records Yolk.J2033 - distribution Anticraft.

Alexis Thérain : guitare acoustique et électrique.

Enregistré en Belgique en juillet 2006.

Alexis Thérain n’est pas le plus « en vue » des guitaristes actuels mais c’est sans doute un des plus intéressants. Pour preuve ce très beau disque en solo, limpide et poétique. Une créativité tempérée et mûrie se dévoile ici dans des compositions plus ou moins spontanées faites de brisures et de contrastes (avec un coup de cœur pour Dick et son leitmotiv envoûtant...).

Temps.mosaique est une des belles surprises de cette fin d’année, un disque riche et captivant. On pourra cependant préférer les pièces à la guitare acoustique (magnifiquement enregistrée) plus riches sur le plan harmonique, plus ouvertes à rapprocher des solos de Ralph Towner, Egberto Gismonti (Spridi) ou Bill Connors.

Ex-guitariste de l’ONJ Barthélémy (version 2), élément harmonique du trio du trompettiste Geoffroy Tamisier, Alexis Thérain apporte une nouvelle pierre scintillante au catalogue du label Yolk.

> Lien :