« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » L’esprit manouche : Boulou & Elios FERRÉ ; La POMPE

L’esprit manouche : Boulou & Elios FERRÉ ; La POMPE

Deux nouveautés d’héritiers de Django.

D 7 décembre 2007     H 08:04     A Jacques Chesnel    


La grande famille

Cela débute peu après le début du siècle dernier : les trois frères Ferret, Baro, Matelo et Sarane forment une trilogie devenue célèbre. Avec la grande figure tutélaire qu’est Django Reinhardt ils vont contribuer à façonner cette couleur du jazz si particulière aux fortes influences manouches. (voir http://jazz.manouche.free.fr).

Boulou et Elios Ferré - « Live in Montpellier » -  voir en grand cette image
Boulou et Elios Ferré - « Live in Montpellier »
Le Chant du Monde - dist. Harmonia Mundi

C’est dans cette ambiance musicale que les enfants de Matelo (1918-1989) vont grandir. Boulou, l’aîné (1951), enfant prodige, surdoué (son premier disque à 8 ans, première partie de John Coltrane à Juan-les-pins en 1963, suit les cours d’Olivier Messiaen, joue avec les plus grands jazzmen…), Elios, le cadet (s’oriente d’abord vers le flamenco, découvre Jimi Hendrix et s’associe avec son frère)… Tout, vous saurez tout en consultant leur très beau site (www.boulou-elios-ferre.com) à voir absolument…

C’est donc à Montpellier, que les frères ont eu « carte blanche » dans le cadre du Festival International de la guitare en 2006 pour une création intitulée « Il était une fois les frères Ferré ». On retrouve la même formation que dans le précédent opus Parisian Passion auquel viendront s’ajouter quelques invités de marque. Comme toujours avec/chez les frères la ferveur, la musicalité, la générosité, une formidable humanité, sont au rendez-vous tout au long de ce CD ; il faut simplement dire que l’on reste sur sa faim si on ne possède pas le DVD. Il est dommage de ne pas avoir réalisé un double CD dans lequel aurait figuré, notamment, les interprétations de Montagne Sainte-Geneviève avec l’accordéoniste Lionel Suarez, Bluesette chanté par Boulou et un Body and Soul avec Lee Konitz. Donc le DVD 974 1512 (le concert est remarquablement bien filmé) est nécessaire sinon indispensable.

A noter la bouleversante interprétation de Laurent, thème de Boulou à la mémoire de Laurent Goddet (qui, ô paradoxe, ne figure pas dans le DVD !) par Philip Catherine… lui aussi un « frère ».


> BOULOU & ELIOS FERRÉ : « Live in Montpellier » - Le Chant du Monde CD 274 1512 - distribution Harmonia Mundi

Boulou & Elios Ferré (guitare), Pierre Boussaguet (contrebasse), Alain Jean-Marie (piano). Avec la participation de Didier Lockwood (violon), Giani Lincan (cymabalun), Philippe Catherine (guitare), Stéphane Belmondo (trompette, bugle), Lionel Belmondo (saxophone). Boulou guitare solo sur Toccata.

1/ Rythme futur. 2/ De Moscou à Odessa. 3/ Medley : Improvisation n°3, Swing 42, Manoir de mes rêves, Tears ; Minor swing, Nuages. 4/ Laurent. 5/ Intersection sur un Prélude de Bach. 6/ Libre penseur. 7/ Toccata (J-S Bach)

Enregistrement 1 à 6, Montpellier ; 7, Studio La Buissonne, février 2007

> Liens :


LA POMPE : « Rue de Thoiry »

La Pompe - « Rue de Thoiry » -  voir en grand cette image
La Pompe - « Rue de Thoiry »
Label « Tu t’en doutes »

Voilà bien un disque qui devrait outrepasser les frontières de l’Ouest où il se cantonne avec un franc et légitime succès. Dans la tradition du Jazz manouche (qu’on nous sert parfois à toutes les sauces pas toujours les meilleures), ce quartet (fondé en 2000) composé de Gérard Vandenbroucque (violon), Arnaud Bouquin et Benjamin Pavageau (guitares) et Fabrice « Nours » Evain (contrebasse) propose (en 2007) un répertoire original, un swing au plus haut niveau avec, petite cerise sur le gateau, la participation de Didier Lockwood et du guitariste Daniel Givone sur chacun un titre.

Vaut largement le détour du côté de la rue de Thoiry.


> LA POMPE : « Rue de Thoiry » - Tu t’en doutes ! - CD 1006 - commande : contactlapompe@free.fr

> Liens :