« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Avril 2008 : Jazz d’aujourd’hui en cinq disques

Avril 2008 : Jazz d’aujourd’hui en cinq disques

Francesco Bearzatti, Kolkhöse Printanium, Manuel Mengis Gruppe 6, François Merville et le duo Sarrazy / Rochelle.

D 7 avril 2008     H 11:29     A Thierry Giard    


[!sommaire]

Cinq disques européens qui développent chacun une conception personnelle de ce que peut être le jazz en 2008, à la fois enraciné dans une histoire mouvante et multiple, militant d’une conception ouverte de la culture, ambitieux et souvent chaleureux.

Des écoutes fortement conseillées pour rester en prise avec la musique de notre temps :

> Francesco Bearzatti Tinissima Quartet : « Suite for Tina Modotti »

> Kolkhöse Printanium : « Vol 1 - kolkhöznitsa »

> Manuel Mengis Gruppe 6 : « The Pond »

> François Merville : « O mago Hermeto »

> Marc Sarrazy & Laurent Rochelle : « Intranquillité »

Francesco Bearzatti Tinissima Quartet : « Suite for Tina Modotti »

Francesco Bearzatti Tinissima quartet - « Suite for Tina Modotti » -  voir en grand cette image
Francesco Bearzatti Tinissima quartet - « Suite for Tina Modotti »
Parco Della Musica Records - dist. DG Diffusion 2008

Tina Modotti (1896-1942) est une figure emblématique de l’internationalisation des luttes de libération. Cette photographe née en Italie, partie pour les USA, devenue actrice à Hollywood a rejoint les mouvements de libération au Mexique, en URSS et a pris part à la Guerre d’Espagne pour terminer ses jours à Mexico.

Fasciné par le destin de cette femme, le saxophoniste Francesco Bearzatti lui rend un hommage d’une beauté profonde dans ce disque remarquable.

Au fil des neuf plages qui se déroulent selon la chronologie de la vie de Tina Modotti, Francesco Bearzatti confirme tout le bien que l’on peut penser de lui : un des plus brillants saxophonistes-clarinettistes de cette décennie. Mais il y a aussi ce quartet d’une cohésion rare où un soin tout particulier est accordé à l’alliage de timbres et à la recherche de couleurs acoustiques originales.


on aime !
on aime !

Le trompettiste Giovanni Falzone est époustouflant, osant la trompette comme extension du souffle au-delà de l’instrument, à la manière de Médéric Collignon. On remarquera également l’utilisation par Danilo Gallo de la guitare basse acoustique qui, si elle renforce la référence mexicaine, apporte des sonorités véritablement originales dans ce contexte. Le tout est joué à l’énergie, avec audace et sans fioritures inutiles... Un pari risqué par son versant narratif mais totalement réussi.

Une suite à écouter comme telle, c’est pourquoi on se gardera bien d’en extraire des détails. Tout est bon !


> Francesco Bearzatti Tinissima Quartet : « Suite for Tina Modotti » - Parco Della Musica Records MPR008 CD - distribution DG diffusion

Francesco Bearzatti : saxophone ténor, clarinette / Giovanni Falzone : trompette et effets vocaux / Danilo Gallo : contrebasse et guitare basse acoustique / Zeno de Rossi : batterie et percussions

1. Mandi Friul / 2. America ! / 3. Why ? / 4. Mèxico / 5. Missions / 6. Russia / 7. Guerra Civil / 8. Back To Mèxico / 9. Hermana No Duermes

Compositions et arrangements de Francesco Bearzatti.
Enregistré en Italie en juin 2007.

> Liens :

Kolkhöse Printanium : « Vol 1 - kolkhöznitsa »

Kolkhöse Printanium - « Vol 1 - kolkhöznitsa » -  voir en grand cette image
Kolkhöse Printanium - « Vol 1 - kolkhöznitsa »
D’Autres Cordes records - dist. Abeille Musique - 2008

Mélangez dans un même pot Magma, Nirvana, Led Zeppelin, Pink Floyd, Weather Report, du Tony Hymas version Lonely Bears, agitez, mixez, opprimez, libérez... Kolköse Printanium émerge, arroguant de ce brouet savamment composite. Foudroyant, presque inquiétant et, en cela, magnifique.

Un disque qui donne un grand coup de pied dans l’ordre établi des musiques conventionnelles. Rien d’étonnant à ce que Paul Brousseau soit un des compagnons favoris de Louis Sclavis... D’ailleurs, dans l’Imparfait des Langues, le dernier opus de Maître Louis, ne retrouve-t-on pas Brousseau et Delpierre ?

Kolkhöse Printanium : tout est dans la contradiction. Paul Brousseau précise que Kolkhöse renvoie à l’idée « d’une musique stakhanoviste, répétitive » et Printanuim « définit quelque chose de naïf, et bucolique... Les musiciens en ont besoin, pour ne pas sombrer dans quelque chose de négatif... ». Une certitude : ces garçons ne manquent ni d’audace, ni de talent pour oser et réussir une entreprise de démolition/reconstruction musicale qui laisse pantois.

Quelque chose de fort comme un Magma du 21ème siècle... Une expérience (violente ?) qui se termine par un thème chanté par David Linx que l’on n’attendait pas forcément dans ce contexte.

Recommandé pour un remue méninges !


> Kolkhöse Printanium : « Vol 1 - kolkhöznitsa » - D’Autres Cordes D’AC 151 - distribution Abeille Musique

Hugues Mayot : Saxophone ténor et soprano / Maxime Delpierre : Guitare, effets / Jean-Philippe Morel : basse électrique, effets / Philippe Gleize : batterie, percussions / Paul Brousseau : claviers, voix, caisse claire.

Invités : Ucoc Lay : voix et texte (6) / David Linx : voix (15) / Matthieu Metzger (4)

1. Sans le savoir / 2. Our faces at « The Motown » part a / 3. part b / 4. Stalker AT79 / 5. Fsy Tokyo / 6. Kolkhöse / 7. Ssen Soupape / 8. Chaotic Mantra / 9. Kolkhöse Talk / 10. Morgenrot part a / 11. ... part b / 12. Errance digitale / 13. Petrovsky 1988 / 14. Surround / 15. Mana

Compositions et arrangements de Paul Brousseau.
Enregistré en juin 2007 au studio Midilive - 93430 Villetaneuse

> Liens :

Manuel Mengis Gruppe 6 : « The Pond »

Manuel Mengis Gruppe 6 - « The Pond » -  voir en grand cette image
Manuel Mengis Gruppe 6 - « The Pond »
HatOLOGY - dist. Harmonia Mundi - 2008

Second album sur le label HatOLOGY pour ce jeune trompettiste suisse qui a constitué son Gruppe 6 lors de ses études dans la classe de jazz de l’université de Lucerne.

The Pond se présente comme une suite en quatre parties, quatre climats qui mettent en valeur les couleurs de cette formation qui s’appuie sur une rythmique « électrifiée », « carrée » mais jamais pesante avec un guitariste (Flo Stoffner) qui n’est pas sans évoquer son homologue français Maxime Delpierre.

Les thèmes sont arrangés avec finesse pour jouer sur des phrases entrelacées (dans Tomorrow will be colder, par exemple...) qui aboutissent rapidement à des improvisations ouvertes et imaginatives. De toute évidence, ces musiciens sont bien de la génération qui doit beaucoup à Steve Coleman, Tim Berne, John Zorn et Dave Douglas (en trompettiste de référence).


> Manuel Mengis Gruppe 6 : « The Pond » - HatOLOGY 659 - distribution Harmonia Mundi

Manuel Mengis : trompette / Achim Escher : saxophone alto / Roland von Flüe : saxophone ténor, clarinette basse / Flo Stoffner : guitare électrique / Marcel Stalder : basse électrique / Lionel Friedli : batterie.

1. Tomorrow will be colder / 2. Furry Buddy / 3. Hide & Seek / 4. Song for Violet

Compositions de Manuel Mengis
Enregistré en mars 2007 à Zürich

> Liens :

François Merville : « O mago Hermeto »

François Merville - « O mago Hermeto » -  voir en grand cette image
François Merville - « O mago Hermeto »
In Circum Girum - dist. Socadisc - 2008

Hommage au Mage.

Une question d’entrée : pourquoi, aujourd’hui, semble-t-on avoir délaissé la musique d’Hermeto Pascoal alors qu’au milieu des années 80 les organisateurs de concerts et de festivals se l’arrachaient ?

François Merville est donc bien inspiré de rendre hommage à un musicien auquel il voue affection (celle d’un vrai fan) et admiration (celle du musicien fasciné).

Il présente son projet ainsi : "J’ai choisi d’explorer (cette musique), de la transformer car elle offre toutes les matières qui façonnent la musique que je souhaite créer.
Le pari de ce projet est de donner à entendre, à travers une musique particulièrement typée, des sonorités et des formes actuelles, éclectiques et contemporaines. Une musique à la fois savante et populaire
."

La musique d’Hermeto Pascoal, c’est une œuvre de brocanteur qui assemble le chant de ses poules à des airs de fanfare endiablés, qui transforme en mélodie folle les cris délirants des commentateurs de football brésiliens. Mais Hermeto est aussi un compositeur subtil, un créateur de mélodies envoutantes.

Avec ce disque constitué pour moitié de compositions de Pascoal, le reste étant des originaux, François Merville a voulu éviter le piège de l’interprétation en préférant le regard distancié. Merville n’est pas brésilien et son univers musical va du rock aux musiques électroniques et improvisées. C’est dans cette posture qu’il se présente à la tête d’une formation assez électrique (basse, guitare, électronique diverse) en laissant s’enflammer ses compagnons. Christophe Monniot en saxophoniste tour à tour appliqué / déjanté, Gilles Coronado, expert en zébrures électriques et Nicolas Le Moullec, bassiste précis à la sonorité musclée et agile.

Il faut accepter le parti-pris de ce disque qui peut sembler déroutant par ses contrastes, en particulier si l’on n’est pas, un minimum, familiarisé avec l’œuvre d’Hermeto Pascoal.

On compte sur des organisateurs avisés pour réunir sur scène cette formation et le « Grupo » du « grand » Hermeto ! Chiche !


> François Merville : « O mago Hermeto » - In Circum Girum ICG 1207-1 - distribution Socadisc

François Merville : batterie, percussions, électronique / Christophe Monniot : saxophones et claviers / Gilles coronado : guitare / Nicolas Le Moullec : basse électrique

01. Où chante le coq la poule ne chante pas / 02. Une orange dans la rue / 03. Zurich (Pascoal) / 04. L’hirondelle seulement ne fait pas l’été / 05. Ilha das Gaivotas (Pascoal) / 06. Era Pra Ser e Nãa Foi (Pascoal) / 07. A musica / 08. Bebê (Pascoal) / 09. Crianças (Pascoal) / 10. O Silencio è de Ouro / 11. Chorinho pra Ele (Pascoal) / 12. Do Ritmo Da Voz / 13. O Galo Do Airan (Pascoal) / 14. Nenhum Talvez

Tous le titres sont arrangés par François Merville. Compositions de François Merville sauf indication contraire.
Enregistré en octobre 2006 au studio Lakanal (Montpellier).

> Lien :


Marc Sarrazy & Laurent Rochelle : « Intranquillité »

Marc Sarrazy & Laurent Rochelle - « Intranquillité » -  voir en grand cette image
Marc Sarrazy & Laurent Rochelle - « Intranquillité »
Linoleum records - 2008

Le label Linoleum propose des productions soignées et typées. En parallèle du Lilliput Orchestra (chroniqué ici en décembre ), on retrouve le clarinettiste et saxophoniste Laurent Rochelle dans ce duo initié par le pianiste Marc Sarrazy.

Ce dialogue contrasté et ludique entre piano et anches donne à entendre des musiciens de haut niveau qui cultivent la qualité d’écoute et le plaisir du jeu sur des compositions originales, imprégnées de musiques populaires, de références à Satie ou Bartok, dans la lignée aussi de grands improvisateurs du jazz contemporain.

Une musique sensible qui nous fait entrer dans un univers poétique. Chaque composition dessine un paysage sonore particulier, raconte une histoire en demi-teinte.
Avis aux curieux !


> Marc Sarrazy & Laurent Rochelle : « Intranquillité » - Linoleum Records LIN 008 - http://www.linoleum-records.com

Marc Sarrazy (piano), Laurent Rochelle (clarinette basse, sax soprano, kaplas)

01. Intranquillité / 02. Arachnoid Party / 03. Cyclotimic Girl / 04. Incertitude 32 / 05. In the Glubb / 06. Pop-Mechanics #747 / 07. Le Palais des Larmes / 08. Chant d’Insomnie / 09. Syndrome de la mouche / 10. Persistance de la rétine / 11. K. / 12. Trois variations sur un je t’aime / 13. Song for alter ego / 14. Bonus traque (!) : Salto Mortale opus XI / La traversée.

Compositions originales : M. Sarrazy et/ou Laurent Rochelle.
Enregistré en septembre 2007 à Toulouse.

> Lien :

Portfolio

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.