« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Avril 2008 : sept disques et un DVD à écouter... et regarder.

Avril 2008 : sept disques et un DVD à écouter... et regarder.

Jazz électrique, vocal, acoustique, big-band : pour tous les goûts !

D 14 avril 2008     H 07:12     A Jacques Chesnel, Thierry Giard    


[!sommaire]

Sous les projecteurs pour ce mois d’avril 2008, par ordre alphabétique :

> Biel Ballester Trio : « Bistro de Barcelona »

> Isabelle Carpentier : « Love as it is »

> Frédéric Jeanne Quintet : « Live à Kiron »

> Gabriele Mirabassi : « Canto di ebano »

> Soft Machine Legacy : « Steam »

> The Wrong Object : « Stories from the Shed »

> Paris Jazz Big Band : « Paris 24 H Live »

Biel Ballester Trio : « Bistro de Barcelona »

Biel Ballester trio - « Bistro de Barcelona » -  voir en grand cette image
Biel Ballester trio - « Bistro de Barcelona »
Refined records - dist. DG diffusion

> Refined Records RR1011 - distribution DG Diffusion

Biel Ballester : guitare solo / Graci Pedro : guitare rythmique / Leandro Hipaucha : contrebasse / + Carlos Romo : cajón sur 2 titres.

Refined Records défend explicitement l’art de l’instrumentation acoustique sans électricité ni sonorités synthétiques : de la musique bio en quelque sorte ! En présentant le programme comme un menu de bistrot, le guitariste Biel Ballester, originaire de Majorque, nous convie à sa table. Une musique de goût servie par un trio de bon niveau.

Un alliage habile entre musique manouche, tradition espagnole et jazz décliné sans monotonie. Une bonne table mais pas une nouveauté (enregistrement 2004, parution 2006 mais distribution en France en avril 2008 !).

Bon appétit !

 :: :: TG :: ::

> Lien :

PNG - 462 octets
haut de page

Isabelle Carpentier : « Love as it is »

Isabelle Carpentier - « Love as it is » -  voir en grand cette image
Isabelle Carpentier - « Love as it is »
Sergent Major - dist. Nocturne

> Label Sergent Major - SERG 075 - distribution Nocturne.

Enregistré en septembre 2006.

ISABELLE CARPENTIER (chant, arrangements sauf 5), SERGE MERLAUD
(guitares), ERIC SURMÉNIAN (contrebasse et chant sur 5), PIERRE DAYRAUD
( batterie et percussions), PATRICK TOUVET (chant sur 9)

1/ Someone to watch over me. 2/ I didn’t know what time it was. 3/ Life as it is,
Interlude. 4/ Jungle juice. 5/ Lonnie’s Lament. 6/ Afro blue. 7/ Sometimes I’m happy. 8/ Caminhos Cruzados. 9/ I got rhythm (version vocale). 10/ But not for me. 11/ Love as it is. 12/ I got rhythm.

Il y a plusieurs façons d’interpréter les standards (morceaux populaires ayant résisté à l’épreuve du temps) qui, pour la plupart, sont issus de comédies musicales de Broadway ou Tin Pan Alley des années 30 : ou bien à la lettre (ce qui est le cas le plus souvent d’où un certain rabâchage) ou bien en donner une version personnelle qu’on pourrait qualifier de « déstandardisation » ou de déstructuration plus ou moins graduée. La démarche d’Isabelle Carpentier se trouve plutôt dans cette dernière approche puisqu’elle n’hésite pas à arranger ou parfois déranger des thèmes archi-connus ainsi transformés (un But not for me totalement renouvelé ou ce Sometimes i’m happy pris à contre-pied). Une voix aérienne dont elle (se) joue avec grâce et humour, au charme envoûtant ;
un univers très personnel, poétique, tendre et subtil auquel ses partenaires apportent leurs talents (le contrebassiste Eric Surménian et notamment son solo sur Lonnie’s lament, Serge Merlaud guitariste aux harmonies délicates, le polyvalent soutien du batteur Pierre Dayraud).

Une vocaliste hors des normes et des codes habituels ; un disque (son troisième) qui l’est tout autant.

 :: :: ]acques Chesnel :: ::

> Liens :

PNG - 462 octets
haut de page

Frédéric Jeanne Quintet : « Live à Kiron »

Frédéric Jeanne Quintet - « Live at Kiron » -  voir en grand cette image
Frédéric Jeanne Quintet - « Live at Kiron »
AxolOtl records - dist. Nocturne

> Label AxolOtl Jazz - 815669 - distribution Socadisc

Frédéric Jeanne (batterie, composition) / Olivier Ker Ourio (harmonica chromatique) / Eric Surménian (contrebasse) / Yoann Loustalot (bugle, trompette) / David Patrois (vibraphone, marimba)

Enregistré en concert les 18 et 19 avril 2007.

Frédéric Jeanne est fidèle ! Après Rêveurs Lucides (joli titre !) pour le même label en 2004, on retrouve ce quintet il y a tout juste un an pour un Live à Kiron : un titre moins enchanteur mais une musique toujours aussi poétique.

Frédéric Jeanne est discret ! Surprenant pour un batteur ? Ce bas-normand, né à Saint-Hilaire du Harcouët a gravi tranquillement les marches qui l’ont amené à être reconnu et apprécié de ses pairs. Son quintet est une sorte de all-stars du jeune jazz français, subtil, raffiné, mélodique mais vivant néanmoins. Une très belle palette de couleurs grâce à une instrumentation rare et intelligente au service de compositions pleines de sagesse et de profondeur.

Frédéric Jeanne : un nom à retenir ! Il le mérite vraiment.

 :: ::TG :: ::

> Liens :

PNG - 462 octets
haut de page

Gabriele Mirabassi : « Canto di ebano »

Gabriele Mirabassi - « Canto di Ebano » -  voir en grand cette image
Gabriele Mirabassi - « Canto di Ebano »
EGEA - dist. DG Diffusion

> EGEA SCA 133 - distribution DG diffusion

GABRIELE MIRABASSI (clarinette), PEO ALFONSI (guitare), SALVATORE MAIORE (contrebasse), ALFRED KRAMER ( batterie).

Peu connu en France, ce virtuose transalpin rend hommage à la clarinette en si bémol, instrument ayant joué un rôle essentiel dans les premières décennies du jazz. Il s’est distingué dans son pays en collaborant notamment avec John Cage, Rabih Abou Khalil et de nombreux musiciens italiens ; il est le signataire de neuf disques pour Egea Records dont un avec Enrico Pieranunzi et Marc Johnson, l’autre Coloriage en duo avec Richard Galliano et a participé à un spectacle en compagnie du chanteur Gianmaria Testa et de l’écrivain Erri De Luca.

Nous entendons ici une musique raffinée au cours de laquelle se côtoient, se mélangent, s’intègrent les musiques classique, contemporaine, brésilienne et le jazz sans vaine démonstration gratuite ; à noter une sonorité sans aucun vibrato (au contraire de la musique klezmer parfois si exaspérante) et un jeu le plus souvent dans le registre aigu. Mention spéciale au guitariste Peo Alfonsi qui m’a fait penser à Egberto Gismonti, donc un compliment.

Un disque original par la musique, et aussi par une présentation soignée (toute en « ébène ») qui en fait un bel objet. En plus.

 :: :: Jacques Chesnel :: ::

> Liens :

PNG - 462 octets
haut de page

Soft Machine Legacy : « Steam »

Soft Machine Legacy - « Steam » -  voir en grand cette image
Soft Machine Legacy - « Steam »
Moonjune records

> MoonJune Records MJR 016 - dist www.moonjune.com

John Etheridge : guitare / Hugh Hopper : guitare basse, boucles / John Marshall : batterie, percussion / Theo Travis : saxophones ténor et soprano, flûte, boucles /

Une vieille locomotive lancée à toute vapeur : on n’arrête pas Soft Machine comme cela. Revoici donc la Machine Molle, tout au moins ses héritiers, pour un disque plaisant qui vaut surtout par la présence (nostagie ?) des inoxydables Hugh Hopper à la basse et de John Marshall, batteur mythique du groupe (à la suite de Robert Wyatt).

Le quartet témoigne ici d’un joli savoir-faire dans l’art de maîtriser les boucles (loops) « samplées » en direct qui reprennent un peu la place de l’orgue Hammond et des claviers, absents ici. Avec le temps, l’identité britannique de cette musique transparaît encore un peu plus nettement à travers des influences celtiques assez prégnantes. Avis aux fans !

 :: :: TG :: ::

> Liens :

PNG - 462 octets
haut de page

The Wrong Object : « Stories from the Shed »

The wrong Object - « Stories from the shed » -  voir en grand cette image
The wrong Object - « Stories from the shed »
Moonjune records - 2008 -

> Moonjune records - MJR018 - dist www.moonjune.com

Michel Delville : guitares, guitare synthé, électronique / Fred Delplancq : saxophone ténor / Jean-Paul Estiévenart : trompette / Damien Polard : guitare basse, électronique / Laurent Delchambre : batterie, percussions, samples, électronique.

Enregistré en Belgique en octobre 2007.

Ce Wrong Object est un OVNI, une créature étrange, brassage de jazz psychédélique avec des sensibilités « rock moderne » (citation du dossier de presse !). A l’écoute, ça donne, une grosse artillerie instrumentale un peu datée « jazz rock », jouée par des musiciens tout à fait respectables qui savent cependant mettre un peu de ternaire adouci dans le binaire fort en décibels.

A vous d’écouter ces belges (francophones !) produits par un label newyorkais !

 :: :: TG :: ::

> Liens :

PNG - 462 octets
haut de page

Paris Jazz Big Band : « Paris 24 H Live » - DVD -

direction Pierre Bertrand et Nicolas Folmer / Live au Trabendo, Paris

Paris Jazz Big Band - « Paris 24h Live » -  voir en grand cette image
Paris Jazz Big Band - « Paris 24h Live »
Cristal records - 2008 - dist. Harmonia Mundi

> Cristal Records DVD - CR 127 - distribution Harmonia Mundi

Stéphane Chausse, Pierre-Olivier Govin, Stéphane Guillaume,Pierre Bertrand, Frédéric Couderc (anches) ; Tony Russo, Joël Chausse, Michel Feugère, Fabien Mary, Nicolas Folmer (trompettes, bugles) ; Denis Leloup, Daniel Zimmerman ; Guy Figlionlos (trombones) ; Didier Havet (tuba) ; Alfio Origlio (piano fender rhodes) ; Jérôme Regard (basse électrique) ; Stéphane Huchard (batterie) ; Minino Garay (percussions).

Le Paris Jazz Big Band vous convie à une visite de Paris à bord de la limousine des big-bands français dotée de tout le confort moderne, capable de tenir des allures étourdissantes en faisant rugir ses chevaux de cuivre. Elle peut aussi ralentir et rouler sur du velours, mais toujours dans un esprit très binaire... On en oublie qu’on visite Paris, on se croirait à New-York !

Moi, je préfère la marche à pied et ses aléas, ses rencontres, ses imprévus. Chacun son truc !

PS : le DVD contient des bonus : en live à Vienne, entretien avec les leaders, visite chez Selmer... Du sérieux !

 :: :: TG :: :

> Liens :

PNG - 462 octets
haut de page

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.