« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Ambiances Yolk : noir « polar » et couleurs « Ripolin ».

Ambiances Yolk : noir « polar » et couleurs « Ripolin ».

Alban Darche et le Gros Cube : « Polar Mood » || Francis et ses peintres : « La Paloma »

D 28 mai 2008     H 19:06     A Jacques Chesnel, Thierry Giard    


Alban Darche et le Gros Cube : « Polar Mood »

Le grand frisson

Membre de l’association Grands Formats (voir la chronique du CD de novembre 2006), soutenu par la DRAC des Pays de Loire, la Région Pays de Loire et le Conseil Général de Loire-Atlantique, ce GROS CUBE a été créé à Nantes en 2004 sous la direction d’Alban Darche, compositeur, arrangeur et saxophoniste et comprend une quinzaine de solistes aux noms déjà connus des amateurs de jazz dans d’autres contextes, notamment ceux réalisés par le label nantais Yolk.

on aime !
on aime !

Ainsi que le remarquait mon vieux compère Gérald Arnaud dans un texte de présentation, parmi les métaphores machinistes… celle du Gros Cube est inédite : tour à tour ronronnant, ronflant ou rugissant, rutilant mais jamais trop, il fait moins penser à une formule 1 qu’à un joyeux ballet de motards en goguette, chorégraphié de main de maître… oserais-je ajouter gonflé pas gonflant, fanfaronnant sans fanfaronnade, facétieux sans niaiserie, astucieux sans chiqué, pimpant sans ostentation, impétueux sans excès, impertinent et respectueux à la fois (la preuve) bref, on trouve dans cet orchestre tout ce qui fait défaut à nombre de grosses machines encombrées du (dans le) passé ou empêtrées dans la modernité à tout prix.

Alban Darche & Le Gros Cube - « Polar Mood » -  voir en grand cette image
Alban Darche & Le Gros Cube - « Polar Mood »
Label Yolk - juin 2008 - L’Autre distribution

Apparenté à un brass band (comme celui réuni par Kenney Wheeler dans son disque A long Time Ago, ECM 1691) auquel on aurait ajouté une section de saxophones, en prolongement du précédent album La Martipontine, cette « ambiance polar » se déroule en mini-concertos dévolus à chaque membre ou presque. Ainsi l’intro rêveuse d’Alban Darche à l’alto dans une polka revigorée par l’humour de J-L Pommier ; l’atmosphère d’abord joyeuse puis inquiétante (rôdent les ombres d’Hammett, Chandler, Horace McCoy, Manchette, Fajardie) dans le titre éponyme et l’intervention de Geoffroy Tamisier ; la richesse particulière de l’orchestration du 100% baryton pour Patrick Charnois ; l’arrangement somptueusement alambiqué d’Echek et la trompette de Laurent Blondiau délicieusement claironnante sans trop (à l’anglaise, la Wheeler, décidément) ; avec Naftule agent secret on est du côté des films d’Emir Kusturica avec la clarinette de Sylvain Rifflet et celle de Matthieu Donarier dans Vie tsvie is naftule der drifter ; bien inquiétante la Charlotte (celle de Lemming ?) et le trombone de Daniel Casimir ; bien troublante cette Première valse à l’atmosphère vénéneuse (la guitare de Gilles Coronado) ; courte est la Transition K : (Kafka ?, celui de Welles ?) ; belle homogénéité du yolk gang pour ce final Pvdt aux couleurs, le son boisé de Boisseau, cette THE END qui s’affiche maintenant à regret emballé subjugué que nous sommes après l’écoute (et les sensations qui en découlent) de ce film noir qui évoque les grands cinéastes qui se sont illustrés dans le genre (lire à ce sujet Le film noir américain de François Guérif, 1999 chez Denoêl).

On aime, oui ; on peut même écrire : on adore !.

 :: :: Jacques Chesnel :: ::


Francis et ses Peintres : « La Paloma »

Le saxophoniste François Ripoche (alias Francis Ripolin) retrouve ici deux de ses copains du Gros Cube : le guitariste Gilles Coronado et le batteur Christophe Lavergne. Pour ce projet, c’est Frédéric Chiffoleau qui tient la contrebasse avec une belle agilité.

Francis & ses peintres : « La Paloma » -  voir en grand cette image
Francis & ses peintres : « La Paloma »
Label Yolk - L’Autre distribution

Pour présenter La Paloma, le saxophoniste-leader insiste sur sa volonté de « trouver une combinaison autour de la chanson, ne serait-ce que pour le format ou la rythmique ». Les musiciens ont été choisis dans ce sens. Ils sont tous ouverts à des expériences hors-jazz et pouvaient apporter le son brut que recherche le concepteur du projet.

De Johnny Hallyday à Ornette Coleman, le parcours de l’auditeur est balisé par trois vieux tubes chantés avec candeur et sans ironie par Katerine, le copain invité également illustrateur de la pochette. L’écoute ne laisse pas indifférent : non seulement on se laisse aller à fredonner « Capri, c’est fini » ou « l’Idole des Jeunes » mais on découvre derrière et entre ces mélodies une solide architecture musicale, des compositions aux structures originales (Oliver twist, To be Ornette) et des solistes inspirés (François Ripoche, en verve mais pas envahissant ; Gilles Coronado chaloupant entre rock et jazz incisif).

Une démarche qui n’est pas sans rappeler celle de formations comme Caroline (avec G. Coronado d’ailleurs) ou de Marc Ribot dans la recherche de ponts entre les genres. On soulignera encore une fois la fidélité en amitié de Katerine (Philippe Catherine dans la vraie vie) et apporte beaucoup à ce disque comme il l’avait fait avec le précédent album du Gros Cube (Le Pax - 2007). En voilà qui ne se laisse pas formater par le show-biz !

A écouter sans a priori et avec attention : l’esprit du jazz est largement présent dans ce disque sensible et étonnant.

 :: :: Thierry Giard :: ::

> Alban Darche & LE GROS CUBE - « Polar mood » - Yolk J2039 - distribution Anticraft / vente en ligne : www.yolkrecords.com

Alban Darche (direction, compositions, arrangements, saxophone alto), Airelle Besson, Laurent Blondiau, Geoffroy Tamisier (trompette), Jean-Louis Pommier, Daniel Casimir, Pascal Benech (trombone), Patrick Charnois, François Ripoche, Sylvain Rifflet, Matthieu Donarier (anches), Gilles Coronado (guitare), Sébastien Boisseau (contrebasse),
Christophe Lavergne (batterie), Arnaud Roulin ( synthétiseur de sons)

1/ polka. 2/ polar mood. 3/ 100% baryton. 4/ echek. 5/ natfule agent secret. 6/ charlotte. 7/ première valse. 8/ transition K. 9/ vie tsvie is natfule der drifter. 10/ pvdt

Compositions (sauf 9 et 7) et arrangements : Alban Darche .

Enregistré en décembre 2007.


> Francis et ses peintres : « La Paloma » - Yolk J2034 - distribution Anticraft / vente en ligne : www.yolkrecords.com

François Ripoche (alias Francis Ripolin) : saxophone ténor / Frédéric Chiffoleau : contrebasse / Christophe Lavergne : batterie / Gilles Coronado : guitare.

Invité : Katerine : vois sur 3, 6, 11

01. La Paloma / 02. Bobo Land / 03.Capri c’est fini / 04. 04.05.06 / 05. I touch, I break, I pay / 06. l’idole des jeunes / 07. olivier twist / 08. dimanche soir / 09. Cu in Taïwan / 10. Blaireau.com / 11. Le douanier Rousseau / 12. To be Ornette

Compositions de F. Ripoche sauf 1, 3, 6, 11.

> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.