« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Itinéraire d’un jazzfan pour l’été 2008 : dominante sud...(1)

Itinéraire d’un jazzfan pour l’été 2008 : dominante sud...(1)

Une sélection pour de belles soirées d’été pour juillet... (A suivre...)

D 22 juin 2008     H 22:38     A Michel Delorme    


Proposition d’ un itinéraire Bison Futé Jazz pour écouter intelligent cet été, subjectif bien sûr mais pas seulement, comme on dit chez les branchés.

Du 27 juin au 11 juillet JAZZ À VIENNE

( oui Vienne est au sud ! )

On attaque direct par le plat de résistance ! Un programme concocté par deux maîtres es jazz live, avec bien sûr les grosses pointures qui tournent mais aussi des créations, ce qui devrait être le cas de tout festival qui se respecte. Trop de programmateurs se contentent de faire signer des chèques.
Tout particulièrement recommandées les soirées suivantes :

  • le vendredi 27 juin : Création jeune public avec Manu Dibango
  • le dimanche 29 : NICOLE SLACK JONES // LA MARMITE INFERNALE ( ARFI )- NELSON MANDELA METROPOLITAN CHOIR.

J’ ai mémoire que l’ARFI joue une musique jubilatoire, qu’ en sera-t-il à Vienne avec ce Song For Freedom ?

  • le lundi 30 : HERBIE HANCOCK et son nouveau groupe : Chris Potter, Lionel Loueke, Dave Holland, Vinnie Colaiuta. Ils joueront évidemment des titres du formidable CD « River ». Il semble qu’Herbie joue à un niveau de créativité renouvelé depuis le disque de feu Michael Brecker.
  • le mardi 1er juillet : WAYNE SHORTER et son célèbre 4tet. Ce qui se fait de mieux dans la MUSIQUE novatrice actuelle. Et paradoxe pour un compositeur aussi génial que lui, ses titres intemporels sont à peine esquissées dans de longues improvisations très collectivement libres. Il se prive ce faisant de nombre de ses admirateurs qui l’ont suivi jusqu’ en 1991 inclus. Mais quelle sonorité sublime au ténor, tout dans le velours, la beauté n’ a nul besoin de se faire intempestive.

CARLA BLEY-PAOLO FRESU pour suivre, tudieu quelle soirée ! Et Sophie Alour au Club de Minuit.

  • le jeudi 3 : ORNETTE COLEMAN. Un des plus grands novateurs des années 60. Coltrane en pensait le plus grand bien et sa tournée avec le grand Joachim Kühn ( que l’ on verra enfin cet été ! ) fut assez remarquable. Ornette avec un pianiste, fichtre, lui l’ apôtre du trio sax-bass-drums.
  • le vendredi 4 : NASCIMONDO, pardon, MILTON NASCIMENTO ET BELMONDO avec l’ ORCHESTRE NATIONAL DE LYON. Nascimento, le plus grand compositeur brésilien avec Villa Lobos et une voix caressante comme le timbre du ténor de Wayne Shorter, ils ont gravé ensemble le cultissime album « Native dancer ».
  • le lundi 7 : JOHN McLAUGHLIN & THE FOURTH DIMENSION. Hadrien Féraud, un doigt cassé, est remplacé par Dominique Di Piazza, qui avait déjà tenu la place de bassiste de John dans le trio avec Trilok Gurtu, que je considère comme le groupe le plus enthousiasmant du génial guitariste.

MARIA SCHNEIDER ORCHESTRA : on ne vante plus cet orchestre, surtout si l’ on a vénéré Gil Evans. Et attention, son guitariste n’ est autre que le petit prodige américain Ben Monder, qui vient d’ enregistrer le CD « Pogo » avec le saxophoniste français Jérome Sabbagh. Je vous en conseille vivement l’ écoute, enfin des gens qui composent de bonnes mélodies, c’ est si rare.

Et notre Géraldine Laurent au Club de Minuit, à ne pas rater.

  • le mardi 8 : SONNY ROLLINS. Le colosse commence à se courber mais il joue toujours de façon aussi spectaculaire, même si l’ on peut dire qu’ il ne crée plus guère. Peut-être à force de jouer avec les mêmes musiciens, un peu de sang neuf le pousserait certainement à jouer un peu différemment.

Et Steve Grossman Two Ténors Quintet au Club de Minuit. J’ai la nostalgie des duels Johnny Griffin-Eddie Davis, Sonny Stitt-Gene Ammons,Dexter Gordon-Wardell Gray, Al Cohn-Zoot Sims. Pourquoi cela n’ existe-t-il plus, à part justement Griffin-Témime à l’ occasion, comme à Hyères le 21 juillet.

  • le mercredi 9 : RETURN TO FOREVER. Le groupe originel [1], Mesdames Messieurs. C’ est à dire Chick Corea, Al Di Meola, Stanley Clarke et Lenny White. Ils devraient pouvoir recréer la magie d’antan.
  • le jeudi 10 : TRIBUTE TO FRANK ZAPPA : Ensemble de Basse Normandie dirigé par Dominique Debart. Voilà le genre de création intéressante, tout le monde se lève pour Zappa. // JEAN-LUC PONTY BAND, le plus américain de nos violonistes, et de loin le meilleur depuis des lustres et encore aujourd’ hui ( il n’a nul besoin de rendre hommage à qui que ce soit ), se mêlera certainement à la Zappa fiesta puisqu’ il a longtemps joué avec lui. Je ne vois guère que Pifarelli pour lui tenir tête.

Voilà un bien beau programme, augmenté chaque soir d’un « JAZZ MIX » qui comme son nom l’indique sera dévolu aux Musiques du Monde, teintées jazz.

Du 4 au 6 juillet CHARLIE JAZZ VITROLLES

  • 4 juillet : CARLA BLEY-PAOLO FRESU
  • 5 juillet : ROMANO-SCLAVIS-TEXIER - [...] Nos trois Français sont des ARTISTES, des CREATEURS, des COMPOSITEURS hors-pair.
  • 6 juillet : LA MARMITE INFERNALE-NELSON MANDELA METROPOLITAN CHOIR

Du vendredi 4 juillet au 23 août : MONTE CARLO SPORTING FESTIVAL

Je l’ ai déjà dit, Monte Carlo est devenue l’autre capitale du jazz en France ( j’annexe ! ). Avec ses concerts à la Salle Garnier ( l’Opéra ), au Sporting, au Moods et à la Note Bleue. Grâce à la plus intelligente, la plus clairvoyante, la plus créatrice des programmations.
Certes, le festival du Sporting se situe tout à fait à part et n’ est pas voué au jazz. Cependant, les amateurs de jazz étant les plus ouverts à toutes les bonnes musiques, de Marley à Goreki en passant par Piazzola ou l’ Orchestre National de Barbès, Marvin Gaye ou Jimi Hendrix, ils trouveront leur bonheur ici, dans un évantail allant de Percy Sledge à Céline Dion.

  • le mardi 8 et le mercredi 9 juillet : SANTANA BAND. Fou de Jazz et de John Coltrane en particulier, Carlos Santana parsème ses concerts de morceaux du créateur de l’ hymne A Love Supreme ainsi que de Pharoah Sanders et même d’ Albert Ayler.
  • le dimanche 27 : HUCKNALL Tribute to Bobby Bland. Mick de son prénom, le chanteur de Simply Red nous régala longtemps d’ un belle version de la ballade jazz « Everytime we say goodbye « immortalisée par Coltrane. Le groupe possède un brillant trompettiste, Kevin Robinson, qui est à Mick ce que Patches Stewart est à Marcus Miller.
  • le lundi 28 : CHICAGO. Groupe US mythique dont le tromboniste James Pankow est le plus véloce à l’ ouest du Pécos après feu Frank Rosolino.
  • le samedi 9 août : JAMIE CULLUM. Excellent pianiste de jazz et qui le montre à tout va pendant ses chansons. Un phénomène d’ énergie communicative.
  • le vendredi 22 le samedi 23 août : ERIC CLAPTON. Le légendaire guitariste des Cream fut le héro de bien d’ autres gratteurs, à commencer par Larry Coryell.

Enfin, le TAMLA MOTOWN HIT SHOW se déroulera les 10, 13-17 juillet et 10-13 et 17-21 août.

Programmes complets et programme du Moods sur www.montecarloresort.com

On nous promet une grosse surprise pour 2009. Stevie Wonder ? Michael Jackson ?

Du sam 5 au 11 juillet : JAZZ À PORQUEROLLES

Voilà bien le genre de festival festif, entre amis, à dimension humaine dans les deux sens du terme, avec un accueil des plus chaleureux.

Une programmation inventive avec beaucoup de créations, toujours.

  • le dimanche 6 juillet : LUBAT/COLLIGNON/MINVIELLE/CHAROLLES création. Si Denis Charolles ( batterie, percussions,trombone, arrosoir ) parvient à se frayer un chemin au milieu des voix ( ! ) non seulement de Minvielle, mais aussi de Collignon et sûrement de Lubat, qui ne joueront pas que de la trompinette (Vian) et du piano ( Messiaen ), on pourrait bien assister AU concert de l’ été ! En tous cas, folie garantie.
  • le lundi 7 : DANIEL HUMAIR BABY BOOM. Le Maître, qui tient aussi bien les baguettes que les pinceaux ( tiens, pourquoi ne peindrait-il pas un solo de batterie ? ), s’entoure de la fine fleur du jeune jazz.
  • le mardi 8 juillet : ROMANO/ TEXIER/LAURENT. On sait que Géraldine aime jouer en trio, on pouvait difficilement rêver mieux pour la dynamiser/dynamiter. Ah, si Rollins pouvait l’ écouter et retourner lui-même au trio qui fit sa gloire. Ce RTL là, pour sacrifier à la siglomanie, n’ aura pas de mal à surpasser en culture musicale la Radio bien ( trop ) connue.
  • le mercredi 9 juillet : ARCHIE SHEPP/ NAPOLEON MADDOX PROJECT création Sax ténor et Beat Box, voilà qui promet un concert événement. Le dernier disque de Miles n’ était-il pas avec des rappeurs...
  • le jeudi 10 : OMAR SOSA AFREECANOS QUARTET. Le nom du groupe est révélateur, racines africaines de Cuba et jazz engagé. Ses compositions et ses solos de piano sont irrésistibles, comme dans le très primé « Mulatos ». Son concert de la Maison de la Radio fut une pure merveille.
  • le vendredi 11 juillet : JOACHIM KÜHN/MAJID BEKKAS/RAMON LOPEZ. Enfin un festival où l’ immense Joachim Kühn est le bienvenu ! Depuis quelques temps, il flirte, et plus car affinités, avec la Musique du Monde. Joachim reste un des plus grands pianistes de l’ histoire du jazz moderne, seulement rejoint par une poignée de jeunes loups : Yaron Herman, Tigran Hamasyan, Pierre de Bethmann et Bojan Z.

AJMI / LA MANUTENTION - AVIGNON - festival Off

  • Du jeudi10 au mardi 22 juillet à 16H15 : A LOVE SUPREME IN MEMORIAM JOHN COLTRANE- COMPAGNIE ULTIMA CHAMADA

Adaptation théâtrale pour un comédien et trois musiciens de LUC CLEMENTIN d’après la nouvelle d’ Emmanuel Dongala « A Love Supreme » in Jazz et vin de palme.

Amada Adepoju, Sébastien Jarousse sax, Jean-Daniel Botta contrebasse, Olivier Robin batterie.

Sébastien vient de sortir un CD « Dreamtime »en quintet, nous vous en reparlerons.

Du 10 au 25 juillet : JAZZ À JUAN

  • jeudi 10 : JAMES BLUNT : Les jeunes filles vont adorer, d’autres aussi, comme à l’ époque Jamie Cullum.
  • vendredi 11 : DIDIER LOCKWOOD : le virtuose aux violons de toutes les couleurs, et, au sens figuré, de couleur Stéphane Grappelli. Succès garanti.
  • samedi 12 : AL JARREAU : une valeur sûre, sans filet, non, avec.
  • dimanche 13 : YARON HERMAN, JOHN Mc LAUGHLIN : voilà bien le clou de ce 48ème Jazz à Juan. Yaron s’ impose comme le nouveau « Monstre » du clavier, notre Keith Mehldau à nous. Les amateurs de Reims auront de la chance, ils l’ entendront au sein du Michel Portal 4tet. Une 1ere publique ? Amis bricoleurs, j’ aimerais bien un petit enregistrement de ça !

John, comme tous les Enfants de Miles, continue à créer, à avancer , en se remettant toujours en question avec de nouveaux groupes. Chapeau Monsieur.

  • mercredi 16 : MARCUS MILLER : même remarque que pour Al Jarreau.
  • jeudi 17 : TSF JAZZ À JUAN REVELATIONS : ma préférence va à STEPHY HAIK car son interprétation de la magnifique ballade « Bewitched » enlève le morceau, comme on dit. Un passage avec son saxophoniste est assez sidérant. DIANA PANTON a une très belle voix mais que ses interprétations sont languissantes. J’ aime bien mieux VIRGINIE TEYCHENE, qui crée un monde sonore et sensible bien à elle.
  • vendredi 18 : KEITH JARRETT/GARY PEACOCK/ JACK DE JOHNETTE : l’ incontournable histoire d’ amour entre Juan et le trio. Sublime et sans les tracasseries qui ont entaché d’autres festivals.
  • samedi 19 : BILL WYMAN. Ou quand les Stones se mettent au jazz - enfin au Blues. Il serait intéressant de lorgner du côté d’ un autre membre du plus grand groupe de Rock and Roll du monde, son batteur Charlie Watts. Il vénère Charlie Parker et a enregistré un album avec le sax alto Peter King. Il a en outre écrit et dessiné un petit livre « Ode to a high flying Bird « à la gloire de Parker.

Du 17 au 24 juillet JAZZ À TOULON

Festival gratuit, c’ est là son plus grand mérite cette année.

  • vendredi 18 : JACKY TERRASSON TRIO. Impeccable pianiste et musicien. Ne le ratez pas.

Du 19 au 26 juillet NICE JAZZ FESTIVAL

Cimiez porte à nouveau bien son nom ! Rien ne sera plus comme au temps de George Wein et Simone Ginibre, mais on se sent revivre à l’ énoncé du programme concocté par l’ équipe de Gérard Drouot, grâce leur en soit rendue.

Soixante pour cent de jazz ou tangent jazz, voilà de quoi remonter la côte jusqu’ aux Arènes. Et comble de bonheur, la scène Matisse ne fonctionnera que de 19H30 à 21H 15, les Arènes et le Jardin prenant le relais à ce moment là. Mais par pitié, remettez des chaises à Matisse, pensez aux Anciens Combattants !

Cette scène sera dévolue aux Régionaux, comme Isotop le 20, Seb Chaumont le 22, les gagnants du Tremplin Off le 26. Sinon, voici ce que je vous recommande pendant ces huit soirées, sachant les Arènes et le Jardin fonctionnent en même temps et que vous raterez forcément des artistes.

  • le 19 : ARCHIE SHEPP 4TET // AVISHAI COHEN TRIO
  • le 20 : IBRAHAM MAALOUF // GEORGE BENSON.Espérons qu’ il jouera plus de la guitare qu’ il ne chantera, car c’ est pour cela que l’ on ira au Jardin.
  • le 21 Il n’ y aura pas d’ hésitation à 22H30, les uns iront écouter, voir, DIANA KRALL, qui ferait bien de nous chanter des chansons du magifique « The girl in the other room », plutôt que des standards rabachés.

Les autres iront à STEFANO DI BATTISTA, du jazz un peu surévalué cependant.

  • le 22 : Là, pas photo ! Le grand LEONARD COHEN plutôt que The Bad Plus ( le dernier mot est en trop ) et le MARIA SCHNEIDER ORCHESTRA plutôt que le retour du retour du retour de Maceo Parker, si bon soit-il dans son style de musique. Voir plus haut pour Maria.
  • le 23 : Gros problème ce mercredi. NIGEL KENNEDY ou OREGON et JEAN-LUC PONTY ou RETURN TO FOREVER ! J’ ai peur que notre violoniste ne pâtisse du retour de Pour Toujours.
  • le 24 : MICHEL PORTAL/BRUNO CHEVILLON/DANIEL HUMAIR. Il ne faut JAMAIS rater un concert de Michel Portal, les mots d’ excuse des parents ne seront pas acceptés.
  • le 25 : GARY BURTON/PAT METHENY. Encore en tournée cet été.
  • le 26 : JOAN BAEZ. Grande dame de la chanson américaine engagée, une espèce de Bob Dylan en jupon, la voix en plus. Avez-vous remarqué que les chansons de Dylan prennent toute leur évidence quand elles sont interprétées par d’ autres, comme Joe Cocker par exemple avec « Just like a woman ».

Du 25 au 31 Juillet : JAZZ FORT NAPOLEON LA SEYNE SUR MER

Voilà mon autre festival préféré, loin des cohues que génèrent les grandes messes qui pourtant nous donnent à écouter de bien belles choses. Il y a toujours ici des musiciens que l’ on entend nulle part ailleurs et on s’ y sent comme chez soi, les querelles de ménage en moins.

J’ai sélectionné au moins un artiste par jour.

  • le 25 : ANDRE JAUME SOLO // NICOLAS FOLMER 4TET // FREDDIE REDD 4TET. Pianiste légendaire du film « The connection » avec Jackie Mc Lean.
  • le 26 : MOUTIN REUNION 4TET... dont le saxophoniste US RICK MARGITZA, que l’ on connut chez Miles, et le superbissime PIERRE DE BETHMANN aux claviers. FRANCOIS et LOUIS propulsent le meilleur quartet hexagonal constitué dans la durée, un rêve.
  • le 27 : HUMAIR/CHEVILLON/MALABY invitent ANDRE JAUME. Que vont nous servir les sax de Tony Malaby André Jaume, des aces ?
  • le 28 : PETE LA ROCA Quartet. Le batteur de légende et grand copain de Rollins ( j’ ai aussi un concert inédit avec John Coltrane ), Pete s’ est entouré de la crème avec le formidable pianiste KIRK LIGHTSEY et le non moins impressionnant DARRYL HALL. Le quatrième homme sera le sax LEW TABACKIN, que je tiens avec Dave Liebman pour le meilleur flutiste depuis Dolphy.
  • le 29 : GEORGE GARZONE TRIO // JOSE CAPAROS quintet Garzone est un de ces jeunes ténor sax américains, Manu Roche tiendra la batterie. Bon quintet que celui de Caparos, avec Hervé Meschinet et Ahmet Gülbay.
  • le 30 : DAVID MURRAY BLACK SAINT QUARTET
  • le 31 : FRANCOIS MECHALI TRIO // CHRISTIAN BRAZIER invite STEVE POTTS et JOHN BETSCH. Brazier m’ avait fortement impressionné en ce même lieu il y a quelques années.

Et pour couronner le tout, concert hors les murs à CHATEAUVALLON le 1er Août.

  • THE YELLOWJACKETS featuring MIKE STERN

Des expos comme d’habitude, Pierre Zarcate, Jean-Paul Ricard, et Héloïse Fricout pour la deuxième année consécutive.

A suivre...


[1Eh non Michel ! Le groupe origininel comprenait Flora Purim, Airto Moreira, Stanley Clarke et Joe Farrell en 1972. NDLR