« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » ESP : L’avant-garde devenue l’Histoire.

ESP : L’avant-garde devenue l’Histoire.

Les rééditions de disques légendaires.

D 4 août 2008     H 22:17     A Jean Buzelin    


Le légendaire label indépendant new-yorkais fondé en 1964 par Bernard Stollman réédite en CD quasiment à l’identique les disques, désormais historiques, de la marque qui a publié les premiers enregistrements d’Albert Ayler, de Pharoah Sanders, de Marion Brown, de Sunny Murray, de Gato Barbieri, etc. Parmi ceux-ci, en voici trois totalement différents, significatifs de la diversité et du bouillonnement artistiques des années qui ont précédé 1968.

The Giuseppi Logan Quartet - ESP 1007

The Giuseppi Logan Quartet -  voir en grand cette image
The Giuseppi Logan Quartet
ESP - dist. Orkhêstra

Né en 1935, le saxophoniste afro-américain Giuseppi Logan demeure l’une des figures les plus légendaires de l’histoire du jazz, du fait de sa carrière météorique qui démarre en 1964, avec ce premier disque, pour se terminer en 1966. Depuis, plus rien. Entre recherches “orientalistes“, expressions libres et rythmes insistants, auxquels s’ajoute toute une gamme d’instruments à vents, Logan conçoit là un disque multidirectionnel, un peu brut de forme, où le phrasé parfois heurté et haletant du leader s’exprime au milieu du piano foisonnant de Don Pullen et de l’enchevêtrement des graves de la contrebasse d’Eddie Gomez et de la batterie de Milford Graves. Un document et, sauf Logan hélas, de grands musiciens en devenir.

Milford Graves Percussion Ensemble - ESP 1015

Milford Graves Percussion ensemble with Sunny Morgan -  voir en grand cette image
Milford Graves Percussion ensemble with Sunny Morgan
ESP - dist. Orkhêstra

Premier album, également sous son nom, pour Milford Graves (né en 1941) et, peut-être, premier disque de jazz de percussion seule, si l’on met de côté les extraordinaires solos de batterie de Baby Dodds en 1946. Sans doute le “batteur“ le plus révolutionnaire du nouveau jazz, avant tout un percussionniste qui travaille beaucoup plus les peaux que les cymbales, contrairement à son contemporain Sunny Murray, Milford Graves est un véritable “compositeur“ instantané de musique pour percussions. Bien aidé par Sunny Morgan, il signe un disque passionnant de bout en bout, grâce à un jeu tout en finesses, rebondissant et d’une grande variété de timbres. Si, depuis, de nombreux percussionnistes se sont essayés dans l’exercice de la performance solo, c’est sans doute grâce à cette première tentative réussie qui, replacée dans le contexte de l’époque, reste un véritable événement.

Paul Bley Trio : “Closer“ - ESP 1021

Paul Bley - « Closer » -  voir en grand cette image
Paul Bley - « Closer »
ESP - dist. Orkhêstra

Contrairement aux musiciens précédents, Paul Bley, pianiste canadien né en 1932, n’était plus un débutant lorsqu’il rejoignit l’avant-garde new-yorkaise en 1963. Dix ans plus tôt, il enregistrait déjà son premier disque avec Charles Mingus et Art Blakey, puis formait en 1958 un quintette avec Ornette Coleman, Don Cherry, Charlie Haden et Billy Higgins, lesquels allaient bientôt faire parler d’eux… sans le pianiste ! Ce fut ensuite Mingus à nouveau, puis Sonny Rollins, etc. Après un premier album en quintette pour ESP, « Barrage » (1008) avec notamment Eddie Gomez et Milford Graves dont on vient de parler ci-dessus, il signait avec « Closer » un disque qui le révélait vraiment en tant que pianiste. Sur une majorité de compositions de son ex-femme Carla Bley, il fait montre d’une grande audace, tant mélodique qu’harmoniquement très libre, qui lui donne, lorsqu’on le réécoute à présent, quarante ans d’avance sur les pianistes actuels qui font la une de l’actualité et les têtes d’affiches des grands festivals… À moins que ce ne soient ces derniers qui accusent quarante ans de retard !

> The Giuseppi Logan Quartet - ESP 1007 - distribution Orkhêstra

Giuseppi Logan (as, ts, pakistani oboe, bcl, fl), Don Pullen (p), Eddie Gomez (b), Milford Graves (dm, tabla).

01. Tabla Suite / 02. Dance of Satan / 03. Dialogue / 04. Taneous / 05. Bleecker Partita.

Compositions de Giuseppi Logan.

Enregistré à New York, le 5 octobre 1964.


> Milford Graves Percussion Ensemble - ESP 1015 - distribution Orkhêstra

Milford Graves (dm, bells, gongs, shakers), Sunny Morgan (dm, bells).

01. Nothing 5-7 / 02. Nothing 11-10 / 03. Nothing 19 / 04. Nothing 13 / 05. Nothing.

Compositions de Milford Graves.

Enregistré à New York en juillet 1965.


> Paul Bley Trio : “Closer“ - ESP 1021 - distribution Orkhêstra

Paul Bley (p), Steve Swallow (b), Barry Altschul (perc).

01. Ida Lupino / 02. Start / 03. Closer / 04. Sideways in Mexico / 05. Batterie / 06. And Now The Queen / 07. Figfoot / 08. Crossroads / 09. Violin / 10. Cartoon.

Compositions de Carla Bley (1, 2, 3, 4, 5, 6, 9), Paul Bley (7), Ornette Coleman (8), Annette Peacock (10).

Enregistré à New York le 12 décembre 1965.


> À écouter également :

  • New York Art Quartet - ESP 1004
  • Ornette Coleman - “Town Hall Concert“ - ESP 1006
  • Bob James Trio - « Explosions » - ESP 1009
  • New York Eye and Ear Control - ESP 1016
  • Henry Grimes Trio - ESP 1026
  • Steve Lacy - « The Forest and The Zoo » - ESP 1060

Distribution Orkhêstra


> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.