« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Mikko INNANEN : le sax en finnois...

Mikko INNANEN : le sax en finnois...

Un aperçu de l’univers d’un musicien à découvrir.

D 13 septembre 2008     H 22:08     A Thierry Giard    


Si on découvre désormais en France la richesse et la diversité du jazz finlandais contemporain, c’est souvent grâce à Charles Gil, un de nos compatriotes installé là-bas depuis les années 1994-1995. Cet ex-administrateur de l’ARFI, à Lyon, a choisi de s’installer en Finlande où il a tout naturellement décidé de mettre son expérience au service des musiciens locaux.

Avec Vapaat äänet (« Voix et sons libres »), il est désormais responsable d’une structure d’échanges dans le domaine du jazz et des musiques improvisées entre la France, la Finlande et l’ensemble des pays nordiques et baltes.

Au cours du dernier Europa Jazz Festival du Mans, plusieurs formations finlandaises furent invitées, une bonne occasion pour repérer des musiciens et parmi eux, le saxophoniste Mikko Innanen.

Mikko Innanen (baryton) « Innkvisitio » - Le Mans, le 10 mai 2008 -  voir en grand cette image
Mikko Innanen (baryton) « Innkvisitio » - Le Mans, le 10 mai 2008
Photo CultureJazz

Ce trentenaire formé dans les bonnes écoles de Finlande (diplômé de la Sibelius Academy, département jazz) a suivi une année d’études à Copenhague, au Danemark (Rhythmic Music Conservatory, là où Django Bates a constitué son dernier orchestre !). Autant dire que son bagage technique est excellent mais ça ne suffit pas pour faire un musicien sans une créativité et une envie de jouer qui l’amènent à se confronter à différents contextes, sans concessions à la facilité. Spécialiste de l’alto, du baryton et du soprano, c’est un ténor occasionnel mais ses compétences de compositeur, leader et sideman en font un musicien très polyvalent et curieux.

Voici un aperçu de son travail à travers quatre disques enregistrés depuis 2004...

Gourmet : « Six Acres of Broken Hearts »

Gourmet : « Six Acres of Broken Hearts » -  voir en grand cette image
Gourmet : « Six Acres of Broken Hearts »
Fiasco records

> Fiasko records - FRCD 19 - http://www.fiaskorecords.com

Mikko Innanen : saxophones / Esa Ontonen : guitares / Ilmari Pohjola : trombone / Veli Kujala : accordéon / Petri Keskitalo : tuba / Mika Kallio : batterie.
(Enregistré en août 2004)

Un nom de groupe qui donne envie de se mettre à table ! N’hésitez pas, leur carte est riche et les saveurs sont diversifiées. Une musique festive résolument populaire qui sait raconter des histoires avec entrain, humour et, à bien l’écouter, beaucoup de finesse. Par certains aspects, on pourrait retrouver une forme proche du Willem Breuker Kollektief, en plus tempéré. Les finlandais seraient plus introvertis que les hollandais ? On se laisse facilement entraîner dans cette chaude ambiance, en particulier avec la ritournelle endiablée de Camaradas. On notera la présence irremplaçable de l’accordéoniste Veli Kujala : un must !

Mika Kallio & Mikko Innanen : « Scratch »

Mikko Innanen + Mika Kallio - « Scratch » -  voir en grand cette image
Mikko Innanen + Mika Kallio - « Scratch »
Fiasco Records

> Fiasco records FRCD 23 - http://www.fiaskorecords.com

Mikko Innanen : saxophones, appeaux, wood-blocks etc. / Mika Kallio : batterie, flûte, appeaux, wood-blocks.
(Enregistré en 2006)

Mikko et Mika dans le contexte étroit du duo saxophones / batterie (et autres accessoires). Un dialogue riche basé sur une écoute mutuelle intense qui n’est pas sans rappeler sur certaines plages le duo Dewey Redman / Ed Blackwell car on retrouve là des caractéristiques qui relèvent de l’influence des musiques noires et du free-jazz en particulier (thématique prétexte, place des tambours, phrasé enflammé du saxophoniste...). Un échange sans concessions mais avec toujours une recherche de la surprise et un humour discret (Far-West) qui maintiennent l’auditeur en éveil.

Mikko Innanen & Innkvisitio : « Paa-da-pap »

Mikko Innanen & Innkvisitio - « Paa-da-pap » -  voir en grand cette image
Mikko Innanen & Innkvisitio - « Paa-da-pap »
Tum records

> TUM records - TUM CD 019 - www.tumrecords.com

Mikko Innanen : saxophones alto, soprano et baryton, percussion, appeaux etc. / Timo Lassy : saxophones ténor et baryton, percussion, voix / Seppo Kantonenn : claviers, voix et. / Joonas Rippa : batterie, percussion, glockenspiel
(Enregistré en 2006)

Avec ce quartet atypique, Mikko Innanen s’affirme explicitement en leader et compositeur de 9 titres sur 10. Deux saxophones, une batterie et un clavier détaché de la fonction harmonique qui évolue au gré des plages comme une basse alternative ou un électron libre venant souligner, perturber, amplifier, détourner le discours des solistes. Une musique éclectique, énergique, électrique qui saute habilement des frontières entre jazz, rock et musiques improvisées. Passionnant autant en disque qu’en concert !

Mikko Innanen : « F.60.8 »

Mikko Innanen - « F60.8 » -  voir en grand cette image
Mikko Innanen - « F60.8 »
æon records - dist. Harmonia mundi

> æon records AECD 0872 - distribution Harmonia Mundi

« Digital Home recordings ! ». En 2004, Mikko Innanen s’est installé devant son (ses) magnétophone(s). Au résultat : 3 heures d’enregistrements solo de qualité variable qu’il confia en 2006 à Pekka Tuppurainen, producteur et agenceur de la plupart de ces 15 pièces. Souvent étranges, abstraites, ces petites séquences font émerger des mélodies brumeuses dans un univers insolite qui renvoie aux inventions des électro-acousticiens tout autant qu’au jazz.

 ::
 ::


Et maintenant ?

Outre quelques concerts programmés en France (comme à Nevers en novembre 2008 avec Innkvisitio), Mikko Innanen est aussi très impliqué dans des projets franco-finlandais. On attend en particulier le témoignage discographique de son association avec Triade (Nicolas Larmignat - batterie-, Sébastien Boisseau - contrebasse - et Cédric Piromalli - claviers -) annoncé en principe sur le label Yolk conjointement à un label finlandais. On comprend vite que Charles Gil aura joué, là encore, un rôle essentiel dans cette rencontre.

Un vrai travail de producteur-militant qui aime la musique et les musiciens.


> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.