« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » The Montreux Jazz Label : belle brochette !

The Montreux Jazz Label : belle brochette !

Quatre productions d’un label suisse très sérieux.

D 14 septembre 2008     H 17:01     A Thierry Giard    


[!sommaire]

TCB : « The Montreux Jazz Label »... Un nom évocateur qui renvoie inévitablement à un festival légendaire sur les rives du Lac Léman dans une paisible ville suisse très huppée !

Des réalisations soignées qui mettent en valeur des musiciens helvétiques mais pas exclusivement. (Jacques Chesnel vous a d’ailleurs présenté ici-même les rééditions du Lionel Hampton Big Band 1953 publiées sur le même label)

> Andy Scherrer Special Sextet feat. Bill Carrothers : « Wrong is right »

> Roman Schwaller Sextet : « Further Expectations »

> François de Ribaupierre Trio et Quartet : « Shades of silence »

> Brad Leali - Claus Raible Quartet : « D.A.’s Time »

Andy Scherrer Special Sextet feat. Bill Carrothers : « Wrong is right »

Andy Scherrer special sextet feat. Bill Carrithers - « Wrong is right » -  voir en grand cette image
Andy Scherrer special sextet feat. Bill Carrithers - « Wrong is right »
TCB records - dist. DG Diffusion

> TCB 28 302 - distribution DG diffusion.

Andy Scherrer : saxes / Domenic Landolf : sax ténor et clarinette basse / Jürg Bucher : sax ténor et clarinette basse / Bill Carrothers : piano / Fabian Gisler : contrebasse / Dré Pallemaerts : batterie

Un superbe disque de jazz ! L’helvète, Andy Scherrer, un des saxophonistes du Vienna Art Orchestra réussit ici un assemblage de grande classe avec ce sextet qui n’est pas seulement spécial mais vire rapidement à l’exceptionnel. La raison est simple : en pédagogue avisé, Andy Scherrer a invité Bill Carrothers, pianiste hors-normes à l’immense talent avec une forte personnalité, en lui laissant un peu de lest avec l’appui du batteur Dré Pallemaerts, le surdoué du jazz belge. Le leader dispose là d’une base solide complétée par deux de ses « poulains », saxophonistes, ses élèves à l’université de Berne, qui ne demandent qu’à galoper dans un si beau contexte.

on aime !
on aime !

Sur un répertoire varié respectueux des normes et des codes du jazz (Scherrer, Pallemaerts, Carrothers mais aussi John Coltrane et Ornette Coleman pour baliser l’horizon), chacun donne le meilleur et Bill Carrothers s’envole dans son univers magique sur des arrangements qui font une belle place aux alliages de saxophones qui propulsent les solistes dans le hautes sphères.

Un régal : il n’y a qu’à écouter, pour s’en convaincre, la ballade de Dré Pallemaerts, For Anne, ou l’incontournable traditionnel dont raffole Carrothers, Jordan is a hard road to travel, et, en conclusion, une version magistrale du Happy House d’Ornette Coleman.

> Liens :

PNG - 462 octets
haut de page

Roman Schwaller Sextet : « Further Expectations »

Roman Schwaller sextet - « Further expectations » -  voir en grand cette image
Roman Schwaller sextet - « Further expectations »
TCB records - dist. DG Diffusion

> TCB 28 102 - distribution DG diffusion.

Roman Schwaller : saxophone ténor / Derrick Gardner : trompette / Adrian Mears : trombone / Oliver Kent : piano / Thomas Stabenow : contrebasse / Mario Gonzi

Adoubé par Benny Golson, le saxophoniste suisse Roman Schwaller reste fidèle à une esthétique liée au be-bop et à ses émanations. Further Expectations fait suite à la Thurgovian Suite publiée en 2006 sur ce même label, une pièce dédiée au canton suisse de Thurgau par un jazzman qui reste très enraciné ! Il y a un profond respect des normes du jazz dans cet album très sérieusement arrangé mais aussi très plaisant sans être enthousiasmant. Le sextet est cosmopolite (Allemagne, Australie, USA, Suisse...) mais chacun s’investit totalement au service des compositions du leader aux titres énigmatiques (par exemple : BIZAO codage de Bizarre is Open !). « Be-bop Is Ztill Alive Ossi !! »...

PNG - 462 octets
haut de page

François de Ribaupierre Trio et Quartet : « Shades of silence »

François de Ribaupierre trio & quartet - « Shades of silence » -  voir en grand cette image
François de Ribaupierre trio & quartet - « Shades of silence »
TCB records - dist. DG Diffusion

> TCB 28402 - distribution DG diffusion

François de Ribaupierre : saxophones soprano et ténor, clarinette avec pour le trio : Volker Heinze : contrebasse / Marcus Rieck : batterie ; et le quartet (5 titres sur 12) : Matthias Bergmann : trompette et bugle / Christian Ramond : contrebasse / Markus Rieck : batterie

La lecture du dossier de presse interpelle : voilà un jeune saxophoniste compositeur qu’on dit investi dans un jazz ultra-contemporain... Bigre ! Plus audacieux que Daunik Lazro ? Plus déjanté que Christophe Monniot ? Plus « out » que David S.Ware ? Que nenni, rassurez-vous ! La référence serait plutôt à rechercher du côté de Jimmy Guiffre, Sonny Rollins, Lew Tabackin... En Suisse, les horloges auraient-elle pris du retard ? Trève de plaisanterie... Ce jeune saxophoniste fait de la jolie musique mais pas révolutionnaire pour deux sous (ou deux francs suisses, pardon !)... La pochette est charmante et le jeune homme tout à fait respectable, semble-t-il...

> Lien :

PNG - 462 octets
haut de page

Brad Leali - Claus Raible Quartet : « D.A.’s Time »

Brad Leali - Claus Raible quartet - « D.A's Time » -  voir en grand cette image
Brad Leali - Claus Raible quartet - « D.A’s Time »
TCB records - dist. DG Diffusion

> TCB 28912 - distribution DG diffusion

Brad Leali : saxophone alto / Claus Raible : piano / Giorgos Antoniou : contrebasse / Alvester Garnett : batterie

Après une première rencontre en 1995 à New-York, Brad Leali, saxophoniste alto du Count Basie Orchestra à l’époque, et Claus Raible, pianiste allemand, ont poursuivi des projets communs dont ce quartet constitué en 2005. Avec, comme repères, leurs bonnes étoiles, Johnny Griffin, Albert Heath ou Cedar Walton, ces musiciens restent les fidèles et honorables serviteurs d’un jazz qui swingue. Charlie Parker n’est jamais loin dans le jeu du saxophoniste et la pochette renvoie inévitablement à la grand époque Blue-Note. Des repères qui ne trompent pas ! De la belle ouvrage, sans surprises, comme en club pour passer un excellent moment...

PNG - 462 octets
haut de page

> Le site de TCB Records « The Montreux Jazz Label » pour en savoir plus...

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.