« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2012 » EUROPAJAZZ FESTIVAL #1 : Joachim Kühn trio

EUROPAJAZZ FESTIVAL #1 : Joachim Kühn trio

Trois hommes habités par la musique.

D 8 mai 2012     H 22:54     A Denise Giard    


Ça devient une (bonne) habitude : nous ne manquons pas le final de l’Europajazz Festival au Mans !
Cet événement incontournable achève une année d’activités extrêmement dense : des concerts, le festival So Blues en novembre et l’impressionnant « Régional Tour » de Michel Portal (du 15 mars au 7 avril).
Nous entamons un compte-rendu en plusieurs épisodes avec le trio de Joachim Kühn qui était sur la scène de l’Abbaye de l’Épau le 3 mai avant le Cuban Ensemble de David Murray.

Joachim Kühn - Le Mans, 3 mai 2012 -  voir en grand cette image
Joachim Kühn - Le Mans, 3 mai 2012
© CultureJazz.fr

Joachim KÜHN, ténor du piano jazz, au jeu à nul autre pareil poursuit depuis quelques temps son chemin musical avec deux musiciens dont les différences rendent la rencontre exceptionnelle.

Trois hommes habités par la musique nous invitaient ce soir-là à partager leur conversation musicale, amicale, chaleureuse, dans laquelle chacun apporte ses fondamentaux.

Ramon Lopez - Le Mans, 3 mai 2012 -  voir en grand cette image
Ramon Lopez - Le Mans, 3 mai 2012
© CultureJazz.fr

L’association entre le jeu fougueux du pianiste improvisateur qu’est Joachim KÜHN et les mélodies marocaines et radieuses de Majid BEKKAS est une vraie réussite.

Le guembri, merveilleux instrument à cordes traditionnel qui remplace ici la contrebasse, repousse les frontières (comme c’est heureux par les temps qui courent !) et s’intègre parfaitement (comme quoi, c’est possible !) au cœur d’un projet de jazz créatif.

Ramon LOPEZ, l’homme batterie, dont le sang espagnol (donc chaud : cliché auquel on ne coupe pas) coule dans les veines, fait corps avec son instrument et contribue à l’énergie fusionnelle qui circule sur la scène du dortoir des moines.

Don musical, don de soi : les trois s’amusent, « jouent » au sens premier du terme et c’est du bonheur pour nous qui ne nous sentons pas exclus de cette rencontre.

Tour à tour, leurs regards malicieux et leurs sourires complices cherchent à entraîner l’autre sur son chemin, le surprendre, à relancer la musique.

Majid Bekkas - Le Mans, 3 mai 2012 -  voir en grand cette image
Majid Bekkas - Le Mans, 3 mai 2012
© CultureJazz.fr

Alternance des notes qui se télescopent, s’entrechoquent, se bousculent, modulations de la voix ou bien solo de guembri de Majid BEKKAS : l’espace s’emplit d’ une respiration naturelle.

Pour conclure, Joachim KÜHN nous offre le morceau bien nommé « Enjoy » que nous savourons , le sourire aux lèvres.

Générosité et ferveur communicative se marient si bien avec le jazz !

Nous nous attendions à un beau concert, nous avons participé à un moment d’une grande intensité







Joachim Kühn Trio - Le Mans, 3 mai 2012


> À lire aussi sur CultureJazz.fr :


> Lien :