« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Pile de disques » La Pile de Disques : août-septembre 2013

La Pile de Disques : août-septembre 2013

Les nouveautés du mois...

D 29 août 2013     H 17:13     A Thierry Giard    


Les disques du mois qui nous sont parvenus sont présentés ici.
Certains font, ont fait ou feront l’objet de chroniques (dans la rubrique Disques Livres & C°)... Pas tous.
Mais nous tenons à ce que toutes ces parutions soient portées à la connaissance des lecteurs par respect pour leurs auteurs et leurs éditeurs. C’est la fonction de cette rubrique.

Par ordre alphabétique...


Michael BATES – Samuel BLASER Quintet : « One From None » -  voir en grand cette image
Michael BATES – Samuel BLASER Quintet : « One From None »
Fresh Sound New Talent / Abeille Musique

Michael BATES – Samuel BLASER Quintet : « One From None »

Voici une (superbe !) nouveauté qui n’en est pas une puisque notre ami Yves Dorison a déjà chroniqué ce disque en novembre 2012 (lire ici) ! C’est que, désormais, il ne faudra plus trop chercher pour trouver ce (superbe !) disque puisqu’il est distribué en France par Abeille Musique. Ajoutons qu’Yves Dorison suit toujours ces musiciens de très près, habitués qu’ils sont aux sessions complices en région lyonnaise. Ceci explique cela !

Fresh Sound New Talent FSNT414 / Abeille Musique

Michael Blake : saxophone / Samuel Blaser : trombone / Russ Lossing : piano et Fender Rhodes / Michael Bates : contrebasse / Jeff Davis : batterie

01. One From None (Bates) / 02. Van Gogh (Bates) / 03. It Began To Get Dark (Bates) / 04. Balance (Blaser) / 05. Santiago (Bates) / 06. Dogfish (Bates) / 07. Uncertain Salvo (Blaser) / 08. Cologne (Blaser) // Enregistré le 11 décembre 2011 dans le New-Jersey

> Liens :

Jim BEARD : « Show of Hands » -  voir en grand cette image
Jim BEARD : « Show of Hands »
Moosicus Records / Naïve

Jim BEARD : « Show of Hands »

Ceux qui connaissent Jim Beard en spécialiste des claviers acoustiques/électiques dans de prestigieuses formations aux esthétiques « fusionnantes » découvriront ici un pianiste au style raffiné s’exprimant avec élégance en solo (il s’essaya déjà à l’art du solo avec « Revolutions » il y a quelque temps. Du beau piano, certes, mais un rien précieux et guère aventureux, trop « universel » pour être « personnel ».

Moosicus Records M1210 / Naïve (parution 09/09/2013)

Jim Beard : piano,compositions 1, 4, 5, 7, 8, 12, 13, 15, 16, 17, 18, 20

01. Clarion Haiku / 02. To Anacreon in Heaven (J. Stafford Smith) / 03. Old Folks (W. Robison) / 04. Argentine/ 05. Arto Haiku / 06. Face on the Barroom Floor (W. Shorter) / 07. The Gentleman and Hizcaine / 08. Duo Haiku / 09. Woody ’n You (D. Gillespie) / 10. It Was a Lover and His Lass (H. Clough-Leighter) / 11. My One and Only Love (G. Wood) / 12. Country Haiku / 13. Saint Cloud / 14. But Beautiful (J. Van Heusen) / 15. Calinda Haiku / 16. Song of the Sun / 17. Solo Haiku /18. Giphini’s Song / 19. Honeysuckle Rose (Fats Waller) / 20. Clarion Haiku end

> Liens :

Khalil CHAHINE : « Kairos » -  voir en grand cette image
Khalil CHAHINE : « Kairos »
Turkhoise Records / Socadisc

Khalil CHAHINE : « Kairos »

D’après l’incontournable Wikipedia (pratique pour les incultes, donc...), « le kairos est le temps de l’occasion opportune. Il qualifie un moment... », c’est le temps ressenti. Dans ce disque, le guitariste Khalil Chahine (guitariste-compositeur d’origine égyptienne, actif dans le jazz et « ailleurs ») a saisi l’opportunité d’une séance en studio pour enregistrer ses compositions avec une formation équilibrée et complice. Un disque qui ne manque pas de charme car enregistré naturellement dans les conditions du « live », en studio à St Rémy de Provence. Musique ensoleillée de ce fait.

Turkhoise Records TKH 006 / Socadisc (parution le 20/09/2013)

Frédéric Gaillardet : piano et Rhodes Orange / Kevin Reveyrand : contrebasse / Éric Seva : saxophone ténor, baryton, soprano / Nicolas Filiatreau : batterie / Khalil Chahine : guitares, mandoline, harmonica, compositions / +/ Sydney Thiam : percussions

01. Le Mage / 02. Langueurs Monotones / 03. Kairos / 04. Sub Rosa (Prologue) / 05. Farrago / 06. Nuvio / 07. Kaalo / 08. Sub Rosa / 09. Le Pont (Prologue) / 10. Le Pont / 11. Les Pierres Noires // Enregistré au studio La Fabrique à St Rémy de Provence du 11 au 14 septembre 2012

> Liens :

Jean-Pierre COMO : « Boléro » -  voir en grand cette image
Jean-Pierre COMO : « Boléro »
L’Ame Sœur Production / Absilone-Socadisc

Jean-Pierre COMO : « Boléro »

Avec neuf albums à son actif, le pianiste Jean-Pierre Como nous a habitués à des esthétiques assez diverses. Pour ce disque, le titre est parfaitement évocateur de l’esthétique car il s’agit avant tout d’une musique d’ambiance(s) délicates, raffinées, dansantes, légères mais guère surprenantes. De la belle ouvrage, comme on dit, et un disque qui célèbre l’amitié entre les musiciens presents. J-P Como ne manque pas l’occasion d’inviter son complice « historique » de Sixun, Louis Winsberg (guitare) sur un titre.

L’Ame Sœur Production CY2013/1 / Absilone-Socadisc

Jean-Pierre Como : piano, compositions sauf 5, 6, 9, 10 / Javier Girotto : saxophones soprano et baryton / Dario Deidda : basse électrique et contrebasse / Minino Garay : batterie et percussions /+/ Louis Winsberg : guitare acoustique sur 6

01. Sogni D’oro / 02. Jours De Fete / 03. Bolero / 04. Amour Tango / 05. Chorino Amalfitano / 06. Guarda Che Luna / 07. Goutte De Pluie / 08. Enlacez-Vous / 09. Nicole / 10. Para Biagio / 11. Como Va

> Lien :

Samy DAUSSAT : « Invite Tchavolo Schmitt – Nouvelle Vague » -  voir en grand cette image
Samy DAUSSAT : « Invite Tchavolo Schmitt – Nouvelle Vague »
Label Ouest / L’Autre Distribution

Samy DAUSSAT : « Invite Tchavolo Schmitt – Nouvelle Vague »

Avis aux nostalgiques des années 60, cheveux longs (et idées courtes ?), twist et rock’n’roll, belles bagnoles et filles à couettes... Ce disque est fait pour vous ! Pour se la jouer « Souvenirs, souvenirs », le guitariste Samy Daussat à accomodé ces tubes très kitschs à la sauce « manouche ».
Original, amusant, mais ce répertoire offre des ressources bien limitées pour nous offrir une vraie surprise... Nostalgie relookée...

Label Ouest CDC304028.2 / L’Autre Distribution

Samy Daussat et Tchavolo Schmitt : guitares / formations non précisées.

01. Yeh ! Yeh ! / 02. Verte Campagne / 03. Nouvelle Vague / 04. Sunday Morning Scopitone / 05. Love me Tender / 06. Chez les yé yé / 07. L’idole des jeunes / 08. Souvenirs souvenirs / 09. La Rua madureira / 10. Ballade à Marie / 11. Tu parles trop / 12. Toujours un coin qui me rappelle / 13. Be-bop-a-Lula / 14. Yéyé manouche

> Liens :

Thomas IBANEZ : « Mug's Suite » -  voir en grand cette image
Thomas IBANEZ : « Mug’s Suite »
Nuage 7 / www.thomasibanez.com

Thomas IBANEZ : « Mug’s Suite »

Pour ce disque, nous pouvons vous conseiller une écoute « à l’aveugle » à la manière des dégustations des œnophiles. Dans notre cas, cela aura permis de découvrir une formation qui a du corps et du cœur et qui délivre l’énergie d’un grand café au réveil ! Ça démarre tranquillement avec les phrases de piano d’un Joachim Expert qui s’avère brillant et stimulant de bout en bout. Le saxophone ténor de Thomas Ibanez se pose dans les pas des géants d’un jazz « dit classique » mais il avance sans piétiner... C’est bien ce qui rend cette Mug’s Suite, ses interludes et ses « bonus » (dont le très subtil et bluesy Theme for Josh) tout à fait passionnante.
Une des voix du jazz lyonnais qu’il faut suivre de près !

Nuage 7 TIMUGSUITE-1 / www.thomasibanez.com

Thomas Ibanez : saxophone ténor / Joachim Expert : piano / Ben Guyot : contrebasse / Marc Michel : batterie

01. Mug’s Suite Part I / 02. Mug’s Suite Part Ii / 03. Interlude I / 04. Mug’s Suite Part Iii / 05. Interlude Ii / 06. Mug’s Suite Part Iv - Pocket Waltz / 07. Minor Mood / 08. Theme For Josh // Enregistré à Lyon, studio Nuage 7

> Lien :

MAGIC MALIK : « Tranz Denied » -  voir en grand cette image
MAGIC MALIK : « Tranz Denied »
Bee Jazz / Abeille Musique

MAGIC MALIK : « Tranz Denied »

On nous a annoncé la perle rare, le feu d’artifice... Ce nouveau disque de Magic Malik est bien loin de tout celà, du moins de notre point de vue de « jazzophile vieillot » diraient certains. Le maître chanteur-flûtiste (et vice-versa) nous a concocté un écrin électro qui ne s’éloigne guère des conventions et des archétypes d’un genre qui ne surprend que rarement (comme quand on écoute ce qui se fait du côté de l’ARFI, par exemple). Cette musique étonnera peut-être les fans de Magic-Malik, en fera bailler (ou dormir) d’autres mais si elle permet à un nouveau public d’écouter du jazz aussi alors, elle aura eu un effet positif ! À vous d’écouter !

Bee Jazz Bee061 / Abeille Musique

Magic Malik : flûte, voix, senza, claviers / DJ Oil : ordinateur, etélectronique / Gilbert Nouno : ordinateur, électronique / Hubert Motteau : batterie / +/ Denis Guivarc’h : saxophone sur 4 / Frauke Aulbert : voix sur 6

01. Montreuil Market (Mezzadri/Motteau) / 02. Dark Stone (Mezzadri) / 03. E-Zcom (Mezzadri) / 04. Zivanoul (Mezzadri/Nouno) / 05. Shibuya Memories (Mezzadri) / 06. North (Mezzadri/Corsini) / 07. Chunky Delice (Mezzadri/Nouno) // Enregistré à Paris en novembre 2012.

> Liens :

Daniel John MARTIN : « Urban Gypsy » -  voir en grand cette image
Daniel John MARTIN : « Urban Gypsy »
Frémeaux et Associés / SocaDisc

Daniel John MARTIN : « Urban Gypsy »

Quand on confie les clés du manoir des rêves manouches à un violoniste britannique-parisien qui ne semble pas avoir laissé l’humour légendaire de son peuple de l’autre côté du Channel, on risque fort de réveiller des fantômes. Ils pourront danser la sarabande en écoutant ce disque assez réjouissant dont nous avions manqué la sortie il y a quelques mois. Bien loin des éternelles redites des clones de Django (et Grappelli), Daniel John Martin fait du (presque) neuf avec du (pas si) vieux. Sympa !

Frémeaux et Associés FA577 / SocaDisc

Daniel John Martin : violon et vocal, compositions sauf 12 / Mathieu Guinot : guitare, lead guitare sur 12 / Claudius Dupont : contrebasse / Samy Daussat : lead guitare

01. Urban Gypsy / 02. Out There Walking / 03. Ici Londres / 04. Aux Petits Joueurs / 05. Bossavina / 06. Our Lives / 07. Mellow D For B / 08. 100 Congleton Rd / 09. Rue de Dunkerque / 10. Feelin’ Blue / 11. Waltz For Cathy / 12. Minor Swing (D. Reinhardt - S. Grappelli) / 13. Dance Emma // Enregistré à Paris en mai 2012.

> Liens :

ORIOXY : « The Other Strangers » -  voir en grand cette image
ORIOXY : « The Other Strangers »
Unit Records / Abeille Musique

ORIOXY : « The Other Strangers »

En 2010, nous avions découvert ce quartet israélo-helvétique à la formation assez originale à travers l’album « Tales ». Cet univers onirique et poétique où la harpe s’associe à la voix, où la rythmique ordonne le temps et crée la trame narrative ne nous avait pas laissé de marbre. Ce nouvel album paraît alors que Orioxy vient de remporter le Grand Prix du Tremplin Jazz d’Avignon ce 2 août 2013. Autant dire que ce disque arrive à point nommé pour permettre de faire sortir de l’ombre une formation de haut niveau qui ne manque ni de qualités ni d’originalité. À découvrir si ce n’est déjà fait...

Unit Records UTR 4400 / Abeille Musique (parution en France le 30 août 2013)

Yael Miller : voix / Julie Campiche : harpe / Manu Hagmann : contrebasse / Roland Merlinc : batterie

01. Wish Luck Star (Miller) / 02. We’re done-May 21 (Miller) / 03. Im Tamouti (Miller) / 04. Zman (Miller) / 05. World Database of Happiness (Campiche) / 06. Tfila - Ben Azra (Miller) / 07. A Wise Man (Miller) / 08. Parenthèse (Campiche) / 09. The Other Strangers (Miller) // Enregistré à Fribourg (Suisse) en septembre 2012.

> Liens :

L'ORPHICUBE : « L'OrphiCube » -  voir en grand cette image
L’ORPHICUBE : « L’OrphiCube »
Pépin et Plume records / www.pepinetplume.com

L’ORPHICUBE : « L’OrphiCube »

On n’arrête pas le saxophoniste-compositeur-arrangeur Alban Darche qui parvient à courir plusieurs lièvres à la fois entre des cubes, petits et gros. Voici le dernier en date : l’OrphiCube ! Un chouette projet financé à 116% (ouaaaah !) grâce à Ulule, le site de financement participatif. Cet OrphiCube qui vise à explorer les « similitudes de facture et les correspondances de conception » entre peinure (Sylvain Joblin) et création musicale (Alban Darche). Formation à noyau dur (six musiciens) avec adjonction de satellites-invités, voilà un ensemble particulièrement plus que prometteur qui dessine une musique « cubiste » des plus riches (de multiples influences) grâce à un collectif aguerri, complice et soudé.
Une belle première référence du label tout neuf « Pépin et Plume » (encore une initiative d’Alban Darche).

Pépin et Plume records label P&P001 / www.pepinetplume.com

Alban Darche : saxophones, compositions et arrangements, soliste sur 2 et 4 / Marie-Violaine Cadoret : violon, soliste sur 1 / Didier Ithursarry : accordéon, soliste sur 2 et 7 / Nathalie Darche : piano, soliste sur 9 / Sébastien Boisseau : contrebasse, soliste sur 8 / Matthieu Donarier : saxophones, clarinettes, soliste sur 2 et 6 / Sylvain Rifflet : saxophones, clarinettes, soliste sur 3 / François Ripoche : saxophones, soliste sur 5 /+/ Silvain Joblin : plasticien.

01. 4 brothers / 02. tbbm / 03. la martipontine / 04. le triangle du douboto / 05. une chanson pour / 06. pour mieux rebondir / 07. les parapluies / 08. Codex etc / 09. requiem

> Liens :

Élodie PASQUIER – Grégoire GENSSE : « Ortie » -  voir en grand cette image
Élodie PASQUIER – Grégoire GENSSE : « Ortie »
Laborie Jazz / Abeille Musique

Élodie PASQUIER – Grégoire GENSSE : « Ortie »

orTie, c’est un duo qui explore à sa manière avec une grande sensibilité les méandres des dialogues entre musiciens. Car, au-delà des instruments pratiqués par l’un et l’autre, c’est avant tout la musique qui compte sans recherche de performances ou d’effets gratuits. Cet album permet de prendre la mesure de qualités expressives qui leur ont valu d’être lauréats du tremplins Jazz(s)RA (Rhône-Alpes) en 2012. Cette musique d’une grande densité invite à une écoute attentive pour en goûter toutes les saveurs. Pour cela, on préfère d’ailleurs le choix de la concision aux pièces plus longues.

Laborie Jazz LJ23 / Abeille Musique

Élodie Pasquier : clarinette basse, clarinette siB / Grégoire Gensse : piano, objets

01. Presque rien (Gensse) / 02. Gatito (Pasquier) / 03. Nebula (Gensse) / 04. Météore (Pasquier) /05. Parashara (Gensse) / 06. Eliode (Gensse) / 07. C’est rien, c’est la fatigue (Gensse) / 08. Pour ainsi dire (Gensse)

> Liens :

PING MACHINE : « Encore – Live au Petit Faucheux » -  voir en grand cette image
PING MACHINE : « Encore – Live au Petit Faucheux »
NEUKLANG / Abeille Musique

PING MACHINE : « Encore – Live au Petit Faucheux »

« Encore... encore !! encore !!! » s’exclamait Alain Gauthier, collaborateur de CultureJazz.fr particulièrement enthousiaste après avoir écouté ce nouveau programme au Triton le 30 mai dernier. Un impression similaire à celle que nous avions ressentie à Coutances le 9 mai. Autant dire que ce nouveau disque d’une des grandes formations phares du jazz français (et européen : ce disque paraît sur un label allemand) était attendu. Belle idée que d’enregistrer en concert au Petit Faucheux de Tours qui plus est, un lieu essentiel de diffusion des musiques inventives. Dommage cependant que le public sur-joue un peu son rôle... mais c’est la preuve que cette musique est vaiment enthousiasmante. Sans doute le meilleur album de cette formation de plus en plus éblouissante d’inventivité maîtrisée. Bravo !

NEUKLANG NCD4072 / Abeille Musique (parution le 20/09/2013)

Bastien Ballaz : trombone / Stephan Caracci : vibraphone, glockenspiel & autres percussions / Guillaume Christophel : saxophone baryton & clarinette basse / Andrew Crocker : trompette / Jean-Michel Couchet : saxophones alto & soprano / Fabien Debellefontaine : saxophone alto, clarinette & flûte / Florent Dupuit : saxophone ténor, flûte, flûte alto & piccolo / Quentin Ghomari : trompette & bugle / Didier Havet : trombone basse & tuba / Paul Lay : piano, Fender Rhodes & minimog / Rafaël Koerner : batterie / Frédéric Maurin : guitare, minimog & direction, compositions, arrangements / Fabien Norbert : trompette, trompette piccolo & bugle / Raphaël Schwab : contrebasse / Julien Soro : saxophone ténor & clarinette

01. Encore (première partie) / 02. Encore (deuxième partie) / 03. Encore (troisieme partie) / 04. Encore (quatrieme partie) / 05. Grrr... / 06. Trona (6am) / 07. Trona (12pm) / 08. Trona (6pm and 12am) // Enregistré en concert au Petit Faucheux à Tours les 22 et 23 mars 2013.

> Liens :

Grégory PRIVAT : « Tales Of Cyparis » -  voir en grand cette image
Grégory PRIVAT : « Tales Of Cyparis »
Plus Loin Music / Abeille Musique

Grégory PRIVAT : « Tales Of Cyparis »

Si le premier album (« Ki Koté ») du pianiste martiniquais Grégory Privat laissait augurer des perspectives intéressantes, celui-ci témoigne d’une maturité grandissante. C’est le personnage de Cyparis, prisonnier rescapé de l’anéantissement de Saint-Pierre lors de l’éruption de la Montagne Pelée en 1902 brûlé-miraculé devenu curiosité du Barnum Circus qui est évoqué dans ces « histoires ». Une musique fine et sensible, sans étalage de virtuosité qui fait le lien entre les cultures antillaises et européennes, entre jazz (Manu Codjia et G. Privat) et musique de chambre (le quatuor à corde utilisé avec à-propos) avec en fil rouge la belle voix profonde et rugueuse de Joby Bernabé. Une réalisation assez ambitieuse mais réussie.

Plus Loin Music PL4561 / Abeille Musique

Grégory Privat : piano, Fender Rhodes, Wurlitzer, compositions, arrangements / Manu Codjia : guitare / Jiri Slavik : contrebasse / Arnaud Dolmen : ka / Sonny Troupé : batterie et ka / Adriano Tenorio : DD percussions / Quatuor à cordes : Mathias Lévy, Mario Forte : violon ; Johan Renard : alto ; Clément Petit : violoncelle /+/ Gustav Karrlström : voix sur 8 et 14 / Joby Bernabé : voix parlée sur 3, 5, 10, 13

01. Four Chords / 02. Ritournelle / 03. Phineas / 04. Barnum Circus / 05. Cyparis Intro (feat. Joby Bernabé) / 06. Cyparis / 07. Lari-a / 08. Precious Song (feat. Gustav Karlström) / 09. Wake Up ! : 10. Ti Sonson (feat. Joby Bernabé) / 11. Carbetian Rhapsody / 12. Far From SD /13. An Bel Lanmen (feat. Joby Bernabé) / 14. Four Chords (feat. Gustav Karlström) // Enregistré au Studio de Meudon en juin 2013.

> Lien :

Hervé SAMB : « Time To Feel » -  voir en grand cette image
Hervé SAMB : « Time To Feel »
Such Prod / Harmonia Mundi

Hervé SAMB : « Time To Feel »

Le guitariste Hervé Samb, né au Sénégal, s’est construit une belle réputation (justifiée !) dans le milieu du jazz et des musiques au confluent des cultures de l’Afrique, de l’Amérique et de l’Europe. Excellent instrumentiste, il compose aussi de belle manière comme le montre le contenu de ce nouvel album. Solide équipe que ce quartet où l’on retrouve Olivier Témime au ténor, toujours volubile et inspiré, Reggie Washington, grand spécialiste des cordes graves et l’excellent Chander Sardjoe, batteur très cultivé qu’on qualifie souvent de « grand maître ». Énergie, inventivité, sens de couleurs et des structures sont quelques unes des composantes de cette musique savament construite mais pas compliquée qui s’écoute avec plaisir et intérêt.

Such Prod SUCH006 / Harmonia Mundi (parution le 24/09/2013)

Hervé samb : guitare et compositions / Reggie Washington : basse / Chander Sardjoe : batterie / Olivier Témime : saxophone ténor /+/ Alioune seck : percussions / Daniel Moreno : percussions / Jozef Dumoulin : piano / Alune Wade : voix / Cheick Diallo : voix

01. Time To Feel / 02. Sama Yaye / 03. Four Dimension / 04. Fathelekou / 05. Seek For Hope / 06. Bop Stuff / 07. Drum’s Call / 08. Up n’Down / 09. Dorya / 10. Hope

> Liens :

Jan SCHUMACHER : « Trapèze » -  voir en grand cette image
Jan SCHUMACHER : « Trapèze »
Bernett Records / www.janschumacher.fr

Jan SCHUMACHER : « Trapèze »

Après « Windstille » (chronique de mars 2008), le trompetiste Jan Schumacher nous présente « Trapèze » enregistré en février 2012 avec un quartet renouvelé puisque Yoni Zelnik (contrebasse) et Frédéric Chapperon (batterie) constituent désormais, sans failles ni faiblesses, la section rythmique. On retrouve le sens de la mélodie dans des thèmes construits et bien arrangés avec, toujours, un goût pour les couleurs (moyen-)orientales (le oud de Issa Mourad). Comme dans le précedent disque, Gueorgui Kornazov est invité pour renforcer les belles teintes cuivrées de cette musique. On apprécie tout particulièrement l’invitation faite à Émilie Lesbros qui parvient à s’accomoder des contraintes harmoniques et mélodiques pour laisser s’exprimer son inventivité vocale (Trapèze...).

Bernett Records JST 2013/1 / www.janschumacher.fr (parution le 26/09/2013)

Jan Schumacher : trompette, bugle, compositions / Richard Turegano : piano / Yoni Zelnik : contrebasse / Frédéric Chapperon : batterie /+/ Gueorgui Kornazov : trombone / Émilie Lesbros : chant / Issa Mourad : oud

01. Etoile polaire / 02. Nuit difficile / 03. Umwege / 04. Trapèze / 05. Wider Natur / 06. Sillage / 07. Le Styx / 08. Vicomte / 09. Zweifel / 10. Fenouil / 11. Sequoia // Enregistré au Pré-Saint-Gervais (France) en février 2012

> Lien :

Gwilym SIMCOCK : « Good Days at Schloss Elmau » -  voir en grand cette image
Gwilym SIMCOCK : « Good Days at Schloss Elmau »
ACT / Harmonia Mundi (2011)

Gwilym SIMCOCK : « Good Days at Schloss Elmau »

Pianiste gallois désormais londonien, Gwilym Simcock a enregistré ce premier album en solo pour le label ACT l’année de ses trente ans. Nous n’avons pris connaissance de ce disque que durant l’été alors, si vous êtes comme nous, nous vous le présentons, même en retard ! Ce musicien a évidemment écouté des maîtres (Jarrett, Corea, John Taylor...) mais il possède de toute évidence un beau toucher de piano et une personnalité qui ne laisse pas indifférent. On va sans doute reparler de lui puisqu’il fait partie d’un nouveau trio avec Céline Bonacina (saxophones) et Michel Benita (contrebasse) qui a donné ses premiers concerts durant l’été (à Avignon par exemple...).

ACT 9501-2 / Harmonia Mundi (paru en 2011 !! dans la série « j’ai raté la sortie... »)

Gwilym Simcock : piano et compositions

01. These Are The Good Days / 02. Mezzotint / 03. Gripper / 04.Plain Song / 05. Northern Smiles / 06. Can We Still Be Friends ? / 07. Wake Up Call / 08. Elmau Tage // Enregistré à Schloss Elmau (Allemagne) le 2 septembre 2010.

> Liens :

Mark TURNER – Baptiste TROTIGNON : « Dusk is a quiet place » -  voir en grand cette image
Mark TURNER – Baptiste TROTIGNON : « Dusk is a quiet place »
Naïve / Naïve

Mark TURNER – Baptiste TROTIGNON : « Dusk is a quiet place »

La musique de ce disque restitue le dialogue tout en nuances et très retenu entre le piano de Baptiste Trotignon et le saxophone ténor de Mark Turner. Ces deux musiciens n’ont plus à faire la preuve de leur talent alors, ils jouent naturellement des ballades aux teintes pastel, aux ambiances brumeuses écrites par l’un ou l’autre et puisent à la source de J-S Bach pour revenir à l’essentiel. Tout cela est très profond et réfléchi mais on peut s’ennuyer parfois...

Naïve NJ623271 / Naïve (parution le 28 août 2013)

Mark Turner : saxophone ténor / Baptiste Trotignon : piano

01. Bolero (Trotignon) / 02. |left Hand of Darkness (Turner) / 03. Only One (Trotignon) / 04. Von Gott will ich nicht lassen (JS. Bach) - Winter solstice (Turner) - Herliebster Jesu was du verbrochen (JS. Bach) / 05. Wasteland (Turner) / 06. Sonnet For Stevie (Turner) / 07. O do borogodo (B. Trotignon) // Enregistré en avril 2011.

> Liens :

Frédéric VIALE : « La Belle Chose » -  voir en grand cette image
Frédéric VIALE : « La Belle Chose »
Diapason / SocaDisc

Frédéric VIALE : « La Belle Chose »

Dès le premier titre, ce disque nous rappelle la musique du groupe Boto et Novos Tempos. C’était au milieu des années 80 et le batteur Jose Boto avait recruté un certain Richard Galliano. Souhaitons à Frédéric Viale le même succès que ce dernier ! En tout cas, ce disque nous aura permis de découvrir un accordéoniste amoureux des couleurs chaudes des musiques du Brésil qui a su s’entourer, justement, en invitant le talentueux brésilien de Paris, Nelson Veras à la guitare. Une musique séduisante et enjouée mais qui ne sort guère des sentiers battus.

Diapason 842644 / SocaDisc

Frédéric Viale : accordéon, bandonéon, accordina / Nelson Veras : guitare / Natallino Neto : basse / Zaza desiderio : batterie /+/ Emanuele Cisi : saxophone ténor sur 3, 7 et 8

01. Locomotango / 02. Valse Métisse / 03. La Belle Chose / 04. Little Kevin / 05. Iguaçu / 06. La Chanson des Vieux Amants (Brel) / 07. Vendredi 13 / 08. At Home / 09. La Vita del Circo / 10. From Rio to Nice / 11. Valsa Sem Nome (B. Powell)

> Lien :

WE ARE ALL AMERICANS : « We are all Americans » -  voir en grand cette image
WE ARE ALL AMERICANS : « We are all Americans »
Das Kapital Records / L’Autre Distribution

WE ARE ALL AMERICANS : « We are all Americans »

Pour ce nouveau projet dont il est un élément fort, le guitariste danois Hasse Poulsen se fond dans le collectif qui revendique « l’américanité générale ». Pour ce pilier du trio Das Kapital, il y a bien sûr une pointe d’humour acide dans cette affirmation mais on sent aussi un certain attachement aux rythmes et aux mélodies de l’Amérique profonde, à ses personnage aussi puisque le cinquième élément du groupe est le photographe Denis Rouvre. Une galerie de portraits haute en couleurs d’américains saisis dans leur contexte a servi de trame visuelle à l’élaboration d’une musique inclassable, ni jazz, ni pop, ni rock, ni folk... Un peu de tout ça servi avec la complicité d’une bande de jeunes qui n’ont pas froid aux yeux. Belle idée et musique à la hauteur !

Das Kapital Records CD74W4 / L’Autre Distribution (parution début 2013)

Hasse Poulsen : guitare / Adrien Dennefeld : guitare / Benjamin Flament : vibraphone / Julien Chamla : batterie / Denis Rouvre : photographie

01. I’ve heard It Said Before (Poulsen) / 02. Sous la Glace (Chamla) / 03. Air Métaux (Dennefeld) / 04. Slow Job (Poulsen) / 05. Tu vas où, Michael ? (Poulsen) / 05.Aphrodite On The Crouch (Dennefeld) / 08.Lazers On The Jungle (Poulsen) / 09.Hawaii (Chamla) / 10. Cannon (Chamla) / 11. Arthel (Flament) // Enregistré en France du 11 au 13 juin 2012

> Liens :


> Retrouvez les Piles de Disques, des mois précédents ici !