« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2015 » Made in USA : Michael FORMANEK’s RESONATOR à Caen

Made in USA : Michael FORMANEK’s RESONATOR à Caen

Classique jusqu’à l’expérimentation.

D 14 juin 2015     H 05:30     A Jean-Louis Libois    


La scène new-yorkaise voire plus largement américaine rend visite chaque année, à deux ou trois reprises, à la scène de l’auditorium de Caen.
En octobre dernier, c’était au trio du pianiste Craig Taborn de nous séduire (article de Thierry Giard à lire ici) ; en cette fin de saison musicale, l’un de ses complices en jazz lui a succédé, en la personne du contrebassiste Michael Formanek. D’ailleurs dans son dernier enregistrement « Small faces » paru en 2012 chez ECM, le pianiste figure à ses côtés.

Toujours inventive cette scène new-yorkaise élargie décline ses variantes au gré des formations. Avec toujours un fond commun, la volonté de renouvellement et une forme qui varie entre plus ou moins d’écriture et plus ou moins d’improvisation. Le lien - ou plutôt le liant- étant réalisé par la qualité de ses interprètes. Le concert de ce mardi 2 juin n’a pas dérogé à la règle. Découverte d’un univers sonore commun à un certain jazz contemporain depuis Eric Dolphy et Ornette Coleman pour faire vite certes mais qui peut aussi plaire par son altérité. C’est ainsi que peu à peu la qualité des chorus, la constance d’une ligne-sinon mélodique- du moins rythmique portés par une énergie sans faille s’imposent à l’oreille du spectateur et emportent progressivement son adhésion. L’écriture du leader de ce quartette n’y est pas étrangère qui concerne aussi bien les compositions dont il est l’auteur que son jeu qui constituent au total la véritable colonne vertébrale de cet univers. Exercice de corde raide souvent qui tend à la fois vers l’invention et la conservation de ses racines... Il faudrait citer aussi bien la contribution du batteur Tyshawn Sorey que celles des deux saxophonistes Chris Speed et Loren Stillman mais nous voudrions attribuer une mention toute particulière à la pianiste Angelica Sanchez dont le jeu, avec une belle énergie, excelle dans cet équilibre tendu entre un lyrisme qui ne demande qu’à se libérer et le cadre de l’écriture... Elle a, d’ailleurs à ce titre, déjà plusieurs enregistrements en son nom personnel à son actif avec parfois pour sideman… Michael Formanek himself !

Grand Auditorium du Conservatoire de Caen (14000) - « Les mardis de l’Orchestre de Caen » - mardi 2 juin 2015 à 20h00.
Michael Formanek’s Resonator : Loren Stillman : saxophone alto / Chris Speed : saxophone ténor et clarinette / Angelica Sanchez : piano / Michael Formanek : contrebasse et composition / Tyshawn Sorey : batterie

Et, pour information, retrouvez la pianiste Angelica Sanchez dans l’excellent disque de l’Exploding Star Orchestra du trompettiste Rob Mazurek paru ce mois-ci sur le label Cuneiform : lire dans la « Pile de disques » de juin 2015 !