« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2012 » FaCT puis ROOMS : trios singuliers à Caen.

FaCT puis ROOMS : trios singuliers à Caen.

François Chesnel et Hans Lüdemann cultivent aussi « l’art du trio ».

D 19 janvier 2012     H 18:55     A Thierry Giard    


> Conservatoire de Caen, dimanche 15 janvier 2012 - Jazz Dudim / Collectif Jazz de Basse-Normandie

Autrefois bien installé dans le sympathique Espace Puzzle, le Collectif Jazz de Basse-Normandie investit aujourd’hui fréquemment le petit auditorium du Conservatoire de Caen et profite ainsi d’excellentes conditions matérielles pour organiser des concerts de grande qualité dans le cadre du programme Jazz Dudim.

À 17 heures, un dimanche d’hiver, on est tout à fait disposé à écouter du jazz ! En l’occurrence deux trios autour de pianistes aux aspirations esthétiques distinctes qui partagent un même goût pour le jeu collectif organisé et inventif.

FaCT

François Chesnel, Nicolas Talbot, Étienne Bonhomme à Caen le 15 janvier 2012.

  • François CHESNEL : piano
  • Nicolas TALBOT : contrebasse
  • Étienne BONHOMME : batterie

FaCT pourrait s’intituler François Chesnel Trio s’il n’y avait chez le pianiste le désir constant de ne pas se mettre en pointe d’une formation où chacun dispose d’espaces d’expression, sans hiérarchie.
Ce trio est un vestige de Canto del Pueblo, grande et belle formation que dirigea Priscilla Valdazo pour perpétuer l’âme des chants de libération populaire. Entre François Chesnel, Nicolas Talbot et Étienne Bonhomme, le courant circule bien et ce trio leur permet de prolonger dans des rencontres épisodiques une complicité musicale construite de longue date.

François Chesnel avec FaCT - Caen, 15 janvier 2012 -  voir en grand cette image
François Chesnel avec FaCT - Caen, 15 janvier 2012
© CultureJazz.fr

Ils se retrouvent aujourd’hui en façonnant avec originalité, finesse et sensibilité le répertoire des Beatles (essentiellement les compositions de John Lennon et Paul McCartney) avec quelques emprunts à Leonard Cohen (The Partisan, Seems so long, Nancy). Là, comme ailleurs (Renza Bô, Verona, Love Songs...), le jeu de François Chesnel se caractérise par sa finesse et son sens de la mesure : le clavier bien tempéré est une formule qui lui convient tout à fait ! Pianiste toujours inspiré, assez romantique dans l’esprit, curieux et ouvert, il se distingue par un jeu de piano tout en finesse, posé et réfléchi mais qui peut devenir plus ferme et percussif selon le contexte (Come Together). La cohésion de ce trio vient de la connivence entre ses trois éléments.
Nicolas Talbot ne se limite pas au rôle d’accompagnateur mais soutient les lignes mélodiques avec intelligence et fait le lien entre le piano et la batterie d’un Étienne Bonhomme qui possède un sens de l’épure rythmique qui contribue à la singularité du trio.
L’enregistrement de ce concert viendra compléter des éléments déjà collectés précédemment afin de réaliser un premier disque... Nous vous en reparlerons : ils le méritent !




ROOMS

Hans Lüdemann, Sébastien Boisseau à Caen le 15 janvier 2012.

  • Hans LÜDEMANN : piano
  • Sébastien BOISSEAU : contrebasse
  • Dejan TERZIC : batterie, percussion

Avant ce concert, nous ne savions pas grand chose de ce trio. Nous savons maintenant que c’est quelque chose de grand !

Sébastien Boisseau avec ROOMS - Caen, 15 janvier 2012 -  voir en grand cette image
Sébastien Boisseau avec ROOMS - Caen, 15 janvier 2012
© CultureJazz.fr

Bien entendu, le contrebassiste Sébastien Boisseau est incontournable sur les scènes françaises (et européennes). Qu’il travaille avec ses copains de la région nantaise (Alban Darche, Matthieu Donarier...) ou aux côtés de Daniel Humair, Joachim Kühn et tant d’autres, son talent est justement reconnu.
Hans Lüdemann, lui, n’est sans doute pas le plus connu (en France) des pianistes allemands et pourtant, quel musicien ! Grand connaisseur du jazz, il possède une solide culture des musiques européennes et se passionne pour les musiques africaines et orientales pour leurs subtilités rythmiques et harmoniques. Ce désir d’ouverture l’a amené à se faire concevoir un piano virtuel basé sur l’échantillonnage d’un grand piano de concert. Un dispositif informatique permet d’en moduler l’échelle tonale pour se rapprocher des gammes extra-occidentales. Étonnant et inouï !
Dejan Terzic, est un batteur-percussionniste très à l’écoute, capable d’apporter un soutien rythmique « en dur » quand il le faut, de souligner avec légèreté des lignes mélodiques au métallophone, ou de placer quelques touches subtiles et colorées dans des compositions aériennes : bois, peaux, métaux, il sait user de toutes les couleurs de son instrument.

Le trio Rooms, c’est la rencontre de trois individualités qui cherchent des sensations neuves dans le jeu collectif. Rooms, ce n’est pas l’enfermement dans une esthétique conventionnelle du trio piano-basse-batterie, c’est l’envie d’ouvrir des portes pour explorer de nouveaux espaces dans les limites posées par les compositions que chacun peut apporter. Des « pièces » où l’on découvre sans cesse des idées, des détails, des courants qui nous changent d’air !

Sébastien Boisseau, Hans Lüdemann et Dejan Terzic - Caen, 15 janvier 2012 -  voir en grand cette image
Sébastien Boisseau, Hans Lüdemann et Dejan Terzic - Caen, 15 janvier 2012
© CultureJazz.fr

On se laisse entraîner avec bonheur dans un cheminement inventif. Hans Lüdemann privilégie le piano sur lequel il déroule des lignes mélodiques et des figures rythmiques toujours captivantes passant de phases intimistes à des envolées expressionnistes que viennent bousculer, de temps à autre, les sonorités inattendues du piano virtuel.
Sébastien Boisseau, au centre du dispositif reste à l’écoute jusqu’au silence parfois mais assure avec l’autorité qu’on lui connaît une partie de contrebasse très inspirée, souvent surprenante : il joue de et avec son instrument, jusqu’à la danse ! Et Dejan Terzic jubile en plaçant à propos des ponctuations percussives toujours pertinentes.

En saisissant l’opportunité d’une courte « tournée » européenne pour inviter ce remarquable trio à Caen, le Collectif Jazz a permis au public présent de vivre un grand moment de musique : FacT puis Rooms, une belle programmation !
On pourra ainsi se réjouir de l’inventivité de musiciens qui, bien au-delà d’une formule instrumentale aussi commune dans le jazz, inventent une musique sans cesse renouvelée.

> Dates des prochains concerts dans l’agenda (régions de l’ouest et Centre) !

> Des disques pour aller plus loin :

François Chesnel :
En attendant le disque du trio FaCT, on pourra écouter les disques de Renza Bô, du François Chesnel Quartet « Kurt Weill Project » et du quartet Verona, tous publiés par le Petit Label.

Hans Lüdemann / Rooms

Hans Lüdemann et Sébastien Boisseau se sont rencontrés grâce au label hongrois BMC pour lequel ils ont souvent enregistré.

C’est ce label distribué en France par Abeille-Musique qui a publié le disque du trio ROOMS en 2010 et qui publie un coffret en tous points remarquable, « Die kunst des trios » (L’art du trio) sous le nom du pianiste avec 5 trios différents (6 disques incluant un bonus vidéo !). Exceptionnel !

Hans Lüdemann, Sébastien Boisseaun Dejan Terzic : « Rooms » -  voir en grand cette image
Hans Lüdemann, Sébastien Boisseaun Dejan Terzic : « Rooms »
BMC / Abeille Musique
Hans Lüdemann : « die kunst des trios 1-5 » -  voir en grand cette image
Hans Lüdemann : « die kunst des trios 1-5 »
BMC / Abeille Musique (fev. 2012)

Le disque du trio ROOMS (2010)est disponible chez Abeille Musique. Le coffret « Die kunst des trios 1-5 » sera disponible en France en février 2012. On peut le commander dès maintenant à Hans Lüdemann.

> Liens :