« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2016 » Le Discobole a encore frappé

Le Discobole a encore frappé

D 18 février 2016     H 06:00     A Yves Dorison    


Passagèrement indisponible pour participer à la dernière « vitrine de disques » collective (16 février) en y injectant ses chroniques, Yves Dorison joue le discobole pour nous lancer allègrement trois disques à ne pas ignorer !

Il est question ici d’Avishai COHEN (« Into The Silence »), de THE ED PALERMO BIG BAND (« One Child left Behind ») et d’Henri TEXIER (« Sky Dancers »)...
Références, détails et liens en bas de page !


Avishai COHEN : « Into The Silence »

Avishai COHEN : « Into The Silence » -  voir en grand cette image
Avishai COHEN : « Into The Silence »
ECM
info document -  voir en grand cette image
On aime !

Pour ses débuts en leader chez ECM Avishai Cohen, le musicien, pas le contrebassiste, s’entoure de Nasheet Waits à la batterie, d’Eric Revis à la contrebasse, de Yonathan Avishai au piano et de Bill McHenry au saxophone sur certaines pièces, toutes choses considérées des artistes fort estimés et reconnus tant pour leurs qualités mélodiques et rythmiques que pour leur finesse. Le trompettiste de Tel Aviv a composé ce disque à la suite du décès de son père. Introspectif et mémoriel, chargé d’émotions brutes, cet enregistrement boisé ne manque pas de lyrisme et de nuance, mais ne sombre jamais dans l’excès de mélancolie ou la nostalgie expressionniste. Chaque note de ce CD possède sa valeur propre et contribue à la savante architecture d’un projet qui promeut un Jazz en tout point musical. La maîtrise instrumentale est l’axe autour duquel se regroupent et la fièvre et l’apaisement des sentiments contradictoires que provoquent le départ et l’absence, la disparition. Une indéniable réussite pour un artiste exigeant dont la carrière est déjà, à juste titre, notable et singulière dans sa modernité pétrie d’héritage.


THE ED PALERMO BIG BAND : « One Child left Behind »

The Ed Pallermo Big Band : « One Child Left Behind » -  voir en grand cette image
The Ed Pallermo Big Band : « One Child Left Behind »
Cuneiform
info document -  voir en grand cette image
On aime !

Non mais c’est quoi ce bordel ? Je découvre un truc tout nouveau qui déchire grave alors même que ça tourne depuis trente-cinq ans ? Merde, où donc avais-je foutu mes oreilles ? Avant tout ce qu’on mettait derrière quand j’avais la vingtaine, on se serait franchement marré si on avait écouté cet ovni ! En un mot, c’est jouissif. En deux mots gai et groovy. En trois mots, Zappaesque, barré et punchy. En quatre mots, irrévérencieux, tumultueux, inventif et jazz. Bref, il y a là un paquet d’homo-zappiens plus ou moins reconnus depuis plus ou moins longtemps, réunis sous la baguette d’Ed Palermo, qui bousculent allègrement le musically correct avec une verve et un savoir-faire rafraîchissants. En cinq mots, c’est sauvage, inspiré, incisif, audacieux et surprenant. En six mots et un adverbe, c’est alerte, vif, rigolard, musical, lyrique et crûment juvénile. Comme quoi ya pas que les Victoires de la musique pour étouffer le silence ! Edward Palermo est donc un lascar qui n’a pas l’air d’y toucher mais, à mon humble et personnel avis, ses arrangements aux petits oignons font la nique à bien des big bands. En un seul mot, un seul : jubilatoire. En dix-huit mots, Ed Palermo, Napoleon Murphy Brock, Candy Zappa, Ronnie Buttacavoli, John Bailey, Charlie Gordon, Mike Boschen, Matt Ingman, Cliff Lyons, Phil Chester, Ben Kono, Bill Straub, Barbara Cifelli, Bob Quaranta, Ted Kooshian, Paul Adamy, Ray Marchica, Bruce McDaniel, Katie Jacoby.


Henri TEXIER : « Sky Dancers »

Henri TEXIER : « Sky Dancers » -  voir en grand cette image
Henri TEXIER : « Sky Dancers »
Label Bleu

Nous avons toujours aimé la sonorité d’Henri Texier, parce qu’à elle seule elle est conteuse d’histoires sensibles. Nous y entendons, comme un écho à la rondeur rugueuse de l’ethnique, l’ombre de Wilbur Little et d’autres contrebassistes semblant malaxer la terre originelle. Avec son imaginaire enfantin et par le biais de son instrument, le contrebassiste s’est lové dans les replis de la culture amérindienne pour créer un jazz à son image, un jazz voyageur, pas un jazz classe affaire, plutôt un jazz de routard, un jazz qui prend le temps d’apprécier les paysages et les odeurs, les gens et les coutumes. On ne l’en blâmera pas ! Loin s’en faut. D’autant qu’il s’accompagne de grands musiciens (qui ignore encore qu’il a le sens du casting ?) en phase avec son esprit musical, soit Sébastien Texier , François Corneloup, Armel Dupas, Nguyên Lê, François Moutin. Au final, si ce disque parcourt des contrées déjà explorées, il le fait avec un désir d’itinérance en adéquation avec le nomadisme musical d’Henri Texier. Et, dès lors que l’on arpente un territoire connu et aimé, l’on sait combien l’esprit fait le chemin et permet le renouvellement. Après tout, l’artiste n’écrit-il pas d’abord sur le temps qui passe et jamais ne repasse ?


Les références, détails et liens :

Avishai COHEN : « Into The Silence »

Retrouvez ce disque dans la « Pile de disques » de février 2016 sur CultureJazz.fr : ici !

> ECM - 475 9435 / Universal (Parution le 19/02/2016)

Avishai Cohen : trompette / Yonathan Avishai : piano / Eric Revis : contrebasse /Nasheet Waits : batterie / Bill McHenry : saxophone

01. Life And Death / 02. Dream Like A Child / 03. Into The Silence / 04. Quiescence / 05. Behind The Broken Glass / 06. Life And Death - Epilogue // Enregistré aux Studios La Buissonne (Pernes-les-Fontaines, France) du 27 au 29 juillet 2015.

THE ED PALERMO BIG BAND : « One Child left Behind »

> Cuneiform - Rune 420 / Orkhêstra

Ed Palermo : arrangeur, saxophone alto, guitare / Ronnie Buttacavoli, John Bailey : trompettes / Charlie Gordon, Mike Boschen, Matt Ingman : trombones / Cliff Lyons (alto), Phil Chester (alto), Ben Kono (tenor), Bill Straub (tenor), Barbara Cifelli (bary) : saxophones, clarinettes, flûtes / Bob Quaranta : piano / Ted Kooshian : synthétiseur / Paul Adamy : basse / Ray Marchica : batterie / Bruce McDaniel : guitare & voix / Katie Jacoby : violon /+/ Napoleon Murphy Brock, Candy Zappa, Jenna McSwain, Mike James : voix

01. Cleetus Awreetus Awrightus (Zappa) / 02. Dirty White Bucks (Palermo) / 03. Spider of Destiny (Zappa) / 04. Scarface (Moroder) / 05. Grand Wazoo (Zappa) / 06. Fifty-Fifty (Zappa) / 07. Harvest Moon (Young) / 08. Pygmy Twylyte (Zappa) / 09. Po-Jama People (Zappa) / 10. Kiko and the Lavender Moon (Hidalgo/Perez) / 11. Vengeance (Palermo) / 12. Evelyn, a Modified Dog (Zappa) / 13. Village of the Sun (Zappa) / 14. The Goat Patrol (Palermo) / 15. Is That All There Is ? (Lieber/Stoller) / 16. Andy (Zappa) // Enregistré du 20 au 30 mars et du 28 au 30 juillet 2014 au Jankland Recording, Wall Township, New Jersey (USA).

Henri TEXIER : « Sky Dancers »

Retrouvez ce disque dans la « Pile de disques » de janvier 2016 sur CultureJazz.fr : ici !

> Label Bleu - LBLC6720 / L’Autre Distribution (parution le 05/02/2016)

Sébastien Texier : saxophone alto, clarinettes / François Corneloup : saxophone baryton / Nguyên Lê : guitare / Armel Dupas : piano et claviers / Louis Moutin : batterie / Henri Texier : contrebasse et compositions

01. Mic Mac (à nos Amérindiens) / 02. Dakota Mab (à Jacques Prévert) / 03. Clouds Warriors / 04. He Was Just Shining (à Paul Motian) / 05. Mapuche / 06. Hopi / 07. Navajo Dream / 08. Comanche / 09. Paco Atao (à Paco Charlery) // Enregistré au Studio Gil Evans d’Amiens en septembre 2015.