« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Pile de disques » Pile de disques de janvier 2016 en 40 volumes.

Pile de disques de janvier 2016 en 40 volumes.

Des nouveautés et quelques retardataires...

D 4 janvier 2016     H 19:26     A Thierry Giard    


Revue de disques parus ou à paraître.

Nous présentons et commentons ici les disques reçus à la rédaction ce mois-ci.
Nous tenons à vous les présenter tous pour ne pas les laisser moisir dans un tiroir, ce qui explique parfois la brièveté des certains commentaires quand ceux-ci ne nous inspirent guère !
. ::Thierry Giard ::.
NB : Certains disques ont déjà été chroniqués. Dans ce cas, suivez les liens !

> Au menu et par ordre alphabétique,
Cliquez sur les noms de la liste ci-dessous pour accéder aux disques directement !

Myriam ALTER || AZZANGO || Maria Laura BACCARINI – Régis HUBY || Michel BENITA & ETHICS || BLAST || Özlem BULUT || Cécile & Jean-Luc CAPPOZZO || Frank CATALANO – Jimmy CHAMBERLIN || Daniel DIAZ || Christy DORAN’s NEW BAG || Dave DOUGLAS - MONASH ART ENSEMBLE || Shauli EINAV || Anna FARROW || Jean-Marc FOUSSAT & Jean-Luc PETIT || Ken FOWSER || Mauro GARGANO || Ole Kock HANSEN – Thomas FONNESBÆK || Michele HENDRICKS || Baptiste HERBIN || Raphaël IMBERT & Co || Urs LEIMGRUBER – Alex HUBER || Doug MACDONALD || Joce MIENNIEL || Ben MONDER || Juan José MOSALINI – Jorge RODRIGUEZ – Sandra RUMOLINO || Ed MOTTA || MYRDDIN || NAKED TRUTH || Fred NARDIN – Jon BOUTELLIER 4TET || Mikkel NORDSØ Band || Enrico PIERANUNZI || POSSIBLE(S) QUARTET || Daniel SCHLÄPPI – Marc COPLAND || Ches SMITH || Norbert STEIN PATA MESSENGERS || TERNOY-CRUZ-ORINS || Henri TEXIER || THE HEADBANGERS || THE JAZZ POETRY ENSEMBLE with Edward « Kidd » JORDAN || Frank WOESTE


Myriam ALTER : « Cross Ways »

Myriam ALTER : « Cross Ways » -  voir en grand cette image
Myriam ALTER : « Cross Ways »
ENJA

« Where is there », le précédent album de Myriam Alter (label ENJA également) date de 2007. À l’époque, j’avais été séduit par cette invitation au « voyage en suspension » auquel nous invite la compositrice belge aux origines judéo-espagnoles. On reste dans le même esprit avec Cross Ways, habile travail d’une dentelière-mélodiste danseuse également diplômée de psychologie qui sait trouver les chemins de notes qui vont droit au cœur. La dernière plage est un bref solo de piano que Myriam Alter dédie à son ami Mal Waldron. Beau disque.

> ENJA - ENJ-9626-2 / Harmonia Mundi

Myriam Alter : compositions, piano sur 10 / John Ruocco : clarinette / Luciano Biondini : accordéon / Michel Massot : tuba, trombone / Michel Bisceglia : piano et arrangements / Nic Thys : contrebasse / Landers Gyselinck : batterie

01. Again / 02. No Man’s Land / 03. Inviting You / 04. Weird Mood / 05. Dancing with Tango / 06. Back to Dance / 07. Don’t Worry / 08. How Life Can Be / 09. Above All / 10. Crossways / 11. No Room to Laugh // Enregistré à Bruxelles les 13 et 14 septembre 2014.


AZZANGO : « Méditerranée »

AZZANGO : « Méditerranée » -  voir en grand cette image
AZZANGO : « Méditerranée »
Nuevos Medios

Ne quittons pas l’esprit de la danse et l’amour des mélodies avec ce quartet français, Azzango, enregistré sur un label espagnol. Une musique chaleureuse qui brasse habilement des influences méditerranéennes, proche-orientales et sud-américaines (la référence que tango). Tout cela ressemble à du « déjà-entendu » mais n’est pas désagréable à défaut d’être particulièrement original.

> Nuevos Medios - NM 15925 / www.nuevosmediosmusica.com

Dimitri Saussard : accordéon / Romain Baret : guitare / Josep Manresa Zafra : basse / Sébastien Necca : batterie

01. Sur-prise / 02. Un tango place Clémenceau / 03. Musée des automates / 04. Différente égalité / 05. Les caprices d’Apophis / 06. Pleure si tu en as envie / 07. Plénitude / 08. Au delà de 4000 / 09. ¡Vamos ! / 10. Soul créole // Enregistré en Espagne en avril 2012.


[03<-

Maria Laura BACCARINI – Régis HUBY : "Gaber, io e le cose"

Maria Laura BACCARINI – Régis HUBY : « Gaber, io e le cose » -  voir en grand cette image
Maria Laura BACCARINI – Régis HUBY : « Gaber, io e le cose »
Abalone

On dit que Giorgio Gaberscik, alias Giorgio Gaber (1939-2003), compositeur, chanteur, acteur italien admirateur de Jacques Brel aurait inventé la forme de théâtre-chanson avec la complicité du parolier Sandro Luporini. Rien d’étonnant donc à ce que l’actrice-chanteuse Maria Laura Baccarini se plonge passionnément dans son répertoire pour nous livrer cet album saisissant et irrésistiblement touchant. En duo plus que complice avec les cordes et les effets magiques de Régis Huby, elle chante, parle, joue avec un sens rare de la dramaturgie. Un coup de maîtres, indiscutablement !

> Abalone - AB021 / L’Autre Distribution

Maria Laura Baccarini : voix / Régis Huby : violon acoustique, violon ténor électroacoustique, violon électrique, effets

01. Il dilemma / 02. Cerco un gesto naturale / 03. guardatemi bene / 04. L’illogica allegria / 05. L’Uomo muore / 06. Il luogo del pensiero / 07. L’impotenza / 08. La massa / 09. Polli d’allevamento / 10. Non insegnate ai bambini / 11. Mi fa male il mondo / 12. verso il terzo millennio / 13. Io e le cose // Compositions de Giorgio Gaber et Sandro Luporini // Enregistré en France en janvier et juillet 2015.


Michel BENITA & ETHICS : « River Silver »

Michel BENITA & ETHICS : « River Silver » -  voir en grand cette image
Michel BENITA & ETHICS : « River Silver »
ECM

On retrouve chez ECM cette fois le quintet multi-national de Michel Benita dont le précédent album (« Ethics » - Zig-Zag Territoires) remontait déjà à 2010. « Cette musique harmonise nos chakras et laisse flotter nos pensées, elle ouvre les horizons les plus larges et nourrit notre imaginaire. Le mariage des sonorités asiatiques avec celles du jazz n’est pas monnaie courante et le koto de Mieko Miyazaki au son de cristal, crée la surprise au milieu d’instruments dont on connaît les codes. Et c’est ce qui est fabuleux dans cette aventure musicale à laquelle Michel Benita nous convie. » écrivait Denise Giard à la suite de leur concert à Coutances en mai 2012 (ici !). On se demande juste si Manfred Eicher, producteur influent, n’a pas un peu émoussé les aspérités de cette musique dans ce disque...

> ECM - 475 9393 / Universal (parution 15/01/2016)

Matthieu Michel : bugle / Miyeko Miyazaki : koto / Eivind Aarset : guitare et électronique / Michel Benita : contrebasse, compositions sauf 5, 7, 8 / Philippe « Pipon » Garcia : batterie

01. Back From The Moon / 02. River Silver / 03. I See Altitudes / 04. Off The Coast / 05. Yeavering -Kathryn Tickell- / 06. Toonari / 07. Hacihi Gatsu -Miyazaki- / 08. Lykken -E. Alnaes- / 09. Snowed In // Enregistré en avril 2015 à Lugano (Suisse)


BLAST : « Madness is the ermergency exit »

BLAST : « Madness is the ermergency exit » -  voir en grand cette image
BLAST : « Madness is the ermergency exit »
Label Pince Oreilles

Blast ! « Des compositions d’abord. Un ensemble homogène bien qu’il puise son inspiration à diverses sources, qui lorgne en permanence sur l’essentiel grâce à une écriture qui ne recherche pas la complication inutile (...). Des histoires ensuite. Et ces musiciens-là savent les raconter car ils n’ignorent pas le chant propre à la mélodie et son lyrisme intrinsèque. Si la modernité urbaine est leur décor, elle n’existe pas sans la présence de personnages qui lui donnent sens. D’un morceau l’autre, le jeu d’équilibre entre les couleurs est subtil et l’on est captivé. Assez rare pour être signalé. (...)Anne Quillier (et ses musiciens) apporte au paysage musical actuel l’expression d’une voix singulière qui s’oppose à l’affadissement ambiant, une voix qui porte et qui dénote par sa clarté et son originalité. » (Yves Dorison pour CultureJazz.fr - décembre 2014). L’écoute de ce nouveau disque, confirme le ressenti de notre ami-chroniqueur lors d’un concert lyonnais. À découvrir si ce n’est déjà fait !

> Label Pince Oreilles - 06-1 / www.blast.collectifpinceoreilles.com

Pierre Horckmans : clarinette, clarinette basse, effets / Anne Quillier : Fender Rhodes, Moog / Guillaume Bertrand : batterie, sampleur, effets /+/ Olivier Inebria : voix sur 9 / Martin Chastenet « Fish le Rouge » : voix sur 2

01. Madness is the emergency exit (Quillier) / 02. Polza (Horkmans) / 03. Oppress (Quillier) / 04. Data crunching (Bertrand) / 05. Les eaux lourdes (C. Quemener) / 06. Alambic (Bertrand) / 07. Human being (Quillier) / 08. Interlude - Transmutation (Bertrand) / 09. Song for Pascal (Brutal) (Quillier) // Enregistré en France (Rhône-Alpes) en janvier 2015.


Özlem BULUT : « Aşk »

Özlem BULUT : « Aşk » -  voir en grand cette image
Özlem BULUT : « Aşk »
MDC

On nous dit Ôzlem Bulut parvient à mixer du jazz avec des mélodies pop-soul saupoudrées de sa technique lyrique et orientale... On veut bien croire l’auteur du dossier de presse mais cette musique hétéroclite et formatée nous laisse de marbre...

> MDC / Harmonia Mundi (parution le 22/01/2016)

Ôzlem Bulut : voix, metallophone / Marco Annau : piano / Jörg Mikula : batterie / Martin Berauer : basse / Andrej Prozorov : saxophone

01. Aşk Bitmez / 02. Yol / 03. Surme / 04. Marco’run Rakisi / 05. Fatma / 06. ID Song / 07. Arkadaş / 08. Hata / 09. Mart Kedisi / 10. Ninni // Lieu et date d’enregistrement non précisés (2014-2015 ?).


Cécile & Jean-Luc CAPPOZZO : « Soul Eyes »

Cécile & Jean-Luc CAPPOZZO : « Soul Eyes » -  voir en grand cette image
Cécile & Jean-Luc CAPPOZZO : « Soul Eyes »
FOU Records

À propos de ce disque, notre ami Jean Buzelin écrit : « Un magnifique et profond duo Cécile & Jean-Luc Cappozzo, « Soul Eyes », où la trompette du père et le piano de la fille dialoguent sur des thèmes de Mal Waldron et Charles Mingus ; un retour à l’essentiel dans l’amour, l’humilité, la fraîcheur et la plus grande liberté – nombre de musiciens français qui se cassent la tête à vouloir faire du « nouveau » avec Monk, Sun Ra et autres, feraient bien d’en prendre de la graine. L’un des plus beaux disques de jazz que j’ai entendu ces temps derniers, apparemment tout simple, mais tellement riche. » OUI, il aime et nous aussi ! (chronique à retrouver prochainement dans une revue de disques sur CultureJazz.fr).

> Fou Records - FR-CD15 / Musea

Cécile Cappozzo : piano / Jean-Luc Cappozzo : trompette et bugle

01. No More Tears (Waldron) – Goodbye Porkpie Hat (Mingus) – Nostalgia in Time Square (Mingus) / 02. Soul Eyes (Waldron) – Pithecantrhropus Erectus (Mingus) / 03. The Seagulls of Kristiansund (Waldron) // Enregistré à Abbeville-La-Rivière ’Essonne) le 28 juillet 2015.


Frank CATALANO – Jimmy CHAMBERLIN « God’s gonna cut you down »

Frank CATALANO – Jimmy CHAMBERLIN « God's gonna cut you down » -  voir en grand cette image
Frank CATALANO – Jimmy CHAMBERLIN « God’s gonna cut you down »
Ropeadope

Le saxophoniste Frank Catalano (qu’on voudrait nous faire passer pour le John Coltrane du 21ème siècle ?!) s’associe au batteur rockeur de Smashing Pumkins, Jimmy Chamberlin, pour jouer du soul-jazz roboratif. Ce groupe joue sans ménager sa peine, certes, mais ce disque dont la musique repose sur le maillage dense guitare-orgue Hammond ne nous séduit pas par son originalité, loin de là.

> Ropeadope – BluJazz productions - BJ3434 / Socadisc

Frank Catalano : saxophone ténor / Jimmy Chamberlin : batterie / Demos Petropoulos : orgue Hammond B3 / Scott Hesse : guitare / Eddie Roberts : guitare sur 1 et 6 / Mike Dillon : vibraphone sur 5 et 6

01. Shakin / 02. Karma / 03. Expressions / 04. Tuna Town / 05. God’s Gonna Cut You Down / 06. Big Al’s Theme and Soul Dream // Compositions : Catalano - Chamberlin // Enregistré à Chicago en janvier et février 2015.


Daniel DIAZ : « Swan Song »

Daniel DIAZ : « Swan Song » -  voir en grand cette image
Daniel DIAZ : « Swan Song »
DeDeLand Music

Carnet de voyage d’un bassiste-polyinstrumentiste aventurier qui raconte au fil des plages de ce disque des histoires de musique(s) et de rencontres sur une période près d’un quart de siècle. Daniel Diaz est avant tout passionné par le lien entre musique et images et travaille beaucoup pour le cinéma. On pourra donc se laisser porter pas la poésie des compositions de cet argentin installé à Paris depuis 1997 et pourquoi laisser naître des images mentales à l’écoute de ces mélodies.

> DeDeLand Music / www.dedeland.com/swansong

Daniel Diaz : basses, guitares, pianos, vibraphone, hang, harmonium, percussion, accordina, charango, ukelele, synthés /+ selon les plages/ Steve Arguelles : batterie / Patrick Bebey : Fender Rhodes / Gustavo Bulgach : clarinette / Javier Estrella : batterie / Leandro Guffanti : saxophone soprano / Damian Jarry : violoncelle / Line Kruse : violon / David Lewis : bugle / Olivier Manoury : bandonéon / Daniel Miguez : batterie / Norberto Pedreira : guitare / Bobby Rangell : saxophone, flûte / Luis Rigu : quena, sikus, flûtes / Inor Sotolongo : congas / Miguel Yanover : saxophone ténor

01. Otoño y Martes (Buenos Aires 1996) / 02. Os Historicos (Paris 2005) / 03. Romantica Cromatica (Paris 2004) / 04. Antefinal (New York 1994) / 05. Ganimedes (Buenos Aires 1990) / 06. Erik Satie’s Farewell (Villa Gesell 2008) / 07. Alexis Luminoso (Paris 2008) / 08. Tristesse Collatéral (Paris 2009) / 09. Same Old Song (Buenos Aires 2009) / 10. Harold’s Lake (Paris 2014) / 11. Resumé (Swan Song) (Paris 2014) / Bonus / 12. Palermo (Buenos Aires 1988) / 13. Neo-Zamba (Fin de siècle) (Paris 2013) / 14. New York Polonaise (New York 1996) / 15. Gandolfini Etc (Paris 2013) / 16. Vignette L.A. (Los Angeles 2008) // Enregistré dans les lieux indiqués de 1990 à 2014.


Christy DORAN’s NEW BAG : « Elsewhere »

Christy DORAN's NEW BAG : « Elsewhere » -  voir en grand cette image
Christy DORAN’s NEW BAG : « Elsewhere »
Double Moon Records

« Mesmerized », le précédent album de New Bag, le groupe du guitariste suisse-irlandais Christy Doran est paru en 2013 sur le même label Double Moon. On retrouve une formation inchangée (avec la vocaliste Sarah Buechi au tempérament bien trempé !) pour Elsewhere. La musique exploite toujours largement les ressources électriques-électroniques mais au service de compositions construites pour éviter la banalité des genres trop codifiés. Ce groupe possède un son propre au service d’une esthétique assez singulière. Intéressant !

> Double Moon Records - DMCHR 71160 - LC 01221 / Socadisc

Christy Doran : guitare électrique / Sarah Buechi : voix / Vincent Membrez : claviers / Lionel Friedli : batterie et percussion

01. Round The Corner / 02. Elsewhere Prologue / 03. Elsewhere / 04. Alien Abduction / 05. No Problem For Me, Maybe For You / 06. Pilot / 07. Last Call / 08. Forget About / 09. Koh Kood // Enregistré à Hachenburg, Allemagne, en avril 2015.


Dave DOUGLAS - MONASH ART ENSEMBLE : "Fabliaux

Dave DOUGLAS - MONASH ART ENSEMBLE : « Fabliaux » -  voir en grand cette image
Dave DOUGLAS - MONASH ART ENSEMBLE : « Fabliaux »
GreenLeaf Records

Aux commandes se son propre label GreenLeaf, le trompettiste Dave Douglas ne se prive pas d’enregistrer les projets multiples et diversifiés qu’il développe. Ainsi, ces derniers mois, il nous a proposé une formule électronique avec « High Risk » (juin 2015) puis « Brazen Heart » avec son magnifique quintet (octobre 2015 - OUI, on aime !) pour terminer l’année avec cet étonnant Fabliaux qui puise son inspiration dans l’Ars Nova du 14ème siècle et, en particulier chez Guillaume de Machaut. L’esprit de la musique du passé dans une forme totalement contemporaine enregistré en Australie avec le remarquable Monash Art Ensemble : on reconnaît bien là les orientations esthétiques d’un musicien-compositeur qui sait dépasser les barrières historiques et géographiques pour donner toute sa dimension à son inspiration artistique. Superbe !

> Greenleaf Music / Orkhêstra

Dave Douglas : trompette, compositions, arrangements / Lauchlan Davidson : flûte, clarinette, saxophone soprano / Rob Burke : clarinette, saxophone alto / Paul Cornelius : saxophone ténor / Mirko Guerrini : clarinette basse, saxophone baryton / Ben Harrison, Niran Dasikax : trompette / Jordan Murray : trombone / Craig Beard : percussions accordées / Paul Grabowsky : piano et fender rhodes / Peter Knight : electronique / Kieran Rafferty : batterie / Geoff Hughes : guitare / Elizabeth Sellers : violon / Will Martina : violoncelle / Marty Holoubek : contrebasse

01. Forbidden Flags / 02. Frieze / 03. Legions / 04. Gears / 04. Once Again The Mind / 06. Unknowing / 07. Whirlwind / 08. Wagon Wheel / 09. Tower of the Winds // Enregistré les 15 et 16 mars 2014 à Clayton Victoria (Australie).


Shauli EINAV : « Beam Me Up »

Shauli EINAV : « Beam Me Up » -  voir en grand cette image
Shauli EINAV : « Beam Me Up »
Berthold Records

Àgé de seulement 33 ans, le saxophoniste israélien Shauli Einav possède déjà un vécu musical des plus riches bien que son premier album soit paru il y a seulement 5 ans. Quittant son pays natal pour New York, il est désormais installé à Paris où il a enregistré ce quatrième album largement inspiré par l’œuvre de Prokofiev dont il est un grand admirateur. Solide formation, solistes de très haut niveau, section rythmique sans failles : voilà un disque porté par l’esprit du jazz, fidèle à des codes esthétiques connus mais néanmoins original.

> Berthold records - 4250647300254 / DistrArt Musique (parution le 19/01/2016)

Shauli Einav : saxophones ténor et soprano / Paul Lay : piano, Fender Rhodes / Florent Nisse : contrebasse / Gautier Garrigue : batterie /+/ Pierre Durand : guitare sur 7

01. 1415 / 02. Tao Main / 03. Assai / 04. Dolce Gustav / 05. Ten Weeks / 06. Beam Me Up / 07. 76 San Gabriel // Enregistré les 4 et 5 juin 2015 au Studio de Meudon, France.


Anna FARROW : « Days & Moods »

Anna FARROW : « Days & Moods » -  voir en grand cette image
Anna FARROW : « Days & Moods »
Denova Music

« Days & Moods » est le premier album d’Anna Farrow, chanteuse aux origines britanniques qui nous vient de la région PACA. Compositrice et auteure des textes, elle nous emmène dans un univers aux ambiances variées en compagnie d’une formation dans laquelle on repère le batteur Cédrick Bec. Premier album disait-on : un aperçu des possibles... Il restera à trouver sa propre voie pour se démarquer de références assez standardisées et affirmer sa(ses) différences(s).

> Denova Music – Ropeadope - Den001 / Ropeadope (parution le 15/01/2016)

Anna Farrow : voix, composition, textes / Ben Rando : piano, composition / Sam Favreau : contrebasse / Cédrick Bec : batterie /+/ Florent Briqué : trompette / Fabien Lovera : saxophone / Benjamin Lasbleis : trombone / Emilie Rambaud : trombone

01. Travelling Melody / 02. Happy Fool / 03. Feeling Good / 04. Time Warp / 05. Tomorrows / 06. Open Up / 07. Hold On / 08. Our Song / 09. Spring is back / 10. Migrant Birdy / 11. A Little help / 12. Words // Enregistré au studio Eole (France) en 2015.


Jean-Marc FOUSSAT & Jean-Luc PETIT : « ...D’où vient la lumière ! »

Jean-Marc FOUSSAT & Jean-Luc PETIT : « ...D'où vient la lumière ! » -  voir en grand cette image
Jean-Marc FOUSSAT & Jean-Luc PETIT : « ...D’où vient la lumière ! »
FOU Records

Dans sa revue-rétrospective de disques de l’année 2015 (à paraître prochainement), Jean Buzelin s’arrête très justement sur les productions récentes du label Fou Records de Jean-Marc Foussat. Parmi celles-ci, ce disque, « un stimulant duo Foussat et Jean-Luc Petit qui fait entrer sa clarinette contrebasse rugueuse et caverneuse dans l’univers électroacoustique – à l’opposé du spectre, il joue aussi des saxophones sopranino et alto : « …D’où vient la lumière ? »  ». Un dialogue fructueux comme une balade des anches dans des paysages surprenants brossés par les machines à sons.

> Fou Records - FR-CD13 / Musea

Jean-Marc Foussat : dispositif électro-acoustique / Jean-Luc Petit : clarinette contrebasse, saxophones sopranino et alto

01. Dans les propriétés / 02. ...D’où vient la lumière ! / 03. Premières curiosités / 04. Un animal qui me plaît // Enregistré au Studio Pyjama à La Garenne-Colombes (France) les 22 mars et 10 avril 2015.


Ken FOWSER : « Standing Tall »

Ken FOWSER : « Standing Tall » -  voir en grand cette image
Ken FOWSER : « Standing Tall »
Posi-Tone

Aucune surprise avec ce disque du saxophoniste ténor américain Ken Fowser ! Pour ses premiers pas en tant que leader, il déroule un discours totalement référé à une esthétique hard-bop trop conventionnelle à notre goût... Même s’il signe toutes les compositions, il n’y aurait guère que cela d’original dans ce disque. La qualité des musiciens et de l’interprétation est cependant irréprochable.

> Posi-Tone - PR8145 / www.posi-tone.com (parution le 15/01/2016)

Ken Fowser : saxophone ténor, compositions / Josh Bruneau : trompette / Rick Germanson : piano / Paul Gill : contrebasse / Jason Tiemann : batterie

01. Head Start / 02. Lucid Dreaming / 03. Filling In The Blanks / 04. Off The Path / 05. Mode For red / 06. The Fade Away / 07. Patience And Optimism / 08. Standing Tall / 09. Hanging On / 10. Brick’s Time / 11. Timeless / 12. Somebody Got To Do It // Enregistré à New York le 3 octobre 2015.


Mauro GARGANO : « Suite for Battling Siki »

Mauro GARGANO : « Suite for Battling Siki » -  voir en grand cette image
Mauro GARGANO : « Suite for Battling Siki »
Gaya Music Productions

Hommage au boxeur Battling Siki (1897-1925) par un (ex-)boxeur, le contrebassiste Mauro Gargano, dans cette suite qui présente sous forme de séquences chronologiques les étapes de la courte vie du champion sénégalais. À la tête d’une formation en tous points remarquable, M. Gargano a construit une œuvre narrative quasi théâtrale ponctuée par les interventions très réalistes des comédiens. Un récit sans images dans lequel la musique vive et palpitante joue un rôle essentiel et permet à chacun des membres du sextet de donner le maximum comme s’ils étaient autour du ring ! On s’y croirait.
NB : l’enregistrement date de 2012... Heureusement le label Gaya, décidément très actif, a décidé de le publier !

Gaya Music Production - Gaya 024 / Socadisc (parution le 29/01/2016)

Jason Palmer : trompette / Ricardo Izquierdo : saxophones ténor et soprano / Manu Codjia : guitare / Bojan Z : piano, rhodes / Mauro Gargano : contrebasse, compositions, textes / Jeff Ballard : batterie /+/ Adama Adepoju : comédien (boxeur) et Frederic Pierrot : comédien (coach)

01. Introduction / 02. Round 1 : Saint Louis / 03. Travaille avec la tête / 04. Jumping with Siki / 05. Round 2 : Marseille / 06. Peu / 07. Round 3 : Amsterdam / 08. Au bar / 09. Round 4 : Paris / 10. Et alors ? / 11. Round 5 : Dublin / 12. Confiance / 13. Round 6 : New York / 14. Retour à Saint Louis // Enregistré à Paris en avril 2012.


Ole Kock HANSEN – Thomas FONNESBÆK : « Fine Together // Nordik Moods »

Ole Kock HANSEN – Thomas FONNESBÆK : « Fine Together // Nordik Moods » -  voir en grand cette image
Ole Kock HANSEN – Thomas FONNESBÆK : « Fine Together // Nordik Moods »
Stunt

Le pianiste danois Ole Kock Hansen (né en 1945) a retenu de son amitié d’enfance avec le regretté Niels-Henning Ørsted Pedersen (1956-2005) l’art de la conversation avec une contrebasse. Pour ce disque, il associe son clavier aux cordes du talentueux contrebassiste Thomas Fonnesbæk (né en 1977). En parfaite complicité, ils parcourent tranquillement des mélodies traditionnelles et un ensemble de compositions personnelles ou empruntées à des compositeurs scandinaves, en particulier (et inévitablement) à NHOP. Un très beau disque paisible, serein porté par un art du dialogue parfaitement équilibré.

> Stunt - STUCD 15182 / UVM

Ole Kock Hansen : piano / Thomas Fonnesbæk : contrebasse

01. O, Tysta Ensamhet (Trad.) / 02. Sofdu, Unga Ástin (Trad.) / 03. Den Største Sorg I Verden Her Er Dog At Miste Den, Man Har Kær (Trad.)/ 04. Jeg Gik Mig Ud En Sommerdag (Trad.) / 05. Natten Er Så Stille (C. E. F. Weise) / 06. Fine Together (Lars Gullin) / 07. Those Who Were (Niels-Henning Ørsted Pedersen) / 08. Bell (Leo Mathisen) / 09. Nocturne (Evart Taube) / 10. My Little Anna (Niels-Henning Ørsted Pedersen) / 11. Altid Frejdig, Når Du Går (C.E.F. Weyse) / 12. En S Jöman Älskar Havets Våg (Trad. ) / 13. Spring Waltz (Thomas Fonnesbæk) / 14. Uncharted Land (Niels- Henning Ørsted Pedersen) / 15. Blues For The Lion (Ole Kock Hansen) / 16. Afsted, Afsted ! I Danske Helte (Trad.) // Enregistré à Gothengurg (Suède) en août et septembre 2015.


Michele HENDRICKS : « A Little Bit Of Ella (Now and Then) »

Michele HENDRICKS : « A Little Bit Of Ella (Now and Then) » -  voir en grand cette image
Michele HENDRICKS : « A Little Bit Of Ella (Now and Then) »
Cristal Records

Je n’ajouterai rien à la chronique plus qu’enthousiaste de notre ami Yves Dorison publiée le 20 décembre dernier : lire ici sur CultureJazz.fr ! OUI, on aime ce beau disque ! « Si j’étais le Père Noël, le disque de Michelle Hendricks, j’en mettrais plein ma hotte. Je le collerais en background dans la crèche, histoire de mater un âne swinguant faire le bœuf avec qui de droit... » écrivait-il !

> Cristal Records - CR 237 / Harmonia Mundi

Michele Hendricks : voix / Tommy Flanagan : piano / Peter Washington : contrebasse / Lewis Nash : batterie /+/ Brian Linch : trompette / Robin Eubanks : trombone / David « Feathed » Newman : saxophone ténor / Jon Hendricks : voix sur 2.

01. Sweet Georgia Brown (Bernie-Pinkard-Casey) / 02. How High The Moon / 03. Love For Sale (Porter) / 04. It don’t mean a thing (Ellington) / 05. Things ain’t what they used to be (Ellington) / 06. Oh, Lady Be Good (G & I Gershwin) / 07. Our Love is here to stay (Gershwin) / 08. A little bit of Ella (Now and then) (M. Hendricks) / 09. Airmail Special (Christian) / 10. Everytime we say goodbye (Porter) / 11. Sweet Georgia Brown (Bernie-Pinkard-Casey) version longue // Enregistré à New York les 7 et 8 janvier 1998.


Baptiste HERBIN : « Interférences »

Baptiste HERBIN : « Interférences » -  voir en grand cette image
Baptiste HERBIN : « Interférences »
Just Looking Productions

De son passage dans le New Blood d’Aldo Romano (disque en 2012), le saxophoniste Baptiste Herbin a conservé l’amitié et l’admiration du batteur souvent découvreur de talents. Un talent qui se confirme à l’écoute de ce second album en leader. « Interférences » reste un disque de jazz moderne mais s’inscrit moins nettement dans la continuité du bop et de ses dérivés. Signant une grande partie des compositions, le saxophoniste virtuose prouve qu’il peut s’affirmer comme un musicien complet, leader respectueux de la liberté d’expression de ses complices dans cette formation de haute tenue.

> Just Looking Productions - JLP12 / Harmonia Mundi (parution le 22/01/2016)

Baptiste Herbin : saxophones, valiha, compositions, arrangements / Renaud Gensane : trompette, bugle / Maxime Fougères : guitare / Sylvain Romano : contrebasse / Benjamin Henocq : batterie /+/ Pierre de Bethmann : piano, wurlitzer (9, 10, 14) / André Ceccarelli : batterie (3, 5, 10, 14) / Dolly Ratefinjanahari : voix sur 14

01.Pour l’amie / 02. Reflets / 03. My Friends / 04. Loulou / 05. Il Mio vicino / 06. Parker 51 (J. Raney) / 07. Appointment In Ghana (J. McLean) / 08. Ballad For Jackie / 09. Bedex / 10. J’ai envie d’te dire (R. Gensane) / 11. Malala / 12. Mafana Be / 13. Ask Me Now (Monk) / 14. Interférences // Enregistré au Studio de Meudon (France) en septembre 2014.


Raphaël IMBERT & Co : « Music Is My Home – Act 1 »

Raphaël IMBERT & Co : « Music Is My Home – Act 1 » -  voir en grand cette image
Raphaël IMBERT & Co : « Music Is My Home – Act 1 »
Jazz Village

Je vais revenir sur ce disque prochainement dans une chronique plus détaillée parce que cette musique totalement ancrée dans la tradition mais éminemment actuelle le mérite largement. « Music Is My Home » résulte des recherches ethno-musicologiques de Raphaël Imbert aux sources du jazz, en Louisiane. Il associe dans cette formation des membres de sa compagnie Nine Spirit, des voix du blues on ne peut plus authentiques (Big Ron Hunter et Alabama Slim) ainsi que Leyla McCalla et Sarah Quintana, deux musiciennes américaines qui ont déjà été associées à des projets précédents... OUI, on aime, bien entendu !

> Jazz Village - JV9570090 / Harmonia Mundi (parution le 22/01/2016)

Raphaël Imbert : saxophones, direction artistique / Pierre Fenichel : contrebasse, ukulélé basse / Big Ron Hunter : chant, guitare / Leyla McCalla : voix, violoncelle, banjo / Anne Paceo : batterie / Sarah Quintana : voix / Marion Rampal : voix / Simon
Sieger : trombone, claviers, accordéon / Alabama Slim : chant, guitare / Thomas Weirich : guitares / Alain Soler : harmonica

01. MLK Blues (Imbert) ∕ 02. Black Atlantic (Imbert) / 03. Mighty Flood (M. Frazier) / 04. Going for Myself (Big Ron Hunter) / 05. Weepin Willow blues (P. Carter) / 06. Please Don’t Leave Me (trad) / 07. Make My Guitar Talk (Hunter) / 08. Coulée Rodair (C. Fontenot) / 09. Help Me Lord (L. Hughes-J. Meyerowitz) / 10. Sweat River Blues (Rampal-Imbert) / 11. Music is my home (Rampal-Imbert) / 12. Just a Closer Walk With Thee (trad) / 13. Po boy (Quintana-Imbert) // Enregistré à Château-Arnoux-Saint-Alban (04-France) du 29 janvier au 1er février 2015.


Urs LEIMGRUBER – Alex HUBER : « Lightnings »

Urs LEIMGRUBER – Alex HUBER : « Lightnings » -  voir en grand cette image
Urs LEIMGRUBER – Alex HUBER : « Lightnings »
WideEarRecords

Reconnu comme un des grands saxophonistes-improvisateurs européens, le suisse Urs Leimgruber (né en 1952) ne se laisse jamais aller à la facilité mélodique. Séduire n’est pas son problème : il joue et dialogue avec ses complices dans un style souvent rude et radical qui fait sa singularité. Ici, il dialogue avec le batteur Alex Huber, musicien très créatif qui collabore à de nombreux projets très différents (que nous vous présentons souvent ici) et anime, en parallèle, le beau label indépendant WideEarRecords sur lequel paraît ce disque.

> WideEarRecords - WER018 / www.wideearrecords.ch

Urs Leimgruber : saxophones ténor et soprano / Alex Huber : batterie et percussions

01. Swift / 02. Shaped / 03. Resistant / 04. Struck // Enregistré« live » par Alex Huber le 7 mars 2014 en Suisse.


Doug MACDONALD : « Solo Plus »

Doug MACDONALD : « Solo Plus » -  voir en grand cette image
Doug MACDONALD : « Solo Plus »
Dmac Music - BluJazz

Le guitariste américain Doug MacDonald présente ici son douzième album, un solo de guitare enregistré en « live studio ». Musicien d’une grande expérience, virtuose de l’instrument directement inspiré par Joe Pass, Herb Ellis ou Barney Kessel, il relève haut la main le défi du solo absolu, sans effets ni artifices, dans la plus pure tradition du jazz.

> Dmac music – Blu Jazz productions - BJ3432 / Socadisc (parution le 29/01/2016)

Doug MacDonald : guitare

01. You Stepped Out of a Dream (Brown) / 02. Triste (Jobim) / 03. Umbrella Waltz (Van Hoofe) / 04. I’m Through with Love (Kahn) - Stairway to the stars (Malneck-Signorelli) - These Foolish Things (Strachey) / 05. If I Had You (Campbell-Connelly) / 06. Wave (CR Smith) / 07. Autumn in NY (V Duke) - Chatsworth Minor Blues / 08. Laura (Mercer) / 09. Gentle Rain - Corcovado (Jobim) / 10. Out of Nowhere (J Tenor) - The Song is You (Hammerstein-Kern) / 11. I Don’t Stand a Chance with You (Young-Cosby-Chappell) / 12. Blues in the World / 13. Bandera / 14. Darn that Dream // Enregistré en Californie le 18 août 2014.


Joce MIENNIEL : « Tilt »

Joce MIENNIEL : « Tilt » -  voir en grand cette image
Joce MIENNIEL : « Tilt »
Drugstore Malone

Depuis son passage dans l’ONJ que dirigeait Daniel Yvinek (où beaucoup l’ont découvert), le flûtiste Joce Mienniel collabore à des formations aux formes souvent atypiques (avec Sylvain Rifflet pas exemple...). Pour son second album en tant que leader, il a basé l’inspiration de son écriture sur le roman de Cormac McCarthy, La Route (évocation de la fin des Métropoles). Cette musique exigeante et engagée ne cherche pas à séduire : elle dessine sans concessions les préoccupations d’un musicien contemporain lucide qui sait s’affranchir du cloisonnement des genres.

> Drugstore Malone - DM 005 / www.drugstoremalone.com (parution le 29/01/2016)

Joce Mienniel : flûte, Korg MS20, composition, direction musicale / Guillaume Magne : guitare / Vincent Lafont : Fender Rhodes / Sébastien Brun : batterie et traitements électroniques

01. Ouverture / 02. Le son des villes – Fer / 03. Le son des villes – Lithium / 04. Le son des villes – Asylum / 05. Neon Metropolis Offshore – Domus / 06. Neon Metropolis Offshore – Delmak O / 07. Neon Metropolis Offshore – Extended Western / 08. A Flower From The City Beneath – Underwater Field / 09. A Flower From The City Beneath – Reaching the shore / 10. A Flower From The City Beneath – Orange Meteor / 11. Épilogue – Derniers jours à Fukushima / 12. Épilogue – Ana Misi Masa // Enregistré à Paris les 9, 10 et 11 février 2016 par Gilles Olivesi.


Ben MONDER : « Amorphae »

Ben MONDER : « Amorphae » -  voir en grand cette image
Ben MONDER : « Amorphae »
ECM

Voilà encore un musicien qui ne lâche rien pour céder à la facilité ! Ben Monder est indiscutablement un des grands guitaristes actuels et le prouve dans de nombreux contextes (on le retrouvera plus loin dans cette page avec Frank Woeste). Dans ce disque singulier, il développe et prolonge le travail qu’il avait amorcé en 2010 avec un de ses maîtres, le batteur Paul Motian (plages 2, 6 et 8) auquel succède le grand Andrew Cyrille. Il s’agit là essentiellement de trames écrites ouvertes sur des improvisations avec un travail sur les nappes sonores et les stridences de la guitare. Une musique aux ambiances mystérieuses et nébuleuses d’où émergent des bribes de mélodies juste esquissées... Étonnant !

> ECM - 471 9555 / Universal (partion le 15/01/2016)

Ben Monder : guitare électrique, guitare baryton / Pete Rende : synthétiseur / Andrew Cyrille : batterie, percussions / Paul Motian, batterie sur 2, 6, 8

01. Tendrils (Ben Monder) / 02. Oh, What A Beautiful Morning (Rodgers & Hammerstein) / 03. Tumid Cenobite (Ben Monder, Andrew Cyrille) / 04. Gamma Crucis (Ben Monder, Pete Rende, Andrew Cyrille) / 05. Zythum (Ben Monder, Pete Rende, Andrew Cyrille) / 06. Triffids (Ben Monder, Paul Motian) / 07. Hematophagy (Ben Monder, Andrew Cyrille) / 08. Dinosaur Skies (Ben Monder) // Enregistré à Brooklyn (New York) en octobre 2010 et décembre 2013.


Juan José MOSALINI – Jorge RODRIGUEZ – Sandra RUMOLINO : « Alma de Tango »

Juan José MOSALINI – Jorge RODRIGUEZ – Sandra RUMOLINO : « Alma de Tango » -  voir en grand cette image
Juan José MOSALINI – Jorge RODRIGUEZ – Sandra RUMOLINO : « Alma de Tango »
Accords-Croisés

Le titre ne laisse pas planer le doute : on entre dans l’esprit du tango au plus près de la tradition avec ce double album enregistré en concert. Juan José Mosalini reste le grand virtuose que l’on connaît, remarquablement entouré d’instrumentistes de haut niveau et d’une chanteuse fort talentueuse. Le DVD (concert filmé par Franck Cassenti) propose le même contenu musical mais permet de profiter pleinement du spectacle offert par le couple de danseurs. Pas vraiment « jazz » mais gardons l’esprit ouvert !

> Accords-Croisés - AC161-62 (1 CD + 1 DVD) / Harmonia Mundi

Juan José Mosalini : bandonéon / Sandra Romulino : chant / Jorge Rodriguez et Maria Filali : danse / Diego Aubia : piano / Sébastien Couranjou : violon / Leonardo Terrugi : contrebasse.

CD : 01. Alguien le dice al tango / 02. Michelangelo 70 / 03. Pasional / 04. Nostalgico / 05. Uno / 06. Bordoneo y 900 / 07. Volver / 08. Regreso al amor / 09. La voz de la libertad / 10. Decarisimo / 11. Balada para mi muerte / 12. Milonga para dos / 13. Los tambores del retorno / 14. Apretonados / 15. Oblivion // Enregistré en concert à L’Alhambra (Paris) le 9 février 2014
DVD : concert filmé par Franck Cassenti.


Ed MOTTA : « Perpetual Gateways »

Ed MOTTA : « Perpetual Gateways » -  voir en grand cette image
Ed MOTTA : « Perpetual Gateways »
Must Have Jazz - Membran

Dès le premier titre « Captain’s Refusal », on se croirait plongé dans un disque de Steely Dan même si la voix d’Ed Motta sonne plus « Black Music » que celle de Donald Fagen ! Ensuite, ce sera une enfilade de titres dans un esprit soul-jazz très funky à la Stevie Wonder (etc.) remarquablement mis en place par une belle équipe de musiciens (y compris le fils de Cecil McBee à la basse). On met en avant le fait que ce disque est produit en Californie par Kamau Kenyatta... C’est bien là que le bât blesse : on a entre les mains et les oreilles « un produit » destiné à séduire et pas vraiment une œuvre de création... Pas du tout indispensable même si Ed Motta est un bon chanteur au demeurant.

> Must Have Jazz - 234111 / Harmonia Mundi (parution le 05/02/2016)

Ed Motta : chant, claviers / Patrice Rushen : piano, claviers / Hubert Laws : flûte / Greg Phillingames : claviers / Marvin "Smitty Smith : batterie / Cecil McBee Jr. : basse / Tony Dumas : basse / Charles Owens : saxophones / Rickey Woodard : saxophone ténor / Curtis Taylor : trompette

01. Capitain Refusal / 02. Hypochondriac’s Fan / 03. Good Intentions / 04. Readers Choice / 05. Heritage Deja Vu / 06. Forgotten / 07. The Owner / 08. A Town in Flames / 09. I Remember Julie / 10. OverBlown // Enregistré en Californie (USA) en 2014 ou 2015 ?


MYRDDIN : « Rosa de Papel »

MYRDDIN : « Rosa de Papel » -  voir en grand cette image
MYRDDIN : « Rosa de Papel »
Zephyrus

Myrddin aurait pu chanter son Plat Pays, comme Brel, mais ce guitariste virtuose a préféré se tourner vers les couleurs du flamenco. Un genre musical dont il est aujourd’hui une référence... belge ! Passé par le clarinette, le jazz manouche, il concocte aujourd’hui un dérivé flamenco-jazz soigneusement travaillé qui ne manque pas de qualités... mais ne nous touche guère (j’avoue ne pas avoir trop d’affinités avec ces musiques...).

> Zephyrus - ZEP026 / L’Autre Distribution

Myrddin : guitare /+ selon les plages / Michael Campagna : saxophone et flûte / Alain Pérez : basse / Manu Masaedo : percussion / Jef Neve : piano / La Susi, Alicia Carrasco, Koen De Cauter : voix / Niño de Pura : guitare / Ana Llanes : danse

01. Altai / 02. Alma De La Niebla / 03. Tiriti Tran Roxane / 04. Rosa De Papel / 05. Trompée (Dans La Renommée) / 06. Mi Corazón Es Como Una Flor / 07. Trompetas De La Fama / 08. Aire De Nocturno / 09. Mu Naine / 10. Vigdis / 11. Deseo / 12. Segundo Amor // Enregistré en Belgique en 2014-2015 ?


NAKED TRUTH : « Avian Thug »

NAKED TRUTH : « Avian Thug » -  voir en grand cette image
NAKED TRUTH : « Avian Thug »
Rare Noise Records

Le bassiste italien Lorenzo Felicati a été fan de Led Zeppelin avant de découvrir Jaco Pastorius et c’est aujourd’hui avec un autre bassiste trans-genres, Bill Laswell, qu’il produit ce nouvel album de son groupe Naked Truth. Entre la pesanteur rythmique du rock et les errances des musiques électroniques, ce groupe n’est pas sans évoquer parfois le Miles Davis des années 70, impression renforcée par la présence du trompettiste Graham Haynes.

> Rare Noise Records - 6631811936 / Differ-Ant (parution le 22/01/2016)

Graham Haynes : trompette, électronique / Lorenzo Felicati : basse, guitares / Roy Powell : orgue Hammond, claviers, piano préparé / Pat Mastelotto : batterie et percussions

01. Rapid Fire / 02. Lazy Elephant / 03. Trap Door / 04. Tense Shaman / 05. Avian Thug / 06. Day Two at Bedlam / 07. Moon At Noon // Enregistré en Grande-Bretagne en 2013.


Fred NARDIN – Jon BOUTELLIER 4TET : « Watt’s »

Fred NARDIN – Jon BOUTELLIER 4TET : « Watt's » -  voir en grand cette image
Fred NARDIN – Jon BOUTELLIER 4TET : « Watt’s »
Gaya Music Productions

Nous le disions plus haut (Mauro Gargano), le label Gaya Music Productions piloté par Samy Thiébault est décidément très actif. Sous une pochette très BD voici donc le disque du quartet isérois-bourguignon de Jon Boutellier et Fred Nardin, deux des piliers de l’Amazing Keystone Big Band. Un solide et joyeuse équipe de musiciens talentueux (avec quelques amis invités) au service d’un jazz moderne qui puise encore largement son inspirations dans la tradition du genre. Cette séance enregistrée en 2013 est un instantané qui jalonne le parcours d’un quartet qui continue d’avancer !

> Gaya Music Production - GAYA023 / Socadisc (parution le 22/01/2016)

Jon Boutellier : saxophone / Fred Nardin : piano, Fender Rhodes / Patrick Maradan : contrebasse / Romain Sarron : batterie /+/ Cécile McLorin Salvant : chant sur 3 et 6 / David Enhco : trompette, bugle sur 3, 6, 10 / Bastien Ballaz : trombone sur 3, 6, 10

01. Watt’s (Nardin) / 02. Round twenty blues (Nardin) / 03. The gentleman is a dope (Rodgers – Hammerstein) / 04. Hope (Nardin) / 05. Highlander’s walk / 06. East of the sun (Bowman) / 07. Not so cold (Boutellier) / 08. Yatchan (Boutellier) / 09. Stevie the great (Maradan) / 10. Chinoiserie (Ellington) // Enregistré au studio de Meudon les 28 et 29 juillet 2013.


Mikkel NORDSØ Band : « Diving in Space for 3 Decades »

Mikkel NORDSØ Band : « Diving in Space for 3 Decades » -  voir en grand cette image
Mikkel NORDSØ Band : « Diving in Space for 3 Decades »
Stunt

Musicien de référence dans le domaine du jazz électrique-électro-fusion danois, le guitariste Mikkel Nordsø célèbre ici les 30 ans de son groupe avec quelques invités pour l’occasion parmi lesquels David Sanborn, qui intervient ici depuis son domicile où il a enregistré ses interventions à distance ! Une musique qui pourra plaire aux amateurs du genre.

> Stunt - STUCD 15132 / UVM

Mikkel Nordsø : guitare, synthé / Ben Besiakov : claviers / Eliel Lazo : percussions, voix / Jacob Andersen : percussions / Peter Danstrup : basse / Ole Theill : batterie /+/ David Sanborn : saxophone alto / Palle Mikkelborg : trompette / Al Agami : rap / Caroline Fransescka :voix / Jens Haack : trompette, saxophone

01. Back in Bamako / 02. I like When U Do / 03. Juliana / 04. Leaving So Soon / 05. Thanks / 06. Awoken Dream / 07. Sea Song / 08. Mambo Lady / 09. Thanks part two // Enregistré au Danemark vers 2014-2015 ?


Enrico PIERANUNZI : « Proximity »

Enrico PIERANUNZI : « Proximity » -  voir en grand cette image
Enrico PIERANUNZI : « Proximity »
CamJazz

Oui, on aime ce disque ! On pourra donc en lire la chronique publiée dans les pages de CultureJazz.fr le 20 décembre dernier (voir ici !). Comme à son habitude, le pianiste romain Enrico Pieranunzi y est entouré de formidables musiciens avec lesquels il a enregistré ses propres compositions à New York. « Comme toujours, le piano, sous ses doigts, devient un livre d’images qui raconte l’histoire d’un jazz qui lui appartient dans la filiation des maîtres qui ont ouvert des voies pour qu’il trace la sienne en toute liberté ».

> CAMJazz - CAMJ 7894-2 / Harmonia Mundi

Enrico Pieranunzi : piano / Ralph Alessi : trompette, cornette, bugle / Donny McCaslin : saxophone ténor / Matt Penman : contrebasse

01. (In)Canto / 02. Line For Lee / 03. Sundays / 04. Simul / 05. No-Nonsense / 06. Proximity / 07. Within The House Of Night / 08. Five Plus Five // Enregistré à New York les 9 et 10 avril 2013.


POSSIBLE(S) QUARTET : « Orchestique »

POSSIBLE(S) QUARTET : « Orchestique » -  voir en grand cette image
POSSIBLE(S) QUARTET : « Orchestique »
IMR

« Orchestique » est le second volet du projet du trompettiste Rémi Gaudillat autour d’un petit ensemble à vents. Nous avions accueilli avec enthousiasme « Le Chant des Possibles » paru en mai 2013 (chronique de Marceau Brayard : OUI, on aime !). Ce nouvel album renforce une impression positive qui rejoint celle d’Yves Dorison : « Quatre vents qui tournent et serpentent autour de mélodies fines comme une feuille à peine éclose. C’était feutré et suspendu, construit par touches successives sans jamais heurter les pavillons. Une sorte de petite brise campagnarde qui vit sa vie un jour d’été à l’ombre d’un grand chêne.  » (concert à Lyon le 22 mai 2015).

> IMR - 010 / Musea et Les Allumés du jazz (parution le 23/01/2016)

Rémi Gaudillat : trompette, bugle / Fred Roudet : trompette, bugle / Loïc Bachevillier : trombone / Laurent Vichard : clarinette basse et clarinette si.b

01.Du Mouvement ! (Gaudillat) / 02. Les Poilus (Vichard) / 03. La tendresse de la sauterelle (Gaudillat) / 04. Chassez le naturel, il revient en tango ! (Vichard) / 05. Nuit et autres danses (Gaudillat) / 06. Le miroir d’Igor, Part. 1 (Bacheviller) / 07. Le miroir d’Igor, Part. 2 (Bacheviller) // 08. Huelgoat / 09. (Se faire appeler) Arthur (O’Carolan – Vichard) / 10. Fanfare for a wedding (Gaudiallat) // Enregistré à Tarare (69) en juillet 2015.


Daniel SCHLÄPPI – Marc COPLAND : « More Essentials »

Daniel SCHLÄPPI – Marc COPLAND : « More Essentials » -  voir en grand cette image
Daniel SCHLÄPPI – Marc COPLAND : « More Essentials »
Catwalk

Vous pourrez lire très prochainement dans nos pages une chronique assez « analytique » de ce disque signée Pierre Gros : en voici un extrait :
« Il y a deux ans nous avions découvert l’univers de Daniel Schlaeppi, contrebassiste suisse qui s’en était allé enregistrer à New York »Essentials« avec au piano, excusez du peu, Marc Copland (... lire ici !). On retrouve le duo dans More Essentials enregistré cette fois ci à Zurich. Le premier nous avait séduit par sa musicalité, l’interaction entre les deux musiciens, la profondeur du son, le second en est le prolongement, toujours fortement influencé soit par Bill Evans (...), soit par un univers situé aux confluences du hard-bop et ses dérivés ou tout simplement de chansons qui ont retenu leur attention. ». Un disque tout simplement très beau !

> Catwalk - CW 150013-2 / DistrArt Musique et Kontor New Media (Num.)

Daniel Schläppi : contrebasse / Marc Copland : piano

01. Essential 9 (Schlappi) / 02. Blue in Green (Davis) / 03. LST (Copland) / 04. Estate (Martino - Brighetti) / 05. Essential 10 (Schlappi-Copland) / 06 All Of You (Marks - Simons) / 07. Essential 11 (Schlappi) / 08. Rainy Night House (J.Mitchell) / 09. Glorias Step (LaFaro) / 10. Song For My Father (Silver) / 11. Essential 12 (Schlappi) / 12 Yesterdays (Harbach - Kern) / 13. My Little Suede Shoes (Parker) / 14. Essential 13 (Schlappi) // Enregistré à Zürich le 26 janvier 2014.


Ches SMITH : « The Bell »

Ches SMITH : « The Bell » -  voir en grand cette image
Ches SMITH : « The Bell »
ECM

Il serait très réducteur de considérer Ches Smith comme un batteur (avec Tim Berne, Marc Ribot, Robin Williamson etc.). C’est aussi (surtout) un percussionniste à la large palette et un compositeur particulièrement inspiré et novateur comme le prouve ce disque en trio tout à fait insolite avec deux brillants improvisateurs, Craig Taborn et Mat Maneri. Une musique de chambre envoûtante qui se construit dans la lenteur pour faire éclore de magnifiques associations de timbres dans des bribes de mélodies avant que n’émergent des structures rythmiques en apothéose.

> ECM - 475 2954 / Universal (parution le 15/01/2016)

Ches Smith : vibraphone, percussions, timbales / Craig Taborn : piano / Mat Maneri : alto

01. The Bell / 02. Barelly Intervallic / 03. Isn’t it over ? / 04. I’ll see you on the dark side of the earth / 05. I Think / 06. Wacken Open Air / 07. It’s always winter somewhere / 08. For days // Enregistré aux Studios Avatar de New York en juin 2015.


Norbert STEIN PATA MESSENGERS « Das Karussell – Play Rainer Maria Rilke »

Norbert STEIN PATA MESSENGERS « Das Karussell – Play Rainer Maria Rilke » -  voir en grand cette image
Norbert STEIN PATA MESSENGERS « Das Karussell – Play Rainer Maria Rilke »
Pata Music

Le saxophoniste-compositeur allemand Norbert Stein a créé son propre label Pata Music pour publier exclusivement ses propres projets, toujours dans des formules différentes. Nous le suivons depuis la référence n°18, « Graffiti Suite » en 2007 et nous voilà arrivés au 22... Il s’agit cette fois d’un hommage à la poésie de Rainer Maria Rilke associant les plages par paires : un poème lu par Ingrid Noemi Stein suivi par la composition qu’il aura inspirée. On retrouve la sonorité puissante du saxophone du leader au lyrisme souvent exacerbé dans un contexte où les structures servent de tremplin à des envolées assez libres. On apprécie la cohérence de l’ensemble avec une belle diversité de compositions aux climats variés.
NB : Que les non-germanistes se rassurent, le livret associé à cet album à la réalisation très soignée propose une traduction anglaise des poèmes de Rilke.

> Pata Music - Pata 22 / www.patamusic.de

Norbert Stein : saxophone ténor / Nicola Hein : guitare électrique / Joscha Oetz : contrebasse / Etienne Nillesen : caisse claire préparée, cymbale / Ingrid Noemi Stein : lecture des poèmes.

01-02. Wie soll ich meine Seele halten / 03-04.Fragst du mich, Was war in deinen Traeumen / 05-06. Graue Liebesschlangen / 07-08. Freilich ist es seltsam, die Erde nicht mehr zu bewohnen / 09-10. Loesch mir die Augen aus, ich kann dich sehen / 11-12. Einmal, am Ende des Hains / 13-14. Ich fuerchte mich so vor der Menschen Wort / 15-16. Das Karussell // Enregistré à Bonn (Allemagne) en juin 2015.


TERNOY-CRUZ-ORINS : « Qeqertarsuatsiaat »

TERNOY-ORINS-CRUZ : « Qeqertarsuatsiaat » -  voir en grand cette image
TERNOY-ORINS-CRUZ : « Qeqertarsuatsiaat »
Circum-Disc

Le trio nordiste TOC (Ternoy - Orins - Cruz) est devenu TCO avec ce nouvel album. Et pourquoi ça ? Une volonté de redistribuer les cartes pour passer à autre chose : débrancher les instruments électriques et l’énergie qui va avec pour se consacrer à l’exploration tranquille et sereine des sonorités acoustiques. Une musique aussi difficile à décrire que son titre est impossible à prononcer ! Ces excellents musiciens nous convient à un voyage imaginaire loin des tempêtes pour laisser de l’espace aux rêveries poétiques. Beau travail d’écoute (et d’entente) mutuelle !

> Circum-Disc - CIDI1501 / Musea et Les Allumés du jazz + CDBaby

Jérémie Ternoy : piano / Ivann Cruz : guitare / Peter Orins : batterie

01. Djanet / 02. Turmi / 03. Gilgit / 04. Baruun-Urt / 05. Wakkanai / 06. Rytkuchi / 07. Qeqertarsuatsiaat // Enregistré à la Malterie (Lille – 59) les 16 et 17 décembre 2014.


Henri TEXIER : « Sky Dancers »

Henri TEXIER : « Sky Dancers » -  voir en grand cette image
Henri TEXIER : « Sky Dancers »
Label Bleu

Monsieur Henri est fasciné par les amérindiens depuis sa tendre enfance... Avec Sky Dancers, hommage aux ouvriers équilibristes qui bâtirent les gratte-ciels, il se replonge dans ses rêves de gosse. Il a réuni pour cela une équipe remodelée entre fidèles coéquipiers (Sébastien Texier, François Corneloup) et quelques nouvelles recrues (qui sont loin d’être des débutants !) : Nguyên Lê, Armel Dupas et Louis Moutin. Les compositions sonnent inévitablement « Texier » et on se laisse très vite emporter dans le tourbillon d’une musique vive et toujours jeune. Beau disque !
À la suite de leur concert à l’EuropaJazz festival du Mans en mai 2014, Alain Gauthier écrivait :
« Derrière l’hommage aux amérindiens, il y a cette poignée de mecs qui au bout de deux ou trois morceaux, entre dans une autre dimension musicale. Une qualité émergente. Le morceau Hopi, introduit au piano solo en est la marque. Aérien, poétique, plein. La clarinette vient en enchanter le thème délicieux. Clouds warriors, He was just shining, Dakota Mab, Mic Mac, etc.... Le set défile hors du temps. Plaisir, beauté. Armel Dupas, épatant, se montre élégant, mesuré, dans un dialogue soutenu avec Louis Moutin, Nguyen Lê comme une évidence, le fiston pas du tout fils de. Et Monsieur Henri qui ne lâche pas le manche. Comme le font les amérindiens devant la beauté du monde, nous nous inclinons. » (lire ici !)

> Label Bleu - LBLC6720 / L’Autre Distribution (parution le 05/02/2016)

Sébastien Texier : saxophone alto, clarinettes / François Corneloup : saxophone baryton / Nguyên Lê : guitare / Armel Dupas : piano et claviers / Louis Moutin : batterie / Henri Texier : contrebasse et compositions

01. Mic Mac (à nos Amérindiens) / 02. Dakota Mab (à Jacques Prévert) / 03. Clouds Warriors / 04. He Was Just Shining (à Paul Motian) / 05. Mapuche / 06. Hopi / 07. Navajo Dream / 08. Comanche / 09. Paco Atao (à Paco Charlery) // Enregistré au Studio Gil Evans d’Amiens en septembre 2015.


THE HEADBANGERS : « The Dark Side Of A Love Affair »

THE HEADBANGERS : « The Dark Side Of A Love Affair » -  voir en grand cette image
THE HEADBANGERS : « The Dark Side Of A Love Affair »
Note Only

Derrière une pochette aussi terrifiante, on pouvait s’attendre à trouver une musique saignante... Et on déchante vite en découvrant une marmelade électro-branchouillarde d’une platitude ennuyeuse ; Ce ne sont pas les sonorités à clichés « style jazz » des cuivres qui vont sauver la mise. Du lourdingue très pesant. On passe...

> Note Only / Socadisc

Nicolas Gardel : trompette, claviers, synthé basse / Ferdinand Doumerc : saxophones, flûte / Alexandre Cantié : claviers, piano / Dorian Dutech : guitares / Pascal Celma : basse, synthé basse / Fabien Tournier : batterie et percussions /+/ nombreux invités…

01. Bacchus / 02. The Space Pigs / 03. Bang / 04. Diego... / 05. Wanna Touch The Sky / 06. The Elephunk Print / 07. Fighters Of Glory / 08. The Dark Side Of A Love Affair / 09. The Last Day On Earth / 10. Havana.S Looking For Miami / 11. Song For The Universe // Enregistré en France vers 2014, 2015 ?


THE JAZZ POETRY ENSEMBLE with Edward « Kidd » JORDAN : « Thanamattapoeia – Live at Natalie’s Coal Pizza and Live Music »

THE JAZZ POETRY ENSEMBLE with Edward « Kidd » JORDAN : « Thanamattapoeia – Live at Natalie's Coal Pizza and Live Music » -  voir en grand cette image
THE JAZZ POETRY ENSEMBLE with Edward « Kidd » JORDAN : « Thanamattapoeia – Live at Natalie’s Coal Pizza and Live Music »
Autoproduction

Ce disque qui nous est parvenu directement de L’Ohio nous permet de découvrir le Jazz Poetry Ensemble dont le site internet s’intitue « Make Jazz, Not War ! » : on adhère ! Cette formation est née après 1985, suite à une demande d’Allen Ginsberg à Michael Vander Does (tromboniste et poète). Lors de ce concert en 2014, ils invitaient le saxophoniste néo-orléanais Edward « Kidd » Jordan (né en 1935) pour une conversation assez libre autour des textes dits par Michael Vander Does pour impulser la dynamique musicale de l’ensemble. Esprit du jazz, tu es bien là !

> Autoproduction – Kate Schulte Foundation - 8 88295 32229 4 / www.makejazznotwar.org

Edward « Kidd » Jordan : saxophone ténor / Michael Vander Does : poésie et trombone / Roger Hines : contrebasse / Roger Myers : batterie / Brett Burleson : guitare

01. Thanamattapoeia - bluesisthebottom@bottomistheblues / 02. Thanamattapoeia – Tall Tales of America / 03. Thanamattapoeia – Thanamattapoeia / 04. A. Curassavica – Marlene Dietrich and James Earl Jones in « Black Casablanca » / 05. A. Curassavica – Mexican Bloodflower // Enregistré le 8 septembre 2014 au Natalie’s Coal Fired Pizza and Live Music, Worthington, OH (USA)


Frank WOESTE : « Pocket Rhapsody »

Frank WOESTE : « Pocket Rhapsody » -  voir en grand cette image
Frank WOESTE : « Pocket Rhapsody »
ACT

La célébrité de l’un se répercutant sur l’autre, le pianiste Frank Woeste n’est pas « que » le complice habituel d’Ibrahim Maalouf (ici présent sur deux titres) et il le prouve avec ce nouvel album sous son nom (son quatrième). La particularité de cette formation réside d’une part dans l’absence de basse remplacée souvent par un clavier ad-hoc et d’autre part dans la présence du guitariste Ben Monder (évoqué plus haut). Un ensemble de compositions aux climats variés (trop peut-être au risque de paraître disparate) qui lorgnent parfois vers les sonorités de musique de chambre (les cordes), plus souvent vers les musiques électriques-électroniques...

> ACT - 9587-2 / Harmonia Mundi (parution le 22/01/2015)

Frank Woeste : piano, Fender Rodes, orgue et synthétiseur basse, compositions, arrangements, production / Ben Monder : guitare / Justin Brown : batterie /+/ Ibrahim Maalouf : trompette dur 2 et 8 / Youn Sun Nah : voix sur 3 / Sarah Nemtanu : violon / Grégoire Korniluk : violoncelle

01. Terlingua / 02. Moving Light / 03. The Star Gazer / 04. Buzz Addict / 05. Interlude / 06. Pocket Rhapsody / 07. Intro Nouakchott / 08. Nouakchott / 09. Mirage / 10. Melancholia // Enregistré au Studio Libretto (Antony – 92, France) en janvier 2014.


Retrouvez les piles de disques des mois précédents... ici !