« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Cartes postales jazz » Cartes postales, des Lilas et d’ailleurs.

Cartes postales, des Lilas et d’ailleurs.

Meilleurs souvenirs des pays du jazz...

D 10 avril 2012     H 11:18     A CultureJazz    


Les cartes postales de l’été 2011 jusqu’en mars 2012 :
(pour la suite, lire >ici<...)

Les Lilas / Le Triton le 26 mars, Brest le 10 mars, Nevers le 12 novembre 2011, Nevers le 11 novembre 2011, Nevers le 10 novembre 2011, Brest le 22 octobre 2011, Brest le 21 octobre 2011... et d’ailleurs encore !

Envoyez-nous vos meileurs souvenirs « jazz et musiques improvisées » : nous les publierons ! Comment faire ?).
À quand de vos nouvelles ?

> 26 mars 2012 au club Le Triton ( Les Lilas - 93) : Tim Berne quartet et Marc Ducret

Tim Berne et Marc Ducret sur la scène du club Le Triton aux Lilas (93) le 26 mars 2012 -  voir en grand cette image
Tim Berne et Marc Ducret sur la scène du club Le Triton aux Lilas (93) le 26 mars 2012
Photo © Christian Ducasse

info document -  voir en grand cette image

Bonjour les amis,

Venez vous promener aux Lilas, terminus de la ligne 11 du métro parisien, vos pas inspirés vous conduiront vers le Triton.
La musique proposée dans ce club s’affiche souvent dans les très hautes sphères de l’exigence et ce vendredi soir au fond de la salle, la présence de quelques guitaristes émérites donne des indices de la pertinence du concert à venir. Claude Barthélémy et Olivier Benoit semblent vraiment impatients d’entendre le quartet de Tim Berne avec Marc Ducret.
À l’issue des deux sets une évidence s’impose : l’univers du saxophoniste américain est richissime. Densité du propos, écriture serrée, exécutions tendues, suaves ou explosives se conjuguent et laissent le public bluffé.
Tour à tour Marc Ducret et Tim Berne mettent en lumière leurs compositions déjà documentées pour la plupart dans des enregistrement communs : conjugaisons de routes qui se croisent sans cesse.
La scène exalte la quête des deux compères. Quelques experts décortiqueront le rapport mutuellement enrichissant de l’enregistrement préexistant avec le live flamboyant du soir. Les auditeurs qui remplissent à ras bord la salle du Triton s’enivrent, eux, de ces instants uniques dans leur impossible reproductibilité.
À l’issue des deux parties, tout le monde est rincé et Tim Berne s’excuse de l’absence de rappel. Le bonheur est ailleurs au Triton, dans une excellence qui nous invite à sans cesse revenir au Lilas.

. ::Christian DUCASSE ::.
reporter photographe

Tim Berne (sax alto), Marc Ducret (guitare), Matt Mitchell (piano), Oscar Noriega (clarinettes) et Chess Smith ( batterie et percussions)

À écouter :

> Liens :

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

10 mars 2012.

Françoise et Jean-Yves Lerouge ont passé une soirée au Vauban (Brest) avec leurs petits-enfants adolescents, Léa et Hugo... Au programme, le quartet MOPDTK, comprenez « Mostly Other People Do The Killing » !

MOPDTK : Moppa Elliott et Kevin Shea - Brest, 22 février 2012 -  voir en grand cette image
MOPDTK : Moppa Elliott et Kevin Shea - Brest, 22 février 2012
© F. Lerouge / CultureJazz.fr

info document -  voir en grand cette image

Très bien accueillis à l’entrée du concert, nous nous sommes installés autour d’une petite table, au bord de la scène.
Notre avance nous a même permis d’envoyer Léa au bar pour chercher des boissons, ce qui n’était pas pour lui déplaire en terme de création d’ambiance !
Cette salle a du charme et on s’imagine très bien dansant un rock, un tango avec un bel hidalgo sous la boule noire. Bref, un décor bien sympa ! L’assistance était nombreuse et attentive.
Comme nous nous y attendions au vu du programme et des recherches effectuées sur internet, les quatre musiciens de MOPDTK [1] nous ont offert un concert, généreux (2 h de musique !), plein d’humour, d’énergie, de moments imagés avec un trompettiste « joueur » et un batteur/ percussionniste bricoleur au look rock’n’roll... ce qui a bien plu aux enfants qui se sont dits parfois surpris car je pense qu’il n’avaient pas cette représentation du jazz.
Pour notre part, nous avons beaucoup apprécié le jeu parfois très classique pour mieux nous étourdir ensuite de sonorités nettement plus déjantées.
Je regrette de n’avoir pas compris les propos de Moppe ELLIOT : il parle très vite, un peu comme un bateleur de foire et je crois qu’il a, en plus, un fort accent de Pensylvannie ! C’est dommage car il a sûrement beaucoup d’humour avec un air de pas y toucher.
Donc, et pour conclure, excellente soirée comme on aimerait en voir souvent.

. ::Françoise Lerouge ::.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

Nevers, Rencontres Internationales D’Jazz, le 12 novembre 2011

« X » 'Suite for Malcolm : Francesco Bearzatti Tinissima Quartet - Nevers, 11 novembre 2011 -  voir en grand cette image
« X » ’Suite for Malcolm : Francesco Bearzatti Tinissima Quartet - Nevers, 11 novembre 2011
© CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

Sensibles au projet artistique et à la ligne culturelle choisis par le directeur Roger Fontanel, voilà déjà bien longtemps que les Rencontres Internationales D’JAZZ de NEVERS font partie des festivals auxquels nous voulions assister. Pour la première fois cette année 2011, CultureJazz a l’occasion de s’y rendre.
Comme nous l’espérions, nous rencontrons :

Un programme qui ne tourne pas dans le sens du vent, ouvert tant aux fondamentaux du jazz qu’aux démarches innovantes et expérimentales.
Un choix d’artistes révélateurs de la diversité et de la créativité de la scène jazz actuelle.
Une volonté d’inscrire les choix artistiques musicaux dans un contexte de culture à la portée de tous les publics ( liens avec d’autres arts) sans céder à la facilité.
Un festival anti-zapping : juste ce qu’il faut de concerts chaque jour pour prendre le temps de « digérer » la musique et de la commenter à chaud à la sortie des concerts.

C’est la 25ème édition, l’âge mûr d’un festival qui « ne lâche rien » et c’est ce qui nous plaît !

. ::Denise GIARD ::.

Le saxophoniste italien Francesco Bearzatti rendait hommage à Malcolm X avec sa suite « X » le 12 novembre. Un grand moment d’émotion porté par un message combattif.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

Nevers, Rencontres Internationales D’Jazz, le 11 novembre 2011

Paolo Angeli, en solo à Nevers le 10 novembre 2011. -  voir en grand cette image
Paolo Angeli, en solo à Nevers le 10 novembre 2011.
© CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

Nous avons rencontré un ange, hier, à midi.
Un ange troubadour qui a offert un moment de musique plein de grâce et d’humanité, rien que pour nous, êtres en quête de musiques apéritives.

Paolo Angeli nous a emmenés pour un voyage à travers l’espace et le temps, musiques et chants d’hier et de jamais encore, en rayonnant autour de sa Sardaigne natale.
Il exploite les ressources innombrables de son étrange guitare mutante : à l’aide d’ingénieux mécanismes, il joue une musique qui emplit l’espace au point qu’on en sort imprégné et heureux.

Délicieux...

. ::Thierry et Denise GIARD ::.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

Nevers, Rencontres Internationales D’Jazz, le 10 novembre 2011

Django Bates, Petter Eldh, Peter Bruun à Nevers le 9 novembre 2011. -  voir en grand cette image
Django Bates, Petter Eldh, Peter Bruun à Nevers le 9 novembre 2011.
© CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

Aux ornithologues jazzophiles,

On savait que Django Bates était un drôle d’oiseau affectionnant les volières orchestrales les plus bariolées pour laisser s’exprimer la flamboyance de son imagination dans des compositions ébouriffantes.

Pas suprenant alors que cet acrobate des touches noires et blanches convoite le patrimoine de l’Oiseau mythique du jazz, Charlie Parker en optant pour la formule du trio (sans sax alto). Comme on pouvait s’y attendre, Django a emprunté à Charlie son répertoire pour en faire du Bates pur jus : musique en patchwork, déconstuite, remodelée, ralentie, accélérée, empilée, enchâssée de collages imprévisibles...

Un moment de jazz généreux et inventif, plus impressionnant encore sur scène qu’à l’écoute du disque (Belovèd Bird) car on y perçoit l’évidente cohésion d’un trio qui ne s’octroie aucun répit.

Époustouflant !

. ::Thierry GIARD ::.

Dango Bates « Belovèd Bird » Trio se compose du très britannique pianiste Django Bates, migrateur qu’on trouve actuellement à Copenhague, du contrebassiste suédois Petter Eldh et du batteur danois Peter Bruun.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

> Brest, Atlantique Jazz festival, le 22 octobre 2011,

Napoleon Maddox, Brest le 21 octobre 2011 -  voir en grand cette image
Napoleon Maddox, Brest le 21 octobre 2011
© CultureJazz.fr

info document -  voir en grand cette image

Belles pensées du Penn-Ar-Bed...

L’Atlantique Jazz festival a pour mot d’ordre « Laissez-vous porter ». C’est ce qu’on fait depuis 3 jours à Brest. La programmation de l’association Penn-Ar-Jazz, audacieuse et aventureuse permet de suivre courants et contre-courants.
Voilà un festival qui réussit à faire baisser la moyenne d’âge du public grâce à ses choix inventifs et créatifs sans céder à la facilité.
On a pu y écouter, par exemple, Napoleon Maddox.
Ce kid de Cincinnati, chanteur, rappeur et beatboxer n’est pas une machine à sons mais un homme de cœur et de convictions.
En invité imprévu, il s’est livré, jeudi, à une joute vocale acrobatique avec le flamboyant Soweto Kinch qui cultive Outre-Manche un urban black jazz ébouriffant.
Vendredi midi, il a battu en brèche les stéréotypes du rap lors d’un concert solo à l’université. Un moment chaleureux et émouvant.
Le soir, après le remarquable nouvel Ensemble Nautilis, il rendait un hommage rayonnant et engagé à Nina Simone [2] avec la complicité des Boxettes (ensemble vocal britannique) et Sophia Domancich aux claviers.

Un conseil d’amis pour l’an prochain : « laissez-vous porter »... jusqu’à Brest, ce n’est pas le bout du monde !

. ::Denise et Thierry Giard ::.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

> Brest, Atlantique Jazz festival, le 21 octobre 2011,

Fantastic Merlins à Brest le 20 octobre 2011. -  voir en grand cette image
Fantastic Merlins à Brest le 20 octobre 2011.
© CultureJazz.fr

info document -  voir en grand cette image

Très chers tous,

Sur les terres légendaires de la pointe bretonne, les Fantastic Merlins [3] ont enchanté le public brestois de l’Atlantique Jazz Festival. On les attendait avec le folk-pop-singer Kid Dakota pour chanter Leonard Cohen mais les aléas de transports transatlantiques ont contraint cette formation étatsunienne à jouer son propre répertoire en l’absence du cinquième homme... Une occasion inespérée pour mettre en évidence les qualités d’un magnifique quartet trop méconnu qui cultive un jazz aux teintes diffuses en combinant savamment l’improvisation maîtrisée et des compositions à l’esthétique singulière. On y remarque la présence du violoncelliste Daniel Levin, un des champions de l’archet contemporain (lire ici !).
Une formation qui mériterait de figurer au progamme des lieux de jazz un peu curieux. Qu’on se le dise !

. ::Thierry Giard ::.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

Capucine Ollivier, Alain Soler et Jean Buzelin dans le studio de l'A.M.I. le 24 août 2011 -  voir en grand cette image
Capucine Ollivier, Alain Soler et Jean Buzelin dans le studio de l’A.M.I. le 24 août 2011
© CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

23 septembre 2011,

Un bonjour d’automne,

Le temps passe vite, les saisons changent mais les bons souvenirs restent...
Ainsi, cette soirée du 24 août 2011 dans les locaux de l’AMI, l’Atelier de Musiques Improvisées (jazz, blues etc.), en plein centre de Château-Arnoux (Alpes de Haute-Provence).
Jean Buzelin nous faisait rencontrer le polyinstrumentiste Alain Soler et la chanteuse-vocaliste Capucine Ollivier, les animateurs d’un lieu hors-normes où l’on apprend la musique en la vivant collectivement, et ce depuis plus de 20 ans.
En cette période de rentrée, avis aux (futurs) musiciens amateurs des Alpes du Sud et de Provence : Alain, Capucine et les autres sauront répondre à votre attente en toute convivialité.

Thierry GIARD

Prochainement, nous reviendrons plus en détail et en profondeur sur cette association qui tient à faire vivre le jazz dans son territoire du Val de Durance.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

La carte postale de Vague de Jazz 2011, 22 août 2011. -  voir en grand cette image
La carte postale de Vague de Jazz 2011, 22 août 2011.
© Vague de Jazz / CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

22 août 2011,

Bonjour,

Aimez-vous Jeanne A. ?

…Face à la mer et la tête dans les étoiles avec Le Bal à Momo et Linnake au théâtre de Verdure des Sables d’Olonne …
Au beau milieu des marais vendéens (avec Louis Sclavis) en pleine campagne vendéenne...
Les multiples territoires qu’occupent le Festival Vague de Jazz épousent la palette des musiques improvisées.
Cette année, Jeanne Added était partout, à l’honneur et à la fête, clôturant le Festival en solo ce 20 âout ! Divin !

A l’année prochaine pour les 10 ans de VDJ ...

Ben (Benjamin Bourcier.)

( Si Jeanne Added était omniprésente comme le mentionne Ben, il semble bien que ce soit Élise Caron -aussi au programme- qui figure sur l’affiche ! NDLR )

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

La carte postale de Bruxelles, par Jacques Prouvost - 13 août 2011. -  voir en grand cette image
La carte postale de Bruxelles, par Jacques Prouvost - 13 août 2011.
© Jacques Prouvost pour CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

13 août 2011

Bonjour à tous,

En plus de tous les festivals qui se succèdent en Belgique pendant l’été
(Gent Jazz, Dinant, Middelheim, Gaume Jazz et d’autres) il y a des endroits
qui continuent à proposer des concerts. C’est le cas du Recyclart (
www.recyclart.be ). Salle « alternative » située à deux pas
de la Gare du Midi. Le 6 août, Mâäk ( www.maaksspirit.be ) y donnait
un concert... sur le trottoir.
Laurent Blondiau (tp), Guillaume Orti (s), Joao Lobo (dm), Giovanni Di Domenico (fender), Nico Roig (g) et trois
danseurs ont conquis un nombreux public.

Jazz is alive. Everywhere.

Amitiés.

Jacques Prouvost

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

La carte postale de Jazz à la Tour, 12 août 2011. -  voir en grand cette image
La carte postale de Jazz à la Tour, 12 août 2011.
© CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

12 août 2011

Un salut du Luberon,

Au cœur d’un écrin de pierres blanches dans l’authentique village provençal de Beaumont de Pertuis, nous vivons un moment de jazz précieux. Un beau cadeau que l’AJMI [4] nous fait en nous invitant, pour l’ouverture de son festival « Jazz à la Tour », à découvrir la chanteuse Laure Donnat.
Elle revisite les thèmes de Billie Holiday avec beaucoup de caractère, de charme et de conviction.
Avec la complicité inventive de Lilian Bencini à la contrebasse, sa voix chaude et sensuelle s’élève par-dessus les toits de tuiles rondes cette nuit de pleine lune.

C’est magique !

Bien à vous,

Denise Giard

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

La carte postale de Caen : Alain Quesner. -  voir en grand cette image
La carte postale de Caen : Alain Quesner.
© Alain Quesner pour CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

11 août 2011

Salut à tous,

Un petit bonjour de pas très loin avant que le vent ne me pousse vers Granville... puis vers Segré afin que son festival 2ème du nom ne soit plus un secret pour personne ! (facile, je sais, mais ne sommes-nous pas en vacances ?).

JAZZ EN SOLITAIRE

Dans la semaine de 1er au 7 aout « La Solitaire du Figaro » faisait escale à Caen.
Passionné de voile, je décidais d’aller y faire un tour. Rien à voir avec le jazz me direz vous. Eh bien, détrompez vous ! À cette occasion la ville de Caen avait prévu des animations et, parmi ces dernières, des concerts de jazz.
Ainsi, cette formation composée de 3 musiciens du Camion Jazz [5] et 3 invités : le trompettiste Fabien Mary, le superbe altiste italien Luigi Grasso et le contrebassiste Laurent Fradelizi. (Les musiciens du Camion Jazz étant G.Marthouret -ts-, Xavier Doré -g- et Fred Oddou -dms-).

Ce septet pendant une bonne heure devait revisiter, intelligemment et avec ferveur (les termes ne sont pas trop forts) les compositions de Kenny Dorham. Un sympathique concert dont d’aucuns diront : « C’est du bop revival ! ». En attendant, je préfére cela à des pseudo « créations » dans lesquelles l’on trouve de tout et, parfois, du jazz. En tout cas, moi, ça m’a mis le vent en poupe pour d’autres aventures, cette fois-ci festivalières !

À bientôt peut être...

Alain QUESNER

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

La carte postale de Crest par Denise Giard. -  voir en grand cette image
La carte postale de Crest par Denise Giard.
© T. Giard /CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

4 Août 2011.

Bons baisers depuis le sympathique festival de Crest (Crest Jazz Vocal) où nous voyons la vie en bleu (lire ici).

Le Wared 4tet d’Édouard Bineau y donne ce soir un concert où chaque composition crée une surprise, où chaque note est lumineuse à l’instar de la créativité des musiciens.

Au rappel, Edouard Bineau enlève son inséparable bonnet. Fait rare, semble t-il.
On lui tire notre chapeau !

Denise Giard

  • Crest Jazz Vocal, édition 2011 s’est déroulé du 31 juillet au 6 août - Crest / Drôme
spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

La carte postale de Calvi par Françoise et Jean-Yves Lerouge. -  voir en grand cette image
La carte postale de Calvi par Françoise et Jean-Yves Lerouge.
© Françoise Lerouge pour CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

Bonjour, Culture jazz,

En vacances en Corse au mois de juin nous avons assisté à plusieurs concerts du CALVI JAZZ FESTIVAL.
Nous avons pu entendre et voir le réjouissant et drôle MEGA OCTET de Andy Emler en pleine forme comme toujours ;
Beaucoup de plaisir à y rencontrer Thomas de Pourquery qui arrive en résidence à Coutances ;

Et sur les quais du port en fin d’après-midi nous avons entendu un très bel hommage à Michael Brecker joué par le quintette de Eric Prost.
Sur la photo jointe, le MégaOctet de Andy Emler.

amitiés,
Françoise et Jean-Yves

Le Calvi Jazz Festival 2011 s’est déroulé du 21 au 26 juin.

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

lundi 1er août 2011

La carte postale de Michel Delorme, le 1er août 2011. -  voir en grand cette image
La carte postale de Michel Delorme, le 1er août 2011.
© Michel Delorme pour CultureJazz.

info document -  voir en grand cette image




SMILING HART

La Seyne sur Mer 28 Juillet 2011

Amitiés,
Michel




(Le batteur Billy Hart jouait avec « The Cookers », dans le cadre du festival « Jazz au Fort Napoléon » qui s’est déroulé du 27 au 30 juillet 2011 à La Seyne sur Mer (Var) - NDLR -)

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page


jeudi 28 juillet 2011.

La carte postale de l'association Ô Jazz - 28 juillet 2011 -  voir en grand cette image
La carte postale de l’association Ô Jazz - 28 juillet 2011
© JLD/Ô Jazz pour CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

Souvenir de New-York, juillet 2011.

Lionel Loueke en pleine conversation avec un fan…

C’était à New York le 6 juillet, au Madison Square Park, au cœur de Manhattan.

Le guitariste s’apprêtait à donner un concert – gratuit – dans le cadre de ces “concerts au jardin” qui, tout l’été, ponctuent le quotidien des New Yorkais et de leurs heureux visiteurs…

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

Une carte postale de l’association Ô Jazz !




mercredi 27 juillet 2011.

La carte postale de Christian Ducasse, le 27 juillet 2011 -  voir en grand cette image
La carte postale de Christian Ducasse, le 27 juillet 2011
© Christian Ducasse pour CultureJazz

info document -  voir en grand cette image

Cher Culture Jazz,

Depuis plus d’un mois que l’été à commencé il y eut de belles rencontres à Paris entre la rue des Lombards et le New Morning.
Et puis la Province éternelle chère à l’écrivain Jean-Pierre Ostende bruisse le mille feux à cette saison.
A commencer par l’île du berceau à Samois-sur-Seine et Orléans que j’ai eu plaisir à visiter les 23 et 30 juin.
À Marseille j’ai eu l’opportunité le 6 juillet d’entendre la classe de jazz de jadis et d’ aujourd’hui.
Son premier directeur en 1963, Guy Longon était malheureusement absent
à cette soirée car il n’a pu avoir une autorisation de sortie de sa maison de retraite.
Dans le Pays des Basques, Beñat Achiary propose fin juillet son Errobiko festibala d’une grande beauté poétique.
C’est à Itxassou que j’ai appris la mort d’Amy Winehouse et sur le chemin du retour ai aperçu cette jeune femme dans le TGV qui n’a pas manqué de m’évoquer la diva qui nous manque.

Baisers de Granville ce 27 juillet 2011 : Christian Ducasse

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

À suivre...

(On attend de vos nouvelles !)

spip.php?article1717#up voir en grand cette image
haut de page

[1Mostly Other People Do The Killing

[2...intitulé « A Riot Called Nina ».

[3...qui ont emprunté ce nom à un poème de F. Garcia-Lorca

[4Association pour le Jazz et la Musique Improvisée - Avignon

[5Un club jazz « mobile » basé dans les environs de Caen.