« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Pile de disques » La Pile de Disques : mars 2014 #2 (L à Y)

La Pile de Disques : mars 2014 #2 (L à Y)

Les nouveautés du mois et les retardataires...

D 4 mars 2014     H 11:25     A Thierry Giard    


La revue des disques du mois.
Certains font, ont fait ou feront l’objet de chroniques (dans la rubrique Disques Livres & C°)...
Nous essayons que toutes ces parutions (plus ou moins récentes) soient présentées à nos lecteurs. C’est aussi une question de respect pour leurs auteurs et leurs éditeurs qui contribuent à faire vivre le jazz.

Par ordre alphabétique...

| Dominic LASH Quartet | Raymond MACDONALD & Marilyn CRISPELL | MACHINE MASS feat. Dave LIEBMAN | Thierry MAILLARD Trio | Thierry MARIÉTAN | Fabrice MARTINEZ | Roy NATHANSON’S SOTTO VOCE | PEIRANI & PARISIEN | Michel PETRUCCIANI | Roman ROFALSKI Trio | Felix SCHLARMANN | Jacques SCHWARZ-BART | Nick SMART’S TROGON | Tom TALLITSCH | Bibi TANGA | John TAYLOR | Colin VALLON Trio | Yitzhak YEDID |

... et le début, de A à K, par ici !


Dominic LASH Quartet : « opabinia » -  voir en grand cette image
Dominic LASH Quartet : « opabinia »
Babel Label / Harmonia Mundi

Dominic LASH Quartet : « opabinia »

Né à Cambridge (GB) en 1980, Dominic Lash est un contrebassiste-improvisateur qui ne veut pas se laisser enfermer dans un style. En s’impliquant dans des collectifs d’improvisation, en allant passer un an aux USA, il a construit son identité dans une multitude de contacts. Dans ce premier disque de son quartet anglo-hispanique, on retrouve des modes de jeu hérités de la période free : thématique minimale pour une ouverture maximale. Cela n’exclut pas la présence de structures qui s’installent et se développent avant éclatement... Une démarche en perpétuel recommencement. Musique vivante, donc !

> Babel Label BDV13122 / Harmonia Mundi

Dominic Lash : contrebasse, compositions / Alexander Hawkins : piano / Javier Carmona : percussion / Ricardo Tejero : saxophone ténor et clarinette

01. Isthmus / 02. Waiting for Javier - Luzern / 03. Hallucigenia / 04. Lullaby of the Limpet (for Ella) / 05. Azalpho / 06. Halt the Busterman / 07. Wiwaxia / 08. Double File / 09. Anomalocaris / 10. Piano Part Two - Catachretic // Enregistré au Alice’s Loft Studio, Camden (GB) le 16 janvier 2013.

> Liens :

Raymond MACDONALD & Marilyn CRISPELL : « Parallel Moments » -  voir en grand cette image
Raymond MACDONALD & Marilyn CRISPELL : « Parallel Moments »
Babel Label / Harmonia Mundi

Raymond MACDONALD & Marilyn CRISPELL : « Parallel Moments »

Marilyn Crispell (née en 1947) est une référence majeure dans l’histoire du piano contemporain. Remarquée en particulier avec Anthony Braxton (dès 1981, pendant plus de dix ans), elle excelle dans l’art du duo, en particulier avec Gary Peacock (cf. « Azure » - juin 2013). Elle rencontre ici le saxophoniste britannique Raymond MacDonald qui s’avère être un remarquable et solide interlocuteur pour mener une riche conversation improvisée avec cette dame qui a le sens de la répartie !

> Babel Label BDV13125 / Harmonia Mundi

Raymond Macdonald : saxophones alto et soprano / Marilyn Crispell : piano

01. Longing / 02. Town and City Halls / 03. Conversation / 04. A Subtle Freedom / 05. Notes in the Sky / 06. Illumination / 07. Flame / 08. Sun Song / 09. Parallel Moments / 10. Distant Voices // Enregistré le 17 novembre 2010 au Vortex Jazz Club de Londres (London Jazz Festival) et le 18 novembre 2010 en studio à Londres.

> Liens :

MACHINE MASS feat. Dave LIEBMAN : « Inti » -  voir en grand cette image
MACHINE MASS feat. Dave LIEBMAN : « Inti »
MoonJune Records / www.moonjune.com

MACHINE MASS feat. Dave LIEBMAN : « Inti »

Machine Mass, à savoir le duo belge ultra-câblé Michel Delville - Tony Bianco, convie Dave Liebman. Le saxophoniste américain qui a exploré bien des planètes musicales (au point d’apparaître comme un perpétuel « invité ») n’est nullement déstabilisé au milieu de cette instrumentation électrique. Passé chez Miles Davis, leader lui-même de groupe forts en watts, il se fait une place de choix dans un contexte qui n’est cependant jamais oppressant. Cette musique combine habilement binaire et ternaire dans des climats variés... comme cette version néo-indienne de « In a Silent Way » où Liebman sort sa flûte ethnique pour convoquer l’esprit de Joe Zawinul dans un clin d’œil à Miles.

> MoonJune Records MJR060 / www.moonjune.com

Michel Delville : guitare, Roland GR09, electronique / Tony Bianco : batterie, loops, percussion / Dave Liebman : saxophones soprano & ténor, flûte ethnique /+/ Saba Tewelde : voix sur 7

01. Inti (Bianco-Liebman) / 02. Centipede (Bianco-Delville) / 03. Lloyd (Bianco) / 04. In a Silent Way (Zawinul) / 05. A Sight (Delville) / 06. Utoma (Bianco) / 07. The Secret Place (Delville) / 08. Elisabeth (Bianco-Delville-Liebman) / 09. Voice (Bianco-Liebman) // Enregistré aux studios Red Rock de Saylorsburg PA (USA) le 10 octobre 2012.

> Liens :

Thierry MAILLARD Trio : « The Alchemist » -  voir en grand cette image
Thierry MAILLARD Trio : « The Alchemist »
Cristal Records / Harmonia Mundi

Thierry MAILLARD Trio : « The Alchemist »

Qu’on ne s’y trompe pas, le Thierry Maillard Trio est ici au centre d’un dispositif orchestral qui dépasse largement la formule triangulaire conventionnelle. On pourra s’en réjouir si on apprécie les nappages de cordes en draperies ou en vagues plus ou moins turbulentes, si on aime aussi le côté ethno-roots apporté par les invités à la flûte, au doudouk, à l’oud. La musique de ce disque est travaillée, savamment agencée, portée par une rythmique à la précision implacable voire un peu « raide ». C’est séduisant, la virtuosité et la maîtrise sont remarquables, certes, mais ne nous touche guère et ne nous interpelle pas plus.

> 5 mars 18h30 : on lira le commentaire de Fanny au pied de cette page. Un avis plus érudit et plus enthousiaste sur l’emploi des cordes dans ce disque !

> Cristal Records / Harmonia Mundi (parution le 11/03/2014)

Thierry Maillard : piano, compositions, orchestration & direction d’orchestre / Yoann Schmidt : batterie / Matyas Szandai : contrebasse /+/ Didier Malherbe : doudouk (8), flûte Bawu (3), flûte traversière (5 & 6) / Minino Garay : percussions (6) / Niel Gerstenberg : whistle (4, 9 & 10) / Dorothé Cornec : harpe (4, 8 & 10) / Djemai Abedenour : oud (11) / Bruno Bongarçon : guitare (8) / Miwa Rosso : violoncelle (1, 3 & 7) / Akemi Fillon – Anne Gravoin : violons / Marianne Lagarde – Jacques Gandard : violons / Ana Millet – Laetitia Ringeval : violons / Lise Orivel – Jean-Marc Apap – Christophe Briquet : altos / François Salque – Miwa Rosso – Jean-Baptiste Goraïeb : violoncelles

01. A New Day / 02. Beyond The Ocean 2 / 03. For bela / 04. La Danse des Vikings 2 / 05. Chichén Itza Intro / 06. Chichén Itza / 07. Idée Fixe / 08. It’s Over / 09. Montréal / 10. Psycho Tic / 11. Albatros // Enregistré au Studio de meudon (France) en juin 2013

> Liens :

Thierry MARIÉTAN : « Krisis » -  voir en grand cette image
Thierry MARIÉTAN : « Krisis »
Petit Label / Allumés du Jazz

Thierry MARIÉTAN : « Krisis »

Dans « Astargallus » (petit Label - 2011), le contrebassiste Thierry Mariétan avait réuni un quartet comprenant le saxophoniste Stéphane Payen. Cette fois, c’est Alexandra Grimal qui insuffle à ce disque toute la poésie de son jeu de saxophone qui s’allie parfaitement au violoncelle de Karsten Hochapfel. L’ambiance de ce disque à l’entame « free » (comme pour chasser les mauvais esprits) est vagabonde et souvent onirique autour de mélodies qui ont la simplicité des comptines ou la fraîcheur de danses indiennes envoûtantes (« A seminole dance band »).
On ne s’étonnera pas qu’un disque aussi attachant et original, presque rustique parfois, paraisse sur l’excellent Petit Label (100 exemplaires seulement, attention !).

> Petit Label PL040 / Allumés du Jazz

Thierry Mariétan : contrebasse, guitare / Alexandra Grimal : saxophone ténor / Paul Wacrenier : piano / Karsten Hochapfel : violoncelle, guitare portugaise

01. Nuit étoilée (T. Mariétan) / 02. As if (P.Wacrenier) / 03. Etoile du matin (T. Mariétan) / 04. A séminole dance band (T. Mariétan) / 05. Apocalypsos (T. Mariétan) / 06. Five easy pieces * Etoile du matin (T. Mariétan) / 07. Synchronicity (T. Mariétan) / 08. Confessions d’un arbre (T. Mariétan) / 09. La danse du kriss (P.Wacrenier) / 10. Nouveau monde (T. Mariétan) / 11. Nuit étoilée -coda- (T. Mariétan) // Enregistré par Sylvani Thévenard au Gimmick Studio (Paris) en mai 2013.

> Liens :

Fabrice MARTINEZ : « Chut ! » -  voir en grand cette image
Fabrice MARTINEZ : « Chut ! »
Sans Bruit / www.sansbruit.fr

Fabrice MARTINEZ : « Chut ! »

En janvier 2014, le trompettiste (et spécialiste d’autres cuivres) Fabrice Martinez a intégré l’Orchestre National de Jazz que pilote Olivier Benoît. Indiscutablement une reconnaissance du talent d’un musicien dont nous saluons ici avec un peu de retard le très riche et souvent étonnant « Chut ! » publié sur le label Sans Bruit à la rentrée 2013. Florence Ducommun a entendu ce groupe à Avignon en cette fin février 2014 (à lire ici). Nous comprenons son enthousiasme après avoir écouté ce disque.

> Sans Bruit sbr021 / www.sansbruit.fr (téléchargement uniquement)

Fabrice Martinez : trompette, bugle, saxhorn / Frederic Escoffier : piano, synthetiseur / Éric Échampard : batterie / Fred Pallem basse électrique /+/ Thomas de Pourquery : saxophone alto / Elise Caron : voix / Stephane Bartelt : guitare

01. Dual / 02. Nino et les nuages / 03. Metabaron (F. Escoffier) / 04. Thèse / 05. Une de perdue, une de perdue (F. Pallem) / 06. Pivoine / 07. Perlé / 08. Voie / 09. Lalou et la lumière // Enregistré par Gérard de Haro aux Studios La Buissonne (Pernes les Fontaines -84)

> Liens :

Roy NATHANSON'S SOTTO VOCE : « Complicated Day » -  voir en grand cette image
Roy NATHANSON’S SOTTO VOCE : « Complicated Day »
Enja - Yellow bird / Harmonia Mundi

Roy NATHANSON’S SOTTO VOCE : « Complicated Day »

Roy Nathanson est un sacré personnage qui nous réserve toujours des surprises. L’ancien saxophoniste des Lounge Lizards a plus d’un fil à sa canne à pêche ! Quand il chante « Simons says : go fishing ! », on se prend au jeu (« Jacques a dit ! ») et on remonte une nasse pleine de souvenirs musicaux frais et savoureux. Ce disque est une petite gourmandise pour ouvrir le printemps mais aussi un très bel hommage à l’histoire des musiques noires concocté avec des outils simples, des ingrédients délicats et des voix chaleureuses (Napoleon Maddox, le beat-boxer est de la partie !). Un disque épatant !

> Enja - Yellow bird Yeb-7441 / Harmonia Mundi

Roy Nathanson : saxophones alto, soprano et baryton, voix sur1, 4, 6, 8 / Curtis Fowlkes : trombone, voix, chant sur 3 et 1 / Tim Kiah : basse, voix sur 1 et 3, chœurs / Jerome Harris : guitare, banjolin, voix / Napoleon Maddox : beatbox, chœurs, voix sur 2 et 4 / Sam Bardfeld : violon, chœurs / Gabriel Nathanson : voix et trompette sur 9 / Gerald Sterne : récitant sur 5

01. Simon / 02. Do Your Thing (I. Hayes) / 03. Complicated Day / 04. No Storytelling (Bringing Up The Brought Up) / 05. The Nettle Tree (Stern-Nathanson) / 06. Slow Boat To China (Loesser) / 07. World Of Fire / 08. And / 09. I Can See Clearly Now (J. Cash) / 10. Nettle Song // Enregistré dans le New-Jersey (2013 ?)

> Liens :

PEIRANI & PARISIEN : « Belle Époque »  -  voir en grand cette image
PEIRANI & PARISIEN : « Belle Époque »
ACT / Harmonia Mundi

PEIRANI & PARISIEN : « Belle Époque »

Ces deux-là sont de vrais potes et leur complicité n’est pas une idée de producteur : c’est un vrai lien musical et humain. On les apprécie pleinement chez Daniel Humair, en concert ou dans le superbe disque « Sweet & Sour » (Laborie- 2012) mais ce duo met en lumière toute la richesse de leur discours. Vincent Peirani et Émile Parisien embrasent les vieux tubes de Bechet, font danser Ellington, réveillent St James Infirmary et au milieu de tout cela, livrent quelques perles de leur cru. Comme l’écrivait Yves Dorison en mars 2013 (A Vaulx Jazz) : « Ces deux-là sont faits pour s’entendre et nous pour les écouter. »

> ACT 9625-2 / Harmonia Mundi (parution le 11/03/2014)

Vincent Peirani : accordéon / Émile Parisien : saxophone soprano

01. Egyptian Fantasy (Bechet) / 02. Temptation Rag (H. Lodge) / 03. Song Of Medina [Casbah] (Bechet) / 04. Hysm (Parisien) / 05. Le Cirque des Mirages (Peirani) / 06. Place 75 (Parisien) / 07. Schubertauster (Peirani) / 08. St. James Infimary (Irving) / 09. Dancers In Love (Ellington) // Enregistré par Jean-Paul Gonnod, 26 - 28 octobre 2013, Studio de Meudon, France.

> Liens :

Michel PETRUCCIANI : « This is Michel Petrucciani -The Blue Note and OWL years- » -  voir en grand cette image
Michel PETRUCCIANI : « This is Michel Petrucciani -The Blue Note and OWL years- »
2 CD Universal / Universal France

Michel PETRUCCIANI : « This is Michel Petrucciani -The Blue Note and OWL years- »

Dans le film que lui a consacré Michael Radford en 2011, on mesure combien les passages dans les différents labels ont marqué la carrière de Michel Petrucciani. Il y eut, de manière déterminante le label OWL records de l’incontournable Jean-Jacques Pussiau à partir de 1981, démarrage fulgurant de sa carrière. Puis l’appel de l’Amérique et Blue Note Records (à partir de 1985) : un rêve de gosse devenu réalité avec, en contrepartie, quelques concessions au marketing qui n’ont jamais entamé l’inépuisable inspiration du pianiste. On retrouvera avec bonheur un belle sélection des titres enregistrés sur ces labels dans ce double album.

> 2 CD Universal 534 8341 / Universal Music France

Michel Petrucciani : piano + diverses formations

CD1 : 01. Hommage A Enelram Atsenig / 02. Juste Un Moment / 03. Days Of Wine And Roses / 04. Big Sur_Big On / 05. I Hear A Rhapsody / 06. My Funny Valentine / 07. Amalgame / 08. Afro Blue / 09. The Round Boy’s Dance / 10. Round About Midnight / 11. There Will Never Be Another You
CD2 : 01. I Just Say Hello / 02. Face’s Face / 03. La Champagne / 04. Mr. K.J. / 05. Sahara / 06. She Did It Again / 07. Brazillian Suite #2 / 08. Looking Up / 09. Memories Of Paris / 10. My BeBop Tune / 11. Like That / 12. September Second / 13. Rachid / 14. Caravan // Enregistrements pour les labels Owl Records ( à partir de 1982) puis Blue Note.

> Liens :

Roman ROFALSKI Trio : « Der wegweiser » -  voir en grand cette image
Roman ROFALSKI Trio : « Der wegweiser »
NeuKlang / Abeille Musique

Roman ROFALSKI Trio : « Der wegweiser »

Formé à la musique et au piano dans les meilleures écoles allemandes, Roman Rofalski n’est pas contraint par des lacunes techniques. Ça s’entend ! Mais ça ne fait pas pour autant un musicien de jazz capable d’exprimer sa personnalité. Heureusement, la rencontre avec Kenny Werner fut déterminante. Il a suivi son enseignement universitaire à New-York et rencontré nombre de musiciens prestigieux dans la sphère du pianiste. Avec son trio, il montre son attachement à la musique européenne du XIXè siècle (Bruckner, Schubert...) et interprète aussi ses propres compositions. Une approche brillante, raffinée, virtuose qui ne marque pas vraiment sa différence dans la foule dense des trios actuels.

> NeuKlang NCD4085 / Abeille Musique

Roman Rofalski : piano / Johannes Fleischer : contrebasse / Philippe Lemm : batterie

01. Bugner (A. Bruckner) / 02. Last Accusal / 03. Mobile / 04. In Between / 05. Pauls Guertelrose / 06. Apostrophy / 07. Der Wegweiser (F. Schubert) / 08. Everlong (D. Grohl) / 09. Shafam Sugarman // Enregistré en août 2013.

> Liens :

Felix SCHLARMANN : « Counterlife » -  voir en grand cette image
Felix SCHLARMANN : « Counterlife »
Challenge Records / Socadisc

Felix SCHLARMANN : « Counterlife »

Le batteur hollandais Felix Schlarmann est un rythmicien solide et apprécié mais il possède aussi un talent de compositeur comme en témoigne ce disque. Dans ce quintet à deux anches, il parvient à maintenir un équilibre des voix tout en propulsant les solistes qui s’expriment avec énergie. On retrouve à ses côtés le pianiste Franz von Chossy ( écouté avec Arifa et le vibraphoniste Pascal Schumacher), musicien au jeu équilibré et inspiré. Un disque à la réalisation irréprochable à tous points de vue et, en particulier sur le plan musical ! On en découvre les finesses au fil des écoutes : bon signe...

> Challenge Records CR73385 / Socadisc

Felix Schlarmann : batterie, compositions / Lars Dietrich : saxophone alto / Floris van der Vlugt : saxophones alto et soprano, clarinette basse / Franz von Chossy : piano / Pat Cleaver : contrebasse

01. State of Lucidity / 02. Landscapes / 03. One for Dave / 04. Indian Summer / 05. Uptown Train / 06. Counterlife / 07. Theodor / 08. Beyond the Image / 09. Days / 10. Ballade / 11. Theodor (epilogue) // Enregistré les 11 et 13 février 2013 à Osnabrück (Allemagne).

> Liens :

Jacques SCHWARZ-BART : « Jazz Racine Haïti » -  voir en grand cette image
Jacques SCHWARZ-BART : « Jazz Racine Haïti »
Motema / Harmonia Mundi

Jacques SCHWARZ-BART : « Jazz Racine Haïti »

Je ne connaissais guère Jacques Schwarz-Bart avant de l’entendre dans le groupe RH Factor du trompettiste Roy Hargrove. C’était il y a dix ans . Depuis, on connaît beaucoup mieux cet homme étonnant partagé entre ses racines guadeloupéennes et la France, diplômé de Sciences-Po devenu musicien de jazz à part entière. Des choix de vie pleinement assumés qui lui donnent une envergure particulière et inspirent le respect. Passionné par le culte vaudou, le saxophoniste se tourne vers la musique Racine d’Haïti pour un disque de jazz basé sur des échanges triangulaires entre la France, les Caraïbes et New-York. Chaleureux et sans doute envoûtant.

> Motema 233811 / Harmonia Mundi

Jacques Schwarz-Bart : saxophone ténor / Etienne Charles : trompette / Alex Tassel bugle sur 5,6 / Milan Milanović ou Gregory Privat (5,6) : piano / Ben Williams : contrebasse / Reggie Washington : basse électrique sur 5,6 / Obed Calvaire, Arnaud Dolmen (5,6) : batterie / Gaston Jean-Baptiste Aka Bonga ; Claude Saturne (5,6) : percussion / Erol Josué (1,2,9) ; Rozna Zila (4,8,10) ; Stephanie McKay (6) : voix

01. Kouzin (trad) / 02. Banda (trad) / 03. Blues Jonjon / 04. Bade Zile (trad) / 05. Night / 06. Kontredans / 07. Sept Fe / 08. Vaudou Zepole (trad) / 09. Je vous Aime Kongo (trad) / 10. Legba Nan Baye (trad) // Enregistré au Studio de Meudon (France) le 16 nov. 2012 et à New-york les 20 et 21 novembre 2012.

> Liens :

Nick SMART'S TROGON : « Tower Casa » -  voir en grand cette image
Nick SMART’S TROGON : « Tower Casa »
Babel Label / Harmonia Mundi

Nick SMART’S TROGON : « Tower Casa »

Ce disque fait partie des cinq excellentes publications du non moins excellent label Babel (Londres) pour février 2014. Il nous a séduit plus particulièrement en nous permettant de découvrir le trompettiste Nick Smart. Nous vous en disons beaucoup plus sur ce « Tower Casa » dans la chronique publiée le 18 février 2014 (lire ici - OUI, on aime !).

> Babel Label BDV13129 / Harmonia Mundi

Nick Smart : trompette, bugle / Chris Montague : guitare / Kishon Kahn : piano / Denny « Jimmy » Martinez : basse électrique / Dave Hamblett : batterie / Pete Eckford : percussion

01. Tower Casa / 02. Kind Folk / 03. Todi Or Not Todi / 04. Candela / 05. Round The Round It all / 06. Everybody Else’s Song / 07. MoTilda // Enregistré en Grande-Bretagne en mars, avril et juin 2013.

> Liens :

Tom TALLITSCH : « Ride » -  voir en grand cette image
Tom TALLITSCH : « Ride »
PosiTone Records / www.posi-tone.com

Tom TALLITSCH : « Ride »

Contraste ! Tom Tallitsch entame ce nouvel album sur Positone Records avec un thème post-bop bien enlevé et enchaîne avec une reprise très chantante de « Life on Mars » célèbre ballade pop de David Bowie pour revenir au bop « high speed »...
« J’ai grandi dans un cocktail de Led Zeppelin, Black Sabbath, The Beatles ..., et ensuite avec Stan Getz, John Coltrane, Sonny Rollins, et Joe Henderson » déclare le saxophoniste. Cela explique qu’il mette la même conviction à jouer avec un indéniable talent des musiques venues des deux univers heureusement non-étanches en conservant l’instrumentation acoustique du jazz qu’il vénère.
À découvrir pour les curieux.

> PosiTone Records PR8118 / DistriJazz (pour FNAC) et www.posi-tone.com

Tom Tallitsch : saxophone / Michael Dease : trombone / Art Hirahara : piano / Peter Brendler : contebasse / Rudy Royston : batterie

01. Ride (Tallitsch) / 02. Life On Mars (Bowie) / 03. Rubbernecker (Tallitsch) / 04. Rain (Tallitsch) / 05. The Giving Tree (Tallitsch) / 06. Ten Years Gone (Page/Plant) / 07. El Luchador (Tallitsch) / 08. The Myth Tallitsch) / 09. Knuckle Dragger (Tallitsch) / 10. The Path (Tallitsch) / 11. Turtle (Tallitsch)

> Liens :

Bibi TANGA : « Now » -  voir en grand cette image
Bibi TANGA : « Now »
Jazz Village / Harmonia Mundi

Bibi TANGA : « Now »

Le village du jazz est ouvert et cosmopolite par essence. On peine cependant à comprendre la politique du label Jazz Village qui nous propose ce disque sympathique et dansant du chanteur-bassiste centrafricain Bibi Tanga. Sans mettre en question les qualités du musicien et de la musique ici proposée (« afro-pop » funky, un peu « soul » ?), cet album sort un peu de notre cadre de référence ( sans doute trop étriqué pour certains mais c’est ainsi !... L’éclectisme de cette Pile de Disques prouve cependant le contraire !).

> Jazz Village SP 9570037 / Harmonia Mundi (parution le 11/03/2014)

Bibi Tanga : basse, chant / Mike Bodjo Dibo : batterie, chœurs / Gilles Garin ; trompette, conque / Eric Kerridge : guitares, chœurs / Mehdi Haddjeri : chant / Stéphane Le Navelan : claviers, chœurs / Eric Rohner : saxophone / Mathieu Pequeriau : harmonica, washboard / Emma Lamadji & Idylle Mamba : chœurs

01. Calling / 02. Ala za i o / 03. A i mveni / 04. Love can bring you pain / 05. Upset / 06. Home Town / 07. Now / 08. Il y a / 09. Monteguene / 10. Ngombe / 11. So high / 12. War / 13. Who’s gonna be your man / 14. With you // Enregistré à Saint-Ouen en janvier et février 2013.

> Liens :

John TAYLOR : « In Two Minds » -  voir en grand cette image
John TAYLOR : « In Two Minds »
CamJazz / Harmonia Mundi

John TAYLOR : « In Two Minds »

John Taylor (Manchester - 1942) n’est pas un pianiste extraverti et démonstratif. Pourtant, c’est un partenaire de choix pour nombre de musiciens qui le considèrent comme un élément essentiel du jazz européen. Demandez à Stéphane Kerecki, qui dialogue avec lui en formule contrebasse-piano et prépare un projet en quartet (feat. Émile Parisien, pour Jazz sous les Pommiers à Coutances).
Ses disques ne laissent jamais indifférent, en particulier quand il s’exprime en solo. Dans ce nouvel album, il dévoile les deux faces de sa personnalité : intériorisation de sentiments profonds et l’expression de la vitalité et de l’envie de partager. Un disque fort, émouvant, attachant. Du grand art !

> CamJazz CAMJ7868-2 / Harmonia Mundi

John Taylor : piano, compositions sauf 4, 6, 9.

01. Ambleside Suite - Coniston / 02. Ambleside Suite - Dry Stone / 03. Ambleside Suite - Ambleside / 04. Phrase The Second (K. Wheeler) / 05. Episode 3 / 06. 3-4 PM (K. Wheeler) / 07. Middle Age Music / 08. Calmo / 09. Reflections In D (Ellington) // Enregistré aux Bauer Studios de Ludwigsburg du 21 au 23 novembre 2011.

> Liens :

Colin VALLON Trio : « Le Vent » -  voir en grand cette image
Colin VALLON Trio : « Le Vent »
ECM / Universal

Colin VALLON Trio : « Le Vent »

Enseignant à la Haute École des Arts de Berne depuis 2009, Colin Vallon (Lausanne - 1980) se produit en trio depuis la fin des années 90. On l’a repéré également aux côtés de la chanteuse Elena Duni (de « Baresha », à « Matanë Malit »). « Le vent » est le quatrième album de cette formation et le second pour ECM. 
L’esthétique est en adéquation parfaite avec les options artistiques de ce label : musique en dentelle fine travaillée comme une miniature alliant précision du geste et du mouvement et sensation de légèreté et de liberté tant elle joue avec le silence... Comme le vent, quoi ! Vous laisserez-vous porter par ces airs ?

> ECM CD 376 2782 / Universal Music France

Colin Vallon : piano / Patrice Moret : contrebasse / Julian Sartorius : batterie

01. Juuichi (Patrice Moret) / 02. Immobile (Colin Vallon) / 03. Le Vent (Colin Vallon) / 04. Cendre (Colin Vallon) / 05. Fade (Colin Vallon) / 06. Goodbye (Colin Vallon) / 07. Le Quai (Colin Vallon) / 08. Pixels (Colin Vallon) / 09. Altalena (Colin Vallon) / 10. Rouge (Colin Vallon) / 11. Styx (Colin Vallon-Patrice Moret-Julian Sartorius) / 12. Coriolis (Colin Vallon-Patrice Moret-Julian Sartorius) // Enregistré du 16 au 18 avril 2013 au Rainbow Studio, Oslo

> Liens :

Yitzhak YEDID : « Visions, Fantasies and Dances – Music for String Quartet » -  voir en grand cette image
Yitzhak YEDID : « Visions, Fantasies and Dances – Music for String Quartet »
Between The Lines / SocaDisc

Yitzhak YEDID : « Visions, Fantasies and Dances – Music for String Quartet »

Dernier élément de cette « Pile de disques » du mois de mars 2014, ce nouveau disque du compositeur israélien Yitzhak Yedid. Ce pianiste a reçu une formation musicale débutée en Israël qu’il a poursuivie à Boston avec des musiciens-enseignants comme Ran Blake ou Paul Bley. « Visions, Fantasies and Dances » présente des compositions pour quatuor à cordes qui reflètent une approche savante du développement de structures mélodiques complexes inspirées des musiques religieuses du Moyen-Orient.

> Between The Lines BTLCHR 71236 / SocaDisc - DistrArt

Janna Gandelman : 1er violon / Roman Spritzer : 2nd violon / Amos Boasson : alto / Oleg Stolpner : violoncelle

01-07. Part 1 / 08-13. Part 2 / 14-18. Part 3 / 19-24. Part 4 / 25-28. Part 5 / 29-32. Part 6 / 33-34. Part 7 // Enregistré à Jerusalem (Israël) le 20 août 2012.

> Liens :


... et le début, de A à K, par ici !


> Retrouvez les Piles de Disques, des mois précédents ici !