« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Pile de disques » Pile de disques de juin 2016 en 53 volumes.

Pile de disques de juin 2016 en 53 volumes.

Les disques parus ou à paraître et quelques retardataires.

D 31 mai 2016     H 18:00     A Thierry Giard    


Présentation par ordre alphabétique des disques reçus à la rédaction ce mois-ci, avec quelques commentaires. Certains disques ont déjà été chroniqués( suivez les liens !), d’autres le seront sans doute...

La pile des disques du mois :
Cliquez sur le titre pour un accès direct !

01- ADRIAN CLARK : « Time Goes By »
02- Robyn BENNETT & BANG BANG : « The Song Is You »
03- BEY.LER.BEY : « Mauvaise langue »
04- Carla BLEY : « Andando el Tiempo »
05- Marialuisa CAPURSO - Jean-Marc FOUSSAT : « En respirant »
06- Lou CAPUTO – Not So Big Band : « Uh Oh ! »
07- Brian CHARETTE : « Once & Future »
08- Denis CHAROLLES – Maggie NICOLS – David CHEVALLIER : « Magique – Live in Kesselhaus, Berlin – 06.06.2013 »
09- Sylvain CHARRIER Tentet : « Viva la revolución ? »
10- CHAT NOIR : « Nine Thoughts For One Word »
11- CLAUDIA QUINTET : « Super Petite »
12- CUONG Vu Trio : « ...Meets Pat Metheny »
13- Jack DeJOHNETTE : « In Movement »
14- Chloé DEYME : « Noturna »
15- Christy DORAN’s SOUND FOUNTAIN : « Belle époque »
16- Pierre DURAND – François CHESNEL – David GEORGELET : « The Rich And The Poor »
17- Matthew FRIES : « Parallel States »
18- Klaus GESING – Björn MEYER – Samuel ROHRER : « Amiira »
19- David GIBSON : « Inner Agent »
20- Jeff GUTHERY : « Black Paintings »
21- Vasil HADZIMANOV Band featuring David BINNEY : « Alive »
22- Anne HARTKAMP : « Songs & Dances »
23- Carla HASSETT : « + Blue »
24- Régis HUBY 4tet : « Equal Crossing »
25- Tony HYMAS : « Joue Léo Ferré »
26- Rocco John IACOVONE Quartet : « Embrace The Chance »
27- Simon KANZLER : « Double identity »
28- Matt LAVELLE’s 12 HOUSES : « Solidarity »
29- David LINX – BRUSSELS JAZZ ORCHESTRA : « Brel »
30- MAGNET ANIMALS : « Butterfly Killers »
31- MADELEINE & SALOMON : « A Woman’s Journey »
32- Fabrice MARTINEZ - CHUT : « Rebirth »
33- Brad MEHLDAU : « Blues and ballads »
34- Pat METHENY : « The Unity Sessions »
35- Nico MORELLI : « Un[FOLK]ettable »
36- Florin NICULESCU : « 25 Years Later »
37- Pascal NIGGENKEMPER – Le 7ème continent : « Talking trash »
38- NOW FREETURE : « L’épingle du Je »
39- Isabelle OLIVIER : « Don’t worry, be haRpy – vol.2 »
40- Jason PALMER – Cédric HANRIOT : « City Of Poets »
41- Christophe PANZANI : « Les Âmes Perdues »
42- PASSPORT QUARTET + Raphaël IMBERT : « ...+ Raphaël Imbert »
43- Dominique PIFARÉLY Quartet : « Tracé Provisoire »
44- QÜNTÊT feat. DESDAMONA : « Crosswords – Mots croisés »
45- Nána SIMOPOULOS : « Skins »
46- SON OF DAVE : « Plays 13 explosive hits by other artists »
47- Norbert STEIN – PATA MESSENGERS : « Friends & Dragons »
48- The STRYKER-SLAGLE BAND Expanded : « Routes »
49- THUMBSCREW - Mary HALVORSON, Michael FORMANEK & Tomas FUJIWARA : « Convallaria »
50- UMLAUT BIG BAND : « Euro Swing Vol.2 – Americans in Europe 1925-1940 »
51- Glauco VENIER : « Miniatures »
52- Miroslav VITOUS : « Music Of Weather Report »
53- Christian WOLFARTH : « Spuren »


ADRIAN CLARK : « Time Goes By »

ADRIAN CLARK : « Time Goes By » -  voir en grand cette image
ADRIAN CLARK : « Time Goes By »
Autoproduction

Ne cherchez pas cet Adrian Clark dans la formation : c’est le nom de ce trio créé en 2010. Standards de la pop-music et de la musique américaine sont au menu à côté de leurs propres compositions. Damien Argenteri et David Pouradier-Duteil assurent une solide structure rythmique et harmonique pour soutenir la voix de caractère de Sandrine Conry.

> Autoproduction - 01-2 / www.labatterieguyancourt.fr

Damien Argenteri : orgue Hammond Nord C2, Fender Rhodes, chœurs / Sandrine Conry : voix / David Pouradier-Duteil : batterie, percussions, chœurs /+/ Déva Argenteri, Daphné Pouradier Duteil sur 4

01. Imagine (Lennon) / 02. Time Goes By (Conry-Argenteri) / 03. Softly (Romberg-Hammerstein) / 04. Hop Scotch (Conry-Argenteri) / 05. Parce Que (Aznavour-Wagenheim) / 06. Bachelorette (Sjon-Bjork) / 07. What You Got Is Alright (Conry) / 08. Away By Your Side (Conry-Argenteri) / 09. Ol’ Man River (Hammerstein-Kern) / 10. Staying Alive (Bee Gees) / 11. Peace is Coming Down (Conry-Argenteri) // Enregistré en France en décembre 2015 et janvier 2016.

Robyn BENNETT & BANG BANG : « The Song Is You »

Robyn BENNETT & BANG BANG : « The Song Is You » -  voir en grand cette image
Robyn BENNETT & BANG BANG : « The Song Is You »
City Music

Robyn Bennett, chanteuse américaine installée en France, propose une musique dans la veine pop-rock-soul. Une musique cuivrée et « jazzy » qui pourrait évoquer Robin (sans « y » cette fois) McKelle. De la musique tonique qui pourra plaire et distraire.

> City Music / Musicast distribution

Robyn Bennett : voix / Ben van Hille : trombone / Max Mastella : guitare / David Pouradier Duteil : batterie / Gino Chantoiseau : contrebasse / Julien Raffin : saxophones.

01. The Song Is You / 02. Meant To Be / 03. Do Our Thing / 04. Right On Time / 05. Give It Time / 06. Take It All / 07. Crazy / 08. Get Yourself Together / 09. Have My Way / 10. It’s Here / 11. Everyday / 12. Quand on n’a que l’amour // Enregistré récemment en France.

BEY.LER.BEY : « Mauvaise langue »

BEY.LER.BEY : « Mauvaise langue » -  voir en grand cette image
BEY.LER.BEY : « Mauvaise langue »
Cok Malko

Il y a tout juste deux ans, je vous présentais « Mauvais Œil », précédent album du trio Bey Ler Bey. « Mauvaise langue » est bâti selon une démarche similaire mais encore plus aboutie : proposer une musique qui adopte des modes de jeu et des couleurs proche-orientales presque exclusivement à base d’improvisation. Le trio français atteint un haut niveau d’expertise en marge du « folklorisme ».

> Cok Malko / Orkhêstra

Florian Demonsant : accordéon / Laurent Clouet : clarinette / Wassim Halal : darbuka, daf

01. Jacasseries / 02. Bon Sauvage / 03. A Phone / 04. Naufrage // Enregistré récemment en France.

Carla BLEY : « Andando el Tiempo »

Carla BLEY : « Andando el Tiempo » -  voir en grand cette image
Carla BLEY : « Andando el Tiempo »
ECM

Happy Birthday to you Carla ! Ce disque vient de paraître an mai, au moment où cette grande dame du jazz abordait la huitième décennie d’une existence qui nous aura apporté tant de bonheurs. Avec ce trio quasi mythique désormais, Carla Bley cultive l’art de l’épure pour nous ramener à l’essentiel de son art en parfaite connivence avec Steve Swallow, son chevalier servant, et Andy Sheppard. Du grand art et beaucoup de bonheur encore...

> ECM - 2487 / Universal

Carla Bley : piano / Andy Sheppard : saxophone ténor et soprano / Steve Swallow : basse

01-03 Andando el Tiempo : 01. Sin Fin / 02. Potación de Guaya / 03. Camino al Volver / 04. Saints Alive ! / 05. 5 Naked Bridges - Diving Brides // Compositions de Carla Bley // Enregistré entre les 4 et 6 novembre 2015 à l’Avatar Studio de New York.

Marialuisa CAPURSO - Jean-Marc FOUSSAT : « En respirant »

Marialuisa CAPURSO - Jean-Marc FOUSSAT : « En respirant » -  voir en grand cette image
Marialuisa CAPURSO - Jean-Marc FOUSSAT : « En respirant »
Fou Records

Vocaliste italienne (basée à Berlin où a été enregistré ce disque), Marialuisa Capurso cherche à associer l’art et la vie, le son et le mouvement avec comme ligne directrice l’improvisation, ce qui l’amène à la recherche et à la création de nouveaux mondes sonores. Pas étonnant que Jean-Marc Foussat ait enregistré en duo avec elle ce disque en forme de fresque d’une grande richesse sonore. Leurs quêtes sont convergentes.

> Fou Records - FR-CD 17 / Musea

Marialuisa Capurso : voix, effets, objets / Jean-Marc Foussat : synthi AKS, voix, etc.

01. Osmosis / 02. Purple Future / 03. Place du Marché // Enregistré en concert à Berlin le 19 février 2016.

Lou CAPUTO – Not So Big Band : « Uh Oh ! »

Lou CAPUTO – Not So Big Band : « Uh Oh ! » -  voir en grand cette image
Lou CAPUTO – Not So Big Band : « Uh Oh ! »
Jazzcat 47 Records

Un « working band » comme on dit aux USA qui joue depuis plus de dix ans dans un club de Greenwich Village sous la direction du saxophoniste Louis Caputo. Cette grande formation nous sert avec enthousiasme et expérience (la moyenne d’âge semble assez élevée !) du jazz chantant qui swingue et pulse sur un répertoire qui va de compositions de Mary Lou Williams à Wayne Shorter. On notera la présence du vibraphoniste Warren Smith : un grand monsieur du jazz toujours très vaillant !

> Jazzcat 47 Records - JC1825 / www.cdbaby.com/cd/louiscaputo

Lou Caputo : saxophones alto, soprano, baryton, clarinette, flûte et flûte alto / Geoffry Burke, Virginia Mayhew : saxophones / John Eckert, Dave Smith : trompette, bugle / Jason Ingram : trombone / Dale Turk : tuba / Bill Crow : contrebasse / Joel Perry : guitare / Don Stein : piano / Mike Campenni ou Rudy Petschauer : batterie / Warren Smith : vibraphone et marimba / Eddie Montalvo, Leopoldo Fleming : percussion.

01. Black Nile (W. Shorter) / 02. Los Cielos De Ayer (J. Ingram) / 03. Uh Oh ! (D. Elliot) / 04. Midnight in Berlin (L. Wright) / 05. Festival (DeJohnette) / 06. Stolen Moments (O. Nelson) / 07. News from Blueport (B. Crow) / 08. Guijira (C. Corea) / 09. Ape and Essence (L. Welshman) / 10. If You Could See Me Now (T. Dameron) / 11. Fried Bananas (D. Gordon) / 12. Busy Bust Busy (ML Williams) // Enregistré à Brooklyn (New York - USA) du 3 au 5 juin 2016.

Brian CHARETTE : « Once & Future »

Brian CHARETTE : « Once & Future » -  voir en grand cette image
Brian CHARETTE : « Once & Future »
Posi-Tone

Comme le label Posi-Tone ne manque jamais de nous faire parvenir ses nouveautés, nous commençons à bien connaître l’organiste Brian Charette, un des « piliers » de cette maison de disques. Ce garçon costaud (passionné d’arts martiaux et d’échecs !) sait faire chanter un orgue Hammond avec finesse et son discours musical est toujours digne d’intérêt. Avec ce trio, il signe un bon disque et trouve en Will Bernard un interlocuteur inspiré. Côté basses, l’utilisation finalement assez rare du pédalier de l’orgue fait la différence !

> Posi-Tone - PR8153 / www.posi-tone.com

Brian Charette : orgue / Will Bernard : guitare / Steve Fidyk : batterie

01. Jitterbug Waltz (F. Waller) / 02. Tyrone (L. Young) / 03. Latin From Manhattan (B. Charette) / 04. Da Bug (F. Roach) / 05. At Last (M.Gordon/H. Warren) / 06. Hot Barbecue (J. McDuff) / 07. Dance Of The Infidels (B. Powell) / 08. Zoltan (W. Shaw) / 09. The Scorpion (L. Spencer) / 10. Falling Fourth (B. Charette) / 11. Ain’t It Funky Now (J. Brown) / 12. Mellow Mood (J. Smith) / 13. Road Song (W. Montgomery) / 14. Blues For 96 (B. Charette) // Enregistré à New York le 7 octobre 2015.

Denis CHAROLLES – Maggie NICOLS – David CHEVALLIER : « Magique – Live in Kesselhaus, Berlin – 06.06.2013 »

Denis CHAROLLES – Maggie NICOLS – David CHEVALLIER : « Magique – Live in Kesselhaus, Berlin – 06.06.2013 » -  voir en grand cette image
Denis CHAROLLES – Maggie NICOLS – David CHEVALLIER : « Magique – Live in Kesselhaus, Berlin – 06.06.2013 »
Jazzdor Series

Un disque qui ne nous était pas parvenu au moment de sa parution en 2014 ! Nous ne pouvions passer sous silence ce trio de pointures qui impressionne dans sa maîtrise de la magie de l’improvisation et se réapproprie à sa façon mais sans les dénaturer des chansons de Brassens, Dylan, Stevie Wonder... Le fantasque Denis Charolles et le très éclectique David Chevallier entourent brillamment la voix-instrument de Maggie Nichols.

> Jazzdor Series - 02 (P) 2014 / jazzdorseries.bandcamp.com/magique-live-at-kesselhaus-berlin

Denis Charolles : batterie, percussions, objets / Maggie Nicols : voix / David Chevallier : guitares

01. Impro Magique / 02. Times They’re a Changin’ (Dylan) / 03. Impro Magique 2 / 04. Dynamite Dream (Nicols) / 05. Philistins (Brassens) / 06. Impro Magique 3 / 07. I’ve Been Loving You Too Long (Redding-Butler) / 08. To C from C (Chevallier) / 09. Systol (Charolles) / 10. I Could Write a Book (Rodgers-Hart) / 11. Superstition (Wonder-Beck) // Enregistré live le 6 juin 2013 à Kesselhaus Berlin (Festival Jazzdor Strasbourg-Berlin).

Sylvain CHARRIER Tentet : « Viva la revolución ? »

Sylvain CHARRIER Tentet : « Viva la revolución ? » -  voir en grand cette image
Sylvain CHARRIER Tentet : « Viva la revolución ? »
Autoproduction

Ça chauffe ! Il y a de la tension sociale dans l’air et une envie de résister. Sylvain Charrier, citoyen vibraphoniste et compositeur l’exprime dans le titre de ce disque et dans le texte qui l’accompagne. Du côté de la musique, on est loin de la liberté d’expression collective du premier Liberation Music Orchestra de Carla Bley et Charlie Haden (1969). Tout cela est assez sage, poli et finalement très respectueux des conventions de l’ordre établi : cadrage par l’harmonie, la mélodie et les rythmes (souvent binaires) sur des arrangements travaillés avec de bons solistes. Révolution douce ou stratégie d’infiltration ?

> Autoproduction / www.sylvain-charrier.com

Sylvain Charrier : composition, vibraphone, marimba / Ophélie Decle : flûtes / Pierre Horckmans : clarinettes / Aurélien Joly : trompette, bugle / Lionel Moreau-Flachat : saxophones, chant / Bruno Peterschmitt : cor viennois / Yvan Lemaire : tuba, trombone / Muriel Burtz : marimba, vibraphone, steel drum / Shami Monany : basse electrique / Christophe Telbian : batterie

01. L’angle alpha / 02. Carmagnolite aiguë / 03. Titrisation / 04 à 08, La légende du chevallier invincible : 04. A la poursuite du Dragon rouge / 05. Avant Socrate / 06. Socrate / 07. Avant le guerrier pacifique / 08. Le Guerrier Pacifique / 09. V.I.R. / 10. Des moutons / 11. Alae / 12. Tous écolos // Enregistré récemment en France.

CHAT NOIR : « Nine Thoughts For One Word »

CHAT NOIR : « Nine Thoughts For One Word » -  voir en grand cette image
CHAT NOIR : « Nine Thoughts For One Word »
Rare Noise

Chat Noir est, à l’origine, un trio italien bâti sur une formule piano-basse-batterie qui connaît aujourd’hui une période de surabondance dans le monde du jazz. Pour ce disque, Michele Cavallari et Luca Fogagnolo ont remplacé le batteur par J.Peter Schwalm, un expert en boîtes à rythmes et autres machines électroniques. Ambiance électro, souvent planante et vaporeuse pour ce disque qui privilégie l’effet du son au détriment de la profondeur musicale et de l’inventivité du discours.

> Rare Noise Records - RNR064 / Differ-Ant (parution le 17/06/2016)

Michele Cavallari : claviers, piano, effets / Luca Fogagnolo : basse électrique, contrebasse, trombone / J.Peter Schwalm : électronique, boîtes à rythmes, claviers, guitare acoustique /+/ Daniel Calvi : guitares sur 3, 4, 7 / Alessandro Tomaselli : voix et texte sur 3

01. Eternally Tranquil Light / 02. Fundamental Mind / 03. Momentary Continual / 04. Blinking Neon / 05. Detuning Leaves / 06. Uneven / 07. Soft Ground / 08. Crystallized Flow // Enregistré récemment en Europe (Italie ?).

CLAUDIA QUINTET : « Super Petite »

CLAUDIA QUINTET : « Super Petite » -  voir en grand cette image
CLAUDIA QUINTET : « Super Petite »
Cuneiform

« Super Petite » est le huitième album du Claudia Quintet, formation que pilote le batteur-explorateur de galaxies musicales, John Hollenbeck. La subtilité des compositions et des arrangements à cinq voix montre que la (relative) brièveté volontaire des dix pièces présentées n’exclut pas leur densité car cette musique fourmille d’idées et, comme souvent avec ce groupe très rôdé, plusieurs écoutes seront nécessaires pour saisir la richesse de cette subtile substance.

> Cuneiform - RUNE427 / Orkhêstra

Drew Gress : contrebasse / Matt Moran : vibraphone / Red Wierenga : accordéon / Chris Speed : clarinette, saxophone ténor / John Hollenbeck : batterie, percussion

01. Nightbreak / 02. JFK Beagle / 03. A-List / 04. Philly / 05. Petersborough / 06. Rose-Colored Rhythm / 07. If you seek a Fox / 08. Newark Beagle / 09. Pure Poem / 10. Mangold // Enregistré récemment aux USA.

CUONG Vu Trio : « ...Meets Pat Metheny »

CUONG Vu Trio : « ...Meets Pat Metheny » -  voir en grand cette image
CUONG Vu Trio : « ...Meets Pat Metheny »
Nonesuch

Hasard de la suite alphabétique de cette pile de disques, le trompettiste américain Cuong Vu a précédemment enregistré avec Chris Speed et John Hollenbeck (Cf. Claudia Quintet ci-dessus). Avec son trio « haute-densité » (Stomu Takeishi, Ted Poore), il imagine une musique robuste pleine d’énergie qui s’accommode bien avec la guitare. Après Bill Frisell dans un disque précédent, il retrouve Pat Metheny, son ancien employeur (Pat Metheny Group), un musicien qu’il connaît bien et qui se montre ici très incisif, voire virulent, dans son jeu de guitare. Un album sans concessions esthétiques et, de ce fait, tout à fait intéressant !

> Nonesuch – Metheny Group Productions - 7559-79466-8 / Warner Music

Cuong Vu : trompette / Stomu Takeishi : basse électrique / Ted Poore : batterie /+/ Pat Metheny : guitare

01. Acid Kiss / 02. Not Crazy (Just Giddy Upping) / 03. Seeds Of Doubt / 04. Tiny Little Pieces / 05. Telescope / 06. Let’s Get Back / 07. Tune Blues // Enregistré du 4 au 6 février 2015 aux Studios Avatar, New York (USA).

Jack DeJOHNETTE : « In Movement »

Jack DeJOHNETTE : « In Movement » -  voir en grand cette image
Jack DeJOHNETTE : « In Movement »
ECM

J’attendais ce disque dont m’avait parlé Matthew Garrison lors du passage de ce trio à Caen à l’automne dernier. Le son du studio (modelé façon ECM !) apporte évidemment une dimension différente à cette musique très ouverte. Mais l’esprit est là, comme sur scène, alimenté par l’énergie que déploie Jack DeJohnette. On pourra donc (re)lire le compte-rendu du concert du 7 novembre : « Jack DeJohnette trio à Caen »....ici...

> ECM - 2488 / Universal

Jack DeJohnette : batterie, piano, percussions électroniques / Ravi Coltrane : saxophones ténor, soprano et sopranino / Matthew Garrison : basse électrique, électronique

01. Alabama / 02. In Movement / 03. Two Jimmys / 04. Blue In Green / 05. Serpentine Fire / 06. Lydia / 07. Rashied / 08. Soulful Ballad // Enregistré les 19 et 20 octobre 2015 à l’Avatar Studio de New York.

Chloé DEYME : « Noturna »

Chloé DEYME : « Noturna » -  voir en grand cette image
Chloé DEYME : « Noturna »
Autoproduction

Chloé Deyme est parisienne mais elle est passionnée par le Brésil, sa culture et ses musiques. « Noturna » est son premier album et on croirait qu’il nous vient de là-bas. Un subtil métissage de jazz et de rythmes colorés qui met en valeur une voix sensible et chaleureuse. Un disque très agréable à défaut d’être totalement original. Un début encourageant.

NB : Hasard encore ? On notera la proximité graphique étonnante entre la photo de ce disque et celui de Carla Hassett (ici), autre chanteuse dans la veine Jazz-Brésil ce mois-ci !

> Autoproduction / Inouïe Distribution

Chloé Deyme : voix / Laurent de Oliveira : piano / Gerso Saeki : contrebasse / Christophe Bras : batterie /+/ Robinho Antunes : trompette / Chloé Cailleton, Sonia Cat-Berro, Lanna Zita : chœurs / Fernando Delpapa : cavaquinho / Gabriel Grossi : harmonica / Yasser Haj Youssef : viole d’amour / Inor Sotolongo : percussions

01. Bailarino / 02. Piano Piano / 03. Noturna / 04. Voltei / 05. Eu ja te avisei / 06. Quem sabe amar / 07. Senhoras do Amazonas / 08. Leah / 09. Flor musical / 10. Esquizoqueira // Enregistré récemment en France (Aulnay-sous-Bois).

Christy DORAN’s SOUND FOUNTAIN : « Belle époque »

Christy DORAN's SOUND FOUNTAIN : « Belle époque » -  voir en grand cette image
Christy DORAN’s SOUND FOUNTAIN : « Belle époque »
Between The Lines

Le plus suisse des guitaristes irlandais, Christy Doran, donne forme à un projet élaboré de longue date avec le bassiste argentin Franco Fontanarrosa. Accompagné du batteur Lukas Mantel, il est allé le retrouver pour enregistrer en trio à Buenos-Aires une musique pleine de bonnes idées à la croisée des genres (rock, jazz etc.) qui ne manque pas d’énergie et d’inventivité.

> Between The Lines - BTLCHR71242 / Socadisc

Christy Doran : guitare électrique / Franco Fontanarrosa : basse électrique / Lukas Mantel : batterie et percussion

01. El Escenario / 02. Alien Abduction / 03. Langa / 04. Belle Epoque / 05. Espantasuegras / 06. Wandering Dune / 07. Höhronen / 08. Partners in Crime // Enregistrement live à Buenos-Aires (Argentine) en septembre 2015.

Pierre DURAND – François CHESNEL – David GEORGELET : « The Rich And The Poor »

Pierre DURAND – François CHESNEL – David GEORGELET : « The Rich And The Poor » -  voir en grand cette image
Pierre DURAND – François CHESNEL – David GEORGELET : « The Rich And The Poor »
Prado records

Le batteur David Georgelet co-anime le label Prado Records (Studio Prado - Paris 11ème). Cela lui permet de disposer d’un excellent support pour présenter divers projets dont ce très beau trio dans lequel il retrouve le pianiste toujours fin mélodiste François Chesnel (qui semble avoir bien adopté le Fender Rhodes) et invite le guitariste à l’imagination fertile Pierre Durand. Un trio sans basse qui fonctionne à merveille sur un répertoire éclectique qui adopte quelques couleurs pop-rock.

> Pradorecords / http://www.pradorecords.paris

Pierre Durand : guitare / François Chesnel : piano, Fender Rhodes / David Georgelet : batterie

01. Seems so long ago, Nancy (L. Cohen) / 02. Chant of the soul (K. Jarrett) / 03. Mr RC (Chesnel) / 04. De Drums (K. Jarrett) / 05. My fighting irish girl (Durand) / 06. The Rich And The Poor (K. Jarrett) / 07. When I grow too old to Dream (Romberg-Hammerstein) / 08. Girl (Lennon-McCartney) // Enregistré « live » au Studio Prado (Paris) le 14 septembre 2015.

Matthew FRIES : « Parallel States »

Matthew FRIES : « Parallel States » -  voir en grand cette image
Matthew FRIES : « Parallel States »
Xcappa records

Matthew Fries a élaboré la musique de ce disque en piano solo en collaboration avec sa sœur, l’artiste Loryn Spangler-Jones. Une association familiale touchante qui met en valeur les grandes qualités du pianiste-compositeur, musicien subtil attaché aux mélodies. La pochette du disque présente les œuvres de la plasticienne, malheureusement en réduction !

> Xcappa Records - XCP 1002 / www.matthewfries.com

Matthew Fries : piano, compositions

01. Muse / 02. The Sweet Life / 03. I Remember When / 04. Positive Attitude / 05. Garden / 06. Whirl / 07. The Man From Memphis / 08. Just Keep Swmming / 09. Kerrie // Enregistré aux USA en avril 2015.

Klaus GESING – Björn MEYER – Samuel ROHRER : « Amiira »

Klaus GESING – Björn MEYER – Samuel ROHRER : « Amiira » -  voir en grand cette image
Klaus GESING – Björn MEYER – Samuel ROHRER : « Amiira »
Arjunamusic

Dans ce trio, on retrouve le batteur-percussionniste suisse Samuel Rohrer impliqué, entre autres, dans un quartet dont nous avons salué le disque en septembre 2015 (« Ten songs about Real Utopia »). La musique qu’ils nous proposent est d’une grande finesse mélodique et l’on perçoit en filigrane l’image des vocalistes-dentellières avec lesquelles chacun d’eux (a) fait un bout de chemin (Norma Winstone, Susanne Abbuehl, Sidsel Endresen...). Un voyage en doux contrastes, très poétique.

> Arjunamusic - AMAC-CD711 / http://www.kompakt.fm/ (parution le 10 juin 2016)

Klaus Gesing : clarinette basse, saxophone soprano / Björn Meyer : basse électrique / Samuel Rohrer : batterie, percussions

01. Shine on me / 02. Minne / 03. Fulminate / 04. Flimmer / 05. After you left / 06. Source One / 07. Clouds below / 08. Refraction / 09. Sirènes sacrées / 10. What we leave // Enregistré récemment en Suisse (?).

David GIBSON : « Inner Agent »

David GIBSON : « Inner Agent » -  voir en grand cette image
David GIBSON : « Inner Agent »
Posi-Tone

Même s’il revêt pour ce disque l’apparence d’un agent secret en mission (mise en scène des photos de la pochette !), le tromboniste David Gibson n’est pas engagé dans une affaire très périlleuse. Avec le jazz bien organisé et structuré qu’il nous propose, la prise de risques est limitée. Tout est organisé pour que le film se déroule selon une trame narrative connue au risque de devenir un peu monotone. Du post-bop viril sans rebondissements haletants.

> Posi-Tone - PR8154 / www.posi-tone.com (parution 17/06/2016)

David Gibson : trombone / Freddie Hendrix : trompette / Theo Hill : piano / Alexander Claffy : contrebasse / Kush Abadey : batterie /+/ Doug Webb : saxophone ténor sur 4 & 7 / Caleb Curtis : saxophone alto sur 4

01. Inner Agent (Gibson) / 02. Axe Grinder (Gibson) / 03. I Wish I Knew (Taylor) / 04. The Scythe (Gibson) / 05. AJ (Claffy) / 06. The Court (Fuller) / 07. Sweetness (Fuller) / 08. Gravy (Gibson) / 09. Here Comes The Sun (Harrison) // Enregistré le 17 janvier 2016 à Brooklyn (New York – USA).

Jeff GUTHERY : « Black Paintings »

Jeff GUTHERY : « Black Paintings » -  voir en grand cette image
Jeff GUTHERY : « Black Paintings »
Autoproduction

Contrairement à ce que j’écrivais ci-dessus, voilà un disque pour lequel la prise de risques n’est pas négligeable tout au moins sur le plan économique ! Apparemment, le batteur Jeff Guthery a produit lui-même l’album de cette ambitieuse fresque quasi symphonique impliquant un grand orchestre et un quartet dans lequel on trouve rien moins que Kenny Werner et George Garzone ! Les orchestrations sont parfois grandiloquentes mais cette musique inspirée pas des œuvres sombres du peintre Francisco de Goya (1746-1828) ne manque pas de qualités. Saisissant ? Peut-être...

> Autoproduction / http://www.cdbaby.com/cd/jeffguthery

Jeff Guthery : batterie, compositions, orchestrations / Kenny Werner : piano / George Garzone : saxophone ténor / Bruno Råberg : contrebasse / David Fiuczynski : guitar sur Two Monks / East Coast Scoring Orchestra (42 musiciens) sur 4, 5, 6 et 9 / Kristo Kondakci : direction d’orchestre /+/ Isabelle Guthery : voix sur Two Monks.

01. Goat / 02. Saturn / 03. Judith / 04. Atropos for Orchestra & Jazz Quartet / 05. Colossus for Orchestra & piano-bass solo / 06. Two Monks for modified string quartet with guitar & percussion / 07. Dog / 08. Two Women / 09. Asmodea for Orchestra and Jazz Quartet Improvisation // Enregistré à Boston (USA) en septembre et octobre 2015.

Vasil HADZIMANOV Band featuring David BINNEY : « Alive »

Vasil HADZIMANOV Band featuring David BINNEY : « Alive » -  voir en grand cette image
Vasil HADZIMANOV Band featuring David BINNEY : « Alive »
MoonJune

Le pianiste serbe Vasil Hadzimanov a approfondi ses études musicales au Berklee College of Music de Boston (USA). Grâce au label new-yorkais MonnJune, on le retrouve en tournée dans son pays d’origine avec son groupe subtilement électrique qui invite le saxophoniste très volubile David Binney. La présence chaleureuse du public contribue à impulser une belle énergie à ce groupe dont la musique est habilement agencée dans un esprit « progressive-rock » bien compris.

> MoonJune Records - MJR076 / www.moonjune.com

Vasil Hadzimanov : piano, claviers / David Binney : saxophone alto / Branko Trijic : guitare / Miroslav Tovirac : guitare basse / Bojan Ivkovic : percussion, voix / Pedja Milutinovic : batterie

01. Nocturnal Joy / 02. Zulu / 03. Odlazim / 04. Dolazim / 05. Tovirafro / 06. Razbolje Se Simsir List / 07. Uaiya / 08. Otkrice Snova // Enregistré en tournée en Serbie en octobre 2014.

Anne HARTKAMP : « Songs & Dances »

Anne HARTKAMP : « Songs & Dances » -  voir en grand cette image
Anne HARTKAMP : « Songs & Dances »
Double Moon

2016 serait-elle l’année des voix féminines ? Depuis le début de l’année, elle sont déjà très nombreuses dans nos revues de disques mensuelles. Anne Hartkamp n’est pas une débutante puisque sa discographie est déjà fournie dans des contextes variés. Après avoir travaillé avec Michaël Wollny, entre autres, c’est avec l’excellent Thomas Rückert qu’on la retrouve dans ce quartet où elle place sa voix en parfaite connivence avec ses complices musiciens. Une vocaliste souvent compositrice qui ne manque pas de caractère avec une musique qui reste fidèle aux normes du jazz.

> Double Moon Records - DMCHR71169 / Socadisc

Anne Hartkamp : voix, compositions 2 à 9 / Thomas Rückert : piano / André Nendza : contrebasse / Oliver Rehmann : batterie

01. The Concept Of North (HartKamp-Nendza) - Seagulls Of Kristiansund (J. Lee - Waldron) / 02. As Yet (Dance For) / 03. Scattered Minds / 04. The Moon A Sphere / 05. Sea Time / 06. Dance Three / 07. Dance Two / 08. Deep / 09. Not Entirely Lost / 10. After The Rain // Enregistré récemment au Loft, à Cologne (Allemagne).

Carla HASSETT : « + Blue »

Carla HASSETT : « + Blue » -  voir en grand cette image
Carla HASSETT : « + Blue »
Paulista Records

De nouveau une référence à l’union assez naturelle du jazz et de la musique brésilienne avec cet album de Carla Hassett qui est née au Brésil et vit aujourd’hui aux USA. Cette musique ne brille pas par son originalité et tire les ficelles de la variété assez conventionnelle avec des mélodies et des arrangements plutôt aguicheurs... Pas vraiment indispensable, on l’aura compris.

> Paulista Records - 8 45121 09501-2 / www.carlamusic.com (parution le 01/07/2016)

Carla Hassett : voix, guitare, compositions sauf indication contraire / João Pedro Mourão, Fabian do Nascimento : guitare / Andre de Santanna : basse, contrebasse / Leonardo Costa : batterie, percussion / Gibi, Alberto Lopez : percussion / Chris Bautista : trompette / Felipe Fraga : percussion / Wes Smith : saxophone / JP Floyd : trombone / Pablo Medina, Ben Lewis : claviers / etc.

01. We Belong Here / 02. Pois É E Tal / 03. Guerreira Vai / 04. Sem Calor / 05. Ladeira Da Praça (Pires-Galvao) / 06. Sangue Da Terra / 07. A Little More Blue (C. Veloso) / 08. Forte / 09. Quando Me Desamericanizar / 10. South American Way (McHugh-Dubin) // Enregistré récemment aux USA et au Brésil.

Régis HUBY 4tet : « Equal Crossing »

Régis HUBY 4tet : « Equal Crossing » -  voir en grand cette image
Régis HUBY 4tet : « Equal Crossing »
Abalone

Trois violonistes à l’affiche de cette pile de disques mensuelle. On évoquera plus loin Florin Niculescu et Dominique Pifarély et, pour le moment, voici le disque tant attendu du quartet de Régis Huby. Dans l’équipe de rédacteurs de CultureJazz, nous sommes plusieurs à suivre les étapes du cheminement de cette formation depuis sa naissance en décembre 2014. Un groupe à chaque fois plus enthousiasmant et ce disque ne modifie pas notre opinion, bien au contraire. On lira ce qu’écrivait Alain Gauthier en ce mois de mai 2016, à Paris d’abord (...ici..) puis au Mans (...là...). Incontournable, bien entendu !

> Abalone / L’Autre Distribution

Régis Huby : violons, électronique / Bruno Angelini : piano, claviers, électronique / Marc Ducret : guitare / Michele Rabbia : batterie, percussions, électronique

01. faith & doubt 1 / 02. doubt & fear 2 / 03. Equal crossing, mvt II, pt. 1 / 04. Equal crossing, mvt II, pt. 2 : the synthesis of now-here / 05. Equal crossing, mvt II, pt. 3 : the crossing of appearances / 06. Equal crossing, mvt III, pt 1 : imaginary bridges / 07. Equal crossing, mvt III, pt 2 : horizons crossing //

Tony HYMAS : « Joue Léo Ferré »

Tony HYMAS : « Joue Léo Ferré » -  voir en grand cette image
Tony HYMAS : « Joue Léo Ferré »
nato

L’image du lion qui orne la pochette s’accorde parfaitement avec les crinières rebelles de Léo Ferré et de Tony Hymas, musiciens libres penseurs l’un comme l’autre. Parmi les artisans du label nato, le pianiste britannique occupe pourtant une place souveraine depuis bien longtemps et ce n’est pas ce disque en piano solo qui le détrônera. À sa manière, toujours surprenante et pourtant très sobre ici, il nous livre un disque de mélodies interprétées avec un respect immense. Il n’est pas facile de faire vivre la musique de Ferré sans paroles. Un vrai défi superbement relevé : ces mélodies nous parlent..

> nato - 5054 / L’Autre Distribution

Tony Hymas : piano

01. La vie d’artiste / 02. Les poètes / 03. La mémoire et la mer / 04. C’est extra / 05. Jolie môme / 06. L’affiche rouge / 07. Vingt ans / 08. L’amour fou / 09. Le pont Mirabeau / 10. L’espoir / 11. Les anarchistes / 12. L’oppression / 13. Petite / 14. Thank you Satan / 15. Est-ce ainsi que les hommes vivent // Enregistré au Studio de Meudon début 2016.

Rocco John IACOVONE Quartet : « Embrace The Chance »

Rocco John IACOVONE Quartet : « Embrace The Chance » -  voir en grand cette image
Rocco John IACOVONE Quartet : « Embrace The Chance »
Unseen Rain

Le saxophoniste américain Rocco John Iacovone a eu comme professeurs Sam Rivers et Lee Konitz et il a été très influencé dans son écriture par Nadia Boulanger. Ce qui explique sans doute pourquoi sa musique reste très proche des courants « créatifs » des années 70-80 avec une grande souplesse et une grande liberté d’expression dans des structures pensées pour l’improvisation. La complicité de ce quartet contribue grandement à la réussite de l’entreprise. On retrouve là le contrebassiste François Grillot, français émigré aux USA en 1980, tout à fait en phase avec l’esprit de cette musique.

> Unseen Rain - UR-9947 / http://www.unseenrainrecords.com/

Rocco John Iacovone : saxophones alto et soprano / Rich Rosenthal : guitare / François Grillot : contrebasse / Tim Cabrera : batterie

01. Wings / 02. Escape / 03. Circuits / 04. Dial Up / 05. Tango / 06. Whispers / 07. 72’s / 08. Wings (Epilogue) // Enregistré dans le New Jersey en mars 2015.

Simon KANZLER : « Double identity »

Simon KANZLER : « Double identity » -  voir en grand cette image
Simon KANZLER : « Double identity »
WhyPlayJazz

Sur la pochette, le titre « Double Identity » se brouille par superposition et inversion. Il en va de même pour les formes ambitieuses et originales des compositions du vibraphoniste Simon Kanzler qui suggèrent une constante impression d’instabilité liée, par exemple, à l’emploi de deux contrebasses. Cette démarche révèle une large culture musicale qui englobe autant la musique contemporaine « sérieuse » (on évoque Stockhausen...) que l’improvisation, voire des éclats d’énergie « rock ». Une option artistique engagée, assez complexe parfois mais captivante par sa singularité.

> WhyPlayJazz - RS027 / www.whyplayjazz.de

Simon Kanzler : vibraphone, compositions / Elias Stemeseder : piano / Max Andrzejewski : batterie / Igor Spallati : contrebasse / Max Mucha : contrebasse /+/ Chamber Ensemble ; Chatschatur Kanajan : direction / Benjamin Weidekamp : clarinette / Florian Bergmann : clarinette basse / Elvira van Groningen : violon / Clémence De Forceville : violon / Karen Lorenz : alto / Sirja Nironen : violoncelle / Antonis Anissegos : piano

01. Tropfen… gefroren / 02. Treppenhaus / 03. Doktor Faustus / 04. Glas / 05. Die Wand / 06. Broken White / 07. Double Identity I. Rhythm / 08. Double Identity II. Harmony / 09. Double Identity III. Polyphony // Enregistré à Berlin en janvier 2015.

Matt LAVELLE’s 12 HOUSES : « Solidarity »

Matt LAVELLE's 12 HOUSES : « Solidarity » -  voir en grand cette image
Matt LAVELLE’s 12 HOUSES : « Solidarity »
Unseen rain

Avec ce disque de Matt Lavelle, on se replonge avec un certain bonheur dans l’esprit de la Loft Generation de la fin des années 70, début des années 80. La musique est peu soucieuse de la rigueur des formes et de la précision de la mise en place mais privilégie l’expression et l’énergie du jeu collectif comme tremplin à l’expression des solistes. Un excellent esprit se dégage de ce disque dont le disque « solidarité » n’est pas usurpé. Naturel, décontracté et très poétique !

> Unseen Rain - UR-9945 / http://www.unseenrainrecords.com

Matt Lavelle : cornet, bugle, clarinette alto, direction / Lee Odom : saxophone soprano et clarinette / Charles Waters : saxophone alto et clarinette / Ras Moshe Burnett : saxophones ténor et soprano, flûte, cloches / Tim Stocker : saxophone baryton, clarinette basse / Mary Cherney : flûte, piccolo / Claire de Brunner : basson / Chris Forbes : piano / Laura Ortman : violon / Gil Selinger : violoncelle / Anders Nilsson : guitare / Jack DeSalvo : banjo, mandoline / John Pietaro : vibraphone, percussion / François Grillot : contrebasse / Ryan Sawyer : batterie / Anaïs Maviel : voix

01. Solidarity / 02. Brooklyn Mountain / 03. Knee Braces / 04. Cherry swing / 05. Moonflower interlude / 06. Faith // Enregistré à Brooklyn (New York) en septembre 2014.

David LINX – BRUSSELS JAZZ ORCHESTRA : « Brel »

David LINX – BRUSSELS JAZZ ORCHESTRA : « Brel » -  voir en grand cette image
David LINX – BRUSSELS JAZZ ORCHESTRA : « Brel »
Jazz Village

À la suite du concert donné à Caen, en avril dernier, par David Linx et le Brussels Jazz Orchestra, Jean-Louis Libois écrivait qu’avec ce projet,« Le swing doit l’emporter sur le sens, le rythme sur la mélodie, la technique vocale sur l’interprétation. Cela fait du travail. David Linx excelle dans ce genre d’exercice avec sa manière d’être là (dans la chanson) et décalé à la fois (dans sa déstructuration). Le jazz est bien là et Brel ne s’en va pas.. » On en prendra conscience à l’écoute de ce disque qui réunit le grand vocaliste belge et ce bigband bruxellois très réputé. (lire CultureJazz.fr ...ici.. - 30 avril 2016).

> Jazz Village - JV 9570125 / Harmonia Mundi

David Linx : voix / Frank Vaganée (direction artistique), Dieter Limbourg, Kurt Van Herck, Bart Defoort, Bo Van der Werf : anches, flûtes / Marc Godfroid, Lode Mertens, Ben Fleerakkers ou Frederik Heirman, Laurent Hendrick : trombones / Serge Plume, Nico Schepers, Pierre Drevet, Jeroen Van Malderen : trompettes, bugles / Nathalie Loriers : piano / Jos Machtel : contrebasse / Toni Vitacolonna : batterie

01. Quand on n’a que l’amour / 02. La chanson des vieux amants / 03. Vesoul – Amsterdam / 04. Ces gens-là / 05. Mathilde / 06. Ne me quitte pas / 07. Le Plat Pays / 08. Bruxelles / 09. Isabelle / 10. La Valse à Mille Temps // Enregistré à Gand, Belgique, du 24 au 26 juin 2015.

MADELEINE & SALOMON : « A Woman’s Journey »

MADELEINE & SALOMON : « A Woman's Journey » -  voir en grand cette image
MADELEINE & SALOMON : « A Woman’s Journey »
Tzig’Art - Promise Land

Ne cherchez ni Madeleine ni Salomon car ce sont Clotilde Rullaud et Alexandre Saada qui ont uni deux pseudos pour intituler ce duo. Le voyage qu’ils nous proposent est dédié aux femmes, à des chanteuses américaines engagées mises en lumière à travers un travail très complice et poétique par deux musiciens dont on connaît et salue aujourd’hui la valeur. Une belle idée qui a du sens et de la force.

> Tzig’Art – Promise Land - PL0012 / Socadisc

Clotilde (Clotilde Rullaud) : voix et flûte / Alexandre Saada : piano, Fender Rhodes, clavinette, chœurs

01. Image (N. Simone) / 02. Swallow Song (M. Farina) / 03. All the pretty horses (trad) / 04. No Government - High School drag (Nicolette ; Johnson, Welles) / 05. At seventeen (J. Ian) / 06. Strange fruit (B. Holiday) / 07. Save the children (Cleveland, Benso, Gaye) / 08. Bain libre (Saada-Rullaud) / 09. Little girl (Rodgers-Hart) / 10. The end of silence - Mercedes Benz (E. Brown – J. Joplin) / 11. Les fleurs (Stepney-Rudolph) / 12. Bain libre 2 (Saada-Rullaud) / 13. Four women (N. Simone) / 14. Vous faites partie de moi (Porter-Baker) / 15. Le jour né de la femme (Saada-Rullaud) // Enregistré à Strasbourg les 3 et 4 mars 2016.

MAGNET ANIMALS : « Butterfly Killers »

MAGNET ANIMALS : « Butterfly Killers » -  voir en grand cette image
MAGNET ANIMALS : « Butterfly Killers »
Rare Noise Records

Je ne m’étendrai guère sur ce disque qu’on nous présente comme inclassable par le groupe Magnet Animals emmené par le guitariste-chanteur Todd Clouser. On est plutôt immergé dans une marmite rock limite punk, à ébullition ou à feu doux. Il y a évidemment de l’énergie et un savoir faire qu’on doit saluer néanmoins.

> Rare Noise Records - RNR063 / Differ-Ant (parution 17/06/2016)

Todd Clouser : guitares, voix / Jorge Servin : batterie / Eyal Maoz : guitare / Shanir Blumenkranz : basse

01. Headphone Girls / 02. Atayde / 03. Martha Fever / 04. Baby Gods / 05. Butterfly Killer / 06. I Give Up And Love Somebody / 07. State Of My Face / 08. Bill Borroughs / 09. Little John The Liar / 10. Igual, Pero Peor // Enregistré récemment aux USA.

Fabrice MARTINEZ - CHUT ! : « Rebirth »

Fabrice MARTINEZ - CHUT : « Rebirth » -  voir en grand cette image
Fabrice MARTINEZ - CHUT : « Rebirth »
ONJ Records

Le label ONJ Records publie le nouvel album du trompettiste de l’orchestre national, Fabrice Martinez. Ce troisième opus de Chut ! explore un peu plus encore les voies ouvertes par les musiques électriques des seventies, l’esthétique Motown Outre Atlantique ou le progressive-rock d’Outre-Manche (les rythmiques « tournantes » font parfois penser à Soft-Machine). Une belle mécanique de précision réglée au millimètre par Éric Échampard et Bruno Chevillon, carrossée par les claviers de Fred Escoffier et pilotée avec expertise par Fabrice Martinez.

> ONJ records - JF003 / L’Autre Distribution

Fabrice Martinez : trompette / Fred Escoffier : claviers / Éric Échampard : batterie / Bruno Chevillon : basse électrique /+/ Stéphane Bartelt : guitare sur 2

01. Rebirth (Martinez) / 02. Transe (Martinez-Escoffier) / 03. Smity (Martinez) / 04. Roots (Martinez) / 05. Derrière la colline (Escoffier) / 06. Aux cendres etc. (Escoffier) / 07. Nino et le retour des nuages (Martinez) / 08. P and T (Martinez) / 09. Prune (Martinez) // Enregistré aux Studios ferber, Paris, en février 2016.

Brad MEHLDAU : « Blues and ballads »

Brad MEHLDAU : « Blues and ballads » -  voir en grand cette image
Brad MEHLDAU : « Blues and ballads »
Nonesuch

Avec « Blues and Ballads », vous imaginez bien que ce trio à la réputation surdimensionnée va vous prendre par les sentiments façon slow pour oublier la tristesse de la vie. Et ça marche. Ces trois là, à savoir Brad Mehldau, Larry Grenadier et Jeff Ballard, ont l’art de séduire et de nous emmener dans un agréable voyage dans les airs du jazz (et des environs). Ça n’est pas donné à tout le monde même si, pour eux, ça semble plus facile...

> Nonesuch - 7559-79465-0 / Warner Music

Brad Mehldau : piano / Larry Grenadier : contrebasse / Jeff Ballard : batterie

01. Since I Fell For You (Buddy Johnson) / 02. I Concentrate on You (Cole Porter) / 03. Little Person (Jon Brion) / 04. Cheryl (Charlie Parker) / 05. These Foolish Things (Remind Me of You) (Jack Strachey & Holt Marvell) / 06. And I Love Her (John Lennon & Paul McCartney) / 07. My Valentine (Paul McCartney) // Enregistré aux Studios Avatar (New York) le 10 décembre 2012 et le 12 mai 2014.

Pat METHENY : « The Unity Sessions »

Pat METHENY : « The Unity Sessions » -  voir en grand cette image
Pat METHENY : « The Unity Sessions »
Nonesuch

À l’issue d’une tournée mondiale de près de 150 concerts en 2014, Pat Metheny ne voulait pas que son Unity Group se sépare sans « marquer le coup ». Il voulait réaliser un document pour garder en mémoire le degré de cohésion auquel cet ensemble était parvenu. Un film a été réalisé dans un petit théâtre new-yorkais sans spectateurs pour ne pas entraver le travail de prise de vues. Le DVD est paru en 2015. C’est la bande-son de ce film qui paraît aujourd’hui dans ce double album. Le guitariste réalise une superbe osmose entre l’esprit orchestral du P.M. Group d’antan et la flamme « jazz » du Unity Group. Ne manquez pas d’écouter la version éblouissante de Cherokee enregistrée en duo par Pat Metheny et Chris Potter...

> Nonesuch – Metheny Group Productions - 7559-79468-8 / Warner Music

Pat Metheny : guitares électriques et acoustiques, guitare synthé, électronique, orchestrionics / Chris Potter : saxophones ténor et soprano, clarinette basse, flûte, guitare / Antonio Sanchez : batterie et cajon / Ben Williams : contrebasse et basse électrique /+/ Giulio Caramassi : piano, bugle, voix, synthétiseur.

CD1 : 01. Adagia / 02. Sign Of The Season / 03. This Belongs To You / 04. Roofdogs / 05. Cherokee (Ray Noble) / 06. Genealogy / 07. On Day One / 08. Medley
CD 2 : 01. Come And See / 02. Police People (O. Coleman - P. Metheny) / 03. Two Folk Songs (#1) / 04. Born / 05. Kin / 06. Rise Up / 07. Go Get It // Enregistré à New York en 2015.

Nico MORELLI : « Un[FOLK]ettable »

Nico MORELLI : « Un[FOLK]ettable » -  voir en grand cette image
Nico MORELLI : « Un[FOLK]ettable »
Cristal records

Le pianiste italien Nico Morelli réunit des musiciens « de jazz » et des musiciens traditionnels d’Italie du Sud pour proposer une réécriture et une nouvelle approche des musiques populaires italiennes. Voilà donc ce projet sous forme d’une rencontre/télescopage en douceur entre « folk » et jazz avec la complicité de l’ethnomusicologue Flavia Gervasi (spécialiste des musiques des Pouilles). Une musique chaleureuse et colorée pour cet album qui est une belle mise en lumière des qualités de Nico Morelli, brillant pianiste et musicien curieux fort bien entouré dans ce disque.

> Cristal Records - CR 246 / Harmonia Mundi

Nico Morelli : piano, claviers / Davide Barardi : voix, guitare / Barbara Eramo : voix / Raffaele Casarano : sax soprano / Vito De Lorenzi : percussions / Camillo Pace : contrebasse / Mimmo Campanale : batterie

01. Tarantella Del Gargano / 02. Lu Rusciu De Lu Mare / 03. Espi / 04. Sta Strada / 05. Silicium / 06. Pizzica Fattincasa / 07. Bella Ci Dormi / 08. All’Acqua / 09. Un Buon Inizio / 10. Danza Della Nebbia // Enregistré récemment (en Italie ?).

Florin NICULESCU : « 25 Years Later »

Florin NICULESCU : « 25 Years Later » -  voir en grand cette image
Florin NICULESCU : « 25 Years Later »
Label Ouest

Violoniste roumain, Florin Niculescu est arrivé en France en 1991. Grand admirateur de Stéphane Grappelli, ce virtuose a rapidement trouvé sa voie dans le milieu du jazz manouche mais il reste aussi très attaché aux standards d’Outre-Atlantique. 25 ans après, il nous propose ce beau disque en quartet augmenté de la réédition de Gipsy Ballad, le premier disque paru sous son nom en 2000. Un as du violon « dans la tradition » mais à l’esprit ouvert et curieux.

> Label Ouest - 302 050.2 / L’Autre Distribution

Florin Niculescu : violon / Thüryn Mitchell : piano / Darryl Hall : contrebasse / Bruno Ziarelli : batterie /+/ Hugo Lippi : guitare et pour Gypsy Ballad : Emmanuel Bex : orgue / Simon Goubert : batterie /+/ Babik Reinhardt, Birély Lagène, Frédéric Sylvestre : guitare / Jacques Vidal : contrebasse

01. The Old Country / 02. The Way you Look tonight / 03. I Fall In Love Too Easily / 04. Embraceable You / 05. I Hear Music / 06. Can’t Help Lovin’Dat Man / 07. Blues for Friends / 08. Opportunity // 09-12 : Gipsy Ballad : 09. The Wisp / 10. Vera / 11. Valse Sentimentale / 12. Rustem // Enregistré récemment en France (My Favorite Standards) / publié en 2000 (Gipsy Ballad - réédition).

Pascal NIGGENKEMPER – Le 7ème continent : « Talking trash »

Pascal NIGGENKEMPER – Le 7ème continent : « Talking trash » -  voir en grand cette image
Pascal NIGGENKEMPER – Le 7ème continent : « Talking trash »
Clean Feed

Alerté par l’absurde réalité du 7ème continent qui se forme dans le Pacifique, le contrebassiste franco-allemand Pascal Niggenkemper aborde ce problème par son versant poétique : cette poubelle de matière plastique est aussi vivante et mouvante. Il imagine pour cela une matière sonore diffuse et composite sur la base d’un double trio. Une musique parfois abyssale qui semble évoquer la détresse de l’océan, l’agonie des animaux marins, la rotation des courants, le cri du désespoir ou le chant déglingué des déchets pour finir par une sorte de blues presque optimiste. Une œuvre inventive et audacieuse.

> Clean Feed - CF373CD / Orkhêstra

Pascal Niggenkemper : contrebasse, composition / Julián Elvira : flûtes sub-contrebasse et pronomos / Joris Rühl et Joachim Badenhorst : clarinettes et amplification / Eve Risser et Philip Zoubek : pianos préparés /+/ Constantin Herzog : contrebasse sur 7

01. Great pacific garbage patch / 02. 135°W - 155°W 35°N - 42°N / 03. gyres océaniques / 04. plastisphere / 05. Talking Trash / 06. crochet coral reef / 07. ideonella sakaiensis / 08. Geisternetz / 09. kinetic islands // Enregistré au Loft, à Cologne (Allemagne) le 30 octobre 2014 et le 23 mars 2016 (piste 7).

NOW FREETURE : « L’épingle du Je »

NOW FREETURE : « L'épingle du Je » -  voir en grand cette image
NOW FREETURE : « L’épingle du Je »
Petit Label

Now Freeture se présente comme le « petit laboratoire des compositions amusantes d’Emmanuel Piquery  ». Ce musicien normand est aussi inventif dans sa démarche musicale que dans la construction ou le bidouillage de ses instruments ! La base rythmique s’est renouvelée (Decolly - Larmignat), et l’ensemble a encore gagné en cohésion pour ce second album. Une belle escapade musicale en compagnie de musiciens-défricheurs liés par de nombreuses expériences dans le cadre d’actions collectives en Normandie.

> Petit Label - PL 052 / www.petitlabel.com et les Allumés du Jazz

Emmanuel Piquery : claviers et table sonore / Jean Baptiste Perez : clarinette sur 6 / Nicolas Larmignat : batterie / Samuel Belhomme : trompette et bugle / Stéphane Decolly : basse électrique / Yann Letort : saxophone ténor et baryton

01. Notes de craie (Piquery) / 02. Margot (Piquery) / 03. Buccal (Piquery) / 04. Elmo (Letort) / 05. Milord (Piquery) / 06. Rose (Piquery) / 07. Petit Jésus (Letort) // Enregistré au DOC à Saint Germain d’Ectot (14), du 27 au 31 juillet 2015, par Christophe Ménanteau.

Isabelle OLIVIER : « Don’t worry, be haRpy – vol.2 »

Isabelle OLIVIER : « Don't worry, be haRpy – vol.2 » -  voir en grand cette image
Isabelle OLIVIER : « Don’t worry, be haRpy – vol.2 »
ENJA Yellowbird

« Don’t Worry, Be HaRpy », volume 2 ! Le premier opus nous avait charmé en février 2015 (lire ici...) par la légèreté et le sens de l’épure recherchés par Isabelle Olivier. Il s’agissait de la version instrumentale, le squelette d’un oratorio dont voici la version habillée de voix, de textes et de chœurs parfois turbulents. On comprend nettement cette fois qu’il s’agit d’une libre adaptation du « Baron Perché », roman célèbre d’Italo Calvino. Si notre préférence allait au volume 1, nous apprécions les qualités et les joyeuses atmosphères de cette version « en chair et en os ».

> Enja Yellowbird - ENJA9743 / Harmonia Mundi (parution le 21/06/2016)

Isabelle Olivier : harpe, composition, arrangements, libretto / Mitchell Owens, Kristiana Rohmer, Sophie Grimm, Lynne Jordan, Saalik Ziyad, Sarah Marie Young : voix / HaRpy choir : chœur / Vincent de Meester : direction de chœur / Catherien Delaunay : clarinettes / Johan Renard : violon / Tam de Villiers : guitare / Marc Buronfosse : contrebasse / Fabrice Moreau : batterie / Céline Grangey : sons acoustiques et électroniques / Benjamin Moussay et Olivier sens : sons électroniques.

01. Intro / 02. Lunch / 03. Alone in a Tree / 04. Tribal Dance / 05. Rock It / 06. Côme / 07. Forest Mood / 08. Waltz / 09. Recitativo / 10. Horses Life / 11. 50/50 / 12. Abstraction / 13. Blues / 14. Don’t Worry, Be HaRpy / 15. Final Song // Enregistré récemment en France (et aux USA ?).

Jason PALMER – Cédric HANRIOT : « City Of Poets »

Jason PALMER – Cédric HANRIOT : « City Of Poets » -  voir en grand cette image
Jason PALMER – Cédric HANRIOT : « City Of Poets »
WhirlWindRecordings

Trompettiste très demandé et estimé dans le monde du jazz, Jason Palmer se présente ici aux côtés du pianiste (français !) Cédric Hanriot pour un hommage conjoint à l’écrivain américain Dan Simmons et à Olivier Messiaen. Une musique ancrée dans l’esprit du jazz à la modernité équilibrée servie par un « All-stars » des années 2000 dans lequel on repère évidemment le saxophone d’un Donny McCaslin toujours très inspiré !

> WhildWindRecordings / www.whirlwindrecordings.com

Jason Palmer : trompette / Cédric Hanriot : piano / Donny McCaslin : saxophone ténor / Michael Janisch : contrebasse / Clarence Penn : batterie

01. The Priest’s Tale (Mode II) (Palmer) / 02. The Soldier’s Tale (Mode IV) (Palmer) / 03. The Poet’s Tale (Intro) (Palmer) / 04. The Poet’s Tale (Mode V) (Hanriot) / 05. The Scholar’s Tale (Mode III) (Palmer) / 06. The Detective’s Tale (Intro) (Hanriot) (Palmer) / 07. The Detective’s Tale (Mode VII) (Palmer) / 08. The Consul’s Tale (Mode VI) (Palmer) / 09. The Shrike (Mode I) (Palmer) // Enregistré en concert à Londres le 23 septembre 2014.

Christophe PANZANI : « Les Âmes Perdues »

Christophe PANZANI : « Les Âmes Perdues » -  voir en grand cette image
Christophe PANZANI : « Les Âmes Perdues »
Jazz & People

La première fois où j’ai entendu et vu jouer Christophe Panzani, il était entre Andy Sheppard et Wolgang Puschnig dans le big-band de Carla Bley... Depuis, bien évidemment, on ne compte plus les formations dans lesquelles joue ce saxophoniste très actif. Habitué des musiques « de groupes », il surprend agréablement avec ce disque de duos enregistré chez des pianistes différents à chaque plage. Son saxophone sert de fil rouge dans des dialogues riches et mélodiques voire mélancoliques avec des complices aux personnalités affirmées sur ses propres compositions. Un beau disque de rencontres.

> Jazz & People - JPCD816002 / Harmonia Mundi (parution le 10/06/2016)

Christophe Panzani : saxophone ténor - Duos avec les pianistes.../ Édouard Ferlet sur 1 / Leonardo Montana sur 2 / Laia Genc sur 3 / Dan Tepfer sur 4 / Guillaume Poncelet sur 5 / Tony Paeleman sur 6 / Yonathan Avishai sur 7

01. Sisyphe / 02. Endless Wars / 03. Die Grünen Bohnen / 04. Le jardin aux sentiers qui bifurquent / 05. Traduire Eschyle / 06. Étrangement calme / 07. Le Rêve d’Icare // Enregistré récemment en France et en Allemagne.

PASSPORT QUARTET + Raphaël IMBERT : « ...+ Raphaël Imbert »

PASSPORT QUARTET + Raphaël IMBERT : « ...+ Raphaël Imbert » -  voir en grand cette image
PASSPORT QUARTET + Raphaël IMBERT : « ...+ Raphaël Imbert »
Bye Baikonour + Mille feuilles

Le Passport-Quartet est constitué de musiciens amis de l’A.M.I. qui participent depuis 20 ans aux ateliers jazz à Château-Arnoux (04) aux cotés d’Alain Soler (...lire ici...). Ils ont acquis un niveau de pratique du jazz qui leur permet de jouer régulièrement en région PACA. Ils retrouvaient en novembre 2014 un autre fidèle de l’AMI, le saxophoniste Raphaël Imbert, musicien porteur d’une profonde connaissance du jazz qui cultive l’art de la rencontre. Un beau moment de jazz bien vivant pour se délecter de standards ! Bonnes vibrations !

> Coproduction Bye Baikonour et Mille feuilles / blocnote@club-internet.fr

Jean-Michel Orcel : piano / Jean-Bernard Oury : trompette / Stéphane Massé : contrebasse / Alain Antoni : batterie /+/ Raphaël Imbert : saxophones

01. Sandu (C. Brown) / 02. Tridal Breeze (H. Danko) / 03. Milestones (M. Davis) / 04. I’m a fool to want you (Herron-Sinatra-Wolf) / 05. Love your spell is everywhere (Janis-Goulding) / 06. Room 608 (H. Silver) / 07. Valse for K. (S. Massé) / 08. Mo’ better blues (B. Lee) // Enregistré en concert à La Grange (région PACA – France) le 14 novembre 2014.

Dominique PIFARÉLY Quartet : « Tracé Provisoire »

Dominique PIFARÉLY Quartet : « Tracé Provisoire » -  voir en grand cette image
Dominique PIFARÉLY Quartet : « Tracé Provisoire »
ECM

« Ma musique est faite de ruptures. Elle semble vouloir s’installer et soudain, elle prend des chemins inattendus. C’est quelque chose que je recherche. Si le chemin est tout tracé, ça ne m’intéresse pas. » confiait Dominique Pifarély à Florence Ducommun en juillet 2015 (entretien ici...). Cela éclaire bien la notion de Tracé provisoire, titre de cet album. À partir des propositions-compositions du violoniste, le quartet chemine avec agilité sur des chemins escarpés : on accède ainsi à des espaces musicaux vertigineux et fascinants.

> ECM - 2481 / Universal (parution le 10/06/2016)

Dominique Pifarély : violon, compositions / Antonin Rayon : piano / Bruno Chevillon : contrebasse / François Merville : batterie

01. Le Peuple Effacé, Pt. 1 / 02. Tracé Provisoire, Pt. 1 / 03. Le Peuple Effacé, Pt. 2 / 04. Vague, Pt. 1 / 05. Le Regard De Lenz / 06. Tracé Provisoire, Pt. 2 / 07. Tout a déjà commencé / 08. Vague, Pt. 2 // Enregistré aux studios la Buissonne (Pernes-les-Fontaines, 84) en 2015.

QÜNTÊT feat. DESDAMONA : « Crosswords – Mots croisés »

QÜNTÊT feat. DESDAMONA : « Crosswords – Mots croisés » -  voir en grand cette image
QÜNTÊT feat. DESDAMONA : « Crosswords – Mots croisés »
Yolk Records

Je ne veux voir qu’une tête ! Pas facile parce que ça bouge dans les rangs quand le jazz rencontre le slam et le rap. Jean-Louis Pommier (à la tête son quintet cuivré) croise les mots et les rimes avec Desdamona que nous avions découverte dans le groupe Ursus Minor de Tony Hymas. Le français et l’américaine se répondent sur des compositions et des arrangements qui renvoient explicitement au jazz mais aussi à des formes contemporaines de la chanson. Un assemblage réussi qui ne manque pas de poésie... Parole !

> Yolk Records - J2066 / L’Autre Distribution (parution le 24/06/2016)

Jean-Louis Pommier : trombone, composition, slam, chant, direction / Desdamona : slam, chant / Alban Darche : saxophones, compositions / Christophe Lavergne : batterie, percussions / Rémi Sciuto : saxophones baryton, basse, alto, clarinette, flûte / François Thuillier : tuba / Alain Vankenhove : trompette, bugle.

01. Tension Palpable - Tension / 02. How many times - Last Inkling / 03. Tout l’temps coupable / 04. Une journée compliquée - Complicated Day / 05. Je vis avec et tout va Bien - Metropolis / 06. Un état intermédiaire / 07. Soft and sad / 08. Quiet, you got to keep quiet / 09. Physical mood - The Wake / 10. Corps à corps / 11. Education physique // Enregistré à l’Estran (Guidel - 56) en mai 2015.

Nána SIMOPOULOS : « Skins »

Nána SIMOPOULOS : « Skins » -  voir en grand cette image
Nána SIMOPOULOS : « Skins »
Na records

Je découvre aujourd’hui Nάnα Simopoulos alors qu’elle en est à son sixième album et qu’elle a travaillé avec nombre de musiciens de référence aux USA et en Europe. Une belle découverte car cette polyinstrumentiste réussit là où beaucoup échouent en tentant de lier musiques traditionnelles de diverses origines et jazz, peut-être est-ce la leçon qu’elle a retenue de sa rencontre avec Don Cherry ? Ce disque comporte quelques plages assez envoûtantes où l’on entend, souvent les saxophones et la flûte de Dave Liebman.

> Na Records - NR-9206-2 / www.nana.net (parution le 20/06/2016)

Nάnα Simopoulos : voix sur 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, guitare sur 1, 3, 5, 7, 8, bouzouki sur 2, 5, 6, 8 / Ustad Sultan Khan : sarangi sur 4, 8 / Mary Ann McSweeney : basse sur 1, 4, 6 (arco), 7, 8 / Manos Loutas : basse sur 2, 3, 5, 6 / Royal Hartigan : batterie sur 1, 3, 4, 5, 7, 8 / Michalis Orphanidis : batterie sur 2 and 6 / Solis Barki : percussion sur 1, 2, 3, 5, 7 / Jamie Haddad : percussion sur 4, 6 / Greg Beyer : steel drums sur 4, percussion, berimbau sur 8 / Dave Liebman : saxophone sur 1, 3, 5, 7, flûte en bambou sur 3 / Charlie Tokarz : flûte alto sur 2, saxophone sur 4, 8 / Dimitri Vassilakis : saxophone sur 6 / Caryn Heilman, Daví, Solis Barki et Markos Simopoulos ; chœur

01. For No Reason / 02. Let Fire Burn Me / 03. Inside / 04. Owl Woman / 05. The Pathway / 06. Anases / 07. Merely to Know / 08. And Ever // Enregistré récemment à Athènes (Grèce), à New York et en Pennsylvanie (USA).

SON OF DAVE : « Plays 13 explosive hits by other artists »

SON OF DAVE : « Plays 13 explosive hits by other artists » -  voir en grand cette image
SON OF DAVE : « Plays 13 explosive hits by other artists »
Goddamn Records

Voilà un garçon qui a la pêche ! Son Of Dave, le chanteur à tout faire londonien s’empare ici de Hits qu’il nous sert à sa façon assez (volontairement) artisanale dans la forme (beatboxing, bruitages, harmonica...) mais pleine d’énergie. Tonifiante et assez impertinente : cette musique ne laisse pas indifférent.

> Goddamn Records / www.sonofdave.officialstore.co.uk/S...

Son of Dave : voix, harmonica… etc.

01. Black Betty / 02. Shake Your Hips / 03. Low Rider / 04. Lust For Life / 05. Can’t Rely On You / 06. Not Giving In / 07. Soul Finger / 08. Crossroad Blues / 09. Pump Up The Jam / 10. Whole Lotta Rosie / 11. Harder Better Faster Stronger / 12. Tequila / 13. Burning Hell // Date et lieu d’enregistrement non précisés.

Norbert STEIN – PATA MESSENGERS : « Friends & Dragons »

Norbert STEIN – PATA MESSENGERS : « Friends & Dragons » -  voir en grand cette image
Norbert STEIN – PATA MESSENGERS : « Friends & Dragons »
Pata Music

Le saxophoniste allemand Norbert Stein gère sa boutique musicale (son propre label) avec efficacité et un talent indéniable. Grâce à sa promotion sans failles, nous pouvons vous présenter le nouvel album de son quartet intitulé Pata Messengers. Son saxophone ténor à la sonorité très robuste explore des modes de jeu en petite fomation : une sorte de déconstruction/reconstruction du jeu en quartet. À défaut d’être totalement neuve, cette musique n’en est pas moins personnelle et assez inventive. Une jolie pierre de plus sur le chemin que trace Norbert Stein.

> Pata Music - 23 / www.patamusic.de

Norbert Stein : saxophone ténor, composition / Nicola Hein : guitare électrique / Joscha Oetz : contrebasse / Etienne Nillesen : caisse claire préparée et cymbale.

01. Friends and Dragons / 02. Information from the birds / 03. Four Days in June / 04. Giant Things to get Home // Enregistré à Bonn (Allemagne) en juin 2015.

The STRYKER-SLAGLE BAND Expanded : « Routes »

The STRYKER-SLAGLE BAND Expanded : « Routes » -  voir en grand cette image
The STRYKER-SLAGLE BAND Expanded : « Routes »
Strikezone

Même s’ils restent très attachés aux courants venus du be-bop avec leurs improvisations flamboyantes et virtuoses, le guitariste Dave Stryker et le saxophoniste Steve Slagle font évoluer les formes (élargissement du quintet une section de vents) et les couleurs par des arrangements toniques. Une solide formation (elle existe depuis la fin des années 90 !) pour une musique très charpentée et accrocheuse.

> Strikezone - 8813 / https://www.facebook.com/StrikezoneJazz

Dave Stryker : guitare / Steve Slagle : saxophones alto et soprano, flûte / John Clark : cor / Billy Drewes : saxophone ténor et clarinette basse / Clark Gayton : trombone et tuba / Bill O’Connell : piano et fender rhodes / Gerald Cannon : contrebasse / McClenty Hunter : batterie

01. City Of Angels (Slagle) / 02. Nothin’ Wrong With It (Stryker) / 03. Self-Portrait In Three Colors (Mingus) / 04. Routes (Stryker) / 05. Ft Greene Scene (Slagle) / 06. Great Plains (Stryker) / 07. Extensity (Slagle) / 08. Gardena (Slagle) / 09. Lickity Split Lounge (Stryker) // Enregistré dans le New Jersey en décembre 2015.

THUMBSCREW - Mary HALVORSON, Michael FORMANEK & Tomas FUJIWARA : « Convallaria »

THUMBSCREW - Mary HALVORSON, Michael FORMANEK & Tomas FUJIWARA : « Convallaria » -  voir en grand cette image
THUMBSCREW - Mary HALVORSON, Michael FORMANEK & Tomas FUJIWARA : « Convallaria »
Cuneiform

« Thumbscrew », titre du précédent album de ce trio sur le même label Cuneiform est devenu le nom de la formation. Logique car ces trois musiciens parviennent un un tel niveau de complicité créative qu’ils constituent une seule entité. Dans « Convallaria », on retrouve la même audace inventive chez Mary Halvorson, guitariste qui semble voler au-dessus des lignes mélodiques, la même solidité grave chez Michael Formanek, la même présence rythmique chez Tomas Fujiwara. Thumbscrew : une formule triangulaire d’une exceptionnelle densité.

> Cuneiform - Rune 415 / Orkhêstra

Mary Halvorson : guitare / Michael Formanek : contrebasse / Tomas Fujiwara : batterie

01. Cleome (Halvorson) / 02. Barn Fire Slum Brew (Fujiwara) / 03. Sampsonian Rhythms (Formanek) / 04. Trigger (Fujiwara) / 05. Screaming Piha (Formanek) / 06. Convallaria (Halvorson) / 07. Tail of the Sad Dog (Formanek) / 08. The Cardinal and the Weathervane (Formanek) / 09. Danse Insensé (Fujiwara) / 10. Spring Ahead (Formanek) / 11. Inevitable (Halvorson) // Enregistré du 2 au 4 juin 2015 à Pittsburgh (USA).

UMLAUT BIG BAND : « Euro Swing Vol.2 – Americans in Europe 1925-1940 »

UMLAUT BIG BAND : « Euro Swing Vol.2 – Americans in Europe 1925-1940 » -  voir en grand cette image
UMLAUT BIG BAND : « Euro Swing Vol.2 – Americans in Europe 1925-1940 »
Umlaut

Prenez quelques uns des instrumentistes les plus « en pointe » dans le jazz d’aujourd’hui, en France (en Europe, que dis-je ?) et un label européen toujours à l’affût des formes et formules insolites (Umlaut). Ajoutez à cela la passion de quelques-uns de ces musiciens très cultivés pour le swing d’avant-guerre et vous constituez le Umlaut Big Band. Même pas du second degré en plus ! Ils sont respectueux des formes et du style des ancêtres. Voilà donc un disque de swing historique dans une démarche qui pourrait s’apparenter à celle des puristes du baroque (...ou du Spirit Of Chicago Orchestra que nous vous présentions en mai, ...ici...). Recommandé !

> Umlaut - UMFR CD18 / Socadisc

Pierre-Antoine Badaroux : direction et saxophone alto / Antonin-Tri Hoang : saxophone alto et clarinette / Jean Dousteyssier, Geoffroy Gesser : saxophone ténor et clarinette / Benjamin Dousteyssier : saxophone alto et baryton / Brice Pichard, Louis Laurain, Emil Strandberg : trompette / Fidel Fourneyron, Michaël Ballue, Nicolas Grymonprez : trombone / Romain Vuillemin : guitare / Bruno Ruder : piano / Sébastien Beliah : contrebasse / Antonin Gerbal : batterie.

01. Blue Room (Lorenz-Hart) / 02. Hyde Park (Ellington) / 03. Swinging at The Chez Florence (Hayman) / 04. Blue Interlude (B. Carter) / 05. Blue Foot Stomp (Wooding) / 06. Honeysuckle Rose (Razaf-Waller) / 07. Sax Appeal (Livingston) / 08. Shangai Shuffle (Rodemich-Conlay) / 09. Piccadilly Strut (Phillips) / 10. Sweet Madness (Johnson) / 11. Serenade to Sweden (Ellington) / 12. I Wanna Go Places And Do Things (Robin-Whiting) / 13. I’m Coming Virginia (Cook-Heywood) / 14. I Got Rhythm (Gershwin) / 15. Farewell Blues (Mares-Roppolo-Schoebel) // Enregistré du 23 au 27/02 /2015, à Le Luisant, Germigny-L’Exempt (FR)

Glauco VENIER : « Miniatures »

Glauco VENIER : « Miniatures » -  voir en grand cette image
Glauco VENIER : « Miniatures »
ECM

Le pianiste italien Glauco Venier signe son premier album pour ECM. Ce n’est pourtant pas un nouveau venu sur le label puisqu’il figure dans trois disques de la vocaliste Norma Winstone. « Miniatures » est un ensemble de pièces brèves et raffinées aux couleurs sonores très travaillées puisqu’au piano s’ajoutent des sculptures sonores et d’autres instruments métalliques. Un univers poétique et une maîtrise absolue du son et de la musique, très épurée. Invitation à la rêverie ?

> ECM - 2385 / Universal (parution 10/06/2016)

Glauco Venier : piano, sculptures sonores

01. Ritual / 02. Tiziano’s Painting / 03. No. 40 (Georges I. Gurdjieff, T. De Hartmann) / 05. Byzantine Icon / 06. Serenity / 07. Abstractio / 08. Prayer / 09. Gunam (Alessandra Franco) / 10. Madiba / 11. The Temple – War – Litanies (Komitas adaptation de Tigran Mansurian) / 12.
Krunk (Anonyme C13) / 13. Ave Gloriosa Mater Salvatoris / 14. Visible Spirit / 15. Deep And Far / 16. Ce jour de l’an (Guillaume Duffay)
// enregistré récemment au Studio RSI de Lugano.

Miroslav VITOUS : « Music Of Weather Report »

Miroslav VITOUS : « Music Of Weather Report » -  voir en grand cette image
Miroslav VITOUS : « Music Of Weather Report »
ECM

Assimiler Weather Report à un groupe de fusion électrique est un peu réducteur. Cette formation mythique a construit son esthétique sur la base de l’improvisation (« tout le monde et personne n’improvise » disaient-ils). C’est ce qui intéresse particulièrement Miroslav Vitous contrebassiste co-fondateur du groupe aux côtés de Wayne Shorter et Joe Zawinul jusqu’à la transition du disque Mysterious Traveller (1974) où Alfonso Johnson lui succède à la basse. Il revient donc aux modes de jeu des origines en laissant une grande liberté d’improviser sur les trames des thèmes du groupe (sous forme de variations souvent...). Le rythme occupait une place fondamentale dans WR et là, Vitous ne lésine pas en faisant jouer côte à côte Gerald Cleaver et Nasheet Waits, deux des batteurs les plus brillants du moment ! On notera que la formation réunie dans ce disque est aussi internationale que le fut WR !

> ECM - 2364 / Universal (parution le 17/06/2016)

Miroslav Vitous : contrebasse, claviers / Gary Campbell : saxophone soprano et ténor / Roberto Bonisolo : saxophone soprano et ténor / Aydin Esen : claviers / Gerald Cleaver : percussions / Nasheet Waits : percussions

01. Scarlet Woman Variation 1 (Vitous, Johnson, Shorter, Zawinul) / 02. Seventh Arrow / 03.
Multi Dimension Blues 2 / 04. Birdland Variations (Zawinul, Vitous) / 05. Multi Dimension Blues 1 / 06. Pinocchio Variations (Shorter, Vitous) / 07. Acrobat Issues / 08. Scarlet Women Variation 2 (Vitous, Johnson, Shorter, Zawinul) / 09. Multi Dimension Blues 3 / 10. Morning Lake
// Enregistré récemment en Europe (?).

Christian WOLFARTH : « Spuren »

Christian WOLFARTH : « Spuren » -  voir en grand cette image
Christian WOLFARTH : « Spuren »
Hiddenbell Records

Après Scheer consacré exclusivement au jeu en solo sur des cymbales (pile de disques de février 2014), Christian Wolfarth élargit son terrain de jeu à d’autres percussions mais la matière sonore créée permet difficilement de distinguer lesquelles ! Ce remarquable musicien qui fut l’élève de Pierre Favre en Suisse, parvient à dépasser les pratiques conventionnelles sur ces instruments pour inventer un son neuf particulièrement indéfinissable, souvent envoûtant et fascinant que vous pourrez écouter uniquement sur votre platine vinyle !

> hiddenbell records - 009 (LP) / http://hiddenbellrecords.com/de/katalog/

Christian Wolfarth : percussions

A ) Spuren I / B) Spuren II // Enregistré à Zürich (Suisse) en 2015.


Retrouvez les piles de disques des mois précédents... ici !