« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Pile de disques » Pile de disques d’octobre 2017.

Pile de disques d’octobre 2017.

78 disques parus ou à paraître et quelques retardataires.

D 6 octobre 2017     H 17:17     A Thierry Giard    


La Pile de Disques présente assez succinctement et par ordre alphabétique 78 disques qui nous sont parvenus récemment. Certains sont parus (parfois depuis quelques temps...), d’autres vont paraître prochainement.
Certains disques ont déjà été chroniqués (suivez les liens !), d’autres le seront s’ils inspirent les rédacteurs de CultureJazz...

En cet automne 2017, le jazz et les musiques improvisées confirment leur caractère très interactif. On retrouvera ainsi nombre de musiciens dans des contextes différents dans plusieurs albums au fil de cette longue Pile de disques. C’est le cas de la pianiste Sophia Domancich, du contrebassiste Stéphane Kerecki, du violoncelliste Vincent Courtois pour ne citer qu’eux...

Au menu :

Cliquez sur le titre pour un accès direct !

01. ALICE’S MIRROR QUARTET : « Apparent Disorder »
02. Tony ALLEN : « The Source »
03. Shannon BARNETT Quartet : « Hype »
04. Airelle BESSON – Édouard FERLET – Stéphane KERECKI : « Aïrés »
05. MATT BIANCO : « Gravity »
06. David BRESSAT : « Alive »
07. Paul BROUSSEAU – Matthieu METZGER : « Source »
08. Jérémy BRUYÈRE Quartet : « Pictures »
09. BUJAZZO – Michael VILLMOW : « Verley Uns Frieden »
10. Patrice CARATINI : « Instants d’Orchestre »
11. CARMINHO : « Canta Tom Jobim »
12. Sylvain CATHALA Septet : « Hope »
13. David CHEVALLIER – Sébastien BOISSEAU – Christophe LAVERGNE : « Second Life »
14. Vincent COURTOIS – Daniel ERDMANN – Robin FINCKER : « Bandes originales »
15. Arnaud DOLMEN : « Tonbé Lévé »
16. Sophia DOMANCICH PENTACLE : « En hiver comme au printemps »
17. Sophia DOMANCICH : « So »
18. DUO INTERMEZZO : « Invitación »
19. FISHEYE : « Fisheye »
20. FOX + Chris CHEEK : « Pelican Blues »
21. Satoko FUJII : « Aspiration »
22. Philipp GERSCHLAUER – David FIUCZYNSKI : « Mikrojazz – Neue Expressionistische Musik »
23. GHOST TRAIN ORCHESTRA : « Carpenter Book of Rhapsodies – Vol. II »
24. Johnny GRIFFIN – Eddie « Lockjaw » DAVIS Quintet : « At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1975 »
25. Jan HARBECK LIVE JIVE JUNGLE : « Elevate »
26. Bruce HARRIS : « Beginnings »
27. HASA – MAZZOTTA : « Novilunio »
28. Tom HEWSON : « Essence »
29. HOUSE OF ECHO – Enzo CARNIEL : « Echoïdes »
30. Freddie HUBBARD Quintet : « At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1978 »
31. Daniel HUMAIR – Vincent LÊ QUANG – Stéphane KERECKI : « Modern Art »
32. Gary HUSBAND : « A Meeting Of Spirits »
33. Dieter ILG : « B-A-C-H »
34. Diego IMBERT : « Tribute to Charlie Haden »
35. JADE : « The Eclipse »
36. Ryan KEBERLE – Frank WOESTE : « Reverso – Suite Ravel »
37. Lauren KINHAN : « A Sleepin’ Bee – A Nacy Wilson Sonnet »
38. Mário LAGINHA – Julian ARGÜELLES – Helge Andreas NORBAKKEN : « Setembro »
39. LES LUEURS DE LILY : « Poèmes Jazz »
40. Mathias LÉVY : « Revisiting Grappelli »
41. Inga LILJESTRÖM : « We Have Tigers »
42. Rudresh MAHANTHAPPA’s INDO-PAK COALITION : « Agrima »
43. Paul McCANDLESS – Paul WINTER : « Morning Sun »
44. Cyril MORIN : « New Dawn »
45. Roberto NEGRO DADADA : « Saison 3 »
46. Marius NESET : « Circle Of Chimes »
47. Sam NEWSOME – Jean-Michel PILC : « Magic Circle »
48. NORTHBOUND featuring Seamus BLAKE : « Northbound »
49. Michel PASTRE 5tet : « ...Dany Doriz et Ken Peplowski »
50. Lucky PETERSON : « Tribute To Jimmy Smith »
51. Esther PHILLIPS : « At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1978 »
52. PHONOPHANI : « Animal Imagination »
53. PRIMITIVE LONDON : « Planet Savage »
54. Xavi REIJA : « Reflections »
55. Oriol ROCA Trio : « Mar »
56. Aldo ROMANO : « Mélodies en noir et blanc »
57. Simon RUMMEL ENSEMBLE : « Im Meer »
58. Antonio SANCHEZ : « Bad Hombre »
59. Steve SANDBERG : « Alaya »
60. Bernard SANTACRUZ : « Tales, Fables and Other Stories »
61. Éric SÉVA : « Body and Blues »
62. Woody SHAW Quintet : « Vol1 – At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1982 »
63. Claudia SOLAL – Benjamin MOUSSAY : « Butter in my brain »
64. Håkon STENE – Kristine TJØGERSEN : « Michael Pisaro : Asleep, Street, Pipes, Tones »
65. Florian STOFFNER – Paul LOVEN – Rudi MAHALL : « Mein Freund Der Baum »
66. SWEET SYSTEM : « Sweet Ella »
67. THE LIBERATION MUSIC COLLECTIVE : « Rebel Portraiture »
68. THE WEST LINES : « The Eye »
69. Katie THIROUX : « Off Beat »
70. THOLLOT IN EXTENSO : « Thollot In Extenso »
71. Bruno TOCANNE : « Sea Song(e)s »
72. Nico Wayne TOUSSAINT : « Plays James Cotton »
73. Oded TZUR : « Translator’s Note »
74. René URTREGER – Agnès DESARTHE : « Premier rendez-vous »
75. Filippo VIGNATO Quartet : « Harvesting Minds »
76. Chrystel WAUTIER : « The Stolen Book »
77. Bugge WESSELTOFT : « Everybody Loves Angels »
78. ZACHARIE : « Giant Bear »

ALICE’S MIRROR QUARTET : « Apparent Disorder »

info document -  voir en grand cette image« Le Fondeur de Son est un organe de production et de soutien aux musiques créatives, révolutionnaires et peu commerciales ». Voilà donc une démarche louable qui aboutit, par exemple, à la production du premier album du quartet Alice’s Mirror. Une musique très structurée, respectueuse des formes du jazz, pas désordonnée du tout !

> Le Fondeur de Son - LFDS003 / www.lefondeurdeson.fr

Florent Dupuit : saxophone ténor / Zad Dupuit : piano / Yoram Rosilio : contrebasse / Philippe Istria : batterie

01. Alice’s Mirror / 02. Prince Mendiant / 03. Head Coming - Last PKD’s Story part One 1 / 04. Taedium Vitae / 05. Head Falling - Last PKD’s Story part One 2 / 06. Woland / 07. Teatrino Delle Suore // Enregistré récemment à Paris.


Tony ALLEN : « The Source »

info document -  voir en grand cette imageLe batteur nigérian Tony Allen a composé en France une solide formation totalement acquise à la cause de l’afrobeat, cette musique dont l’icône reste Fela Anikulapo-Kuti (1938-1997), maître et ami de Tony Allen. Efficace et chaleureux...

> Blue Note / Universal

Tony Allen : batterie / Mathias Allamane : contrebasse / Indy Dibongue : guitare / Jean Phi Dary : piano, orgue / Yann Jankielewicz : saxophone soprano / Nicolas Giraud : trompette et bugle / Jean Jacques Elangue : saxophone ténor / Remi Sciuto : saxophones baryton et alto, flûte / Daniel Zimmermann : trombone et tuba /+/ Damon Albarn : piano sur : « Cool Cats » / Vincent Taurelle : clavinet sur : « Life is Beautifull ».

01. Moody Boy / 02. Bad Roads / 03. Cruising / 04. On Fire (Allen-Jankielewicz-Dary)/ 05. Woro Dance / 06. Tony’s Blues / 07. Wolf Eats Wolf / 08. Cool Cats / 09. Push and Pull (Allen-Jankielewicz-Dibongue) / 10. Ewajo / 11. Life Is Beautiful // Enregistré récemment en France.


Shannon BARNETT Quartet : « Hype »

info document -  voir en grand cette imageTromboniste australienne, Shannon Barnett s’est installée à Cologne (Allemagne) pour intégrer le pupitre de trombones du WDR Big Band depuis quelques années. Avec ce disque en quartet sans instrument acoustique, elle démontre de belle manière qu’on peut inventer une musique toujours neuve tout en s’imprégnant de l’héritage des maîtres du passé, se rapprochant ainsi de la démarche d’un Dave Douglas avec lequel elle a d’ailleurs travaillé, d’ailleurs. Très intéressant ! (Lire la chronique plus détaillée ici...).

> Double Moon - DMCHR 71191 / Socadisc

Shannon Barnett : trombone / Stefan Karl Schmid : saxophone ténor / David Helm : contrebasse / Fabian Arends : batterie

01. Hype / 02. Lembing / 03. People Don’t Listen to Music Anymore / 04. Red-Bellied Stickleback / 05. Speaking in Tongues / 06. PG3 / 07. Ok Compupid / 08. Chasing the Second / 09. The Spirit is Willing, but the Flesh is Weak // Enregistré à Bonn (Allemagne) les 14 et 15 novembre 2016.


Airelle BESSON – Édouard FERLET – Stéphane KERECKI : « Aïrés »

info document -  voir en grand cette imageLe label Alpha se consacre habituellement aux musiques classiques mais accueille aussi des musiciens de jazz, la preuve. Airelle Besson, Édouard Ferlet et Stéphane Kerecki apportent ici chacun de leurs compositions mais sont aussi allés emprunter des mélodies à Ravel, Fauré ou Tchaikovsky pour réaliser ce très bel album tranquillement imaginatif, de la musique bien tempérée !

> Alpha-Classics - ALPHA 298 / OutHere

Airelle Besson : trompette / Édouard Ferlet : piano / Stéphane Kerecki : contrebasse

01. Es Ist Vollbracht (Ferlet) / 02. Infinite (Besson) / 03. Pavane pour une infante défunte (d’après Ravel) / 04. Soon (Kerecki) / 05. Manarola (Kerecki) / 06. L’histoire d’un enfant de Saint-Agil (Ferlet) / 07. Valse sentimentale Op 51 No 6 (d’après Tchaikovsky) / 08. Windfall (J. Taylor) / 09. Les stances du sabre (Ferlet) / 10. La Pavane Op 50 (d’après Fauré) / 11. Indemne (Ferlet) / 12. Résonance (Besson) // Enregistré en février 2017 à Grenoble (MC2).


MATT BIANCO : « Gravity »

info document -  voir en grand cette imageEmpruntant son nom a un super-espion imaginaire des années 60, le groupe Matt Bianco a connu un certain succès dans les années 80. Il revient avec cet album résolument « jazzy » (donc facile à écouter...), mettant en avant la voix de Mark Reily et les saxophones de Dave O’Higgins, un musicien bien connu dans le jazz britannique. Grand public et donc aucunement surprenant !

> Membran – Must Have - 234461 / Sony Music – The Orchard

Mark Reily : voix / Dave O’Higgins : saxophones ténor et baryton / Martin Shaw : trompette et bugle / Sebastiaan De Krom : batterie / Geoff Gascoyne : contrebasse / Elisabeth Troy : voix / +/ Judith O’Higgins : saxophone ténor sur 7 / Magnus Lindgren : saxophone ténor, flûte, clarinette sur 1, 5, 8, 11 / Robert Mehmet Ikiz : batterie sur 8.

01. Joyride / 02. Invisible / 03. Gravity / 04. Heart In Chains / 05. Solace / 06. Summer In The City / 07. Before It’s Too Late / 08. AM PM / 09. Paradise / 10. The Autumn Leaves Are Falling / 11. Joyride (Mark De Clive Lowe Remix) // Enregistré récemment en Grande-Bretagne et à Stockholm.


David BRESSAT : « Alive »

info document -  voir en grand cette imageEn avril 2013, Yves Dorison nous vantait les qualités du trio de David Bressat : « On s’écoute, on partage, on échange et on se fait plaisir. La variété des styles au rendez-vous n’altère jamais l’homogénéité du combo. La maturité est là qui dépouille de ses oripeaux les bravades scéniques au profit d’un bon goût qui se sait se contenter de l’essentiel. ». C’était en concert à Lyon et on le retrouve en quintet au célèbre Crescent de Mâcon... quelques années plus tard. Du jazz vraiment vivant !

> Obstinato - ADME006 / Inouïe Distribution

David Bressat : piano, compositions, arrangements / Florent Nisse : contrebasse / Charles Clayette : batterie / Eric Prost : saxophone / Aurélien Joly : trompette.

01. Tous les choix / 02. Cocoon / 03. Nuages / 04. Shake Everything / 05. Méditation / 06. 5 à 6 / 07. Pastel Song // Enregistré en concert au Crescent de Mâcon (71) le 8 mars 2017.


Paul BROUSSEAU – Matthieu METZGER : « Source »

info document -  voir en grand cette imageOn connaît surtout Paul Brousseau devant des claviers « branchés », avec l’actuel ONJ par exemple. C’est oublier qu’il est aussi et surtout pianiste. Matthieu Metzger et lui ont eu depuis longtemps l’occasion de se côtoyer dans divers contexte mais ils ont eu envie de ce duo acoustique. Tout un cheminement poétique et sensible dans des musiques souvent fragiles et volatiles très largement improvisées.

> Émouvance - emv 1039 / Socadisc – Absilone

Paul Brousseau : piano / Matthieu Metzger : saxophones

01. Cabin Fever / 02. Salon des refusés / 03. Whole Blues / 04. Source / 05. Khephren / 06. Thollot’s Rhapsody / 07. Fragen / 08. Le plateau de Thorus / 09. Cascade / 10. Le siècle / 11. La confession négative / 12. T42 / 13. 240 / 14. Otsuki Sama / 15. Ardea Cinerea // Compositions de Paul Brousseau et Matthieu Metzger // Enregistré au Studio Home Sweet Home, Paris les 11 et 12 novembre 2015.


Jérémy BRUYÈRE Quartet : « Pictures »

info document -  voir en grand cette imageContrebassiste souvent sollicité sur la scène jazz hexagonale, le contrebassiste Jérémy Bruyère nous présente « Pictures », le premier album de son quartet au personnel hautement qualifié. Comme un livre d’images, les plages se succèdent pour proposer des climats différents, différents visages du jazz d’aujourd’hui mais l’ensemble conserve une unité esthétique. Entrée en matière intéressante !

> Belleville Jazz Records - BJR JB001-1 / www.jeremybruyeremusic.com

Jérémy Bruyère : contrebasse / Laurent Coulondre : piano et claviers / Maxime Berton : saxophones, clarinette basse, flûte / Arthur Alard : batterie, percussions

01. Should I Let You Go / 02. Radioknees / 03. Pictures / 04. Remembrance / 05. Odd & Tenths / 06. Revelation / 07. Awakening / 08. Before Sunset / 09. Unexpected 2 // Enregistré au Studio des Bruères (Poitiers - 86) en juin 2015.


BUJAZZO – Michael VILLMOW : « Verley Uns Frieden »

info document -  voir en grand cette imageEn cette année 2017, l’Allemagne célèbre les 500 ans de la Réforme initiée par Martin Luther. À cette occasion, le compositeur et chef d’orchestre Michael Villmow a composé une œuvre mêlant intimement jazz et musique religieuse interprétée par l’Orchestre des Jeunes de la République Allemande (Bujazzo) et le chœur associé à cette formation. Dans l’esprit du « 3è Courant », entre jazz et musique ancienne. Le sérieux germanique !

> Double Moon - DMCHR 71192 / Socadisc

Michael Villmow : compositions, direction / Das Jugendjazzorchester Der Bundesrepublik Deutschland (BuJazzO) : 27 musiciens, cuivres, anches, percussions, section rythmique / Chœur mixte : 10 choristes.

01. Ich Bin Kein Besessener / 02. Sola Gratia / 03. Tok Tok Tok / 04. Hier / 05. Jimi’s Castle / 06. Aus Tiefer Not / 07. Ein Feste Burg / 08. Verley Uns Frieden // Enregistré récemment en Allemagne.


Patrice CARATINI : « Instants d’Orchestre »

info document -  voir en grand cette image« Les titres réunis ici expriment l’ensemble de mon travail ou je les considère comme les plus aboutis » explique Patrice Caratini. « Les enregistrements qui parsèment cet album dessinent avant tout une réalité qui ignore mon assentiment (...). On l’aura compris, pour paraphraser Magritte : ceci n’est pas un best-of. ». Nous dirons qu’il s’agit d’un florilège de dix années de vie de ce beau Grand Format à la française.

> Caramusic - PC170711 / L’Autre distribution

Patrice Caratini : contrebasse, direction, compositions / + selon les plages / André Villéger, Matthieu Donarier, Stéphane Guillaume, Rémi Sciuto, Christophe Monniot, Clément Caratini : anches / Claude Egea, Pierre Drevet : trompette / François Bonhomme : cor / Denis leloup : trombone / François Thuillier, Bastien stil : tuba / David Chevallier, Marc Ducret : guitare / Alain Jean-Marie, Manuel Rocheman : piano / Thomas Grimmonprez : batterie / Sebastian Quezada, Javier Campos Martinez, Abraham Mansfarroll, Inor Sotolongo : percussions / Sara Lazarus : voix

01. East End Blues / 02. Valse musette / 03. What is this thing called love (Cole Porter) / 04. Pinta / 05. From the Ground / 06. My Heart belongs to Daddy (C. Porter) / 07. Atlanta / 08. Ory’s dream / 09. Tierras / 10. To the clouds // Enregistrements réalisés en France de 1999 à 2009.


CARMINHO : « Canta Tom Jobim »

info document -  voir en grand cette imageCarmo Rebelo de Andrade est considérée comme une des plus grandes voix actuelles du fado au Portugal. Avec cet album, elle tisse un lien fort entre son art de la saudade et la musique de Tom Jobim. Une manière d’apporter un éclairage singulier sur un ensemble de compositions devenues pour certaines des standards. Belle voix qui s’associe parfaitement au violoncelle du brésilien Jacques Morelenbaum, et quelques invités haut-de-gamme parmi lesquels Maria Bethania et Chico Buarque.

> Ruela Music / PIAS

Carmo Rebelo de Andrade (Carminho) : voix / Jacques Morelenbaum : violoncelle / Daniel Jobim : piano / Paulo Jobim : guitare / Paulinho Braga : batterie /+/ Marisa Monte : voix (3) / Chico Buarque : voix (6) / Fernanda Montenegro : voix (8) / Maria Bethania : voix (13)

01. A Felicidade / 02. O Que Tinha De Ser / 03. Estrada Do Sol / 04. Meditacao / 05. Luiza / 06. Falando De Amor / 07. Wave / 08. Sabia / 09. O Grande Amor / 10. Retrato Em Branco E Preto / 11. Inutil Paisagem / 12. Triste / 13. Modinha / 14. Don’t Ever Go Away // Enregistrement récent au Brésil.


Sylvain CATHALA Septet : « Hope »

info document -  voir en grand cette image« Il y a de l’espoir. Sylvain Cathala continue d’avancer « sur la route ». Avec « Hope », il nous semble cependant qu’elle s’élargit et offre un panorama plus opulent qu’à l’habitude, notamment grâce au luxueux casting de ce septet réunissant des personnalités fortes ayant toutes en commun le goût de l’exploratoire... ». On lira la suite de la chronique signée Yves Dorison dans notre « vitrine » d’octobre, ici... En conclusion, un OUI ! pour un excellent album.

> Connexe records - CR005 / www.sylvaincathala.bandcamp.com

Sylvain Cathala : saxophone ténor / Marc Ducret : guitare / Benjamin Moussay : Fender Rhodes / Guillaume Orti : saxophone alto / Bo Van der Werf : saxophone baryton / Sarah Murcia : contrebasse / Christophe Lavergne : batterie

01. Bloody 2 / 02. Hope 4 – Part 2 / 03. Enées’s Story / 04. Hope 4 – Part 1 // Enregistré le 30 juin 2016 au Triton (Les Lilas – 93).


David CHEVALLIER – Sébastien BOISSEAU – Christophe LAVERGNE : « Second Life »

info document -  voir en grand cette imageAu début 2015, l’album Standards & Avatars mettait en miroir des standards et leurs avatars, composés par David Chevallier. Pour le premier album (jazz !) de ce trio de copains, il avait opté pour la guitare électrique. Second round et seconde vie pour le trio à travers cet album totalement acoustique avec une belle palette de timbres entre guitares et banjo. Une sorte de « jazz folk imaginaire » nous dit-on. La formule nous plaît bien et la musique aussi ! (Et bienvenue à Mathurin à qui est dédié cet album !)

> Cristal Records - CR261 / Sony Music 22/09/2017

David Chevallier ; guitares acoustiques 6 et 12 cordes, banjo / Sébastien Boisseau : contrebasse / Christophe Lavergne : batterie

01. Simple / 02. Double / 03. Naif / 04. Slide / 05. Choro / 06. Patience / 07. Tricky / 08. Dodici / 09. Six / 10. Chauffe // Enregistré au studio Alhambra Colbert de Rochefort du 23 au 25 janvier 2017.


Vincent COURTOIS – Daniel ERDMANN – Robin FINCKER : « Bandes originales »

info document -  voir en grand cette image« Le saxophone ténor est en quelque sorte le jumeau du violoncelle : ils ont une tessiture centrale et un timbre axial assez proches. Avec ces instruments du milieu, toutes les combinaisons sont possibles sur un registre voisin. Le violoncelle peut par moment sonner comme une contrebasse ou un violon. Il y a donc beaucoup de choses possibles à faire. » C’est ainsi que Vincent Courtois expliquait le choix de cette formule instrumentale au moment le la parution du disque Mediums en 2012 (entretien à lire ici). Après l’atmosphère de fête foraine de Mediums, Bandes Originales revisite les musiques de dix films avec la même formule instrumentale qui s’élargit vers l’aigu avec la clarinette de Robin Fincker. Lire la chronique de Jean-Louis Libois ici... (vitrine octobre 2017).

> Label La Buissonne - RJAL397030 / PIAS

Vincent Courtois : violoncelle / Daniel Erdmann : saxophone ténor / Robin Fincker : clarinette, saxophone ténor

01. Le Badinage (Marin Marais) / 02. Variation Sur Un Ballon Rouge (Courtois, Erdmann, Fincker) / 03. Plein Soleil (Rota) / 04. Tarentelle (Rota) / 05. Hiroshima Mon Amour (Fusco) / 06. Le Ballon Rouge (Leroux) / 07. Paris Qui Dort Part 1 (Courtois) / 08. Paris Qui Dort Part 2 (Courtois) / 09. Take The Money And Run (Hamlisch) / 10. His Eyes Her Eyes (Legrand) / 11. Le Rayon Vert (Valero) / 12. Variation Sur Thomas Crown (Courtois, Erdmann, Fincker) / 13. Done And Done (Courtois) / 14. E.T. The Extra-Terrestrial (Williams) // Enregistré au studios la Buissonne (Pernes-les-Fontaines, 84) les 17 et 18 octobre 2016.


Arnaud DOLMEN : « Tonbé Lévé »

info document -  voir en grand cette imageLe batteur guadeloupéen Arnaud Dolmen est bien implanté sur la scène jazz en métropole. Pour son premier album, il a constitué une solide formation de base et invité quelques amis (dont Lionel Loueke à la guitare) qui savent trouver leur place dans cette musique colorée et énergique entre jazz d’aujourd’hui et musique caraîbe.

> Unisson Production - 3 341348 433936 / Socadisc

Arnaud Dolmen : batterie, chœurs, poèmes, tambour Ka / Joachim Govin : contrebasse / Léonardo Montana : piano / Adrien Sanchèz ; saxophones ténor et soprano /+/ Fanm Ki Ka : chœurs / Lionel Loueke : guitare / Mario Canonge : piano / Édouard Pédurand : voix / Cynthia Abraham : voix

01. Experience One / 02. Tet Kole / 03. Tonbe Leve / 04. Tou Sel Me... / 05. Intro Sonje Joj / 06. Sonje Joj / 07. S’en Souvenir pour Devenir (Interlude) / 08. Karube / 09. Zetliyo / 10. Mesi la Fanmi Part 1 / 11. Mesi la Fanmi Part 2 / 12. Mesi la Fanmi Part 3 / 13. La Habana Kreyol // Enregistré au Studio Les Bruères (Poitiers - 86) du 10 au 12 novembre 2015.


Sophia DOMANCICH PENTACLE : « En hiver comme au printemps »

info document -  voir en grand cette image« Un soir de novembre 2015, au Théâtre des Sept Collines de Tulle, la pianiste Sophia Domancich présente un quintet à deux cuivres particulièrement ardents : Jean-Luc Cappozzo (trompette et bugle) et Michel Marre (euphonium). Elle regroupe ici six compositions parfaitement calibrées pour apporter à cette formation d’improvisateurs virtuoses la matière pour se livrer dans le jeu collectif. ». On lira très bientôt la totalité de cette chronique. Notez que Sébastien Boisseau (contrebasse) et Simon Goubert (batterie) complètent un casting superbe pour un très beau disque. Chronique détaillée à lire ici... (Vitrine d’octobre 2017 - OUI !).

> Sans Bruit (numérique uniquement) - sbr023 / https://sansbruit.bandcamp.com/

Sophia Domancich : piano, compositions / Jean-Luc Cappozzo : trompette, bugle / Michel Marre : euphonium / Sébastien Boisseau : contrebasse / Simon Goubert : batterie

01. Vestiges / 02. En el barrio de Triana / 03. Triana moods / 04. Monkey business / 05. Pentecôte / 06. Raoul // Enregistré le 19 novembre 2015 à Tulle, Théâtre des Sept Collines.


Sophia DOMANCICH : « So »

info document -  voir en grand cette imageSophia Domancich double la mise ce mois-ci sur le label Sans Bruit avec la parution simultanée de Pentacle (ci-dessus) et de ce superbe album en piano solo enregistré sur le célèbre Steinway du Studio La Buissonne à Pernes-les-Fontaines. Une des plus grandes pianiste du jazz européen (et au-delà ?) qui est très présente à travers les disques ce mois-ci. Voir aussi ci-dessous Thollot In Extenso et Sea Song(e)s avec Bruno Tocanne.

> Sans Bruit (numérique uniquement) - sbr022 / sansbruit.bandcamp.com/

Sophia Domancich : piano, compositions sauf 3 et 8.

01. Pool of Tears / 02. Lou Lou / 03. Django / 04. Chanson pour Eliott / 05. Nomis / 06. Rêve de singe / 07. R&S / 08. Pina // Enregistré aux Studios La Buissonne (Pernes-les-Fontaines, 84) les 14 et 15 avril 2016.


DUO INTERMEZZO : « Invitación »

info document -  voir en grand cette imageTroisième album du Duo Intermezzo, « Invitación » propose un voyage de luxe en trois escales (Brésil, Cuba, Argentine) à travers des mélodies sud-américaines souvent célèbres. Une exécution parfaite avec toute la précision de grands techniciens de formation classique. En conclusion, trois plages en son 3D : l’espace en plus !

> Klarthe - K048 / Harmonia Mundi

Marielle Gars : piano / Sébastien Authemayou : bandonéon

Brésil : 01. Cristal (Mariano) / 02. Insensatez (Jobim) / 03. Bebe (Pascoal) / 04. Aria de la Bachiana Brasileira V (Villa-Lobos) / Cuba : 05. Siempre Si (Cervantes) / 06. Los Tres Golpes (Cervantes) / 07. Invitacion (Cervantes) / 08. La Encantadora (Cervantes) / 09. La Comparsa (Lecuona) / Mexique : 10. A Pesar De Todo (Ponce) / Argentine : 11. Callao Y Santa Fe (Consentino-Tarantino) / 12. A La Memoria De Astor (Consentino) / 13. Toccata Portena (Consentino) / 14. Cafe 1930 (Piazzola) / 15. Biyuya (Piazzola) / Bonus son 3D sur CD uniquement : 16. Cristal (Camargo Mariano) / 17. A Pesar De Todo (Ponce) / 18. La Comparsa (Lecuona) // Enregistré à Sonnay (Isère) en février 2017.


FISHEYE : « Fisheye »

info document -  voir en grand cette imageOn retrouve ici le contrebassiste Yoram Rosilio (cf. Alice’s Mirror en haut de page) dans le contexte plus « expérimental » du trio Fisheye. Une approche « grand angle » de la musique improvisée (climats changeants et contrastés) qu’ils qualifient d’instinctive mais dans laquelle les éléments rythmiques conservent une place importante. Un trio à écouter aussi sur scène, sans doute.

> Autoproduction - 01-1 / jazzmobile2@yahoo.fr

Yoram Rosilio : contrebasse, percussions / Benoist Raffin : batterie / Thierry Marietan : guitares

01. Zébrure dans l’éclair / 02. Panorama paranormal / 03. Promenade du camion glace au crépuscule / 04. Reencountering of a speaking ice cube / 05. inconscience-catastrophe-double conscience / 06. Chants sous la dictature du zouk love (hispagnola 1937-1952) / 07. Shouts and cries from telefonik strats // Enregistré en décembre 2016 au Studio 7è Ciel à Issy-les-Moulineaux (France).

  • jazzmobile2@yahoo.fr

FOX + Chris CHEEK : « Pelican Blues »

info document -  voir en grand cette image« Pierre Perchaud et Nicolas Moreaux sont deux musiciens habitués à partager les projets musicaux par exemple avec Chris Cheek. » écrivait Pierre Gros en mars 2016 (chronique du premier album du trio Fox). Et de fait, si Chris Cheek n’était pas présent sur le premier opus, il l’est sur le second avec toujours le catalan Jorge Rossy à la batterie. Pelican Blues est présenté comme un album en forme de rêverie et c’est bien ce qui transparaît à l’écoute d’une musique qui ne manque pas de charme poétique (Vincent Peirani n’y est pas pour rien, sur 3 plages).

> Jazz & People - JPCD816007 / PIAS

Pierre Perchaud : guitare, banjo / Marc Moreaux : contrebasse / Jorge Rossy : batterie, vibraphone / Chris Cheek : saxophones ténor et soprano /+/ Vincent Peirani : accordéon sur 1, 6, 8 / Christophe Panzani : saxophone ténor sur 11.

01. Moonshine (Moreaux-Perchaud) / 02. Cliff Tone (Moreaux-Perchaud) / 03. Sintax (Cheek) / 04. Fox on The Run (Moreaux-Perchaud) / 05. Canoe (Moreaux-Perchaud) / 06. Pelican Blues (Cheek) / 07. 2 a.m (Rossy) / 08. Spirit of St. Louis (Moreaux-Perchaud) / 09. Mardi Gras - Bubble Gumbo (Moreaux-Perchaud — Chris Cheek) / 10. Four Deuces (A.North) / 11. Storyville (Perchaud) // Enregistré récemment en France.


Satoko FUJII : « Aspiration »

info document -  voir en grand cette imageÀ l’image de Sophia Domancich, le pianiste Satoko Fujii réunit un ensemble à deux cuivres, deux trompettistes (Wadada Leo Smith & Natsuki Tamura) mais là s’arrête la comparaison car les univers musicaux sont bien différents puisque les inventions/interventions sonores d’Ikue Mori se substituent à toute structure rythmique. Un cheminement exploratoire assez abstrait animé par la joute habile des deux trompettes. Lire le chronique plus détaillée ici... (Vitrine d’octobre 2017).

> Libra Records - 204-043 / www.librarecords.com

Satoko Fujii : piano, compositions / Wadada Leo Smith & Natsuki Tamura : trompette / Ikue Mori : MAO, ordinateur

01. Intent / 02. Liberation / 03. Floating / 04. Aspiration / 05. Evolution / 06. Stillness // Enregistré le 29 novembre 2016 aux studios Firehouse 12 de New Haven (Connecticut, USA)


Philipp GERSCHLAUER – David FIUCZYNSKI : « Mikrojazz – Neue Expressionistische Musik »

info document -  voir en grand cette imageAvec « Mikrojazz », Philipp Gerschlauer (saxophone alto) et David Fiuczynski (guitares) unissent leur passion pour les musiques microtonales et s’associent à la science rythmique de Jack DeJohnette (toujours prêt pour de nouvelles aventures) et de Matthew Garrison. C’est solide et efficace mais cette musique pourra déstabiliser les oreilles occidentales sensibles à nos critères de notes « justes ». Une musique qui se veut expressionniste : elle pourra aussi surprendre.

> Rare Noise Records - RNR083 / Differ-Ant

Philipp Gerschlauer : saxophone alto / David Fiuczynski : guitares / Matthew Garrison : basse fretless / : batterie / Giorgi Mikadze : claviers microtonaux

01. Mikro-Steps / 02. Für Mary Wigman / 03. Lullaby Nightmare / 04. MicCroy Tyner / 05. Umarmung / 06. Last Chance / 07. November / 08. Hangover / 09. LaMonte’s Gamelan Jam / 10. Walking Not Flying / 11. Sofia Im Turkischen Cafe / 12. Zirkus Macabre // Enregistré du 27 au 30 juin 2016 ) New York.


GHOST TRAIN ORCHESTRA : « Book of Rhapsodies – Vol. II »

info document -  voir en grand cette imageAvec le Ghost Train Orchestra qu’il a constitué en 2006, le trompettiste « touche-à-tout » Brian Carpenter revisite la musique d’ensembles de la fin des années 30 : The Hal Herzon Septet, The Alec Wilder Octet, The John Kirby Sextet, The Raymond Scott Quintette, and Reginald Foresythe and His New Music. Une musique originale pour l’époque qui ne l’est pas moins aujourd’hui dans une interprétation qui respecte les formes originales en leur apportant un nouvel éclairage et des couleurs plus vives grâce à une production impeccable avec chœurs et ambiances mélodramatiques. Super chouette, vraiment ! Nous allons nous empresser d’écouter le volume 1 paru en 2013...

> Accurate Records - AC-5072 / http://accuraterecords.com

Brian Carpenter : trompette, voix, piano jouet, arrangements / Dennis Lichtman : clarinette / Ben Kono : saxophone alto, flûte / Petr Cancura : saxophones ténor et alto, clarinette / Mazz Swift : violon / Emily Bookwalter : alto / Curtis Hasselbring : trombone / Ron Caswell : tuba / Avi Bortnick : guitare / Michael Bates : contrebasse / Rob Garcia : batterie /+/ Gita Drummond : voix d’enfant sur “A Little Girl Grows Up” / Evan Price : violin / Rob Reich : accordéon sur “Kindergarten Flower Pageant” / Chœur d’adultes : Aubrey Johnson, Katie Seiler, Mazz Swift, Tomas Cruz, Brian Carpenter, Joe Chappel / Chœur d’enfants : Boston City Singers Cambridge Children’S Chorus dirigé par Wendy Silverberg.

01. Confusion Among a Fleet of Taxi Cabs (R. Scott) / 02. Hare and the Hounds (Lang-Herzon) / 03. Deep Forest (R. Foresythe) / 04. Pedigree on a Pomander Walk (Andre-Herzon) / 05. Walking Home in Spring (A.Wilder) / 06. Deserted Ballroom (Gould-Herzon) / 07. A Little Girl Grows Up (A.Wilder) / 08. Fantasy Impromptu (Chopin-Young) / 09. Kindergarten Flower Pageant (A.Wilder) / 10. Lament for Congo (R. Foresythe) / 11. The House Detective Registers (A.Wilder) / 12. Garden of Weed (R. Foresythe) // Enregistré en avril 2012 et avril 2015 à Brooklyn (New York).


Johnny GRIFFIN – Eddie : « Lockjaw » DAVIS Quintet : « At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1975 »

info document -  voir en grand cette imageUn bel exemple de concert de solistes américains (et non des moindres !) en tournée européenne au milieu des années 70. Johnny Griffin, Eddie « Lockjaw » Davis (avec Art Taylor) embauchaient deux géants du jazz du vieux continent : le danois Niels-Henning Ørsted-Pedersen et le pianiste catalan Tete Montoliu. Un enregistrement public inédit extrait des archives de la radio de Hambourg : historique !

> JazzLine – Delta - N 77046 / Socadisc

Johnny Griffin : saxophone / Eddie « Lockjaw » Davis : saxophone / Tete Montoliu : piano / Niels-Henning Ørsted-Pedersen : contrebasse / Art Taylor : batterie

CD1 : 01. C-Jam Blues / 02. On Green Dolphin Street / 03. Sophisticated Lady / 04. In Walked Bud
CD2 : 01. I Can´t Get Started / 02. Stomping At The Savoy / 03. Funky Fluke // Enregistré en concert à Hambourg (Allemagne) le 8 août 1975.


Jan HARBECK LIVE JIVE JUNGLE : « Elevate »

info document -  voir en grand cette imageMusicien réputé de la scène jazz danoise, le saxophoniste Jan Harbeck s’exprime habituellement dans un registre plutôt « swing ». Avec ce groupe, Live Jive Jungle, il passe au courant alternatif en adoptant un style rajeuni qui reste cependant tout à fait dans les clous : ça ne dérape pas mais ça tourne rond. Pour les amateurs de swing « 2.0 », c’est efficace et irréprochable dans la mise en place et l’exécution.

> Stunt - STUCD17052 / UVM

Jan Harbeck : saxophone ténor / Thor Madsen : guitare / Jeppe Skovbakke : basse électrique / Peter Leth : batterie

01. Elevate / 02. Jungle Jive / 03. Sidewalkin’ / 04. The Chaser / 05. Straighten Up / 06. Twentylate / 07. Crossroads / 08. Defibrillator / 09. Throughshine / 10. Fly By Night // Enregistré : « live » en studio au Danemark, récemment.


Bruce HARRIS : « Beginnings »

info document -  voir en grand cette imageComme l’indique le titre, Bruce Harris nous présente là son premier album. Adoubé par Wynton Marsalis himself, ce jeune trompettiste invite ici une belle équipe d’amis solistes qui s’expriment avec enthousiasme, soutenus par une solide section rythmique dans laquelle on retrouve le frenchie Clovis Nicolas (contrebasse). Du jazz mainstream tout à fait conventionnel pour ne pas dire académique joué avec entrain, comme dans l’temps !

> Posi-Tone - PR8174 / www.posi-tone.com

Bruce Harris : trompette / Dmitry Baevsky : saxophone alto sur 1 et 7 / Frank Basile : saxophone baryton sur 1, 3, 7 / Andy Farber : saxophone ténor sur 3, 5, 7, 8 / Grant Stewart : saxophone ténor sur 3 et 5 / Jerry Weldon : saxophone ténor sur 2 / Michael Weiss : piano / Clovis Nicolas : contrebasse / Pete Van Nostrand : batterie.

01. Ask Questions / 02. Ill Wind / 03. Mr. Blakey / 04. Snowbound / 05. The Step / 06. Do U Lie / 07. Una Noche Con Francis / 08. So Near, So Far // Enregistré en studio à Brooklyn (New York) le 19 septembre 2016.


HASA – MAZZOTTA : « Novilunio »

info document -  voir en grand cette imageLe violoncelliste albanais Redi Hasa et la vocaliste percussionniste italienne Maria Mazzotta (belle voix de caractère !) ont imaginé ce bel album de chansons entre musique populaire et traditions italiennes et méditerranéennes. Une production très aboutie aux ambiances changeantes. On n’est pas vraiment « dans le jazz » mais ce disque mérite de ne pas passer inaperçu. Dont acte !

> Ponderosa Music & Art - CD 140 / PIAS

Maria Mazzotta : voix, tambourin / Redi Hasa : violoncelle / Bijan Chemirani : bendir, daf, zarb, cymbales sur 1, 4, 5, 10 / Mehdi Nassouli : gumbri, karkabas (1), voix, bendirr, tarr (3) / Giorgio Distante : trompette sur 4 / Emanuele Coluccia : saxophones (2) / Vincenzo Grasso : clarinette (2) / Andrea Perrone : trompette (2) / Gaetano Carrozzo : trombone (2) / Dino Donateo : tuba (2) / Ovidio Venturoso : basse, batterie, cymbales / Manuela Salinaro : cymbales (1,4) / Federico et Riccardo Laganá : objets recyclés.

01. E. Tiempu / 02. Aux Souvenirs / 03. Capufrisca / 04. Novilunio / 05. 25 Trecce / 06. Contine / 07. Wood Room / 08. Cu Ti Lu Dissi / 09. Il Mondo Di Rosso E Di Blue / 10. Libro D.Amore // Enregistré récemment et principalement à Bath (Grande-Bretagne).


Tom HEWSON : « Essence »

info document -  voir en grand cette imageCe disque se termine par l’interprétation d’une composition de John Taylor, le pianiste britannique tant regretté. On comprend à l’écoute de ce disque que Tom Hewson, lui aussi britannique, est également proche de cette esthétique « impressionniste » et poétique que cultivait J. Taylor. En enregistrant en solo à Vienne (Autriche) sur un magnifique piano chez Bösendorfer (son second album solo pour Camjazz), Tom Hewson s’impose comme un musicien sensible et inspiré possédant une technique très aboutie. Est-ce assez pour faire la différence parmi tout les excellents pianistes de notre temps ?

> CamJazz - CAMJ 7912 / Harmonia Mundi

Tom Hewson : piano L. Bösendorfer.

01. Constellations / 02. Major Malfunction / 03. Consolation (Wheeler) / 04. A False Step / 05. Good Bye Pork Pie Hat (Mingus) / 06. Essence / 07. Processional / 08. Dare I / 09. Koyasan / 10. Where A Stream Leads / 11. Summer (Phases) (J.Taylor) // Enregistré à Vienne (Autriche) en novembre 2016.


HOUSE OF ECHO – Enzo CARNIEL : « Echoïdes »

info document -  voir en grand cette imageLe groupe House of Echo est né il y a cinq ans. Les pianiste Enzo Carniel et le guitariste Marc-Antoine Perrio partageaient une même envie de sortie des contraintes trop fortes de l’harmonie, du rythme, de la note précise pour mettre en résonance d’autres approches des textures et des paysages sonores. Cette musique aventureuse n’écarte pas le plaisir du groove (Simon Tailleu et Ariel Tessier sont de solides complices) , des structures envoûtantes et des sonorités insolites. À découvrir si ce n’est déjà fait !

> Jazz & People - JPCD817003 / PIAS

Enzo Carniel : piano, piano préparé / Marc-Antoine Perrio : guitare / Simon Tailleu : contrebasse / Ariel Tessier : batterie.

01. Métamorphoses (Carniel) / 02. Kairos (Carniel) / 03. Illiados (Perrio) / 04. Chaoide I (Carniel) / 05. Everything is... (Carniel) / 06. In Right Proportion (Carniel) / 07. Echoide (piano solo) (Carniel) / 08. Sphere (Perrio) / 09. Chaoide II (Carniel) / 10. Le Simple et l’Ouvert (Carniel) / 11. Hymn (Carniel) / 12. Bells Birds Water (Pontvianne) // Enregistré au Studio de Meudon (France) les 24 et 25 août 2016.


Freddie HUBBARD Quintet : « At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1978 »

info document -  voir en grand cette imageAvec la série « At Onkel Pö’s Carnegie Hall », le label allemand JazzLine-Delta Music publie des enregistrements inédits provenant des archives de la Norddeutscher Rundfunk (radio allemande). En 1978, Freddie Hubbard donnait à sa musique une couleur assez électrique et plutôt funky. Le trompettiste toujours brillant est entouré d’une formation assez composite dans laquelle on trouve le bassiste Larry Klein alors âgé de 23 ans qui devint ensuite le complice et producteur influent de Joni Mitchell (entre autres...). Période charnière !

> JazzLine – Delta - N77044 / Socadisc

Freddie Hubbard : trompette, compositions sauf 4 / Hardley Caliman : saxophone et flûte / Billy Childs : piano, Fender Rhodes / Larry Klein : basse / Carl Burnett : contrebasse.

01. Love Connection / 02. Little Sunflower / 03. Take It To The Ozone / 04. Here’s That Rainy Day (Van Heusen) / 05. Blues For Duane / 06. One Of A Kind // Enregistré en concert à Hambourg (Allemagne) le 11 novembre 1978.


Daniel HUMAIR – Vincent LÊ QUANG – Stéphane KERECKI : « Modern Art »

info document -  voir en grand cette imageUn bien bel objet que ce véritable album qui se présente comme un livre d’arts qui lie intimement arts plastiques et musique. Que le peintre-batteur (et vice-versa) Daniel Humair soit à l’origine de ce projet ne surprendra pas. Il retrouve ici deux de ses plus fidèles complices ces derniers temps, Vincent Lê Quang et Stéphane Kerecki déjà présents dans l’album en quartet Seasoning (cf. mai 2017). Tous les trois partagent ici une même passion pour la peinture qu’ils traduisent brillamment avec leurs sensations, leurs émotions et leur créativité virtuose. Une belle « balade trans-arts » selon les termes de Daniel Humair.

> Unik Access – Incises - INC001 / OutHere

Daniel Humair : batterie / Vincent Lê Quang : saxophones ténor et soprano / Stéphane Kerecki : contrebasse.

01. Alan Davie (Kerecki) / 02. Jackson Pollock (J.I.Blum) / 03. Bleu Klein (Kerecki) / 04. Larry Rivers (Humair, Lê Quang) / 05. Alechinsky (Malaby) / 06. Cy Twombly (Kerecki) / 07. Bram Van Velde (Jeanneau) / 08. Jean-Pierre Pincemin (Humair, Kerecki) / 09. Paul Rebeyrolle (Kerecki) / 10. Jim Dine (Humair) / 11. Vlada V (pour Vladimir Velckovic) (Humair) / 12. Bernard Rancillac (Lê Quang, Kerecki) / 13. Sam Szaffran (Humair, Lê Quang, Kerecki) // Enregistré au Studio Sextan de Malakoff les 15 et 16 octobre 2016.


Gary HUSBAND : « A Meeting Of Spirits »

info document -  voir en grand cette imageComplice de longue date du guitariste John McLaughlin dans le groupe The 4th Dimension (en tant que batteur), Gary Husband est également pianiste. Avec ce disque en solo devant le clavier et la table d’harmonie, il puise dans le répertoire de McLaughlin pour donner sa propre lecture de cette musique qui prend sous ses doigts une toute autre allure. L’esprit est là, une rencontre des esprits même si on se réfère à la seconde plage.

> Edition Records - EDN1098 / Modular – Membran

Gary Husband : piano, percussions dans le piano, voix et cloches.

01. Spirits Opening (J. McLaughlin) / 02. A Meeting Of Spirits (G. Husband) / 03. Vision Is A Naked Sword (J. McLaughlin) / 04. Are You The One ? (J. McLaughlin) / 05. Maya Prologue (G. Husband) / 06. The Dance Of Maya (J. McLaughlin) / 07. It’s Funny (J. McLaughlin) / 08. Lotus Feet Reflections (G. Husband) / 09. Celestial Terrestrial Commuters (J. McLaughlin) / 10. Jazz Jungle (Excerpt) (J. McLaughlin) / 11. Joyful (G. Husband) / 12. Song For My Mother (J. McLaughlin) / 13-16, Epilogue ; 13. Alap (G. Husband) / 14. Lotus Feet (Reprise) (J. McLaughlin) / 15. Earth Bound Hearts (J. McLaughlin) / 16. Development And Closing (G. Husband) // Enregistré au NuCool Studio, Londres les 9 et 10 novembre 2005.


Dieter ILG : « B-A-C-H »

info document -  voir en grand cette imageBach est très en vogue ces derniers temps dans le jazz, tout comme de nombreux compositeurs du XVIIè au XXè siècle. Preuve d’ouverture, manque d’inspiration créatrice, envie de prouver que les jazzmen peuvent tout jouer ? Pour Dieter Ilg, Bach fait partie des fondamentaux incontournables et il tente de le prouver en s’appropriant onze thèmes composés par le Cantor de Leipzig avec beaucoup de respect souvent et un peu d’impertinence parfois avec une rythmique un rien pesante.

> ACT - 9844-2 / PIAS

Dieter Ilg : contrebasse / Rainer Böhm : piano / Patrice Héral : batterie

01. 931 / 02. Goldberg B / 03. Siciliano / 04. Air / 05. Präludium XII / 06. Sarabande / 07. Präludium VII / 08. Goldberg A / 09. 1052 / 10. Goldberg H / 11. 924 // Compositions de Johann Sebastian Bach // Enregistré aux Studios Bauer de Ludwigsburg (Allemagne) les 15 et 16 janvier 2017.


Diego IMBERT : « Tribute to Charlie Haden »

info document -  voir en grand cette imagePour rendre hommage à Charlie Haden, le contrebassiste Diego Imbert réunit un magnifique trio qui lui est familier (avec les grands Enrico Pieranunzi et André Ceccarelli) et demande à Pierre Bertrand de capitonner un écrin soyeux et délicatement coloré en réunissant un ensemble de chambre avec cordes et bois. On ne trouve ici que trois compositions signées Haden, les onze autres titres étant des compositions originales inspirées par sa vie et son œuvre (plus une de Lennie Tristano et une chanson de David Mann). Une superbe réalisation avec une respectueuse et personnelle souvent émouvante.

>Trebim Music - TREBMUS054 / L’Autre distribution

Diego Imbert : contrebasse / Enrico Pieranunzi : piano / André Ceccarelli : batterie / Pierre Bertrand : arrangements / Johann Renard, Caroline Bugala : violons / Gregoire Korniluk, Paul Colomb : violoncelles / Stephane Chausse : clarinette / Anne Cecile Cuniot : flûte / Ariane Bacquet : hautbois.

01. First Song (Haden) / 02. Charlie’s Waltz (Imbert) / 03. Charlie Haden (Pieranunzi) / 04. Liberation Suite Part 1 (Imbert) / 05. Liberation Suite Part 2 (Imbert - Pieranunzi - Ceccarelli) / 06. Liberation Suite Part 3 (Imbert) / 07. Nightfall (Haden) / 08. Last Dance In Paris (Imbert) / 09. Lennie’s Pennies (Tristano) / 10. Faith Of The Bass (Imbert) / 11. In The Wee Small Hours Of The Morning (Mann) / 12. Silence (Haden) // Enregistré les 28 février, 1er mars et 26 avril 2017 au Studio de Meudon.


JADE : « The Eclipse »

info document -  voir en grand cette imageLe trio Jade publie The Eclipse plus d’une quinzaine d’années après leur précédent album. Voilà des gens qui prennent leur temps ! Cette musique très travaillée sur le plan sonore s’apparente assez nettement au progressive-rock version années 2000. On trouve là quelques invités de marque (Médéric Collignon, Pierre-Alain Goualch, Mike Ladd) qui sont loin de faire de la figuration sur quelques plages. Électrique et atmosphérique !

> ArtDisto - JADE 1 / Musea

Bernard Brand : basse électrique / Charlie Davot : batterie et percussion / Olivier Freche : guitares /+/ Médéric Collignon : trompette sur 5 et 6 / Pierre-Alain Goualch : claviers sur 3 et 6 / Mike Ladd : voix parlée sur 7.

01. A Tricky Painter’s Fate / 02. Le palais des mille et une ombres / 03. Blues for Paco (le chevalier mystère) / 04. Yellow T.o.t.e.m. / 05. Yellow T.o.t.e.m. (part 2) / 06. The Eclipse / 07. Voyage d’un fumeur d’opium // Enregistré à Nancy récemment (?).


Ryan KEBERLE – Frank WOESTE : « Reverso – Suite Ravel »

info document -  voir en grand cette image« Ravel et le jazz » avec ce disque que l’on doit à un remarquable quartet franco-germano-américain ! À la manière de Maurice Ravel qui avait composé le Tombeau de Couperin comme une suite baroque transposée au XXè siècle, Ryan Keberle et Frank Woeste ont imaginé Reverso, jeu de miroirs reprenant les éléments de la suite baroque organiser leur musique d’aujourd’hui. Un habile jeu d’écriture assez savant dont s’empare cette magnifique formation pour en faire une musique libre, vivante, subtile et plutôt réjouissante. Beau boulot !

> Phonoart - 001 / Socadisc – Believe

Ryan Keberle : tombone / Frank Woeste : piano / Vincent Courtois : violoncelle / Jeff Ballard : batterie.

01. Ostinato (Prelude) (Woeste) / 02. Luminism (Woeste) / 03. Impromptu I (collectif) / All Ears (Fugue) (Keberle) / 05. Alangui (Forlane) (Woeste) / 06. Dialogue (Woeste) / 07. Mother Nature (Rigaudon) (Keberle) / 08. Impromptu II (collectif) / 09. Sortilège (Menuet) (Woeste) / 10. Ancient Theory (Toccata) (Keberle) / 11. Clair Obscur (Woeste) // Enregistrement récent au Studio Libretto (Antony, France).


Lauren KINHAN : « A Sleepin’ Bee – A Nancy Wilson Sonnet »

info document -  voir en grand cette imageEn 1961, la vocaliste Nancy Wilson enregistrait avec le saxophoniste Cannonball Adderley un album que Lauren Kinhan a redécouvert avec une profonde envie de s’en inspirer pour donner un nouvel éclairage à cette musique. Elle s’est entourée d’un remarquable formation (Matt Penman est à la contrebasse...) en invitant la trompettiste canadienne Ingrid Jensen sur quelques plages. Une brillante vocaliste qui a enregistré cet album avec beaucoup de soin et d’attention : rien d’exceptionnel mais ce serait dommage de ne pas l’écouter.

> Dotted I Records / www.laurenkinhan.com

Lauren Kenhan : voix / Andy Ezrin : piano / Matt Penman : contrebasse / Jared Schonig : batterie /+/ Ingrid Jensen : trompette.

01. Let’s Live Again / 02. Guess Who I Saw Today / 03. A Sleepin’ Bee / 04. (You Don’t Know) How Glad I Am / 05. The Old Country/Passion Flower / 06. Never Will I Marry / 07. You Don’t Know What Love Is / 08. Born to Be Blue / 09. Save Your Love For Me / 10. Happy Talk // Enregistrement récent (USA).


Mário LAGINHA – Julian ARGÜELLES – Helge Andreas NORBAKKEN : « Setembro »

info document -  voir en grand cette imageC’est le pianiste portugais Mário Laginha qui a composé l’essentiel des titres de ce disque, il est donc assez logique que l’enregistrement ait une lieu dans ce bel endroit dédié à la musique qu’est la Casa da Música à Porto. À ses côtés le saxophoniste britannique Julian Argüelles et le batteur-percussionniste norvégien Helge Andreas Norbakken. Un trio très international qui imagine et met en forme avec beaucoup de talent une musique colorée, poétique et chantante. Joli !

> Edition Records - EDN1099 / Modular – Membran

Mário Laginha : piano / Julian Argüelles : saxophones soprano & ténor / Helge Andreas Norbakken : batterie.

01. Mãos na Parede / 02. Fisicamente / 03. O Primeiro Dia / 04. Serralves / 05. Perto de Alguém / 06. Coisas da Terra / 07. Hugger Mugger / 08. Yada Yada / 09. Horn Please / 10. Lugar Bem Situado // Compositions de Mário Laginha sauf Hugger Mugger et Yada Yada par Julian Argüelles // Enregistré à la Casa da Música, Porto, Portugal, en juillet 2014.


LES LUEURS DE LILY : « Poèmes Jazz »

info document -  voir en grand cette imageLes Lueurs de Lily, c’est le joli nom donné par la jeune vocaliste Camille Laïly à cette formation dont voici le premier album. Avec ces Poèmes Jazz, elle a pour ambition de marier le jazz et la langue française et n’oublie en cela ni Nougaro ni Victor Hugo. Pierre Gros (artisan de CultureJazz) a assisté à son concert récent à Paris. Il a apprécié « une très bonne technique vocale, une intonation impeccable, aucune faiblesse rythmique, de bonnes compositions... » me confiait-il. De bons arguments pour écouter ce disque même s’il faudra permettre à cette musique « de mûrir, d’évoluer, pour être un peu moins sage sans doute »... Avis que nous partageons. À suivre, en concert et sur disque !

> Autoproduction / www.leslueursdelily.fr

Camille Laïly : voix, textes musique (sauf indication contraire) / Jibril Caratini : piano / Hugo Corbin : guitare / François Bernat : contrebasse / Adrien Cao : batterie /+/ Robin Mansanti : trompette sur 4 / Bastien Ribot : violon sur 9 / Lydia Lawson : voix sur 6 et 7 (duos) / Jeanne Rochette : voix sur 11.

01. Orange / 02. Tu Toi Nous / 03. Times Square / 04. Aux Quatre Vents / 05. Les Toits de Paris / 06. Puisqu’ici Bas Toute Âme (texte d’après Victor Hugo) / 07. Pluie en Juin / 08. Lotus en Fleur (musique Billy Stayhorn) / 09. Me Voici (texte d’après Victor Hugo) / 10. Jour de Pluie / 11. Et Si On Changeait Tout (paroles Claude Lemesle) / 12. Le Collectionneur // Enregistré récemment en France.


Mathias LÉVY : « Revisiting Grappelli »

info document -  voir en grand cette imageEn confiant la direction artistique de ce disque à Jean-Philippe Viret, Mathias Lévy s’est trouvé un allié de choix, un homme qui aime les cordes, bouscule un peu le jazz et qui accompagna Stéphane Grappelli dans la dernière période de sa longue carrière. Et c’est sur un violon ayant appartenu à Grappelli (prêté par le musée de la Musique de la Philharmonie de Paris) que Mathias Lévy a pu revisiter à sa manière la musique du maître. Un hommage assez distancié pour ne pas sombrer dans les clichés du jazz manouche ou du swing galvaudé. Une manière fine et précieuse de faire revire ces musiques.

> Jazz Family - JF023 / Socadisc

Mathias Lévy : violon (Pierre Hel, Lille 1924 ayant appartenu à S. Grappelli) / Jean-Philippe Viret : contrebasse, direction musicale / Sébastien Giniaux : guitare, violoncelle / François Salque : violoncelle.

01. Alyson / 02. Valse du Passé / 03. Marno / 04. Giboulée de Mars / 05. Wish you were Here (Pink Floyd) / 06. Denise / 07. Improvisation sur le Concerto de Bach pour deux violons en re mineur (J.S.Bach) / 08. Medley Souvenir de Willingen-Rolls / 09. Milou en Mai / 10. Evelyne // Enregistré à la Cité de la Musique, Paris, en octobre 2016.


Inga LILJESTRÖM : « We Have Tigers »

info document -  voir en grand cette imageVous pourrez écouter ce disque de Inga Liljeström qui nous éloigne ici des espaces définis du jazz. Une sorte de folk-rock expressionniste très travaillé puisque (presque) tous les instruments son joués par l’australien Michael Lira pour servir la voix granuleuse et sombre de la chanteuse-guitariste.

> Accords Croisés - AC 177 / PIAS

Inga Liljeström : voix, guitare cordes nylon, compositions / Michael Lira : tous les instruments, orchestrations, arrangements /+/ David weir : banjo sur 11 / Véronique Serret : violon sur 12 / Stu Hunter : voix sur 12.

01. Woman Of Constant Sorrow / 02. Leaves / 03. In The Pines / 04. Finally we rest / 05. Bloodstain (reprise) / 06. Coo-Coo / 07. Bury Me Beneath The Willow / 08. When I Was A Young Girl / 09. Horses / 10. Ash’n’Smoke / 11. Tea To Boil / 12. Girl Of Fire // Enregistré récemment entre la France et l’Australie.


Rudresh MAHANTHAPPA’s INDO-PAK COALITION : « Agrima »

info document -  voir en grand cette image« Je voulais que chacun pense Agrima comme si nous faisions un album de rock ». Le souhait du saxophoniste américain Rudresh Mahanthappa (l’Indo...) semble exaucé. Avec son compère coalisé Rez Abbasi (Pakistanais d’origine), ils s’entendent parfaitement pour faire monter l’énergie, bien suivis en cela par Dan Weiss, batteur qui a appris l’art complexe des tablas. Une musique tendue, brodée d’électronique qui nous paraît un peu oppressante... Question de sensibilité.

> Mahanthappa Music (numérique et vinyle) / www.rudreshm.com

Rudresh Mahanthappa : saxophone alto, électronique / Rez Abbasi : guitare / Dan Weiss : batterie, tablas.

01. Alap / 02. Snap / 03. Showcase / 04. Agrima / 05. Can-Did / 06. Rasikapriya / 07. Revati / 08. Take-Turns // Enregistrement récent à New York (?).


Paul McCANDLESS – Paul WINTER : « Morning Sun »

info document -  voir en grand cette imageMorning Sun est sous-titré « Aventures avec hautbois ». Le saxophoniste américain Paul Winter a souhaité enregistrer une rétrospective de l’œuvre de Paul McCandless, son ami et célèbre hautboïste du groupe Oregon (et autres...) qui fut aussi membre du Winter Consort au début des années 70. Une musique « d’ambiances », charmante, bucolique, vaguement « Nature & Découvertes » fort bien interprétée avec une instrumentation entre world-music et néo-classique. En somme, le genre de truc qui nous barbe sérieusement mais ce n’est qu’un avis....

> Living Music / www.paulwinter.com

Paul McCandless : hautbois, cor anglais / Paul Winter : saxophone, arrangements, direction / The Paul Winter Consort.

01. All the Mornings Bring / 02. Elves Chasm / 03. Bright Angel / 04. Whooper Dance / 05. English Horn / 06. Witchi Tai To / 07. Sunset on the Great Sand Dunes / 08. Um Abraco (A Big Hug) / 09. Anabela / 10. Sunderland / 11. Eagle / 12. Common Ground / 13. Twilight / 14. The Last Train / 15. Fantasia in G / 16. Morning Sun // Enregistrement récent (USA).


Cyril MORIN : « New Dawn »

info document -  voir en grand cette imageLa spécialité du guitariste-compositeur Cyril Morin, c’est surtout la musique pour images où il a bien réussi mais il a gardé un souvenir fort du jazz qu’il a rencontré dans sa jeunesse. D’où l’envie de réaliser aujourd’hui son album dans un style « fusion » qui se situe entre jazz et variété-pop (au sens large). Réalisation très sérieuse et complices affûtés... pour le amateurs du genre (dont nous ne sommes plus vraiment adeptes !).

> Massive Music - MMSP299 / www.cyrilmorin.com

Cyril Morin : guitare, basse, compositions / William Lecomte : piano, Fender Rhodes, orgue, claviers / Bob Leatherbarrow : batterie, vibraphone / Julien Tekeyan : batterie, percussions / Christophe Gauthier : saxophones soprano, alto et baryton / Erick Poirier : trompette.

01. Pacific Coast / 02. Ballad With Jaco / 03. Mental Note / 04. Frame Rate / 05. A New Dawn / 06. Song For Leo / 07. Arthur and Gena / 08. Thollot in the Sky / 09. NY Without DB / 10. Funky Tonk Market / 11. She Laughed // Enregistré récemment au Studio de meudon (France).


Roberto NEGRO DADADA : « Saison 3 »

info document -  voir en grand cette imageOn l’attendait ce disque de Roberto Negro (avec Émile Parisien et Michele Rabbia) depuis la lecture de la chronique qu’Alain Gauthier avait consacrée à un concert de cet trio au Triton des Lilas :« Virtuoses sans se regarder virtuoser, éblouissants sans chercher à éblouir, créateurs sans se prendre pour Monsieur Ledieu, ils nous font passer un moment plus que délicieux. Un moment rare, d’intelligence partagée, de beauté, d’élégance et de simplicité. On les rappelle pour une petite chanson d’amour, toute mignonne, sans affèterie, épatante. Da Da Da, un triple OUI. ». C’était sa conclusion. Un disque à surligner dans votre liste de courses du mois ! (Lire la chronique du concert du 12 janvier 2017 ici...)

> Label Bleu - LBLC6725 / L’Autre distribution

Roberto Negro : piano, électronique sur 12, compositions / Émile Parisien : saxophone soprano / Michele Rabbia : batterie, percussion, électronique.

01. Sangu / 02. Gloria e la Poetessa / 03. Bagatelle / 04. Shampoo / 05. Poucet / 06. Nano / 07. Ceci est un Merengue / 08. The Vanishing of Sally Queen / 09. Brimborion / 10. The Upside Down / 11. Rudi / 12. Behind the Scene // Enregistré en janvier 2017 au Studio Gil Evans de la maison de la Culture d’Amiens.


Marius NESET : « Circle Of Chimes »

info document -  voir en grand cette imageLes cloches sonnent et enveloppent cette musique pour la laisser voler ensuite avec les ailes que lui donnent les compositions de Marius Neset. À l’origine de ce disque, un concert du Nouvel An à la Philharmonie de Cologne en 2016 qui donna l’occasion au saxophoniste norvégien de donner de nouvelles couleurs à sa musique autour en travaillant l’écriture sans délaisser l’improvisation. Aux côtés de ses complices habituels, on retrouve le guitariste béninois de New York, Lionel Loueke. Un album carillonnant et contrasté et parfois ébouriffant où l’on perçoit encore ici et là l’influence qu’a pu avoir Django Bates à l’époque où Marius Neset, Petter Eldh et Anton Eger faisaient partie de la grande formation StormChaser du trublion britannique à Copenhague (Life Goes On...).

> ACT - 9038-2 / PIAS

Marius Neset : saxophones ténor et soprano, melodica sur 6, compositions / Lionel Loueke : guitare et voix / Andreas Brantelid : violoncelle / Ingrid Neset : flûte, piccolo & flûte alto / Ivo Neame : piano / Jim Hart : vibraphone, marimba & percussion / Petter Eldh : contrebasse / Anton Eger : batterie & percussion.

01. Satellite / 02. Star / 03. A New Resolution / 04. Introduction to Prague´s Ballet / 05. Prague´s Ballet / 06. Life Goes On / 07. Sirens Of Cologne / 08. The Silent Room / 09. 1994 / 10. Eclipse // Enregistré aux Village Studios de Copenhague du 2 au 4 janvier 2016.


Sam NEWSOME – Jean-Michel PILC : « Magic Circle »

info document -  voir en grand cette imageComme le fit Steve Lacy, le saxophoniste américain Sam Newsome (né en 1965 dans le Maryland) se consacre exclusivement au saxophone soprano et comme Lacy, il aime jouer et enregistrer en solo. Cette fois, il a choisi de dialoguer avec Jean-Michel Pilc autour de thèmes célèbres que les deux n’hésitent pas à triturer pour en extraire des formes et des couleurs nouvelles. Un jeu complice d’explorateurs virtuoses.

> Autoproduction / www.sopranosaxtalk.blogspot.com

Sam Newsome : saxophone soprano / Jean-Michel Pilc : piano.

01. Autumn Leaves / 02. In A Sentimental Mood / 03. Giant Steps / 04. In A Mellow Tone / 05. Magic Circle / 06. Misterioso / 07. Auto-schediasm / 08. Out of Nowhere / 09. Ask Me Now // Enregistrement récent (USA).


NORTHBOUND featuring Seamus BLAKE : « Northbound »

info document -  voir en grand cette imageOn connaît le batteur-percussionniste Olavi Louhivuori présent dans de nombreux enregistrements pour le label ECM mais aussi pour CamJazz. C’est un musicien inventif au jeu original dans la recherche de timbres et de couleurs. Le voici avec son trio Northbound et, en invité le saxophoniste canadien Seamus Blake. Une formation qui sait respecter l’équilibre entre ses quatre voix pour proposer une musique sobre, vivante et captivante, sans faux-semblants.

> CamJazz - CAMJ 7917-5 / Harmonia Mundi

Olavi Louhivuori : batterie / Seamus Blake : saxophone ténor et EWI / Tuomo Uusitalo : piano / Myles Sloniker contrebasse.

01. Counterparts / 02. Awakening / 03. Forgotten / 04. Rumble / 05. Song For Mr. Moorhead... / 06. Quietus / 07. Gomez Palacio / 08. Focus / 09. Pablo’s Insomnia / 10. Burst / 11. The Aisle // Enregistré à New York les 7 et 8 septembre 2016.


Michel PASTRE 5tet : « ...Dany Doriz et Ken Peplowski »

info document -  voir en grand cette imageLe saxophoniste Michel Pastre est un porte-flambeau du jazz le plus « swing » comme en témoigne sont travail en big-band. Il rend hommage cette fois à Lionel Hampton avec son quintette augmenté de Dany Doriz (dans le rôle d’Hampton au vibraphone !) et de Ken Peplowski à la clarinette. Du vrai djâzze diront certains, tout ce qu’il y a de plus respectueux des modèles.

> Autoproduction / mpastre@sfr.fr

Michel Pastre : saxophone ténor / Malo Mazurié : trompette / David Blenkhorn : guitare / Sébastien Girardot : contrebasse / Guillaume Nouaux : batterie /+/ Dany Doriz : vibraphone / Ken Peplowski : clarinette.

01. Downhome Jump (Hampton) / 02. Shoe shiners drag (Morton) / 03. Avalon (Rose-Jolson-de.Sylva) / 04. Singin’ The Blues (Lewis-Young-Conrad-Robinson) / 05. Hampton Stomp (Hampton) / 06. Don’t be that way (Samson-Goodman-Parish) / 07. Jack the bellboy (Hampton) / 08. Ring dem bells (Ellington-Mills) / 09. Moonglow (Hudson-De.Lange-Mills) / 10. Aimail Special (Goodman-Mundy-Christian) / 11. Six appeal (Goodman) / 12. Flying Home (Hampton-Goodman-Christian) // Enregistré à Dreux (28) les 26 janvier et 27 février 2017.


Lucky PETERSON : « Tribute To Jimmy Smith »

info document -  voir en grand cette imageLucky Peterson (né en 1964) a été l’élève de Jimmy Smith dans son apprentissage de l’orgue Hammond. S’il a consacré une grande partie de sa carrière au blues (chant, guitare, claviers), il se tourne un peu plus vers le jazz comme en témoigne cet enregistrement dans lequel il rend hommage à son maître dans un style assez démonstratif. À ses côtés quelques invités de marque parmi lesquels Archie Shepp, tout de même. Rien de bien nouveau ici mais ça va plaire, en bonne place dans les catalogues des « tourneurs »...

> Jazz Village - 9570135 / PIAS

Lucky Peterson : orgue Hammond, voix sur 4 et 5 / Kelyn Crapp : guitare / Herlin Riley : batterie /+/ Nicolas Folmer : trompette sur 1 / Philippe Petrucciani : guitare sur 9 / Archie Shepp : saxophone ténor sur 4 et 8, voix sur 4.

01. Night Train / 02. The Sermon / 03. The Champ / 04. Jimmy Wants to Groove / 05. Singin This Song 4 U / 06. Jimmy’s Jumpin / 07. Misty / 08. Back at the Chicken Shak / 09. Blues for Wes // Enregistré au Studio Sextan de Malakoff (France) en février 2016.


Esther PHILLIPS : « At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1978 »

info document -  voir en grand cette imageDans la série des concerts enregistrés au Onkel Pö’s Carnegie Hall par la radio de Hambourg, on peut écouter cet album de la chanteuse de soul et de rhythm and blues Esther Phillips. L’enregistrement de qualité très moyenne permet de retrouver cette voix singulière. Esther Phillips disparaissait six ans plus tard à l’âge de 48 ans.

> JazzLine – Delta - N77047 / Socadisc

Esther Phillips : voix / Henry Cain : piano / Wes Blackman : guitare / Bill Upchurch : contrebasse / James Levi : batterie.

CD 1 : 01. I´ve Never Found A Man / 02. The Man Aint´t Ready / 03. The Blues / 04. Native New Yorker.
CD 2 : 01. One Night Affair / 02. Stormy Weather / 03. MS / 04. Cherry Red / 05. What A Difference A Day Made // Enregistré en concert à Hambourg (Allemagne) le 11 novembre 1978.


PHONOPHANI : « Animal Imagination »

info document -  voir en grand cette imageEspen Sommer Eide est un compositeur, musicien (inventeur bricoleur d’instruments) norvégien qui ne prend que rarement le nom de Phonophani, juste pour ses enregistrements solo. Évitant soigneusement que sa musique électronique ne prenne trop des couleurs froides de nos technologies sophistiquées, il travaille ses enregistrements avec la nostalgie de la musique concrète des pionniers. Un petit côté art brut parfois mais aussi musique répétitive bien ficelée. Soyez curieux !

> Hubro - HUBROCD2589 / OutHere

Espen Sommer Eide (Phonophani) : composition, interprétation, production / Mari Kvien Brunvoll : voix sur : « Untime Me ».

01. Life’s White Machine / 02. Deep Learning / 03. Sunrise at Bear Island / 04. Untime me / 05. Animal Imagination / 06. Mud Boat / 07. End of all things III / 08. I have no subconscious / 09. A dark, sharp, heartless / 10. Firmamental / 11. Sirma, 1997 // Enregistré à Bergen (Norvège).


PRIMITIVE LONDON : « Planet Savage »

info document -  voir en grand cette imageLe quartet franco-britannique Primitive London a puisé son inspiration dans la « Library Music », ces morceaux aux formats brefs qui servaient de génériques, d’intermèdes de musiques de film. En référence au genre, ils inventent des thèmes courts, compacts, qu’ils traitent avec leur savoir-faire de jazzmen touche-à-tout. Le résultat est effectivement très imagé, distrayant mais néanmoins riche d’une matière sonore inventive et brillante. Mérite votre attention et plus encore !

NB : voir aussi dans cette page Robin Fincker avec Vincent Courtois (Bandes originales) et Jim Hart avec Marius Neset (plus haut).

> Fresh Sound New Talent - FSNT525 / Socadisc

Antoine Berjeaut : trompette / Robin Fincker : saxophone ténor, clarinette / Kit Downes : claviers, orgue / Jim Hart : batterie /+/ Juice Aleem : voix sur 1, 4, 12 / Diane Sorel : voix sur 7.

01. Savage Part I / 02. Not a Boogie / 03. Soixante Quatre / 04. Around The Corner / 05. Not Jazz / 06. Basil’s Boulders Of Sound / 07. Car Wash / 08. Loose Ends / 09. Bass & Drums / 10. Le Débrouillard / 11. Race / 12. Savage Part II // Compositions 2,3,5,7,9 par Antoine Berjeaut, 4,6,8 par Robin Fincker, 11 par Kit Downes, 10 par Jim Hart. 1 & 2 par Primitive London // Enregistré au Studio Condorcet (France) le 31 janvier 2016 et à : « Musiques au Comptoir », Fontenay-sous-Bois (94) le 29 janvier 2016.


Xavi REIJA : « Reflections »

info document -  voir en grand cette imageLa Catalogne fait parler d’elle ces temps-ci, le jazz catalan aussi, pour preuve, ce disque et le suivant que l’on doit à deux batteur barcelonnais.
Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter de disques plutôt « électriques » de Xavi Reija. Le voici en trio piano, contrebasse et batterie, tout ce qu’il y a de plus acoustique, mélodique, finement travaillé comme beaucoup de ces trios d’aujourd’hui. Un disque qui prouve que ce batteur peut aussi jouer « léger » !

> Autoproduction / www.xavireija.es

Xavi Reija : batterie / Nitai Hershkovits : piano / Paul Lligadas : contrebasse.

01. Martina / 02. Reflections / 03. Capella (we still dance) / 04. Reflections (long trip) / 05. Childhood dream / 06. Ausencia / 07. We Keep Walking / 08. Thy Remembrance / 09. Letter from the Aegean / 10. Serenity / 11. Capella // Enregistré à Gérone (Catalogne - Espagne) les 9 et 10 juin 2016.


Oriol ROCA Trio : « Mar »

info document -  voir en grand cette imageAprès Xavi Reja (ci-dessus), un autre batteur de Barcelone, Oriol Roca opte lui aussi pour un trio piano-contrebasse-batterie. Pour enregistrer « Mar », il est allé à Bruxelles pour y retrouver deux musiciens implantés en Belgique, Giovanni di Domenico et Manolo Cabras. Cette musique avance sur les vagues plus ou moins agitées de l’improvisation avec une thématique très volatile. Ambiance marine donc, comme un album d’aquarelles.

> el Negocito Records - 0 016463 975311 / www.elnegocitorecords.com

Giovanni di Domenico : piano / Manolo Cabras : contrebasse / Oriol Roca : batterie.

01. Straight line (O. Roca) / 02. What’s next ? (O. Roca) / 03. Cançó sense lletra (O. Roca) / 04. Heart’s hiccups (G. Di Domenico) / 05. In Dyotta (M. Cabras) / 06. Cançó de bressol (O. Roca) / 07. You’re not Maurice Chevalier (O. Roca) // Enregistré à Bruxelles le 18 février 2017.


Aldo ROMANO : « Mélodies en noir et blanc »

info document -  voir en grand cette imageÀ nouveau un batteur en trio avec piano après les deux précédents (ci-dessus). Mais cette fois, c’est Aldo Romano qui a composé une série de mélodies en pensant aux films de sa jeunesse, en noir et blanc, comme les touches du piano. Avec Dino Rubino (piano) et Michel Benita (contrebasse), il projette sa passion imagée du jazz avec la sensibilité qui le caractérise.

> Le Triton - TRI-17539 / L’Autre distribution 22/09/2017 Aldo Romano : batterie, compositions sauf 10 / Dino Rubino : piano / Michel Benita : contrebasse

01. Lontano / 02. Rosario / 03. L.A.58 / 04. Song for Ellis / 05. Webb / 06. On John’s Guitar / 07. Favela / 08. Dreams and Waters / 09. Inner Smile / 10. Il Voyage en Solitaire (G. Manset) // Enregistré au Triton (Les Lilas - 93) du 15 au 24 mai 2017.


Simon RUMMEL ENSEMBLE : « Im Meer »

info document -  voir en grand cette imageLe Simon Rummel Ensemble ne laisse décidément pas indifférent ! Après Nichts Für Alle qui nous nous avait ravis en 2016 (Chronique ici avec un OUI !) voici Im Meer, une composition qui se développe sur plus de 35 minutes à partir d’une simple mélodie dont la partition est fournie dans la pochette pliée du disque. Une immersion qui substitue aux grandes orgues du Capitaine Nemo les flûtes à bec singulières de Lucia Mense (photo fournie aussi !) et un brave harmonium. L’enregistrement restitue parfaitement les espaces pour permettre à l’auditeur de prendre place dans ce bain musical très tranquille pour se laisser bercer par le flot.

> Umlaut records - UMFRCD-22 / Socadisc

Lucia Mense : flûtes à bec (construites par Klaus Grunwald) / Joris Rühl : clarinettes / Georg Wissel : saxophone alto, clarinette / Udo Moll : trompette / Matthias Muche : trombone / Carl Ludwig Hübsch : tuba / Radek Stawarz : violon / Oxana Omelchuk : harmonium / Ketonge : voix, effets / Michael Griener : batterie / Simon Rummel : melodica, verres, composition de la the melodie.

01. Im Meer (35’32") // Enregistré le 20 décembre 2015 à Cologne (Allemagne).


Antonio SANCHEZ : « Bad Hombre »

info document -  voir en grand cette imageOn a toujours écouté avec intérêt, en général, les disques du batteur Antonio Sanchez mais celui-ci nous interroge... Il a enregistré seul cette musique car il s’agit d’une réflexion personnelle sur ses origines mexicaines : ce n’est pas franchement à l’eau de rose et même assez agressif parfois mais là n’est pas le problème : la musique est assez pauvre pour tout dire.

> CamJazz - CAMJ 7919 / Harmonia Mundi

Antonio Sanchez : batterie, claviers, électronique, voix.

01. Bad Hombre Intro / 02. Bad Hombre / 03. Fire Trail / 04. Distant Glow / 05. BBO / 06. Momentum / 07. Home / 08. The Crossing / 09. Nine Lives / 10. Antisocial // Enregistré à New York, mixé, finalisé les 20 et 21 octobre 2016.


Steve SANDBERG : « Alaya »

info document -  voir en grand cette imageLe pianiste américain Steve Sandberg a une riche expérience dans des univers musicaux très variés, des musiques pour images à des arrangements pour la salsa entre autres mondes musicaux. Avec Alaya, il imagine des musiques sur des thématiques et des rythmes de divers horizons (des Balkans à Ravel...) avec la complicité du violoniste Zach Brock, un des membres éminents du groupe-collectif Snarky Puppy. Une musique acoustique éclectique et virtuose.

> Artist-Share / artistshare.com/Steve-Sandberg-Alaya

Steve Sandberg : piano, compositions / Zach Brock : violon / Michael O’Brien : contrebasse / Mauricio Zottarelli : batterie.

01. Janos / 02. Maurice / 03. Weeping Bear / 04. Iboga / 05. Annie / 06. Eusebio / 07. Mazue / 08. Black Ivory // Enregistrement récent (USA).


Bernard SANTACRUZ : « Tales, Fables and Other Stories »

info document -  voir en grand cette imageBernard Santacruz a le sens du collectif et il s’associe volontiers à de nombreux projets toujours porteurs d’une grande valeur artistique et humaine (avec l’ARFI, Bruno Tocanne, Samuel Silvant et bien d’autres...). Il aime aussi raconter ses histoires sans paroles, seul avec sa contrebasse. Neuf ans après Lenox Avenue (cf. CultureJazz - 2008) enregistré en studio, il avait renouvellé l’expérience en public à l’École des Beau-Arts de Rouen, c’est à dire bien loin de ses terres du sud-est ! Un disque de conteur pour un beau voyage improvisé à quatre cordes dans les mondes du jazz.

> JuJu Works - #2 - 2017 / Absilone – Socadisc

Bernard Santacruz : contrebasse, compositions.

01. In The Joyful Whirlwind Of The Spirits / 02. From Missirikiro To Sikasso / 03. Alta Mar // Enregistré le 21 novembre 2015 à l’École des Beau-Arts de Rouen.


Éric SÉVA : « Body and Blues »

info document -  voir en grand cette image« Body and Blues est un carrefour sonore et humain qui, par un véritable travail d’équipe, a permis de donner corps à lune relecture du bleu originel propice à l’expression de mon histoire. De mes histoires » écrit Éric Séva pour présenter ce nouveau projet réalisé en étroite complicité avec Sébastien Danchin (« Monsieur Blues », grand connaisseur et promoteur du blues en France). Une solide formation vient étayer ce « Body and Blues ». Ready for the blues ?

> Autoproduction - ESBB6412 / L’Autre distribution

Éric Séva : saxophones baryton, soprano, sopranino, effets / Christophe Cravero : piano, fender Rhodes, orgue Hammond, violon alto / Manu Galvin : guitares, guitare baryton / Christophe Wallemme : basse, contrebasse / Stéphane Huchard : batterie, percussions / Harrison Kennedy : voix, banjo, harmonica / Michael Robinson : voix / régis Gizavo : accordéon / Sébastien Danchin : direction artistique.

01. Monsieur Slide / 02. Miniscropique Blues / 03. No Monopoly On Hurt (Kennedy-Danchin) / 04. Body And Blues / 05. A Gogo / 06. Trains Clandestins / 07. If You Go / 08. Blues Diaphane / 09. Bivouac / 10. Jolie Marie Angelique (H. Kennedy) / 11. Red Hat / 12. Le Village D’Aoyha // Enregistré à Astaffort (Lot-et-Garonne).


Woody SHAW Quintet : « Vol1 – At Onkel Pö’s Carnegie Hall – Hamburg 1982 »

info document -  voir en grand cette imageLe trompettiste Woody Shaw (1944-1989) aura eu une vie bien courte mais il aura marqué le monde du jazz par son talent. On le retrouve ici en concert à Hambourg au Onkel Pö’s Carnegie Hall en 1982 (la série JazzLine enregistrés par la radio NDR). Il est remarquablement entouré puisque Steve Turre est au trombone et Mulgrew Miller au piano (+ Stafford James et Tony Reedus !). Il y a peu de plages mais elles sont longues ! Ces gens prenaient le temps pour s’exprimer longuement, trop parfois...

> JazzLine – Delta - N77045 / Socadisc

Woody Shaw : trompette, bugle / Steve Turre : trombone / Mulgrew Miller : piano / Stafford James : contrebasse / Tony Reedus : batterie.

01. Katrina Ballerina / 02. Announcement I / 03. Joshua C / 04. Sunbath / 05. Announcement II / 06. To Kill a Brik // Enregistré en concert à Hambourg, Allemagne, le 13 janvier 1982.


Claudia SOLAL – Benjamin MOUSSAY : « Butter in my brain »

info document -  voir en grand cette imageAprès presque 15 ans de complicité dans ce duo, Claudia Solal et Benjamin Moussay ont encore bien des choses à (se, nous) dire et des histoires à raconter... Nous les écoutons avec bonheur et Yves Dorison vous en dit plus dans la chronique qu’il vient de consacrer à « Butter in my brain » (à lire ici...). OUI !.

> Abalone / L’Autre distribution

Claudia Solal : paroles, compositions, voix / Benjamin Moussay : compositions, piano, Fender Rhodes, claviers, Sensomusic Usine.

01. the grass is greener / 02. multitrack girl / 03. the house that Jack built / 04. nightcap for sparrows / 05. I confess / 06. butter in my brain / 07. weaver of doubts / 08. smokehouse on the ocean / 09. when the flower / 10. trees are green / 11. transfigured dream // Enregistré récemment au Studio Sextan (Malakoff, France) pae Sylvain Thévenard.


Håkon STENE – Kristine TJØGERSEN : « Michael Pisaro : Asleep, Street, Pipes, Tones »

info document -  voir en grand cette imageAvec ce genre de disques, on ne sait jamais qui on doit citer en référence, le compositeur (Michael Pisaro) ou les interprètes (Håkon Stene et Kristine Tjørgersen). Nous avons choisi le seconde option parce que dans cette musique contemporaine-exploratoire (assez loin des codes du jazz), les instrumentistes ont un rôle essentiel. Beau travail en tout cas !

> Hubro - HUBROCD2591 / OutHere

Håkon Stene : guitares électriques Godin et Moog, piano préparé, enregistrements / Kristine Tjørgersen : clarinettes basse et contrebasse.

01. I / 02. II / 03. III / 04. IV / 05. V / 06. VI + VII / 07. VIII + IX / 08. X / 09. XI / 10. XII / 11. XIII / 12. XIV / 13. XV / 14. XVI / 15. XVII / 16. XVIII / 17. XIX // Enregistré en Norvège de juin à septembre 2016.


Florian STOFFNER – Paul LOVENS – Rudi MAHALL : « Mein Freund Der Baum »

info document -  voir en grand cette imageLe guitariste suisse Florian Stoffner improvise en trio avec deux desplus grands spécialistes allemands des musiques spontanées, le batteur Paul Lovens et le clarinettiste basse Rudi Mahall. Écoute mutuelle et réactivité donnent à cette rencontre tout son intérêt. Une musique aussi vivante et solidement enracinée qu’un vieux chêne dans une forêt de conte merveilleux.

> Wide Ear Records - WER032 / www.wideearrecords.ch

Florian Stoffner : guitare / Paul Lovens : batterie / Rudi Mahall : clarinette basse.

01. Mein / 02. Freund / 03. der / 04. Baum // Enregistré : « live » le 16 avril 2016 à Zürich (Mein Freund) et Lisbonne (der Baum).


SWEET SYSTEM : « Sweet Ella »

info document -  voir en grand cette imageSweet System ? « Trois chanteuses à Paris : une américaine, une norvégienne et une hollandaise, séduisantes, spontanées et talentueuses. » peut-on lire sur le site internet de ce trio vocal. Armées de toutes ces qualités, elles s’attaquent au répertoire d’Ella Fitzgerald avec une formation solide. Du jazz de divertissement et de « vulgarisation » (cela dit sans mauvaises intentions !). Bref, on passe !

> Frémeaux & Associés - FA8542 / Socadisc

Martineke Kooistra, Fanny Werner, Keri Chryst : voix / Patrick Cabon : piano / Bruno Rousselet : contrebasse / Vincent Frade : batterie /+/ Boris Blanchet : saxophone / Bobby Rangell : flûte / Dany Doriz : vibraphone / Hugo Lippi : guitare.

01. How high the moon / 02. A tisket a tasket / 03. Smooth sailing / 04. Tenderly / 05. It’s all right with me too darn hot / 06. Anything goes / 07. They can’t take that away from me / 08. Just squeeze me Sweet / 09. If you can’t sing it you’ll have to swing it mr paganini / 10. Sophisticated lady / 11. Air mail special / 12. I ain’t got nothing but the blues // Enregistré à Paris en mai 2017.


THE LIBERATION MUSIC COLLECTIVE : « Rebel Portraiture »

info document -  voir en grand cette imageEn mémoire du Liberation Music Orchestra de Charlie Haden et Carla Bley mais aussi des musique militantes de Charles Mingus ou Max Roach, Hannah Fidler et Matt Riggen, musiciens-enseignants ont constitué ce Liberation Music Collective pour développer chez leurs étudiants de l’Université d’Indiana une conscience sociale à travers la pratique musicale. Une initiative à remarquer et à encourager en écoutant cet album qui regroupe des étudiants-musiciens diplômés (et très sages encore) dans un grand ensemble « militant » qui ne manque pas d’allure.

> AD Astrum Records / www.liberationmusiccollective.com

Effectif global du collectif : Matt Riggen (co-leader), Jess Henry, Justin Copeland, Gomeh Barak, Jane Sycks, Joe Anderson, Tim Fogarty, Adam Marchand, Cean Robinson : trompettes / Brennan Johns, Miró Sobrer, Chaz Rhodes, Matthew Waterman, Felipe Brito, John Sorsen, Sean Weber : trombones / Ana Nelson, Sean Imboden, Artie Black, Mark Hiebert, Evan Drybread, Durand Jones, Matthew Setzler, Sam Motter, Matthew Babineaux, Francesca Hanson, Alex Dura : saxophones / Kyle Schardt, David Deutsch, Joel Tucker : guitares / Ellie Pruneau, Evan Main, Lianna Gekker : piano / Hannah Fidler : contrebasse, co-leader / Hannah Johnson, Juan Pastor, Ben Lumsdaine, Sam Bryson, Rocky Martin, Matt McCarthy : batterie / Yael Litwin, Julian Loida, Kristin Olson, Cole Stover, Patrick Overturf : percussions, vibraphone / Durand Jones, Hannah Fidler, Destiny Tucker, Alysha McElroy-Hodges : voix.

01. Passing Away For Giles Corey / 02. An Afterlife For Jeffrey Miller / 03. Kent State / 04. An Afterlife For Berta Cceres / 05. River Of Life / 06. An Afterlife For Ruqia Hassan / 07. Iqra / 08. Ditchside Monument / 09. An Afterlife For Noxolo Nogwaza / 10. An Afterlife For The Unnamed / 11. All I Need // Enregistré récemment à Bloomington, Indiana (USA).


THE WEST LINES : « The Eye »

info document -  voir en grand cette imageC’est sur le label Bruit Chic créé et animé par le trompettiste Yoann Loustalot que paraît ce disque du trio The West Line. Cette formation prend ses racines en Touraine autour de l’organiste (également pianiste ailleurs) Cédric Piromalli. Orgue Hammond, guitare, batterie, une formule désormais classique pour développer une musique personnelle qui reste attachée aux spécificités du jazz.

> Bruit Chic - 011-2674 / www.bruitchic.com

Cédric Piromalli : orgue Hammond B3 / Antoine Polin : guitare / Étienne Ziemniak : batterie.

01. Vieille Europe (Piromalli) / 02. Panda (Polin) / 03. The Eye (Polin) / 04. Wherever The Squirrel is (Piromalli) / 05. Rabbits (Piromalli) / 06. Back to Wyoming (Polin) / 07. Noctuelle (Piromalli) / 08. Corvette (Piromalli) // Enregistré récemment en France.


Katie THIROUX : « Off Beat »

info document -  voir en grand cette imageKatie Thiroux est une contrebassiste (et vocaliste) californienne qui a eu récemment le privilège d’être remarquée par Quincy Jones (et d’être engagée pendant l’été 2017 pour jouer cinq soirs par semaines dans le jazz-club que ce dernier a ouvert à Dubai !). Tout cela pour dire que cette musicienne n’a dû effrayer personne à Dubai puisque sa musique est du jazz bon teint joué avec tout ce qu’il faut de professionnalisme.

> Capri Records / http://caprirecords.com/artists/kat...

Katie Thiroux : contrebasse, voix / Justin Kauflin : piano / Matt Witek : batterie /+/ Ken Peplowski : saxophone ténor sur 7 et 8, clarinette sur 1, 6, 8 / Roger Neumann : saxophone ténor sur 9, saxophone soprano sur 1.

01. Off Beat (Pober) / 02. When Lights Are Low (Carter-Williams) / 03. Why Did I Choose You ? (Leonard-Martin-Morris) / 04. Slow Dance With Me (Thiroux) / 05. Brotherhood of Man (Loesser) / 06. Ray’s I dea (Brown-Fuller) / 07. Some Cats Know (Leiber-Stoller) / 08. When The Wind Was Green (Hunt) / 09. Happy Reunion (Ellington) / 10. Willow Weep For Me (Ronell) // Enregistré les 14 & 15 novembre 2016 aux USA (Tritone Studios).


THOLLOT IN EXTENSO : « Thollot In Extenso »

info document -  voir en grand cette imageLe batteur Jacques Thollot et Jean Rochard (disques nato etc.) étaient liés par une amitié qui remontait à 1976, se prolongea à travers le festival de Chantenay-Villedieu à partir de 1978 et la création du label nato. Ce disque (accompagné de riches livrets comme toujours chez nato) est autre chose qu’un hommage au batteur disparu en 2011. Il articule quelques morceaux enregistrés en club par le dernier quartet de Jacques Thollot et des plages réunissant en 2017 ses amis (et sa fille Marie) pour donner une nouvelle vie à des thèmes chers à tous. Un « album passeur » comme l’écrit Jean Rochard et une formidable réunion de musiciens !

> nato - 5464 / L’Autre distribution

Jacques Thollot Quartet : Jacques Thollot : batterie / Tony Hymas : piano / Claude Tchamitchian : contrebasse / Nathan Hanson : saxophone // Ses amis aujourd’hui (Selon les plages) : François Jeanneau : saxophone / Karl Berger : vibraphone / Marie Thollot : voix / Jean-Paul Celea : contrebasse / Noël Akchoté : guitare / Tony Hymas : piano / Nathan Hanson : saxophone / Sophia Domancich : piano / Simon Goubert : batterie / Catherine Delaunay : clarinette / Kirk Knuffke : cornet / Régis Huby : violon / Clément Janinet : violon / Marion Martineau : violoncelle / Guillaume Roy : alto.

01-11- Première partie (Infiniment), 01. Sunny Murray message / 02. Marie / 03. Watch devil go / 04. Epilogue / 05. Tenga Nina / 06. La dynastie des Wittelsbach / 07. To Neneh by Don from Jacques / 08. De DC par JT / 09. On a mountain / 10. Quand le son devient aigu, jeter la girafe à la mer / 11. Samedi à Vaucresson / 12-17- Deuxième partie (La voie des rythmes), 12. Up down / 13. Don’t tell him where we are / 14. Go mind / 15. Cinq Hops / 16. Go mind / 17. Seven / 18-21- Troisième partie (Ce sont, où nous sommes), 18. Un soir à Mainneville / 19. Heildelberg expectations / 20. La Maison de Cellettes / 21. Heildelberg expectations // Enregistrements du 18 juin 2011 (Jacques Thollot Quartet au Sunset) et de 2017.


Bruno TOCANNE : « Sea Song(e)s »

info document -  voir en grand cette imageSea Song(e)s prend la forme d’une rêverie musicale inspirée de l’album culte de Robert Wyatt, Rock Bottom. Bruno Tocanne a réuni des complices fidèles avec lesquels il partage les mêmes visions de la musique. On retrouve Sophia Domancich (décidément très présente ce mois-ci parmi nos disques), Antoine Läng qui donne sa voix augmentée de divers effets pour ces chansons un peu flottantes et Rémi Gaudillat, trompettiste ardent et fidèle compagnon du batteur (en souvenir de Mongezi Feza dans l’album de Wyatt). Cette suite de chansons aux développements riches se conclut bien évidemment par Sea Song, seule chanson de Wyatt présente dans ce beau disque.

> Cristal Records - CR257 / Sony Music

Bruno Tocanne : batterie, percussions / Sophia Domancich : piano, Fender Rhodes / Rémi Gaudillat : trompette, bugle / Antoine Läng : voix, effets, clavier

01. Aimez le (Domancich-Kanche) / 02. C(arla) Song (Gaudillat) / 03. Du clair au sombre (Gaudillat) / 04. Back were we began (Domancich-Greaves / 05. Sea Dance (Gaudillat) / 06. Nuits desarmees (Gaudillat-Kanche) / 07. I danced (Läng-Kanche) / 08. Ressac (Läng-Tocanne) / 09. Sea Song (Wyatt) // Enregistré récemment à Rochefort (France).


Nico Wayne TOUSSAINT : « Plays James Cotton »

info document -  voir en grand cette imageL’harmoniciste français d’Aquitaine, Nico Wayne Toussaint rend hommage à un de ses musiciens favoris, le bluesman James Cotton (né en 1935 et décédé en mars dernier). Il a monté une formation correspondant à celle de Cotton du disque « Live in Chicago » et enregistré ce disque efficace et tonique, fidèle à son modèle.

> Dixiefrog - DFGCD8799 / Harmonia Mundi

Pascal Drapeau : trompette / Cyril Dumeaux : saxophone ténor / Michel Foizon : guitare, chant / Sébastien Arruty : trombone / Nico Wayne Toussaint : harmonica, chant / JP Legout : claviers, chant / Romain Gratalon : batterie / Antoine Perrut : basse / Boney Fields : voix, trompette sur 1.

01. No Cuttin’ Loose / 02. River’s Invitation / 03. One More Mile / 04. Born in Missouri / 05. Rocket 88 / 06. Hot ’n Cold / 07. Hard Time Blues / 08. Today I Started Loving You Again / 09. How Long Can A Fool Go Wrong / 10. Cotton Crop Blues / 11. Down At Your Buryin’ / 12. Got To Get You Off My Mind / 13. Midnight Creeper // Enregistré à Pau en mai 2017.


Oded TZUR : « Translator’s Note »

info document -  voir en grand cette imageIsraël est un générateur de jazzmen ! On en découvre de nouveaux chaque mois comme ce saxophoniste natif de Tel Aviv mais installé à New York, Oded Tzur, musicien lui aussi préoccupé par l’utilisation du saxophone dans les musiques microtonales. Il est entouré de musiciens déjà renommés (Shai Maestro, Petros Klampanis et Ziv Ravitz) pour jouer une musique contrastée qui prend le temps de développer son propos, au risque de lasser parfois...

> Enja Yellowbird - YYEB-7773 / L’Autre distribution

Oded Tzur : saxophone ténor / Shai Maestro : piano / Petros Klampanis : contrebasse / Ziv Ravitz : batterie

01. Single Mother / 02. Welcome / 03. The Whale Song / 04. The Three Statements of Garab Dorje / 05. Lonnie’s Lament (Coltrane) // Enregistré au Studio de Meudon (France) le 5 octobre 2016 (1, 2, 3) et en studio à New York le 29 octobre 2016 (4, 5).


René URTREGER – Agnès DESARTHE : « Premier rendez-vous »

info document -  voir en grand cette imageOn lira la chronique que Jean-Louis Libois vient de consacrer à cet album de René Urtreger avec Agnès Desarthe : « Qui aurait pu imaginer qu’un pianiste et sa biographe -tous les deux confirmés- enregistrent un jour un disque où de surcroît cette dernière se transforme en chanteuse de jazz ? ».Lire la suite ici.... Et il conclut : « Du beau travail en quelque sorte mais qui doit aussi beaucoup à la complicité de deux protagonistes initiaux et à leur amitié forgée dans la musique, l’écriture… et le souvenir. »

> Naïve - NJ628471 / Naïve

René Urtreger : piano / Agnès Desarthe : chant, récitante (1, 2, 4, 7, 9, 11, 12) / Géraldine Laurent : saxophone alto (1, 2, 5, 8) / Pierre Boussaguet : contrebasse (2, 5, 5, 8, 13) / Simon Goubert : batterie (1, 2, 5, 8, 11, 13) / Alexis Lograda : violon (2, 4).

01. The man I love / 02. Le Premier Rendez-vous / 03. Thème pour un ami / 04. La géante / 05. Lady Amanda / 06. Everything happens to me / 07. La douche en plein air / 08. Just one of these things / 09. Body and soul / 10. Valsajane / 11. Le foin / 12. You go to my head / 13. Bouncing with Bud // Enregistré au Studio Sextan (Malakoff) en mai-juin 2017.


Filippo VIGNATO Quartet : « Harvesting Minds »

info document -  voir en grand cette imageNous avions découvert le tromboniste Filippo Vignato en trio avec le disque Plastic Breath il y a un an. Le voici en quartet totalement acoustique avec la complicité de Giovanni Guidi, formidable pianiste qui ne gaspille jamais ses notes. Un beau quartet qui met en valeur les qualités de soliste de Filippo Vignato (remarquées encore récemment avec Giovanni Falzone, ici...). Une musique équilibrée, sans lourdeur qui puise sa force dans les qualités d’écoute mutuelle au service du collectif.

> CamJazz - CAMJ 7918-5 / Harmonia Mundi

Giovanni Guidi : piano / Filippo Vignato : trombone / Mattia Magatelli : contrebasse / Attila Gyárfás : batterie.

01. Harvesting Minds / 02. Days Are Too Short / 03. Unspoken Memories (Vignato-Magatelli-Gyárfás) / 04. Just Before Leaving / 05. Home / 06. Trains / 07. Dark Glare / 08. Reflections (Vignato-Magatelli) / 09. Neverland Last Days (Guidi) / 10. Couples / 11. Trust (Vignato-Magatelli-Gyárfás) // Enregistré à Cavalicco (Udine-Italie) les 23 et 24 novembre 2016.


Chrystel WAUTIER : « The Stolen Book »

info document -  voir en grand cette imageNous découvrons la voix chaleureuse et nuancée de Chrystel Wautier dans ce disque publié sur le label Bonsaï Music. Cette chanteuse apparemment belge a su s’entourer d’excellents musiciens (comme le guitariste Lorenzo Di Maio dont nous avons déjà parlé ici) pour produire une musique dans l’air du temps, un peu pop-rock (?) soft-jazz (?) avec un gros travail en studio. Ça s’écoute bien et c’est fort bien réalisé mais nous sommes guère touchés par ces jolies mélodies... Histoire de goût, sans doute...

> Bonsaï Music - BON170601 / Sony 06/10/2017

Chrystel Wautier : voix / Cédric Raymond : claviers / Lorenzo Di Maio : guitare / Jacques Pili : contrebasse / Jérôme Klein : batterie / Michel Saba : percussions.

01. The Waiting (Wautier-Raymond) / 02. Into The Dust (Caggiari) / 03. Far Away (Wautier) / 04. Le soleil donne (Souchon-Voulzy) / 05. Beauty Is A Mystery (Wautier) / 06. Let’s Fall (Wautier) / 07. The Stolen Book (Wautier-Raymond) / 08. On Sunday (Wautier-Di Maio) / 09. Conversations (Wautier-Raymond) / 10. My Love And I (Love Song from Apache) (Raskin-Mercer) / 11. A Warrior (Wautier) // Enregistré récemment à La Louvière (Belgique).


Bugge WESSELTOFT : « Everybody Loves Angels »

info document -  voir en grand cette imageAprès avoir été considéré souvent comme un des pionniers de l’electro-jazz scandinave, Bugge Wesseltoft revient à l’essentiel : un disque en pianos solo sur des mélodies pour la plupart issues du grand song-book de la pop et du rock des années 68 à 80. Et pour donner une dimension un peu plus profonde et spirituelle à ce projet, il l’a enregistré dans une cathédrale en Norvège. « Tout le monde aime des anges » dit-il : cette musique lui a-t-elle donné des ailes ? À chacun de se faire son opinion...

> ACT - 9847-2 / PIAS

Bugge Wesseltoft : piano

01. Drei Engel (trad) / 02. Bridge over troubled water (Simon) / 03. Koral (Bach) / 04. Angel (Hendrix) / 05. Reflecting (Wesseltoft) / 06. Morning has broken (Cat Stevens) / 07. Salme (CEF Weise) / 08. Blowing in the wind (Dylan) / 09. Angie (Jagger-Richards) / 10. Locked out of heaven -Mars-Lawrence-Levine) / 11. Let it be (Lennon-McCartney) // Enregistré dans la cathédrale de Lofoten (Norvège) du 24 au 26 février 2017.


ZACHARIE : « Giant Bear »

info document -  voir en grand cette imageOn conclut avec un disque qui nous rappelle le folk des années 70. Zacharie Dangoin est un chanteur-guitariste français qui a aussi sans doute écouté les bluesmen (on pense à Eric Bibb) et... Fats Waller dont il reprend Stayin’ at home façon Bob Dylan. Une production soignée où l’on retrouve la clarinette d’Élodie Pasquier, musicienne ouverte à de nombreux projets.

> Z Production / Inouïe Distribution

Zacharie Dangoin : chant, guitare, banjo / Teddy Elbaz : claviers, orgue / Fred Brousse : harmonica / Julien Jussey : piano, Moog, batterie / Élodie Pasquier : clarinettes / Franck Boiron : trombone / Lucas Garnier : trompette / Goven Girard, Quentin Andréoulis : violons / Estelle Gourinchas : alto / Noémie lacaf, Noémie lamour, Marine Pellegrini : chœurs / Jacques Dangoin : guitare.

01. Stayin’ at home (F. Waller) / 02. As a skunk / 03. When the morning came / 04. Imperfect man / 05. Ocean / 06. A bear, a lion and a thousand birds / 07. Sugar (C.Dangoin) / 08. Pirates / 09. If you loved me / 10. Tires City / 11. Roses and lies / 12. Oh mum // Enregistré récemment en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Retrouvez les Piles de Disques des mois précédents ici...