« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Pile de disques » Pile des 36 disques de janvier 2015.

Pile des 36 disques de janvier 2015.

Les nouveautés du mois et quelques retardataires...

D 5 janvier 2015     H 16:27     A Thierry Giard    


Revue mensuelle de disques parus ou à paraître.

> Au menu et par ordre alphabétique,
Liens vers les brèves chroniques :

1000 BORNES Trio || ANTILOOPS || Anouar BRAHEM || The DROPS || Essiet Okon ESSIET || Nicolas FOLMER || Jean-Marc FOLTZ || Alessandro GALATI || GARZONE – BERGONZI – WINTHER... || Art HIRAHARA || Arne HUBER Quartet || JAMES FARM || JØKLEBA || Johann LEFEVRE Trio || LUMEN DRONES || Olivier MANOURY – Sergio GRUZ || MEECO || MYRIAD3 || Francesco NASTRO Trio || OLYMPE || Vincent PEIRANI || Grégory PRIVAT – Sonny TROUPÉ || QUARTET BASE || Anne QUILLER 6Tet || Bertrand RENAUDIN || Henri ROGER || Matthieu ROSSO Red Quartet || Domenico SANNA || The SILENT JAZZ ENSEMBLE || Samy THIÉBAULT Quartet || TOC || VIRET – FERLET – MOREAU || Les VOILÀ VOILÀ || Raphael WALSERS GangArt || Robin WILLIAMSON || WOVEN ENTITY


1000 BORNES Trio : « Piof ! »

1000 BORNES Trio : « Piof ! » -  voir en grand cette image
1000 BORNES Trio : « Piof ! »
autoproduction

La musique comme un jeu de société avec des stratégies à échafauder et des pièges à déjouer... Pas facile de suivre la longue route tracée par Sonny Rollins en reprenant et actualisant la formule du trio sans instrument harmonique. Fabien Debellefontaine, Markus Braun et Matthieu Desbordes ont assez de finesse et d’expérience pour s’en sortir sans plagier. Le sérieux prend cependant le pas sur l’approche ludique que laisse imaginer le titre mais ces plages assemblées composent un disque sympathique qui nécessitera une écoute sans doute attentive.

> Autoproduction / www.fabiend.fr/1000bornestrio

Fabien Debellefontaine : saxophones alto et ténor, euphonium / Markus Braun : contrebasse / Matthieu Desbordes : batterie

01. la Bretagne, ça vous gagne (Debellefontaine) / 02. Partir naïf (Desbordes) / 03. Esther (Debellefontaine) / 04. Piof ! (Debellefontaine) / 05. Sticky mack (L. Goldings) / 06. Vino griego (jurgens) / 07. Total doesn’t pay taxes (Desbordes) / 08. Princess (J. Guiffre) // Enregistré à Cologne (Allemagne) en septembre 2014).



ANTILOOPS : « Electroshock »

ANTILOOPS : « Electroshock » -  voir en grand cette image
ANTILOOPS : « Electroshock »
autoproduction

Ludivine Issambourg serait-elle du genre tenace et déterminé ? Depuis une quinzaine d’années, la flûtiste creuse son sillon pour démontrer que son instrument possède un fort potentiel dans le jazz et dans les musiques dites « actuelles ». En Basse-Normandie, nous suivons de longue date son parcours qui a croisé les chemins de Jean-François Millet, de Jean-Baptiste Perez (et sa Grande Perezade) entre autres. La rencontre avec le DJ-producteur Wax Tailor fut déterminante pour entrer dans la sphère « electro » et la créer son groupe. Antiloops n’oublie pas John Coltrane (Naïma) et nous plonge dans un univers sonore référé au hip-hop et aux musiques électroniques avec scratches et voix. À vos casques, prêts... ?

> Autoproduction / Musicast (parution 26/01/2015)

Ludivine Issambourg : flûte / Maxime Zampieri : batterie / Mr Gib : scratch / Nicolas Dérand : claviers / Timothée Robert : basse

01. Yep / 02. Electroshock / 03. No question about it / 04. Next feast ASM / 05. Tima / 06. Magic Babar / 07. Luna / 08. Smoothy Time Feat. FP / 09. Naima / 10. Michelle



Anouar BRAHEM : « Souvenance »

Anouar BRAHEM : « Souvenance » -  voir en grand cette image
Anouar BRAHEM : « Souvenance »
ECM

En filigrane, la révolution tunisienne de 2011 : « J’ai été profondément marqué par ce qui s’est passé » explique Anouar Brahem. L’artiste, joueur de oud et le compositeur ne pouvait rester insensible aux événements qui touchaient son pays. Ce nouvel album, cinq ans après le précédent (sur ECM, toujours) a été composé « quand la pression est retombée » avec l’envie d’associer un orchestre de chambre au quartet qu’il compose avec (entres autres) son complice de longue date, François Couturier. Une suite de compositions finement et délicatement orchestrées qui laisse une impression de sérénité retrouvée dans un langage sans clichés « folkloriques ».

> ECM 379777 (2 CD) / Universal Music France (parution : 26/01/2015)

Anouar Brahem : oud / François Couturier : piano / Klaus gesing : clarinette basse / Björn Meyer : basse / Orchestra della Svizzera Italiana / Pietro Mianiti : direction

CD 1 : 01. Improbable day / 02. Ashen sky / 03. Deliverance / 04. Souvenance / 05. Tunis at dawn / 06. Youssef’s song
CD 2 : 01. January / 02. Like a Dream / 03. On The Road / 04. Kasserine / 05. Nouvelle Vague - Variation // Enregistré à Lugano (Suisse) en mai 2014.



The DROPS : « Live in Paris »

The DROPS : « Live in Paris » -  voir en grand cette image
The DROPS : « Live in Paris »
The Drops Music

Cinq ans de musique en commun, ça se fête (au New-Morning, Paris) avec des amis invités (Eric Legnini et 20Syl) et un nouveau batteur, Gautier Garrigue qui succède haut-la-main à Ted Poor (album « Falling From The Sky » - 2011) et à Ferenc Nemeth (album « Spray » - 2013). C’est sur scène que cette « triplette de cadors » (dixit Yves Dorison en mai 2014 !) exprime le mieux son esprit joueur pour croiser les genres. Ce disque donne une nouvelle occasion d’appréhender le potentiel de The Drops.

> The Drops Music / www.thedrops.net (parution le 20/01/2015)

Federico Casagrande : guitare / Christophe Panzani : saxophone ténor / Gautier Garrigue : batterie /+/ Eric Legnini : fender rhodes sur 4 et 6 / 20Syl : mpd, électronique

01. Le 3è souffle / 02. Pouff / 03. Am I leaving / 04. Doute(s) / 05. L’art du dehors / 06. Shinyuku Gyoen / 07. Birth // Enregistré en concert au New Morning (Paris) le 30 avril 2014.


Essiet Okon ESSIET : « Shona »

Essiet Okon ESSIET : « Shona » -  voir en grand cette image
Essiet Okon ESSIET : « Shona »
Space Time Records - BG

Le contrebassiste nigérian Essiet Okon Essiet s’est fait connaître des amateurs à l’occasion de son passage chez les Jazz Messengers d’Art Blakey. Auparavant, il avait fait partie du trio d’Abdullah Ibrahim. Longtemps resté dans l’ombre de leaders de renom, on découvre aujourd’hui son premier album alors qu’il sera bientôt sexagénaire ! Shona est un disque joyeux, coloré, sans prétention. Un disque en forme de kaléidoscope où l’on trouve des mélopées aux rythmes envoûtants, une dose de reggae, une chansonnette fraîche et naïve... Des ingrédients aux saveurs épicées pour un disque qui n’est pas sans consistance : le pianiste Manuel Valera s’y montre particulièrement inspiré, solidement soutenu par la batterie de Jeff « Tain » Watts. On saluera aussi la présence de Lionel Loueke qui ne passe jamais inaperçu sans forcer le trait. (de guitare !).

> Space Time Records- Blue Geodesics BG1439 / Socadisc

Essiet Okan Essiet : basse, contrebasse et voix sur 7 / Manuel Valera : piano et claviers / Jeff Tain Watts : batterie / Lionel Loueke : guitare sur 2, 4, 5 / Rob Scheps : saxophones ténor et soprano sur 2, 4, 7, 9 / Baptiste herbin : saxophones alto et soprano sur 3 et 8 / Moïse Marie : voix et percussions sur 5 / JB Butler : guitare sur 2, 4, 7, 9

01. Shona / 02. Brother Nelson / 03. Xabgongo / 04. Ekpokut / 05. Courez, courez, gazelles ! (J. Zaviar) / 06. Itiat / 07. Enuen / 08. Splash / 09. IBM / 10. Black Nile (W. Shorter) // Enregistré à Clermont-Ferrand le 21 octobre 2013 et aus studios Avatar (New York) le 28 octobre 2013.


Nicolas FOLMER : « Horny Tonky »

Nicolas FOLMER : « Horny Tonky » -  voir en grand cette image
Nicolas FOLMER : « Horny Tonky »
Cristal Records

Après deux disques très remarqués en quartet avec Daniel Humair (« Lights » en 2012 et « Sphere » début 2014), le trompettiste Nicolas Folmer cède à nouveau aux démons de l’électricité pour nous proposer un album résolument funk avec tout le savoir-faire d’une équipe de musiciens rompus à un usage expert de l’instrumentarium électo-synthétique. Un clin d’œil de bonne facture au Miles Davis des dernières époques. Beaucoup préfèreront sans doute la formule précédente évoquée en introduction. On les comprend.

> Cristal Records CR230 / Harmonia Mundi (parution le 27/01/2015)

Nicolas Folmer : trompette, wurlitzer sur 2 et 5 / Thomas Cœuriot : guitare / Laurent Coulondre : claviers / Laurent Vernerey : basse / Damien Schmitt : batterie

01. Horny Tonky / 02. Jungle Rock / 03. Kiss Kiss Bang Bang / 04. Walk On The Bar / 05. Spiral / 06. James / 07. Read Between The Lines / 08. Burning Wheels / 09. Psychedelic / 10. Horny Tonky (radio edit) / 11. Psychedelic (radio edit) // Enregistré en France (date non précisée... 2013/2014 ,)


Jean-Marc FOLTZ : « Eleanora Suite – A woman’s love and life »

Jean-Marc FOLTZ : « Eleanora Suite – A woman's love and life » -  voir en grand cette image
Jean-Marc FOLTZ : « Eleanora Suite – A woman’s love and life »
Vision Fugitive

Être aux commandes d’un label (Vision Fugitive), même en tant que co-pilote, cela permet de concrétiser un projet audacieux comme celui-ci. Dans la formule minimaliste et insolite d’un trio violon-clarinette-voix, Jean-Marc Foltz rend un hommage poétique et touchant à Billie Holiday, à sa vie, à son œuvre et à son déclin. Cette suite se construit sur la trame d’un Lieder de Schumann, offrant un balancement insolite entre l’émotion du jazz et une libre interprétation du romantisme. Une collaboration très riche entre le clarinettiste, le violoniste Régis Huby et la voix de Claudia Solal et un disque accompagné d’un livret, comme un petit livre d’art (signé par Emmanuel Guibert).

> Vision Fugitive VFCD313008 / Harmonia Mundi

Jean-Marc Foltz : clarinettes / Régis Huby : violon / Claudia Solal : voix

01. Chapter I : Schumann’s song - Somebody on my mind - Eleanora / 02. Chapter II : Now Baby or never - Make up your mind / 03. Chapter III : As Evidence - My Man - Billie’s Blues - Ain’t Good looking / 04. Chapter IV : (in My) Solitude / 05. Chapter V : : Schumann’s song - Don’t Explain / 06. Chapter VI : A letter to Lester - God Bless The Child / 07. Chapter VII : A letter to Her - Lady Sings The Blues / 08. Chapter VIII : Trav’lin’ Light // Enregistré au Studio La Buissonne par Gérard de Haro (2013-2014 ?) - Directeur artistique invité : Philippe Mouratoglou.


Alessandro GALATI Trio : « Seals »

Alessandro GALATI Trio : « Seals » -  voir en grand cette image
Alessandro GALATI Trio : « Seals »
Via Veneto Jazz

Le label italien Via Veneto Jazz nous a fait parvenir trois de ses productions récentes : trois trios dans la formule piano-basse-batterie. Voici donc le premier, ordre alphabétique impose, celui du paniste Alessandro Galati qui fait preuve, d’un bout à l’autre, d’une grande finesse à l’écart des modes et des tendances du moment. La richesse de ce trio émane aussi le doigté raffiné du contrebassiste Gabriele Evangelista qui sait enrober le chant du piano et dessiner de belles lignes mélodiques. La manière de traiter les standards en dit long sur le potentiel d’un trio attaché aux conventions harmoniques et rythmiques qui sait oublier les modèles. À découvrir.

> Via Veneto Jazz VVJ090 / Socadisc

Alessandro Galati : piano, compositions sauf 2, 5, 10 / Gabriele Evangelista : contrebasse / Stefano Tamborrino : batterie

01. Taylor Without Scissors / 02. Cherokee (R. Noble) / 03. Seals / 04. Unpredible / 05. Softly As In A Morning Sunrise (S. Romberg) / 06. The Country Life / 07. Alien Blues / 08. Little Sophia / 09. Casi Abstemia / 10. So In Love (C. Porter) // Enregistré en Italie en 2013.


George GARZONE – Jerry BERGONZI – Carl WINTHER – Johnny ÅMAN – Anders MOGENSEN : « Quintonic »

George GARZONE – Jerry BERGONZI – Carl WINTHER – Johnny ÅMAN – Anders MOGENSEN : « Quintonic » -  voir en grand cette image
George GARZONE – Jerry BERGONZI – Carl WINTHER – Johnny ÅMAN – Anders MOGENSEN : « Quintonic »
Stunt Records

Si ce n’est pas explicite dans l’intitulé, il semble bien que le pianiste danois Carl Winther ait impulsé la rencontre discographique entre deux saxophonistes qui se connaissent bien : ils enseignent l’un et l’autre à la Berklee School Of Music de Boston. George Garzone et Jerry Bergonzi se livrent à une joute amicale souvent très (trop ?) démonstrative mais ça fait aussi partie du jeu dans le jazz. Ils savent parfaitement unir les timbres de leurs saxophones ténors pour créer de beaux alliages dans le traitement des thèmes. Un bon disque « post-coltranien » dans son parti-pris esthétique servi par une solide équipe des musiciens.

> Stunt STUCD 14072 / UnaVoltaMusic – UVM distribution (parution le 26/01/2015)

George Garzone : saxophone ténor / Jerry Bergonzi : saxophone ténor / Carl Winther : piano / Johnny Åman : contrebasse / Ander Mogensen : batterie

01. Gargonzola (Winther) / 02. Crystal Ball (Winther) / 03. Idiosyncrasies (Bergonzi) / 04. Restless (T. Franck) / 05. Ellwood (Bergonzi) / 06. Abeid from Zabzibar (Winther – Bargonzi) / 07. The Gargoyles Return (Winther) // Enregistré en juillet 2013 à Boston (USA)


Art HIRAHARA : « Libations & Meditations »

Art HIRAHARA : « Libations & Meditations » -  voir en grand cette image
Art HIRAHARA : « Libations & Meditations »
PosiTone Records

Présent comme sideman dans plusieurs disques du label Positone, le pianiste Art Hirahara nous donne l’occasion de l’écouter ici en tant que leader. Une découverte des plus intéressantes car ces « Libations & Meditations » ne doivent pas laisser imaginer une musique éthérée et planante, bien au contraire. L’introduction de moins de deux minutes « With Two Ice Cubes » est un apéritif tonique qui vous met en appétit. Là encore pas de mystère, le positionnement de la contrebasse est essentiel dans la réussite de l’ensemble. Linda Oh est une valeur sûre (très sollicitée par Dave Douglas, entre autres) et elle forme avec John Davis un brillante paire rythmique. Art Hirahara sait se distinguer dans foule des très bons pianistes du moment.

> PosiTone Records PR8131 / www.posi-tone.com

Art Hirahara : piano, compositions sauf 5 et 6 / Linda Oh : contrebasse / John Davis : batterie

01. With Two Ice Cubes / 02. Father’s Song / 03. Be Bim Bop / 04. D.A.Y. / 05. Karatachi No Hana (K Yamada) / 06. Only Child (B. Evans) / 07. Dead Man Posed / 08. Big County / 09. The Looking Glass / 10. Bop Bim Be / 11. Nereids And Naiads // Enregistré le 5 février 2013 à Brooklyn (USA)



Arne HUBER Quartet : « Pearls »

Arne HUBER Quartet : « Pearls » -  voir en grand cette image
Arne HUBER Quartet : « Pearls »
Meta Records

Leader de ce quartet, Arne Huber est contrebassiste. Cette place centrale dans la disposition de l’ensemble le rend très sensible à l’équilibre des voix instrumentales. Attaché à la mélodie, il a composé un ensemble de pièces originales dont on apprécie la faîcheur et la finesse autour d’un élément central emprunté au répertoire de Cole Porter pour la référence aux standards. Chacun des membres du quartet s’exprime ouvertement sans menacer l’équilibre d’un ensemble dont la stabilité rythmique repose sur le talent reconnu du batteur Jochen Rückert. Encore une très belle référence du label Meta Records, plus « jazz » que ses dernières productions 2014.

> Meta Records META071 / Socadisc (parution : 26/01/2015)

Domenic Landolf : saxophone ténor, clarinette basse / Rainer Böhm : piano / Jochen Rückert : batterie / Arne Huber : contrebasse

01. Erie / 02. Pearls / 03. Syracuse / 04. You Do Something To Me (C. Porter) / 05. Delaware / 06. Ornaments / 07. Monrovia // Enregistré les 7 et 8 juin 2013 à Cologne (Allemagne), Le Loft.



JAMES FARM : « City Folk »

JAMES FARM : « City Folk » -  voir en grand cette image
JAMES FARM : « City Folk »
Nonesuch

James Farm est un groupe fondé dans un esprit collaboratif par quatre pointures du jazz actuel (J. Redman, A. Parks, M. Penman, E. Harland). S’il conserve globalement les sonorités acoustiques d’un quartet de jazz conventionnel, s’il laisse une large place à des improvisations virtuoses sur des structures harmoniques bien cadrées, ce groupe recherche une qualité de son et une fluidité mélodique qui s’approche de l’esprit de la pop-music (de qualité). Une formation qui ne déplaira pas aux fans du Pat Metheny Group par exemple...

> Nonesuch 545186 / Warner

Joshua Redman : saxophones soprano et ténor / Aaron Parks : piano / Matt Penman : contrebasse / Eric Harland : batterie

01. Two Steps (Matt Penman) / 02. Unknown (Aaron Parks) / 03. North Star (Eric Harland) / 04. Mr. E (Joshua Redman) / 05. Farms (Aaron Parks) / 06. Otherwise (Aaron Parks) / 07. Jury’s Out (Matt Penman) / 08. Aspirin (Matt Penman) / 09. City Folk (Joshua Redman) / 10. What Remains (Joshua Redman) // Enregistré du 4 au 7 janvier 2014, Studio Brooklyn Recording, Brooklyn, NY



JØKLEBA : « Outland »

JØKLEBA : « Outland » -  voir en grand cette image
JØKLEBA : « Outland »
ECM

Per Jørgensen, Andun Kleive et Jon Balke constituent le trio d’improvisation JøKleBa. Trois musiciens d’expérience qui ont dépassé chacun le demi-siècle mais n’en demeurent pas moins joueurs, voire espiègles puisque les différentes séquences de ce disque ne sont pas dépourvues d’humour et laissent émerger quelques lignes mélodiques qui sont autant de balises rapidement détournées. Ces trois musiciens, brillants improvisateurs, savent éclairer les fraîches ambiances australes et donner un peu de tonus aux ambiances scandinaves dans la « tradition ECM » .

> ECM 379 7773 / Universal Music France

Per Jørgensen : trompette, voix, kalimba, flûte / Jon Balke : piano, électronique / Andun Kleive : électronique, batterie, percussions

01. Vridd 1 / 02. Bell Jar / 03. Blin Owl / 04. Beyond The Glass / 05. The Nightwood / 06. Rodion / 07. Horla / 08. Vridd 2 / 09. Tremens / 10. Brighton / 11. One Flew Over / 12. Curious Incident / 13. Below The Vulcano / 14. Vridd 3 // Enregistré en mai 2014 à Oslo.


Johann LEFEVRE Trio : « New Year New Job »

Johann LEFEVRE Trio : « New Year New Job » -  voir en grand cette image
Johann LEFEVRE Trio : « New Year New Job »
Autoproduction

Comme beaucoup de musiciens actuels qui maîtrisent leur instrument et ont acquis une certaine expérience dans le domaine du jazz, le trompettiste Johann Lefèvre a pu réaliser « son disque » (c’est assez facile aujourd’hui). Il n’a pas pour but de révolutionner la musique du XXIè siècle mais il joue quelques thèmes ( de sa plume pour la plupart ) en trio « de chambre » sans batterie dans un esprit qui pourrait rappeler Art Farmer ou Chet Baker. Une carte de visite sans doute pour permettre à ce trio de trouver des espaces de jeu. On remarque la présence de Michel Saulnier, contrebassiste toujours très actif et ouvert aux rencontres.

> Autoproduction / www.johannlefevre.fr

Johann Lefèvre : trompette, bugle, compositions / Nicolas Rousserie : guitare / Michel Saulnier : contrebasse

01. Blues For Daddy / 02. Broken Wing (R. Beirach) / 03. Crépuscule / 04. For Mum / 05. Gnid (T. Dameron) / 06. How Deep Is Your Love (Bee Gees) / 07. New Year New Job / 08. Joh Song / 09. How Deep Is The Ocean (I. Berlin) / 10. Daybreak (H. Carmichael) / 11. Sa Bossa / 12. Smile Baby Smile // Enregistré en France en avril et juillet 2014.


LUMEN DRONES : « Lumen Drones »

LUMEN DRONES : « Lumen Drones » -  voir en grand cette image
LUMEN DRONES : « Lumen Drones »
ECM

« Le violon Hardanger (en norvégien : Hardingfela) », nous dit Wikipédia, « est une variante norvégienne du violon. En plus des 4 cordes traditionnelles, il y a 4 ou 5 cordes sous-jacentes pour la résonance ». Nils Økland en utilise plusieurs dans ce groupe qui propose une musique qu’on dira « organique » dans un esprit « rock-progressif » sur fond de boucles de guitares saturées s’étirant sur des thèmes au développement lent et entêtant. Expérience sans danger qui pourra s’avérer plaisante, voire fascinante selon l’auditeur.

> ECM 470 0688 / Universal Music France

Nils Økland : violons Hardanger / Per Steinar Lie : guitares / Ørjan Haaland : batterie

01. Dark Sea / 02. Ira Furore / 03. Anemone / 04. Echo Plexus / 05. Lux dedicated to Alf Lie / 06. Husky / 07. Keelwater / 08. Svartaskjær // Enregistré en Norvège en novembre 2011.


Olivier MANOURY – Sergio GRUZ : « FreeTango »

Olivier MANOURY – Sergio GRUZ : « FreeTango » -  voir en grand cette image
Olivier MANOURY – Sergio GRUZ : « FreeTango »
ERMA

Nous aurons l’occasion de reparler du pianiste Sergio Gruz le mois prochain avec la parution de son nouveau disque en quartet. Dans le projet « Free Tango », il explore en duo avec le bandonéon d’Olivier Manoury les chemins buissonniers du tango quand il s’évade du côté du jazz et de l’improvisation. Ce disque témoigne de leur travail complice en concert et en studio : une manière vivante d’apprécier les qualités de leur musique.

> ERMA 200-009 / CD Baby (parution : 21/01/2015)

Olivier Manoury : bandonéon / Sergio Gruz : piano

01. Heartstorming / 02. Milonga Gris / 03. Volver /04. No Vuelvo / 05. Franchement Vienne / 06. El Dia Que Me Quieras / 07. Vienna / 08. Sus Ojos Se Cerraron / 09. Tráfico / 10. Blue Milonga / 11. La Cumparsita / 12. Bises // Enregistré en studio et en concert en 2012 et 2013 (France).


MEECO : « Souvenirs of Love »

MEECO : « Souvenirs of Love » -  voir en grand cette image
MEECO : « Souvenirs of Love »
Double Moon Records

Ce disque a l’allure d’une superproduction. La liste des musiciens qui se côtoient et se succèdent au fil des plages en témoigne. Michael Meier alias Meeco, producteur, musicien et DJ navigue entre différentes sphères musicales et semble pouvoir disposer des moyens nécessaires à la réalisation de ses envies... jusqu’à l’emballage-livret particulièrement soigné de ce disque. La musique est une déclinaison assez sophistiquée d’ambiances jazz, soul, R’n’B qui n’est pas sans rappeler certains assemblages haut-de-gamme réalisés par Quincy Jones dans les années 80.

> Double Moon Records DMCHR 71149 / Socadisc

Michael Meier alias Meeco : compositions, arrangements, piano, production /+, selon les plages/ Mary Stallings : voix / Vincent Herring : saxophone alto / Eric Reed : piano / Buster Williams : contrebasse / Yahzarah : vocal / John Scofield : guitare / Bryan Smith : guitare / Shedrick Mitchell : orgue, rhodes / Richard Bona : basse / Victor Lewis : batterie / Wallace Roney : trompette / Vincent Herring : saxophone / Jean Baylor : vocal / Eddie Henderson : trompette / Aaron Marcellus : vocals / Stefon Harris : vibraphone / Casey Benjamin : vocoder / Lionel Loueke : guitare / Hubert Laws : flûte / Jaques Morelenbaum : violoncelle // etc.

01. Souvenirs Of Love / 02. Make My Dreams Come True / 03. Every Day / 04. Times Have Changed / 05. If Only I Knew / 06. Can´t Get You Out Of My Mind / 07. Paris At Night / 08. Your Eyes / 09. Words Of Love / 10. For You / 11. Farewell / 12. Paris At Night (Instrumental) / 13. Your Eyes (Instrumental) / 14. Times Have Changed (Instrumental) / 15. If Only I Knew (Aiko Rohd Remix) / 16. Every Day (Aiko Rohd Remix)


MYRIAD3 : « The Where »

MYRIAD3 : « The Where » -  voir en grand cette image
MYRIAD3 : « The Where »
Alma - Membran

Le trio canadien Myriad3 décline la formule piano-basse-batterie dans un esprit très actuel qui n’écarte pas pour autant les références au jazz (Bebop Medley). Au jeu des références, on pourrait rapprocher Myriad3 du trio suisse Rusconi par la volonté d’aller au-delà du simple triangle instrumental en faisant évoluer la géométrie spatiale de l’ensemble par l’ajout d’invités et les jeux de dédoublements que permet le travail en studio. On pourra préférer plus de sobriété et de simplicité mais on aurait tort de ne pas écouter ce disque qui comporte de bons moments.

> Alma records - Membran ACD6142 / Harmonia Mundi (parution le 12/02/2015)

Chris Donnelly : piano, synthétiseur / Dan Fortin : contrebasse, basse électrique, synthétiseur / Ernesto Cervini : batterie, percussion, clarinette basse, clarinette, flûte, saxophone alto, glockenspiel /+/ Peter Cardinali : arrangements de cuivres, synthétiseur

01. First Flight (Donnelly) / 02. Undertow (Donnelly) / 03. The Strong One (Cervini) / 04. Bebop Medley (arr. Donnelly) / 05. The Where (Fortin) / 06. Little Lentil (Cervini) / 07. Brown (Donnelly) / 08. For All the World (Fortin) / 09. Der Trockner (Cervini) / 10. Don’t You Think (Fortin) // Enregistré au Canada (2013-2014 ? non précisé)


[nastro<-

Francesco NASTRO Trio : "Colors of light"

Francesco NASTRO Trio : « Colors of light » -  voir en grand cette image
Francesco NASTRO Trio : « Colors of light »
Via Veneto Jazz

Encore un trio piano-basse-batterie sur le label italien Via Veneto Jazz et, cette fois encore, une belle entente entre le clavier virtuose de Francesco Nastro et la contrebasse de Chris Jennings, le canadien installé dans notre Hexagone. Musique chantante, effectivement colorée, swinguante : voilà un disque bien agréable. Les écoutes répétées révèleront les finesses mélodiques, rythmiques et harmoniques grâce, également, à une prise de son équilibrée.

> Via Veneto Jazz VVJ093 / Socadisc

Francesco Nastro : piano / Chris Jennings : contrebasse / Giuseppe La Pusata : batterie

01. E All.Improvviso il Sole / 02. Sunday Morning / 03. Clicks of Life / 04. One More Bit / 05. Let Me Tell You / 06. L’Immensità (D. Backy) / 07. Shades / 08. Shadows / 09. Thinking Silent / 10. Déjà Vu // Enregistré en Italie (date non précisée)


OLYMPE : CATHALA – GRIMAL – PAYEN : « Live in Montreuil »

OLYMPE : CATHALA – GRIMAL – PAYEN : « Live in Montreuil » -  voir en grand cette image
OLYMPE : CATHALA – GRIMAL – PAYEN : « Live in Montreuil »
Autoproduction

Quand trois saxophonistes de pointe du jazz français contemporain se rencontrent, ils jouent ensemble, ont envie de recommencer, d’aller plus loin. Ainsi est né Olympe il y a quelques années. Avec des partitions au début pour laisser place ensuite à une improvisation plus libre dont vont émerger des formes inattendues, des ensembles informels, des lignes troubles ou plus affirmées. À la différence d’un quatuor de saxophones, il n’y a pas ici d’intrument grave mais ça n’empêche aucunement Alexandra Grimal, Stéphane Payen et Sylvain Cathala de développer un spectre sonore très étendu. L’enregistrement en concert ne restitue que mieux la richesse des échanges entre ces trois musiciens.

> Connexe Records CR-003 / Muséa (parution : 20/01/2015)

Sylvain Cathala : saxophone ténor / Alexandra Grimal : saxophones soprano et ténor / Stéphane Payen : saxophone alto

01, Premier pas / 02, Dans un second temps / 03, Puis / 04, Pour finir / 05, Mais encore // Enregistré en concert à la Guillotine (Montreuil, France) le 1er décembre 2013.


Vincent PEIRANI : « Living Being »

Vincent PEIRANI : « Living Being » -  voir en grand cette image
Vincent PEIRANI : « Living Being »
ACT Records

«  Vincent Peirani renouvelle l’accordéon “à la française”, c’est un fait avéré. Assis sur une tradition parfaitement maîtrisée, il ose aller plus avant dans l’exploration de l’instrument comme des répertoires. C’est là tout son talent. On peut y ajouter l’art de bien s’entourer, ce qui ne nuit jamais à un projet » écrivait Yves Dorison en avril 2013 à propos de Thrill Box, le précédent disque de l’accordéoniste (son premier pour le label ACT). « Living Being », en quintet cette fois confirme ce point de vue mais va un peu plus loin car on est en présence d’un vrai groupe qui veut repousser les limites d’un univers déjà familier (la présence d’Émile Parisien, de duettiste de Belle Époque) en injectant quelques essences électriques qui irisent ce disque d’une lumière nouvelle sur une base rythmique plus vive.

> ACT ACT9584-2 / Harmonia Mundi (parution : 27/01/2015)

Vincent Peirani : accordéon et voix (02) / Émile Parisien : saxophones soprano & ténor (05) / Tony Paeleman : fender rhodes & effets / Julien Herné : basse électrique & effets / Yoann Serra : batterie

01. Suite en V Part 4 / 02. Suite en V Part 1 / 03. Dream Brother ( Buckley, Jeff) / 04. Mutinerie ( Portal, Michel) / 05. On The Heights / 06. Air Song #2 / 07. Some Monk / 08. Workin’ Rhythm / 09. Miniature // Enregistré du 15 au 18 juin 2014 - Studio de Meudon, France


Grégory PRIVAT – Sonny TROUPÉ : « Luminescence »

Grégory PRIVAT – Sonny TROUPÉ : « Luminescence » -  voir en grand cette image
Grégory PRIVAT – Sonny TROUPÉ : « Luminescence »
Jazz Family

En septembre 2013, le disque du pianiste Grégory Troupé (Tales of Cyparis) avait retenu notre attention. On y retrouvait le batteur et joueur de tambour ka Sonny Troupé dans un projet assez ambitieux (et réussi). Cette fois, les deux musiciens se retrouvent pour un duo très sobre mais assez virtuose et chaleureux entre le piano de l’un et le ka de l’autre. Les deux complices s’expriment sur des compositions personnelles qui associent l’esprit du jazz à des couleurs antillaises avec une énergie vive mais contrôlée.

> Jazz Family JF001 / Socadisc (parution : 26/01/2015)

Grégory privat : piano / Sonny Troupé : ka

01. Luminescence / 02. On ka avé piano / 03. Pasaj / 04. Zéklé / 05. Ki Tan / 06. Kong / 07. Rainy Day / 08. La Chose / 09. Zendyen / 10. Improvising in Meudon // Enregistré au Studio de Meudon (France) les 22 et 23 juillet 2014.


QUARTET BASE : « Le Diapason »

QUARTET BASE : « Le Diapason » -  voir en grand cette image
QUARTET BASE : « Le Diapason »
Circum Disc

Cinq ans après la parution de « Allo ? », le premier disque du quartet lillois Base, voici « Le diapason »... et le quartet est désormais composé de cinq membres avec l’arrivée du trompettiste Christian Pruvost pour épauler Christophe Motury qui devient de plus en plus chanteur. L’inflexion pop-rock est sensible même si l’esprit du jazz et de l’improvisation sont toujours très présents. Lire le compte-rendu de leur concert à Caen le 11 décembre pour la sortie de ce disque (>ici !<).

> Circum-Disc CIDI1403 / Musea

Christophe Motury : trompette, voix / Christian Pruvost : trompette, saxhorn / Sébastien Beaumont : guitare, composition / Nicolas Mahieux : contrebasse / Peter Orins : batterie, électronique

01. That Too Much Hurts Me Part 1 / 02. That Too Much Hurts Me Part 2 / 03. That Too Much Hurts Me Part 3 / 04. Una Vez Mas Part 1 / 05. Or les Sirènes ont une arme plus terrible encore / 06. Una Vez Mas Part 2 / 07. Le Diapason / 08. Changes of Love Part 1 / 09. Changes of Love Part 2 / 10. Changes of Love Part 3 / 11. Una Vez Mas Part 3 / 12. Like a Sun Part 1 / 13. Like a Sun Part 2 // Enregistré à Lille (La malterie) du 7 au 11 avril 2014.


Anne QUILLIER 6Tet : « Daybreak »

Anne QUILLER 6Tet : « Daybreak » -  voir en grand cette image
Anne QUILLER 6Tet : « Daybreak »
Collectif Pince-Oreilles

Une pianiste qui a retenu l’attention des rédacteurs de CultureJazz.fr. Yves Dorison écrivait récemment : « Que ce soit avec le trio Blast ou son sextet acoustique, Anne Quillier (et ses musiciens) apporte au paysage musical actuel l’expression d’une voix singulière qui s’oppose à l’affadissement ambiant, une voix qui porte et qui dénote par sa clarté et son originalité. »
La chronique du disque sera publiée vers la mi-janvier dans les pages de CultureJazz.fr. Patientez encore un peu !

> Collectif Pince Oreilles 001/1 / www.collectifpinceoreilles.com (parution : 30/01/2015)

Anne Quillier : piano, Fender Rhodes, compositions, arrangements / Pierre Horckmans : clarinette, clarinette basse / Aurélien Joly : trompette, bugle / Grégory Sallet : saxophones alto et soprano / Michel Molines : contrebasse / Guillaume bertrand : batterie

01. Chanson Epique pour les superhéros injustement méconnus (pour Manu Lancenet) / 02. Dance with robots (pour Vijay Iyer) / 03. Lignes troubles / 04. Ondes choc / 05. Last flight / 06. Lost continuum / 07. Aaron’s piece / 08. Hymne obsédant / 09. La longue ascension // Enregistré à Antibes du 26 février au 2 mars 2014


Bertrand RENAUDIN : « L’Arbre Voyage – The Travelling tree »

Bertrand RENAUDIN : « L'Arbre Voyage – The Travelling tree » -  voir en grand cette image
Bertrand RENAUDIN : « L’Arbre Voyage – The Travelling tree »
OP Music

Entre 2000 (année de la publication initiale de ce disque) et 2005, 37000 exemplaires de l’Arbre Voyage ont été vendus ! Un succès rare qui méritait cette réédition sur le nouveau label de Bertrand Renaudin, OP Music. Voilà donc une nouvelle occasion d’embarquer pour ce beau voyage avec un équipage à toute épreuve. Le monde a bien changé en quinze ans mais cette musique reste totalement actuelle.

> OP Music (réédition) 005 / www.opmusic.fr

Jonas Knutsson : saxophones alto et soprano / Hervé Sellin : piano / Gueorgui Kornazov : trombone / Yves Rousseau : contrebasse / Bertrand Renaudin : batterie

01. Alep / 02. Stockholm / 03. Le Caire / 04. Ljubjana / 05. Alexandrie / 06. Douala / 07. Bissau / 08. Sofia / 09. Damas / 10. Bucarest / 11. Skopje / 12. Conakry / 13. New York // Enregistré en 2000 au Studio la Buissonne à Pernes Les Fontaines (84)


Henri ROGER : « Sunbathing Underwater »

Henri ROGER : « Sunbathing Underwater » -  voir en grand cette image
Henri ROGER : « Sunbathing Underwater »
Facing You - numérique

La photo de pochette signée Vaklav Krpelik est fort belle. Pourtant, la pochette n’existe pas puisque ce disque est uniquement disponible dans un format numérique (en .wav, donc de qualité « sans perte »).
Voilà donc une nouvelle référence au catalogue du jeune label Facing You du pianiste Henri Roger. Il revient en solo pour ne nouvelles improvisations aux ambiances qu’on imaginera subaquatiques ! Décidément, ce pianiste a de la suite dans les idées et se montre même intarissable avec une grande envie de publier son travail et donc une occasion de suivre son parcours. À bientôt sans doute !

> Facing You (numérique uniquement) Net label 001 / Believe (plateformes numériques)

Henri Roger : piano

01. Sunbathing Underwater I / 02. Sunbathing Underwater II / 03. Sunbathing Underwater III / 04. Sunbathing Underwater IV // Enregistré au Studio Sextan La Fonderie à Malakoff en juin 2014.


Matthieu ROSSO Red Quartet : « No Monster »

Matthieu ROSSO Red Quartet : « No Monster » -  voir en grand cette image
Matthieu ROSSO Red Quartet : « No Monster »
Juste Une Trace

Pour son second album avec le Red Quartet, le guitariste Matthieu Rosso semble s’engager résolument dans une esthétique plus proche du rock dit « progressif » que du jazz stricto sensu. Pourtant, le saxophone alto de Denis Guivarc’h ne renie pas son attachement à l’école MBase de Steve Coleman et l’énergie « électrique » qui porte cette musique n’efface jamais l’importance de l’improvisation. « No Monster » : rien de monstrueux dans cette musique mais une grande envie de jouer et de partager selon des codes en équilibre entre les genres pour mieux les abolir (les genres !). La rythmique Rafael Koerner / Jean-Philippe Morel est plus que robuste ! Un disque très riche et dense, assez enflammé, à découvrir sans crainte car il est réussi.

> Juste une Trace AMOC395369173646 / Socadisc

Matthieu Rosso : guitare / Denis Guivarc’h : saxophone alto / Jean-Philippe Morel : basse / Rafael Koerner : batterie

01. FAZ / 02. Death by Tounga / 03. Pandora’s Box / 04. No Monster part 1 / 05. No Monster part 2 / 06. Flexible / 07. Insane Incorporated / 08. Duplicity / 09. Mass Euphoria // Enregistré à Paris en 2014.


Domenico SANNA : « Brooklyn Beat ! »

Domenico SANNA : « Brooklyn Beat ! » -  voir en grand cette image
Domenico SANNA : « Brooklyn Beat ! »
Via Veneto Jazz

Dans notre série alphabétique, voici le troisième trio du label Via Veneto Jazz pour ce mois de janvier. Le pianiste Domenico Sanna a enregistré ce disque devinez-où ? Il a trouvé en Dana Hawkins un batteur au jeu foisonnant dans un style souvent drum’n’bass. Passant du piano au Fender Rhodes, d’une séquence swing à une piste plutôt électro, le pianiste fait varier les couleurs et les ambiances au point qu’on ne sait plus très bien où il veut nous emmener. La qualité des instrumentistes est incontestable mais ça ne fait pas tout (de notre point de vue).

> Via Veneto Jazz VVJ095 / Socadisc

Domenico Sanna : piano, rhodes, compositions sauf 5, 6, 8, 9 / Ameen Saleem : contrebasse / Dana Hawkins : batterie

01. Evidente / 02. Miracle Fishing / 03. D.D.J.L. / 04. Cow Bells / 05. LM (D. Tittarelli) / 06. Body and Soul (Heyman - Sour- Eyton) / 07. Jumbo / 08. A New Joy (G. Telesforo) / 09. T.D.T.. Two Dub Thuds / 10. bonus- Keep on Cowbells // Enregistré à Brooklyn - date non précisée.


The SILENT JAZZ ENSEMBLE : « Nightwalker »

SILENT JAZZ ENSEMBLE : « Nightwalker » -  voir en grand cette image
SILENT JAZZ ENSEMBLE : « Nightwalker »
Double Moon

Helmut-Engel Musehold a créé The Silent Jazz Ensemble à Berlin en 1984 avec une section rythmique différente. Leur premier disque paru en 1989, année de la réunification allemande, a connu un vif succès. Aujourd’hui, le saxophoniste-flûtiste-compositeur s’est entouré du bassiste italien Roberto Badoglio (un élève de Dominique Di Piazza, entre autres) et du batteur-percussionniste Ray Kaczynski (concepteur de structures sonores, les ITstruments). Cet ensemble porte une attention particulière au rendu sonore de sa musique aux textures très travaillées au détriment, sans doute, de la spontanéité. Net et sans bavure mais un peu lassant au fil des plages...

> Double Moon Records DMCHR 71145 / Socadisc

Helmut-Engel Musehold : flûte basse, flûte, saxophones ténor et soprano / Roberto Badoglio : basse électrique 5 cordes / Ray Kaczynski : batterie, ITstruments

01. Something Between / 02. Wald / 03. Oceania / 04. Nightwalker / 05. Surprise / 06. Getting Quiet / 07. Bertie´s Tune / 08. Longing For The Sun // Enregistré à Berlin en mai 2013.


Samy THIÉBAULT Quartet : « A Feast Of Friends »

Samy THIÉBAULT Quartet : « A Feast Of Friends » -  voir en grand cette image
Samy THIÉBAULT Quartet : « A Feast Of Friends »
Gaya Music

Le saxophoniste Samy Thiébault aime jouer le jazz en en respectant les formes héritées du passé. Pour autant, il ne se sent pas contraint par au répertoire stéréotypé du swing. La preuve avec ce disque où il se replonge dans les compositions du groupe « The Doors » qu’il assemble et relie par une série de ses propres compositions qui permettent de mettre en valeur les qualités d’un quartet qui semble effectivement être « à la fête ». Un bon disque très cohérent à la production travaillée avec un quartet qui élargit souvent sa palette sonore par la magie du studio et la multiplication des voix(voies !).

> Gaya Music Production STGCD005 815838 / Socadisc (parution : 26/01/2015)

Adrien Chicot : piano, Fender Rhodes, effets/ Sylvain Romano : contrebasse / Philippe Soirat : batterie / Samy Thiébault : saxophone ténor, flûte, darbouka, compositions, arrangements / Nathan Willcocks : voix sur 2, 5, 9 et 13

01. Riders On the Storm (The Doors) / 02. The Hitchhiker (Thiebault) / 03. Telluric Movements (Thiebault) / 04. Light My Fire (The Doors) / 05. The Movie (collectif) / 06. People Are Strange (The Doors) / 07. Invocation (Thiebault-Soirat) / 08. The Crystal Ship (The Doors) / 09. Petition The Lord With Prayer (Soirat - J. Morrison)/ 10. The Soft Parade (Part 1&2) / 11. Blue Sunday (The Doors) / 12. Blue Words (Thiebault) / 13. The Blue Bus (The Doors) / 14. Hara (Thiebault) / 15. Tribal Dance (Thiebault) // Enregistré en France en mai 2014


Alexandre THOLLON : « Opus 4 »

Alexandre THOLLON : « Opus 4 » -  voir en grand cette image
Alexandre THOLLON : « Opus 4 »
autoproduction

Cet « Opus 4 » signifie donc qu’il y a eu trois autres disques... Nous ne les connaissons pas et découvrons donc Alexandre Thollon lors de cette qutrième étape. On apprécie d’emblée la sobriété du contexte : l’harmonisciste ne se noie pas dans les effets sonores et les voix instrumentales constituent un ensemble solide. Dans ce disque, il utilise exclusivement un harmonica diatonique sur des compositions référées à l’esprit du jazz et du blues. Une belle démonstration technique propre et sans bavures... au risque de dériver vers un disque de soliste accompagné. On aurait aimé plus d’interactivité et d’inattendu dans cette musique.

> Autoproduction / www.alexandrethollon.com

Alexandre Thollon : harmonica / Alicia Nikki Horton : guitare / Laurent Salzard : basse / Tom Moretti : batterie

01. Somewhere Between Strange and Amazing / 02. Think Big / 03. Unleashed / 04. Detective Trap / 05. / 06. Buckeye / 07. Amazing Grace / 08. Greatness in You / 09. ExplicitDiamond Silk / 10. The Slightest Disturbance / 11. Ghost Face // Enregistré en France, date non précisée (2013, 2014 ?)


TOC : « Haircut »

TOC : « Haircut » -  voir en grand cette image
TOC : « Haircut »
Circum Disc

TOC pour Ternoy, Orins et Cuz, trois musiciens très actifs dans le collectif lillois Muzzix (label Circum) depuis de nombreuses années. En 2009, Jean Buzelin avait écouté et mis en avant les qualités du premier disque de ce trio, « Le Gorille » (lire ici). Ensuite, il y eut "You can Dance If You Want" en 2012 (un vai défi sur cette musique très aléatoire !). Et voilà venu le moment de la coupe de cheveux (à la tondeuse électrique !). Ces trois improvisateurs continuent de suivre leur inspiration et de croiser leurs ondes positives pour faire naître une musique imprévisible et toujours originale.
NB : on reparlera de Jérémie Ternoy le mois prochain avec la sortie du nouvau disque de Magma dont il est le pianiste.

> Circum-Disc CIDI 1404 / Musea et Les Allumés du Jazz

Jérémie Ternoy : Fender Rhodes, Rhodes Bass / Ivann Cruz : guitare / Peter Orins : batterie

01. Half Updo / 02. Updo // Enregistré en concert à La Malterie (Lille, France) en mai 2014.


VIRET – FERLET – MOREAU : « L’ineffable »

VIRET – FERLET – MOREAU : « L'ineffable » -  voir en grand cette image
VIRET – FERLET – MOREAU : « L’ineffable »
Mélisse

Jean-Philippe Viret a le goût des mots dans ses intitulés. Avec L’ineffable, il se permet même de transformer un adjectif en substantif. L’inéffable, c’est l’indicible, ce que l’on ne peut exprimer par des mots. Oublions donc les mots pour écouter la musique de son trio où l’on retrouve avec plaisir Édouard Ferlet et Fabrice Moreau, deux musiciens en phase avec l’univers du contrebassiste. Ce nouvel album est le prolongement logique des précédents : le sens du partage, la science de l’échange, la connivence qui élève la musique et lui donne toute sa richesse. Du jazz qui coule de source... et le temps s’écoule sereinement à son écoute.

> Mélisse MEL666015 / Harmonia Mundi (parution le 27/01/2015)

Jean-Philippe Viret : contrebasse / Édouard Ferlet : piano / Fabrice Moreau : batterie

01. Tous contraints (Viret) / 02. Valence (Moreau) / 03. Equivoque (Ferlet) / 04. Départ imminent (Viret) / 05. May be l’homme (Viret) / 06. Je suis un jeune homme (Ferlet) / 07. L’araignée (Ferlet) / 08. Écho (Ferlet) / 09. Laps (Ferlet-Viret) // Enregistré au Studio La Buissonne (Pernes-les-fontaines, 84) en avril 2014.


Les VOILÀ VOILÀ : « Jazzons-nous dans les bois »

Les VOILÀ VOILÀ : « Jazzons-nous dans les bois » -  voir en grand cette image
Les VOILÀ VOILÀ : « Jazzons-nous dans les bois »
Victor Mélodie

Un clin d’œil au jeune public avec ce disque écrit par Cédric Levaire pour la formation « Les Voilà Voilà » qui s’adonne à la chanson jazzifiante ! C’est la bande-son d’un spectacle à part entière que nous pouvons écouter ici. Musicalement, c’est un alliage habile d’ingrédients qui « sonnent jazz, swing, blues... » pour porter des textes légers et humoristiques qui doivent plaire à un jeune public qui ne percevra pas les clichés.
Tout cela est bien sympathique mais du côté de l’ARFI, à Lyon et depuis des lustres, on est allé beaucoup plus loin pour offrir au jeune public des spectacles consistants et innovants sur le plan musical.

> Victor Mélodie / www.lesvoilavoila.com

Cédric Levaire : Auteur, compositeur, interprète / Marc Brebion : guitare / Bertrand Dabo : batterie / Fabien Gillé : contrebasse + ???

01. Jazzons-nous dans les bois / 02. Avec imagination / 03. L’ogresse / 04. Sauve qui poux / 05. Dans les embouteillages / 06. Le marchand de sable / 07. La faute à pas d’chance / 08. Maudit hoquet / 09. En train fantome / 10. Un vrai cornichon / 11. Bizness & bizou / 12. Une maman


Raphael WALSERS GangArt : « Wolfgang »

Raphael WALSERS GangArt : « Wolfgang » -  voir en grand cette image
Raphael WALSERS GangArt : « Wolfgang »
Double Moon

GangArt désigne, en allemand, les différentes allures équestres de la marche au galop. Le terme évoque aussi l’idée de groupe, de Gang d’artistes. Un jeu linguistique subtil, aussi subtil que la musique du quintet du contrebassiste suisse Raphael Walser. À l’écoute de ce disque, on est rapidement saisi par la maîtrise des allures : pas de course effreinée et désordonnée mais une manière de chorégraphier la marche de l’ensemble qui dégage une impression de liberté totalement assumée et contrôlée. Cette musique nous a emporté dans son mouvement souple et captivé par la richesse de ses textures sonores. Une fort belle découverte pour ce début 2015 !

> Double Moon Records – Next Generation DMCHR 71144 / Socadisc

Tobias Meier : saxophone alto / Niculin Janett : saxophone ténor / Marc Méan : piano / Raphael Walser : contrebasse / Jonas Ruther : batterie

01. Lumnezia / 02. Laufschritt / 03. Passacaglia / 04. Dance Of The Dead Monkeys / 05. Méander / 06. Explosion Of The Green / 07. The Wolves (Act I and II) // Enregistré en Suisse les 20 et 21 juin 2013.


Robin WILLIAMSON : « Trusting in the Rising Light »

Robin WILLIAMSON : « Trusting in the Rising Light » -  voir en grand cette image
Robin WILLIAMSON : « Trusting in the Rising Light »
ECM New Series

Robin Duncan Harry Williamson (né en 1943) est d’origine écossaise, polyinstrumentiste et chanteur, il a acquis une grande réputation dans le milieu folk avec The Incredible String Band dès le milieu des années 60 puis avec The Merry Band. Également romancier et conteur, il a fait de fréquents aller-retours entre musique et écriture. Depuis 2000, il a réalisé plusieurs albums sur le label ECM dont celui-ci aux couleurs particulièrement insolites entre chanson celtique et improvisation avec l’altiste Mat Maneri et le batteur-percussionniste Ches Smith qui semblent totalement envoûtés par les mélodies étranges du leader.
Un disque plein de poésie, atypique, à rapprocher peut-être de l’univers de Robert Wyatt ?

> ECM New Series 780 2876 / Universal Music France

Robin Williamson : voix, harpe celtique, guitare, violon Hardanger, sifflets / Mat Maneri : alto / Ches Smith : vibraphone, batterie, gongs, percussions

01. Trusting in the Rising Light / 02. Roads / 03. Our Evening Walk / 04. The Cards / 05. Just West of Monmouth / 06. Night Comes Quick in LA / 07. Alive Today / 08. These Hands of Mine / 09. Swan / 10. Your Kisses / 11. Falling Snow / 12. The Islands of the Inner Firth // Enregistré du 7 au 11 janvier 2014 aux Rockfield Studios à Monmouth (Pays de Galles).


WOVEN ENTITY : « Woven Identity »

WOVEN ENTITY : « Woven Entity » -  voir en grand cette image
WOVEN ENTITY : « Woven Entity »
Babel Label

« Voici un disque du foisonnement. Fouillis de sons, de sensations que l’on pourrait penser arythmiques tant les rythmes se croisent. Mais voici que surgit un semblant d’organisation, une pulsation, une voix, une mélodie, une flûte, un saxophone, une percussion, un steel drum, une pointe d’humour inattendue et pourtant si évidente. » : ainsi débute la chronique enthousiaste que Pierre Gros a consacré à ce disque (22 décembre2014). La suite est à lireici .
Ce disque du groupe Woven Entity a reçu un OUI (on aime !) : c’est donc un des favoris de CultureJazz.fr !

> Babel Label BDV13123 / Harmonia Mundi

Lascelle Gordon : percussions, électronique / Patrick Dawes : percussion / Paul May : batterie / Peter Marsh : contrebasse /+/ Ben Cowen : claviers, électronique sur 1, 5, 7 / Julie Kjaer : saxophone alto, flûte sur 3, 8, 9 / Alan Wilkinson : saxophone alto sur 5

01. C358X / 02. Naked Eye / 03. Who’s who / 04. This Day Will Come / 05. So Black Dada / 06. Hola / 07. Trissh / 08. Earth-Crisis / 09. Point Noir / 10. Moors And Orandas // Enregistré en Grande-Bretagne - date non précisée (2013-2014 ?)


Les piles de disques des mois précédents