« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Cartes postales jazz » Les cartes postales 2014 : souvenirs, souvenirs.

Les cartes postales 2014 : souvenirs, souvenirs.

Meilleurs souvenirs des pays du jazz...

D 14 octobre 2014     H 07:06     A Christian Ducasse, CultureJazz, Florence Ducommun, Michel Dubourg, Philippe Paschel, Thierry Giard, Véronique Pinon    


Envoyez-nous vos meilleurs souvenirs « jazz et musiques improvisées » : nous les publierons ! Comment faire ?.
À quand de vos nouvelles ?


> À Paris, le 2 octobre 2014.

JPEG - 42.1 ko
Riccardo Del Fra présente « My Chet My Song » au Sunside, Paris - octobre 2014.

Riccardo Del Fra présente « My Chet My Song » au Sunside les 2, 3 & 4 octobre 2014.

Rituel de sortie de disque : défendre, présenter, justifier et faire vivre sa musique enregistrée. Riccardo Del Fra ne sature pas les bacs et lorsqu’il publie un disque, produit par ses soins, on devine qu’il y ait quelques impérieuses raisons. Trois soirs durant, salle comble et trois sets proposés dans l’écho de l’univers de Chet Baker et d’aventures communes.
L’équipe réunie par Riccardo Del Fra brille par sa jeunesse à l’instar de la musique savamment arrangée par le contrebassiste. Au delà du répertoire du CD (unanimement salué par des chroniques positives) on découvre en live d’autres œuvres de l’univers de Chet Baker au rang desquelles « Beatrice  » de Sam Rivers. Mise en scène éloquente de ce petit chef d’œuvre sur lequel Airelle Besson et Philip Catherine s’expriment à cœur joie. Airelle Besson confiera qu’elle «  kiffe » ce genre de rencontre au sommet. Philip Catherine ne dira pas le contraire.

. ::Christian Ducasse ::.

Riccardo Del Fra (contrebasse), Airelle Besson (trompette & bugle), Rémi Fox (sax alto), Bruno Ruder (piano) ; Ariel Texier batterie
Invités : le 2 octobre Philip Catherine : guitare / le 3, John Ruocco : clarinette / le 4, Virxilio Da Silva : guitare. Sunside Jazz Club, Paris.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
haut de page

Autres cartes postales de cette collection :

spip.php?article2518#coax-orch voir en grand cette image
Coax Orchestra au DOC le 26 septembre 2014.
spip.php?article2518#jass voir en grand cette image
Alban Darche, Sébastien Boisseau, Samuel Blazer et John Hollenbeck à Caen.
spip.php?article2518#chinon voir en grand cette image
Tours Soundpainting Orchestra - Chinon, 7 juin 2014.
spip.php?article2518#sunra-arkestra voir en grand cette image
Sun Ra Arkestra à Paris - juin 2014.
spip.php?article2518#luxembourg voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
spip.php?article2518#vannes voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
Jazz à Vannes 2014 - festival « off »
spip.php?article2518#tortiller voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
Franck Tortiller à Tallard le 6 août 2014.
spip.php?article2518#terrasson-belmondo voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
Jacky Terrasson, Stéphane Belmondo & C° à Marseille.
spip.php?article2368#menichetti voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
Jacques Menichetti à Marseille - mai 2014.
spip.php?article2368#truffaz voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
Erik Truffaz et Rodolphe Burger en mai 2014 à Paris.
  • ...La suite de la collection de cartes postales est ICI...

> C’était au DOC, à Saint-Germain-d’Ectot (Calvados) le 26 septembre 2014.

JPEG - 61.4 ko
Coax Orchestra au DOC le 26 septembre 2014.

Tiens ! Le COAX Orchestra au Doc !

Nous avons écouté le disque (audacieusement intitulé « lent et sexuel ») de cette formation issue d’une coopérative d’artistes spécialisée dans la fabrication de musiques atypiques (qui piquent souvent !). Il fallait les voir aussi.
Heureusement, l’équipe du lieu, le Doigt dans l’Oreille du Chauve, (DOC) a les tympans curieux et c’est là (seulement là ?) qu’on peut écouter ça en Basse-Normandie.
Le batteur Yann Joussein a écrit les partitions et, à partir de là, le groupe joue et se régale à créer un patchwoork musical en fondu enchaîné superposé compressé étiré qui va du disco au free, du funk au noïse, du tout au tout. Une musique fascinante, souvent envoûtante dans laquelle ils s’engagent tous à fond. Le bon esprit suscite l’adhésion d’un public étonné mais conquis. Qu’on aime ou pas, ça ne peut laisser indifférent. Donc, l’art est là !
On ne manquera pas de saluer la performance du guitariste Richard Comte qui a remplacé a lui seul et presque au pied levé les deux guitaristes « titulaires » absents. Belle perf’

Ils joueront ici et là et là-bas et ailleurs encore. Tentez l’expérience !

. ::Thierry Giard ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page

> À Caen (Calvados) le 20 septembre 2014 dans le cadre de PAN !

JPEG - 50.4 ko
Alban Darche, Sébastien Boisseau, Samuel Blazer et John Hollenbeck à Caen.

JASS à Pan !
Allons à Caen !

« J.A.S.S. pour John, Alban, Samuel et Sébastien, quatre garçons de divers pôles (le terroir Nantais, La Chaux-de-Fonds -métropole horlogère-, Binghamton -USA-). » pour reprendre ce que j’avais écrit pour présenter leur disque en janvier 2013 après que l’ami Pierre Gros (de CultureJazz !) les ait écoutés à Paris en décembre (lire ici).
Ils étaient à l’affiche de PAN !, le festival qui lance la saison de concerts du Collectif Jazz de Basse-Normandie. Il fallait y être !
Voilà donc quatre gars très réputés qui jouent librement dans des cadres jamais contraignants et évitent avec humour et fantaisie les pièges qu’ils se tendent eux-mêmes (comme ne pas jouer de « ré » dans No D de John Hollenbeck !). La réunion d’initiales de quatre grands esprits de la musique vivante et libre qui rendent un bel hommage à l’âme du jazz des racines : spontanéité et plaisir partagé.

Un beau moment précédé par le solo ébouriffant de finesse et d’invention du guitariste Thibault Florent, « So-lo-lo ». Seul avec sa douze cordes, il joue comme quatre, apportant une touche singulière dans un festival singulier.

. ::Thierry Giard ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page

> Souvenirs de Chinon en Jazz, le 7 juin 2014... 4 mois plus tard !

JPEG - 62.7 ko
Tours Soundpainting Orchestra - Chinon, 7 juin 2014.

« Lucy in the sky with diamonds », le rêve illuminé de John Lennon devient réalité avec les sons, les gestes, les couleurs du Tours Sound Painting Orchestra. Une improvisation sur la trame de quelques pépites des Beatles sous la direction gestuelle d’Angélique Cormier pour musiciens et comédiens.
Ce fut un peu le feu d’artifice du festival Chinon en Jazz dont le souvenir reste vif quand avance l’automne. On repense à ces trois beaux jours de jazz offert (oui, offert, sans bourse délier) pour magnifier une fin de printemps les 6, 7 et 8 juin.
Que du bonheur avec « Standards et Avatars », le nouveau trio du guitariste David Chevallier, l’incandescence de « Looking for Parker » (Laurent-Codjia-Marguet), Oska T., BivOAc et tant d’autres.
Et un final verdoyant dans l’île sur la Vienne avec cette perle fraîche qu’est le duo Rhizottome (Matthieu Metzger - Armelle Doucet) dans un beau bouquet final de jazz coloré..
Une organisation et une programmation due à des spécialistes qui font rayonner le jazz de longue date depuis Tours : l’équipe du Petit Faucheux.

. ::Thierry Giard ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page

> 23 juin 2014 au New Morning ( Paris )

JPEG - 75.6 ko
Sun Ra Arkestra à Paris - juin 2014.

COURRIER INTERGALACTIQUE

Les musiciens sont arrivés dans leurs costumes parsemés de poussières d’étoiles, avec la lenteur des voyageurs interstellaires, certains ayant conservé encore les accessoires de la navigation des vaisseaux de l’espace. Dés qu’elle commença, la musique fit dodeliner les têtes . C’était un mélange de doo-wap, de Mingus Workshop (le rythme dirigé par le saxophone baryton) et de souigne à l’ancienne. Il ne restait de Sun Ra que les longues litanies cosmophoniques.
Marshall Allen, petit vieillard autoritaire, joue free avec constance et énergie. Knoel Scott, saxo alto, est aussi danseur acrobatique, maintenant la tradition spectaculaire de cet ensemble.
Une douce soirée de jazz afro-américain, comme une scintillation du rayonnement cosmique du début du siècle passé.

. ::Philippe Paschel ::.

Marshall Allen* (Direction, flûte, saxophone alto), Tara Middleton
(voix), Vincent Chancey* (cor), Cecil Brooks (trompette, bugle), Knoel
Scott* (saxophone,Voix), James Stuart (saxophone ténor), Danny Ray
Thompson* (saxophone baryton), Dave Davis (trombone), Farid Barron
(piano), Dave Hotep (guitare), Stanley Morgan “Atakatune” (congas,
percussions), Elson Nascimento* (percussions), Tyler Mitchell*
(contrebasse), Wayne Anthony Smith Jr (batterie) [* Musicien ayant joué avec Sun Ra -liste non-exhaustive].

PS : Quinze jours plus tard, le quintet d’Ambrose Akinmusire, dont le lideur était très exalté, nous remit les pieds sur terre, avec une musique acérée, violente, point d’aboutissement -sur l’instant- de la tradition dans le monde où nous vivons. Un des groupes le plus passionnants d’aujourd’hui.

Le 16 juillet 2014 au New Morning : Ambrose Akinmusire (trompette), Walter Smith III (saxophone ténor), Sam
Harris (piano), Harish Raghavan (contrebasse), Justin Brown (batterie)

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page


> Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014

JPEG - 54 ko
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014

Le jazz luxembourgeois existe, nous l’avons rencontré.

Dans le magnifique cadre de l’abbaye Neumünster, centre culturel de rencontre, Patrice Hourbette et son équipe de Music LX (export office) proposaient une douzaine de groupes luxembourgeois devant un public attentionné d’amateurs et professionnels (programmateurs, directeurs de festivals de France, d’Europe et d’Outre-Atlantique).
Les formations de styles variés où prédominaient les trios sax-basse-batterie étaient toutes d’excellente qualité et autour des leaders luxembourgeois on notait la présence de sidemen français, belges ou allemands. Du jazz européen donc : Luxembourg oblige !
Trois fortes personnalités évoluant dans différents groupes se détachèrent de ces diverses prestations : le pianiste Michel Reis (qu’on pourra entendre prochainement avec son trio dans les foyers du théatre de Caen !), le très actif et inventif vibraphoniste Pascal Schumacher, ou encore le saxophoniste Maxime Bender qui vient d’enregistrer son dernier CD chez Laborie Jazz.
Trois belles journées de découvertes et de rencontres et encore bravo à l’équipe de Music LX pour son accueil chaleureux et l’organisation parfaite de cet évènement.

. ::Michel DUBOURG ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page

> C’était à Vannes, du 28 juillet au 2 août (Jazz à Vannes 2014).

JPEG - 92.4 ko
Jazz à Vannes 2014 - festival « off »

Il existe différentes manières d’aborder Vannes, belle ville baignée par le Golfe du Morbihan… Quel bonheur d’y débarquer lors du festival de jazz !
En soirée : un beau programme sous l’éternel tilleul du jardin de Limur… (édition 2014 : lire ici !).
En journée, le jazz résonne dans les rues, les parcs et jusque dans la maison d’arrêt. Chaque année les 14 joyeux drilles déjantés de l’Usine à Canards déambulent, inspirés par les brass bands de la Nouvelle-Orléans. D’autres groupes animent les terrasses des cafés et des restaurants.
Sur le port, le tremplin permet à de jeunes musiciens de se jauger devant le jury et de se faire repérer par des professionnels. « Il s’agit de donner un coup de pouce aux plus prometteurs...  » m’a expliqué Cédric Le Ru, directeur artistique. Le quartet de la chanteuse Elsi Etna, le trio du pianiste Benjamin Coum ainsi que le Brian Ruellan Sextet ont été primés. Le choix s’avère parfois ardu… J’ai apprécié aussi l’originalité du trio Milevska, avec une harpiste bulgare le 1er août...
Ce jour-là, au détour d’une place, une conférence menée par le musicologue Guillaume Komicki retraçait l’histoire du jazz depuis les Negro Spirituals jusqu’au « nu jazz »... Des propos riches accompagnés par trois musiciens.
Après les foisonnantes activités diurnes, il est possible d’aller faire le bœuf au Piano Barge mais la péniche est un peu excentrée. Pour les insomniaques, rendez-vous aux Valseuses à partir de minuit pour une jam session…
On ne s’ennuie jamais pendant Jazz à Vannes !

. ::Véronique Pinon ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page

> C’était à Tallard le mercredi 6 août.

JPEG - 47.2 ko
Franck Tortiller à Tallard le 6 août 2014.

La vie de château(x) !

Après le château de Canisy (Jazz Sous Les Pommiers dans le « 50 » en mai), c’est au château de Tallard (Festival de Chaillol dans le « 05 ») que Franck Tortiller a donné sa « Leçon des Jours », concert en solo sur vibraphone et marimba.

Une formule insolite ? Pourtant, ce projet « en solitaire » est sans doute le plus « jazz » que Franck Tortiller nous ait proposé depuis belle lurette. L’engagement est total, comportant fatalement une part de risque, seul devant tous. C’est là qu’on mesure tout le talent du musicien qui sait extraire de compositions, de standards a priori éclectiques, souvent des chansons, le nectar qui nourrit ses improvisations.

Rappelant sa fièreté d’être né bourguignon (Merry Child), rendant hommage au talent de compositeur de James Taylor, reprenant un standard hors d’âge (I can’t get started...),le vibraphoniste raconte aussi au fil de ses propres compositions, ces jours d’été qui virent naître la matière d’un disque remarquable et remarqué (lire ici).

Devant un public fasciné, captivé, et très enthousiaste, il a conclu par une valse musette (clin d’œil à papa !) puis en rappel par l’Hymne à l’amour non sans rendre hommage au formidable (oui vraiment formidable) travail effectué par l’équipe du Festival de Chaillol qui, entre classique, traditions et jazz, balade la musique dans ses montagnes avec une affection profonde et parfois impertinente.
Bravo à lui et à eux !

. ::Thierry Giard ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page

> C’était à Marseille, le mardi 24 juillet 2014.

JPEG - 76.9 ko
Jacky Terrasson, Stéphane Belmondo & C° à Marseille.

Jacky TERRASSON Quartet invite Stépane BELMONDO.

Un coucou de « Jazz 5 Continents » (17 au 26 juillet 2014) depuis Marseille au Palais Longchamp avec ce superbe quartet (Jacky Terrasson au piano, Minino Garay aux percussions, Thomas Bramerie à la contrebasse et Lukmil Perez à la batterie) qui ont invité le trompettiste Stéphane Belmondo.

Des reprises, des morceaux du dernier album du pianiste (Gouache) et une énergie transmise à tout l’auditoire avec un plaisir évident que nous avons tous partagé !
Un groove communicatif et des applaudissements nourris pour les cinq musiciens qui ont bien mouillé leur chemise, surtout Jacky Terrasson dont on voyait en contre-jour les gouttelettes exploser de son visage ! Tous étaient parfaits.

On peut voir ou revoir ce très beau concert sur Arte (ici !).

. ::Florence Ducommun ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page

> C’était à Marseille, le mardi 27 mai 2014.

JPEG - 58.2 ko
Jacques Menichetti à Marseille - mai 2014.

Marseille : les peuples du blues par Jacques Ménichetti.

Vive clameur quand à 21h10 l’orchestre « Guitar’s Comanches » traverse la salle du Cri du Port et monte sur scène. Jacques Ménichetti irradie déjà de sa présence, qui s’était fait rare à Marseille. Déclaration préliminaire du leader : « C’est à la hauteur de la fumée que l’on mesure la qualité du bois » (proverbe Indien ou Ménichettien ?). L’entame est à la hauteur des espoirs du nombreux public lorsque le band attaque sur un rythme échevelé un titre de JJ Cale. Suite aussi torride avec des compositions personnelles de Ménichetti (« Peuple de l’Oklahoma », « Soft Dance » …) et des classiques de Big Bill Bronzy ou Fred Mc Dowell. Place particulière au « That’s All Right » de Arthur « Big Boy » Crudup. Autre belle surprise de la soirée : la présence au chant de Gilbert Cassand, vétéran du groupe. La moyenne d’âge avoisinait celle des Rolling Stones. Claude Vesco en invité spécial fit planer l’auditoire par ses habillages savamment dosés de lapsteel guitare. Rythmique imparable de Jean-Louis Margaillan (basse) et Alain Manouk (batterie). Jacques Ménichetti animant les débats de manière non conformiste avec une guitare montée en cordes nylon. Cet artiste hors norme n’a pas fini de nous surprendre.

Guitar’s Commanches : Jacques Menichetti - guitare & harmonica, Gilbert Cassand - guitare, & chant Jean-Louis Margaillan - basse Alain Manouk - batterie.
Invité Claude Vesco - lapsteel guitare, & guitare

Salle du Cri du port , Marseille mardi 27 mai 2014 (co-production Cri du port / AMMAI)

. ::Christian Ducasse ::.

spip.php?article2518#up voir en grand cette image
Luxembourg Jazz Meeting 12-13-14 septembre 2014
haut de page