« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Pile de disques » « Pile de disques » d’avril 2015.

« Pile de disques » d’avril 2015.

Les nouveautés du mois et quelques retardataires...

D 3 avril 2015     H 20:07     A Thierry Giard    


Revue mensuelle de disques parus ou à paraître.

> Au menu et par ordre alphabétique,
Liens vers les disques présentés dans cette page :

David AKE || Luca AQUINO || Samuel BLASER Quartet || Rosario BONACCORSO || The BROKEN CIRCLE BREAKDOWN BLUEGRASS BAND || Patrice CARATINI Trio || Manu CARRÉ Electric 5 || CHIMAIRA || Alban DARCHE - HYPRCUB || DAS KAFF || Alfonso DEIDDA || Mathias EICK || Eliane ELIAS || David FETTMANN Trio || Paolo FRESU – Daniele Di BONAVENTURA || Giovanni GUIDI Trio || HANOI MASTERS || Véronique HERMANN SAMBIN || Gaël HORELLOU || Diego IMBERT Quartet || Max IONATA – Dado MORONI || Naïssam JALAL & Rhythms of Resistance || André JAUME || Jean KAPSA – Antoine REININGER – Maxime FLEAU || KAZE || Alessandro LANZONI || Charles LLOYD || Joe LOVANO & Dave DOUGLAS || Gérard MARAIS Quartet || MARCEL et SOLANGE invitent Samuel BLASER || Lawrence D. « Butch » MORRIS || Malene MORTENSEN || MOSKUS || Leïla OLIVESI || Enrico PIERANUNZI – Federico CASAGRANDE || POLAR BEAR || PULCINELLA || QUATUOR IXI || Bertrand RENAUDIN || Emie R ROUSSEL Trio || S’IL TE PLAÎT MADAME || Pascal SCHUMACHER || SPRING ROLL – PRINTEMPS || Pops STAPLES || Tom TALLITSCH || Doug WEBB


David AKE : « Lake Effect »

David AKE : « Lake Effect » -  voir en grand cette image
David AKE : « Lake Effect »
Posi-Tone

« Un bien beau disque du pianiste américain David Ake, musicien d’expérience et musicologue (il enseigne à la Case Western Reserve University de Cleveland) dont la connaissance du jazz éclaire des choix artistiques qui recherchent l’épure. Un album en quartet où plane l’ombre de Charlie Haden : finesse des énoncés des mélodies, alliages de timbres subtils... ». Lire la chronique sur CultureJazz.fr(18 mars 2015 - OUI, on aime !)

> PosiTone Records PR8136 / www.posi-tone.com

David Ake : piano / Peter Epstein : saxophones alto et soprano / Sam Minaie : contrebasse / Mark Ferber : batterie

01. Lone Pine (for Charlie Haden) (D. Ake) / 02. The Cubs (D. Ake) / 03. Tricycle (D. Ake) / 04. Two Stones (D. Ake) / 05. Hills (D. Ake) / 06. Bye-Ya (T. Monk) / 07. Silver Thaw (D. Ake) / 08. Palhaço (E. Gismonti) / 09. Returning (D. Ake) / 10. Lake Effect (D. Ake)// Enregistré en octobre 2014 à Brooklyn / New York (USA).


Luca AQUINO : « OverDOORS »

Luca AQUINO : « OverDOORS » -  voir en grand cette image
Luca AQUINO : « OverDOORS »
Tuk Music - Bonsaï

La musique et aussi le mythe des Doors sont très « tendance » aujourd’hui ! Après la déclinaison française ancrée dans le jazz du quartet du saxophoniste Samy Thiébault (A Fiest of Friends - janvier 2015), voici l’approche italienne et électrique du trompettiste Luca Aquino qui fait le choix d’une rythmique typée « rock » en invitant quelques voix bienvenues (Rodolphe Burger, Pietra Magoni, Carolina Bubbico) qui éclairent de manière singulière quelques titres.
À écouter sans a priori ! C’est sur le label de Paolo Fresu, autre grand monsieur de la trompette en Italie.

> Tuk Music – Bonsaï Music BON-SP-150401 / Harmonia Mundi (parution le 21/04/2015)

Luca Aquino : trompette, électronique et composition 3 / Dario Miranda : basse éléctrique / Antonio Jasevoli : guitares / Lele Tomasi : batterie /+/ Rodolphe Burger : voix et guitares sur 8 / Petra Magoni : voix sur 5 / Carolina Bubbico : voix sur 11

01. Peace Frog / 02. Waiting For The Sun / 03. Overdoors / 04. Blue Sunday / 05. Queen Of The Highway / 06. Ship Of Fools / 07. Yes The River Knows / 08. Riders On The Storm / 09. Hyacinth House / 10. Light My Fire / 11. Indian Summer // Date d’enregistrement et lieu non précisés (Italie - 2014 ?)


Samuel BLASER Quartet : « Spring Rain »

Samuel BLASER Quartet : « Spring Rain » -  voir en grand cette image
Samuel BLASER Quartet : « Spring Rain »
Whirlwind

Parmi les trombonistes actuels, Samuel Blaser est vraiment incontournable. Invité toujours disponible et ouvert aux projets de ses hôtes (JASS ou... Marcel et Solange, dans cette page), c’est aussi un leader passionnant à l’esprit ouvert et à la sonorité d’une richesse rare. Avec son quartet haut-de-gamme « Made in USA », le suisse natif de la Chaux-de-Fonds (ville emblématique de l’Art Nouveau !) rend un hommage au musicien-inventeur du jazz neuf que fut Jimmy Giuffre. Disque sans anches, par choix, cette « pluie de printemps » est des plus vivifiantes et stimulantes. Incontournable !

> Whirlwind Recordings WR4670 / Bertus distribution (parution le 28/04/2015)

Samuel Blaser : trombone / Russ Lossing : piano, Fender Rhodes, Wurlitzer, Minimoog / Drew Gress : contrebasse / Gerald Cleaver : batterie

01. Cry Want (J. Giuffre) / 02. Missing Mark Suetterlyn / 03. Temporarily (Carla Bley) / 04. Homage / 05. Umbra (Blaser-Lossing) / 06. The First Snow / 07. Scootin’ About (J. Giuffre) / 08. Trudgin’ (J. Giuffre) / 09. Spring Rain / 10. Trippin’ / 11. Counterparts / 12. Jesus Maria (Carla Bley) // Enregistré à Hoboken (New Jersey - USA) en janvier 2014 et à Berlin (Allemagne) en décembre 2014.


Rosario BONACCORSO : « Viaggiando »

Rosario BONACCORSO : « Viaggiando » -  voir en grand cette image
Rosario BONACCORSO : « Viaggiando »
Via Veneto Jazz

C’est presque une formation « de chambre » que réunit le contrebassiste Rosario Bonaccorso pour jouer une musique pleine de légèreté, aérienne et souriante, sans percussions. La voix vient agréablement teinter les mélodies mises en valeur par le saxophone (et autres flûtes) de Javier Girotto et la trompette de Fabrizio Bosso. Les couleurs, les senteurs, l’esprit de l’Italie ne sont jamais loin. Un disque très sympathique !

> Jando Music - Via Veneto Jazz VVJ098 / www.viavenetojazz.it

Rosario Bonaccorso : contrebasse et voix / Roberto Taufic : guitare et voix / Fabrizio Bosso : trompette et bugle / Javier Girotto : saxophone soprano, quena et moxeño

01. Viaggiando / 02. Matto / 03. My faith / 04. Storto / 05. ACJ / 06. Domin / 07. Come la neve / 08. Give me your hand and sing / 09. Song for my father / 10. Buon volo / 11. Agosto / 12. Indian summer / 13. Mister Kneipp / 14. Mon frère // Enregistré à Rome (en 2014 probablement...)


The BROKEN CIRCLE BREAKDOWN BLUEGRASS BAND : « Unbroken ! - Live in concert »

The BROKEN CIRCLE BREAKDOWN BLUEGRASS BAND : « Unbroken ! - Live in concert » -  voir en grand cette image
The BROKEN CIRCLE BREAKDOWN BLUEGRASS BAND : « Unbroken ! - Live in concert »
Decca

Le groupe The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band est l’auteur et interprète de la bande originale du film Alabama Monroe (titre original The Broken Circle Breakdown) (César 2014 du meilleur film étranger entre autres récompenses). Une formation totalement enracinée dans le style « bluegrass » mais qui nous vient de... Belgique ! La chaude ambiance de leurs concerts européens est restituée dans ce disque « live ».

> UMGI – Decca 4707612 / DECCA - Universal

Johan Heldenbergh : chant, banjo, guitare / Veerle Baetens : chant /+ ?/ Bert Van Bortel : chant, guitare, mandoline / Nils de Caster : chant, violon / Karl Eriksson : chant, banjo, guitare / Tomas de Smet : chant, basse / Bjorn Eriksson : chant, guitare, dobro

01. Where The Soul Of Man Never Dies / 02. Black Mountain Rag / 03. Country In My Genes / 04. The Boy Who Wouldn’t Hoe Corn / 05. Wayfaring Stranger / 06. Sin City / 07. Sandmountain / 08. Tumbling Tumbleweeds / 09. Don’t Think Twice It’s All Right / 010. Do I Ever Cross Your Mind / 11. Ruben’s Train / 12. The Way It Goes / 13. The One I Love Is Gone / 14. Cowboyman / 15. Cherokee Shuffle / 16. Ain’t Nobody Gonna Miss Me When I’m Gone / 17. If I Needed You // Enregistré en concert pendant la tournée d’été 2014 (Belgique...).


Patrice CARATINI : « Short Songs »

Patrice CARATINI : « Short Songs » -  voir en grand cette image
Patrice CARATINI : « Short Songs »
Caramusic

« Depuis plusieurs années, Patrice Caratini fait mûrir ce projet sur scène. Il était temps de passer au disque. Nous voilà donc en possession de ce florilège de chansons courtes et éclectiques qui en disent long sur l’histoire de la grande musique populaire du dernier siècle. Dans le cheminement de ce trio, on croise Les Beatles et Francis Lopez, Joni Mitchell et Gainsbourg, Mireille et Cole Porter, Sting, Jobim et d’autres encore... ». Lire la suite de la chronique ici (vitrine avril 2015).

> Caramusic PC141222 / L’Autre Distribution

Hildegarde Wanzlawe : chant / Rémi Sciuto : saxophones alto et baryton / Patrice Caratini : contrebasse

01. Carinhoso / 02. Blackbird / 03. Au bord de l’eau / 04. Flambée montalbanaise / 05. You’d be so nice / 06. A case of you / 07. Aguas de Marco / 08. Petit homme c’est l’heure de faire dodo / 09. Complainte du partisan / 10. None but the Lonely Heart / 11. L’herbe tendre / 12. Secret Marriage / 13. La plus ceci La plus cela / 14. Les Goélands / 15. Inventaire / 16. J’attendrai / 17. As one / 18. Valse à la gomme / 19. Les haricots // Enregistré en France en décembre 2014 et février 2015 par Sylvain Thévenard.


Manu CARRÉ Electric 5 : « Go »

Manu CARRÉ Electric 5 : « Go » -  voir en grand cette image
Manu CARRÉ Electric 5 : « Go »
Autoproduction

Une production soignée avec un découpage de pochette du plus bel effet, le quintette du saxophoniste Manu Carré annonce la couleur : électrique. Une équipe solide porte cette musique qui ravive les couleurs de l’esthétique « fusion » des années 70/80 mais avec un sens certain des nuances dans des compositions qui cherchent à varier les climats sans pour autant éviter les clichés du genre.

> Autoproduction MCe501-1 / www.manucarre.com

Manu Carré : saxophone, compositions / Aurélien Miguel : guitare / Florian Verdier : claviers / Nico Luchi : basse / Max Miguel : batterie

01. Afrunk / 02. Go / 03. Niou / 04. Spiralifère / 05. Scoubidou / 06. Soleil de septembre / 07. 2pressions / 08. Mona / 09. Clémence // Enregistré en France (Région PACA) en 2014 (?).


CHIMAIRA : « There Is No Alternative »

CHIMAIRA : « There Is No Alternative » -  voir en grand cette image
CHIMAIRA : « There Is No Alternative »
Wide Ear Records

En 2012, nous avions porté un coup de projecteur sur ce label suisse Wide ear Records et sur son co-fondateur, le batteur Alex Huber (lire ici). « Smoke and Mirrors », le précédent album du quartet Chimaira avait alors particulièrement retenu notre attention. Nous retrouvons cette formation avec beaucoup de plaisir dans ce nouvel album, engagé, inspiré, combattif. « Il n’y a pas d’alternative » disent-ils. Alors, écoutez leur approche du jazz « made in Berlin » enregistré par Walter Quintus, un virtuose légendaire de la console.

> WideEarRecords (LP 30 cm + téléchargement) WER015 / www.wideearrecords.com

Philipp Gropper : saxophone / John Schröder : piano / Oliver Potratz : contrebasse / Alex Huber : batterie, compositions.

01. No Salvation / 02. Aussicht / 03. Faces / 04. Schon wieder Scheele / 05. Bon Voyage / 06. For F. / 07. Consider the Lobster / 08. Feathers / 09. Puls / 10. To Be Continued // Enregistré à Berlin par Walter Quintus les 5 et 6 octobre 2013.


Alban DARCHE - HYPRCUB : « Crooked House »

Alban DARCHE - HYPRCUB : « Crooked House » -  voir en grand cette image
Alban DARCHE - HYPRCUB : « Crooked House »
Yolk

Les aventures d’Alban Darche : la suite ! Nous avions laissé le saxophoniste avec les cordes bien ficelées de son Horloge (Cristal Records - février 2015). D’un bond, le voilà à New-York en quintet/sextet « à anches » pour jouer en compagnie de Jon Irabagon, le pote de son pote Sylvain Rifflet (ici présent). Vous suivez ? Non, alors écoutez ce disque et comme on dit là-bas « enjoy ! ». (NB : Jozef Dumoulin est ici au piano, surtout : « enjoy, bis ! »).

> YOLK Records J2065 / L’Autre Distribution (parution le 30/04/2015)

Alban Darche : saxophone alto, compositions / Sébastien Boisseau : contrebasse / Jozef Dumoulin : piano et fender rhodes / Jon Irabagon : saxophone ténor / Christophe Lavergne : batterie /+/ Sylvain Rifflet : clarinette et saxophone ténor sur 1, 7, 8.

01. Albanology / 02. Volutes / 03. Connais-Toi Toi Même / 04. Crooked House (And He Built a...) / 05. Opium / 06. L’enfant Et Le Miroir / 07. No Airbag / 08. Saudade / 09. Chanson De La Maison / 10. Tears / 11. Far West Song // Enregistré à Brooklyn (NYC) les 17 et 18 juin 2014.


DAS KAFF : « Abstract Elastic Being »

DAS KAFF : « Abstract Elastic Being » -  voir en grand cette image
DAS KAFF : « Abstract Elastic Being »
Meta Records

Saxophoniste et plasticien, Ralf Altrieth est aussi le co-fondateur du label Meta Records dont nous présentons souvent les beaux disques, comme ce nouvel opus de Das Kaff. « Abstract Elastic Being » est sans aucun doute l’album le plus abouti du trio de par la qualité d’enregistrement mais aussi sans doute grâce à la direction artistique qu’assure ici Hasse Poulsen (présent également, un peu, à la guitare). En plus de huit ans de pratique musicale commune en Basse-Normandie et ailleurs, le trio atteint une grande maturité et chacun peut s’exprimer en toute liberté sur un répertoire ouvert à l’improvisation. À retenir dans votre liste d’achats du mois !

> Meta Records META073 / NRW distribution

Ralf Altrieth : saxophones ténor et soprano, flûte, voix sur 6 / Nicolas Talbot : contrebasse / Mike Surguy : batterie /+/ Hasse Poulsen : guitare et direction artistique.

01. Andantino (WA Mozart) / 02. Different (M. Surguy) / 03. Eröffnung Blaue Stunde (R. Altrieth) / 04. Moonlight In Vermont (K Suessdorf) / 05. Follow The Charisma (R. Altrieth) / 06. Depuis Toujours (R. Altrieth) / 07. Flute Song (R. Altrieth) / 08. Abstract Elastic Being (R. Altrieth) / 09. Traces (R. Altrieth) / 10. Heaven (I. Berling) / 11. Voodoo Child (J. Hendrix) // Enregistré au Studio du Faune (St Uniac - 35) du 10 au 13 juin 2013.


Alfonso DEIDDA : « Lucky Man »

Alfonso DEIDDA : « Lucky Man » -  voir en grand cette image
Alfonso DEIDDA : « Lucky Man »
Via Veneto Jazz

On retrouve ici le trompettiste Fabrizio Bosso (cf. ci-dessus - Rosario Bonaccorso) dans un contexte bien différent puisque le saxophoniste Alfonso Deidda propose une musique héritée du hard-bop, vive et brillante. Rien de très original dans ce disque cependant même si tous les musiciens sont excellents et impliqués.

> Jando Music - Via Veneto Jazz VVJ097 / www.viavenetojazz.it

Alfonso Deidda : saxophones, clarinette basse, compositions sauf 1 / Julian O. Mazzariello : piano / Dario Deidda : contrebasse, basse / Alessandro Paternesi : batterie / Fabrizio Bosso : trompette

01. Evidente (D. Sanna) / 02. Lucky Man / 03. A Tough Morning / 04. Unusual / 05. Arahuacos / 06. Hadas Y Duendes / 07. Poisoned Apple / 08. Center Of Mood / 09. Pixie Dust / 10. Just For A While // Enregistré à Udine (Italie - 2014 ?).


Mathias EICK « Midwest »

Mathias EICK : « Midwest » -  voir en grand cette image
Mathias EICK : « Midwest »
ECM

Voilà un disque qui a tout de suite enthousiasmé notre ami Yves Dorison. On lira donc sa chronique dans la « vitrine de disques » d’avril 2015 !
« [Un] enregistrement parfaitement mélodique auquel l’omniprésence du violon de Gjermund Larsen donne une brillance définitivement folklorique. Jon Balke (piano, Mats Eilersten (contrebasse) et Helge Norbakken (percussions) assurent, eux, un travail de musicien-architecte étonnant. Trompette et violon, souvent à l’unisson, tissent une trame mélancolique. [...] Mathias Eick a accouché d’un disque qui doit tout au partage des eaux. Parce qu’au milieu de nulle part, on est toujours chez soi. » (lire la chronique ici ! - OUI, on aime !)

> ECM 4708910 – 2410 / Universal

Mathias Eick : trompette, compositions / Gjermund Larsen : violon / Jon Balke : piano / Mats Eilertsen : contrebasse / Helge Norbakken : percussion

01. Midwest / 02. Hem / 03. March / 04. At Sea / 05. Dakota / 07. Lost / 08. Fargo / 09. November // Enregistré à Oslo en mai 2014.


Eliane ELIAS : « Made in Brazil »

Eliane ELIAS : « Made in Brazil » -  voir en grand cette image
Eliane ELIAS : « Made in Brazil »
Concord

En 1983, nous découvrions une talentueuse pianiste brésilienne, jeune et blonde, dans le groupe Steps Ahead aux côtés de Mike Mainieri et Michael Brecker. 32 ans plus tard, Eliane Elias est toujours aussi blonde comme on le voit sur la pochette de ce disque de musique brésilienne très conventionnelle, bien loin du « Swept Away » (ECM - avec son mari Marc Johnson) qui faisait le bonheur de notre ami Pierre Gros (chronique en 2012). Pour la production, un retour sur investissements s’impose : enregistrement à Sao Paulo et location d’une partie du London Symphony Orchestra, ça a un coût ! Peu de créativité pour la rentabilité !

> Concord Records 723 6693 / Universal

Elias Eliane : voix, piano / Marcelo Mariano : basse électrique / Marcus Teixeira et Roberto Menesca : guitares / Edu Ribeiro et Rafael Barata : batterie / Mauro Refesco et Marivaldo dos Santos : percussion /+/ Take 6, Amanda Brecker Ed Motta, Roberto Menescal, Mark Kibble / + orchestre : membres du London Symphony Orchestra.

01. Brasil (Aquarela do Brasil) / 02. Você / 03. Aguas de Março (Waters of March) / 04. Searching / 05. Some Enchanted Place / 06. Incendiando / 07. Vida (if not you) / 08. Este Seu Olhar - Promessas / 09. Driving Ambition / 10. Rio / 11. A Sorte Do Amor (The luck of love) / 12. No Tabuleiro da Baiana // Enregistré à Sao Paulo (Brésil) et à Londres (Abbey Road Studios) pour les orchestrations.


David FETTMANN Trio : « Ruby Project »

David FETTMANN Trio : « Ruby Project » -  voir en grand cette image
David FETTMANN Trio : « Ruby Project »
Double Moon

« Prélude », au printemps 2011, permettait de découvrit le saxophoniste David Fettmann sur ce même label et en quartet franco-allemand (lire ici). C’est dans la formule du trio avec orgue que le strasbourgeois se présente aujourd’hui. Si la place de l’organiste est d’importance pour assurer la trame harmonique et les basses (Guillaume Naud), celle du batteur est fondamentale et avec Johnathan Blake, David Fettmann a un compagnon de premier ordre dans ce projet. Du jazz où la mélodie et le rythme gardent un rôle fondamental.

> Double Moon Records DMCHR 71150 / Socadisc

David Fettmann : saxophone alto, compositions sauf 2, 4, 6, 8 / Guillaume Naud : orgue / Johnathan Blake : batterie

01. Pop 1 / 02. Lecha Dodi / 03. Before / 04. Maoz Tzur / 05. Pontoise / 06. Abi Gezunt / 07. Kabanos Time / 08. Avinu Malkeinu / 09. Phoenix / compositions 2, 4, 6, 8 : Abraham Ellstein // Enregistré en novembre 2014 au Studio des Egreffins (Videlles - France) en septembre 2014.


Paolo FRESU – Daniele Di BONAVENTURA : « In Maggiore »

Paolo FRESU – Daniele Di BONAVENTURA : « In Maggiore » -  voir en grand cette image
Paolo FRESU – Daniele Di BONAVENTURA : « In Maggiore »
ECM

Où l’on retrouve le duo trompette (et bugle)/bandonéon que composent Paolo Fresu et Daniele di Bonaventura mais sans le chœur corse A Filetta présent sur le disque « Mistico Mediterraneo » (ECM, 2011). Un art du dialogue que a séduit Yves Dorison (OUI, il aime !). On lira donc sa chronique publiée le 1er avril (sans blague : c’est ici !).

> ECM 471 0051 - 2412 / Universal (parution le 30/04/2015)

Paolo Fresu : trompette, bugle / Daniele di Bonaventura : bandonéon

01. Da Capo Cadenza (Di Bonaventura) / 02. Ton Kozh (Fresu) / 03. O que será - El pueblo unido jamàs serà vencido (Buarque - Ortega) / 04. Non ti scordar di me (de Curtis) / 05. Sketches (Fresu - Di Bonaventura) / 06. Apnea (Fresu) / 07. Te recuerdo Amanda (V. Jara) / 08. La mia terra (Di Bonaventura) / 09. Kyrie Eleison (Di Bonaventura) / 10. Quando me’n vò (Puccini) / 11. Se va la murga (Jame Roos) / 12. Calmo (Fresu) / 13. In maggiore (Fresu) // Enregistré à Lugano (Suisse) en mai 2014.


Giovanni GUIDI : « This Is The Day »

Giovanni GUIDI : « This Is The Day » -  voir en grand cette image
Giovanni GUIDI : « This Is The Day »
ECM

Cette sélection printanière porte en dominante les couleurs de l’Italie. On ne s’en plaindra pas car le jazz transalpin a toujours des saveurs singulières. Parmi les musiciens phares dans la jeune génération de ce pays, Giovanni Guidi occupe une place de choix. Ce pianiste hyper-sensible, créatif, inventif est capable de jouer avec les mélodies comme nul autre et de laisser vibrer le silence. Pour réussir un tel disque, il faut des musiciens de la trempe de Thomas Morgan (quel contrebassiste décidément !), la lucidité rythmique et les couleurs de João Lobo. Magnifique !

> ECM 4709271 - 2403 / Universal

Giovanni Guidi : piano / Thomas Morgan : contrebasse / João Lobo : batterie

01. Trilly / 02. Carried Away / 03. Game Of Silence / 04. The Cobweb / 05. Baiiia (João Lobo) / 06. The Debate / 07. Where They’d Lived / 08. Quizas quizas quizas (Osvaldo Farrés) / 09. Migration / 10. Trilly var. / 11. I’m Trough With Love (Fud Livingston) / 12. The Night It Rained Forever // Enregistré en avril 2014 à Lugano (Suisse).


HANOI MASTERS : « War is a Wound, Peace is a Scar – Hidden Musics vol.1 »

HANOI MASTERS : « War is a Wound, Peace is a Scar – Hidden Musics vol.1 » -  voir en grand cette image
HANOI MASTERS : « War is a Wound, Peace is a Scar – Hidden Musics vol.1 »
Glitterbeat

Avec la série Hidden Musics, le label Glitterbeat publie des enregistrements de musiciens traditionnels. On est loin du jazz penserez vous ? Sauf que dans ce cas, 40 ans après la fin de la guerre du Vietnam, on ne peut s’empêcher d’établir un lien entre ces chants d’Asie et le blues authentique de l’Amérique puisque ces musiciens veulent encore cicatriser les blessures de ce qu’ils appellent la « Guerre américaine ».

> Glitterbeat GBCD021 / Differ-Ant

Phạm Mộng Hải, Nguyễn Thị Lân, Quôć Hùng, Võ Tuấn Minh, Xuân Hoạch : instruments traditionnels du Vietnam. "Phạm Mộng Hải, Nguyễn Thị Lân, Quôć Hùng, Võ Tuấn Minh, Xuân Hoạch : instruments traditionnels du Vietnam.

01. For the Fallen (Phạm Mộng Hải) / 02. Help Us in This Life – Hát Văn (Phạm Mộng Hải) / 03. Road to Home – Về Quê (Nguyễn Thị Lân) / 04. The Wind Blows It Away (Quôć Hùng) / 05. I Long to Return to My Hometown – Quê Mẹ (Võ Tuấn Minh) / 06. Heroine Song – Hát Hầu Cô Bơ (Xuân Hoạch) / 07. Doomed Love – Xẩm Huê Tình (Xuân Hoạch) / 08. The Rice Drum – Trống Cơm (Nguyễn Thị Lân) / 09. Gratitude – Xẩm Thập Ân (Xuân Hoạch) / 10. Please Wait for Me (Quôć Hùng) / 11. Taking Your Spirit to the Next World – Hát Lô Hương (Phạm Mộng Hải) // Enregistré à Hanoi au cours de l’été 2014 par Ian Brennan.


Véronique HERMANN SAMBIN : « Basalte »

Véronique HERMANN SAMBIN : « Basalte » -  voir en grand cette image
Véronique HERMANN SAMBIN : « Basalte »
Jazz Family

Commencez par écouter la plage 11 : dans « Basalte », Véronique Hermann Sambin exprime tout son talent de conteuse avec la jolie histoire de pierre qui vous ôtera toute envie de vous endormir à l’écoute d’un disque qui n’est surtout pas soporifique ! La chanteuse-conteuse antillaise nous convie à un agréable voyage dans son univers musical pour le plaisir des mots, des mélodies et des rythmes.

> Jazz Family JF003 / Socadisc (parution le 13/04/2015)

Véronique Hermann Sambin : voix / Samuel Hubert : contrebasse / Frédéric Nardin : piano, Fender Rhodes / Xavier Richardeau : saxophones et clarinettes / Romain Sarron : batterie / Inor Sotolongo : percussions

01. Annou / 02. Jwe / 03. Roz Jeriko / 04. Glas La / 05. Pwomes -The Sidewinder- (Lee Morgan) / 06. Le Pas / 07. Si Pati / 08. Pase Lanmod / 09. Love After Love (D. Walcott) / 10. Militanto / 11. Repase / 12. Basalte // Enregistré en France (Gard) (2013, 2014 ? non précisé)


Gaël HORELLOU : « Synthesis »

Gaël HORELLOU : « Synthesis » -  voir en grand cette image
Gaël HORELLOU : « Synthesis »
DTC records

Après la parution de deux disques déjà bien différents en novembre, « BrOoklyn » en quartet et « Roy » en trio, Gaël Horellou est de retour dans un autre univers avec « Synthesis » comme si Charlie Parker jouait une musique inspirée de John Coltrane avec des outils du XXIème siècle. Assez loin de la platitude rythmique de l’electro-jazz banalisé, Gaël Horellou explore ses univers de référence et les élargit en bonne compagnie mais avec plus ou moins de bonheur.

> DTC records DFG8777 / Harmonia Mundi (parution le 21/04/2015)

Gaël Horellou : saxophones alto et soprano, électronique / David Patrois : vibraphone / Géraud Portal : contrebasse / Antoine Paganotti : batterie

01. Cité engloutie / 02. Atlantis / 03. LM / 04. Synthesis / 05. Secret Stone / 06. Fractals / 07. Broken Chant / 08. Constellation / 09. Hypnosis / 10. Cité engloutie (radio edit.) // Enregistré en concert à Besançon (25) en 2014 ?


Diego IMBERT Quartet : « Colors »

Diego IMBERT Quartet : « Colors » -  voir en grand cette image
Diego IMBERT Quartet : « Colors »
Such Prod

Presque quatre ans se sont écoulés depuis la parution de « Next Move », précédent disque de ce quartet qui tient la route et résiste bien à l’usure du temps. Mieux : il se fortifie ! Diego Imbert est un contrebassiste tenace qui veut explorer dans ses moindres retranchements la formule du quartet sans instrument harmonique. Avec ses fidèles complices David El Malek, Alex Tassel, Franck Agulhon, il met en couleurs une conception personnelle de la tradition du blues et permet ainsi aux solistes de s’exprimer sur des bases solides. Cette musique tient debout et swingue sans lourdeur !

> Such Prod SUCH010 / Harmonia Mundi

Diego Imbert : contrebasse / David El Malek : saxophone ténor / Franck Agulhon : batterie / Alex Tassel : bugle

01. Blugaloo / 02. Blue Azurin / 03. Valse Payne / 04. Aigue Marine / 05. Purple Drive / 06. Aquarelle / 07. Nankin / 08. Interlude / 09. Outremer / 10. Red Alert / 11. Ombre Chinoise // Enregistré en France en novembre 2013.


Max IONATA – Dado MORONI : « Two for Stevie »

Max IONATA – Dado MORONI : « Two for Stevie » -  voir en grand cette image
Max IONATA – Dado MORONI : « Two for Stevie »
Via Veneto Jazz

« A journey to Wonderland », ainsi s’intiltule la petite histoire écrite par le pianiste italien Dado Moroni pour le livret de ce disque. Une mission au pays des Merveilles de Stevie pour deux agents fascinés par la musique de leur idole américaine. En duo piano/saxophone, leur escapade est joyeuse et pleine de vie. Ça se gâte un peu dès lors que l’un ou l’autre veut mettre un peu d’électronicité dans son instrument : le syndrome des doigts dans la prise qui noircit un peu ce tableau par ailleurs très coloré.

> Jando Music - Via Veneto Jazz VVJ096 / www.viavenetojazz.it

Max Ionata : saxophones ténor et soprano, effets / Dado Moroni : piano, contrebasse

01. Overjoyed (Stevie Wonder) / 02. Don’t you worry ‘bout a thing (Stevie Wonder) / 03. Isn’t she lovely (Stevie Wonder) / 04. I wish (Stevie Wonder) / 05. Chan’s song (Herbie Hancock - Stevie Wonder) / 06. Love’s in need of love today (Stevie Wonder) / 07. Have a talk with God (Stevie Wonder) / 08. Send one your love (Stevie Wonder) / 09. You are the sunshine of my life (Stevie Wonder) / 10. The secret life of plants (Stevie Wonder) / 11. Ribbon in the sky (Stevie Wonder) // Enregistré à Rome (Italie) prob. En 2014.


Naïssam JALAL & Rhythms of Resistance : « Osloob Hayati »

Naïssam JALAL & Rhythms of Resistance : « Osloob Hayati » -  voir en grand cette image
Naïssam JALAL & Rhythms of Resistance : « Osloob Hayati »
Les Couleurs du Son

Parmi les flûtistes (au féminin) très actives dans le jazz hexagonal (on retrouvera Sylvaine Hélary plus loin avec Spring Roll), Naïssam Jalal marque sa différence. « Femme, syrienne et française,arabe et européenne, à la fois nomade et sédentaire, à la recherche des traditions et de l’inconnu, je voulais faire entendre ma voix singulière dans ce monde et dans le monde arabe » explique-t-elle. Pas étonnant qu’elle ait été sollicitée par le contrebassiste Hubert Dupont pour « Jasmin » ou VoxXL. Avec Rhythms of Resistance, groupe composé de spécialistes des musiques inventives et artistiquement engagées, elle nous propose ce beau disque qui est très largement à la hauteur de ses ambitions. Musique de caractère indiscutablement !

> Les Couleurs du Son NJ001 / L’Autre Distribution

Naïssam Jalal : flûte, nay, compositions, voix / Mehdi Chaïb : saxophones ténor et soprano, percussions / Karsten Hochapfel : guitare, violoncelle / Matyas Szandai : contrebasse / Francesco Pastacaldi : batterie

01. Osloob Hayati / 02. Parfois C’est Plus Fort Que Toi / 03. Nomades / 04. Etrange Samaaï / 05. Visite Matinale / 06. Om Alshahid / 07. Frontières / 08. Beirut // Enregistré au Studio du Faune (Montauban-de-Bretagne, 35) en avril 2014.


André JAUME : « SMTHG close to SMTHG »

André JAUME : « SMTHG close to SMTHG » -  voir en grand cette image
André JAUME : « SMTHG close to SMTHG »
Label Durance

Quand André Jaume avait fermé la porte de son label CELP il y a déjà longtemps, il avait donné les clés de l’armoire à Alain Soler pour le label Durance qui continue à choyer ce bel héritage. Pour de nobles raisons de vies entrecroisées, d’amitié et de famille, Alain Soler a eu envie d’un remake-remodelé pour le répertoire d’un album phare d’André Jaume : Something, un all-stars légendaire de 1991. Quelque chose qui soit proche de Something mais autrement. Ainsi est né ce disque qui n’est surtout pas une copie de l’original : c’est bien là toute la force du jazz joué par des musiciens toujours inventifs unis par l’amitié (et d’étroits liens familiaux pour les Soler père et fils !).

> Label Durance / Orkhêstra

André Jaume : saxophone / Alain Soler : guitare / Pierre Fénichel : contrebasse / Antony Soler : batterie

01. 278 / 02. Mode Pour Mi bémol / 03. The Coaster Thing (Slow) / 04. Melonae Song / 05. The Twins / 06. Fizz Gin / 07. As A Beguin / 08. A Kind Of Devotion / 09. Hate & Love / 10. The Coaster Thing (Fast) / 11. Air Raid // Compositions Alain Soler d’après les compositions d’André Jaume et Grachan Moncur III pour Something (label Celp) // Enregistré au Studio ECS de Château-Arnoux (04) les 6 et 7 janvier 2014.


Jean KAPSA – Antoine REININGER – Maxime FLEAU : « La ligne de Kármán »

Jean KAPSA – Antoine REININGER – Maxime FLEAU : « La ligne de Kármán » -  voir en grand cette image
Jean KAPSA – Antoine REININGER – Maxime FLEAU : « La ligne de Kármán »
Mélisse

« Parhélie », leur précédent album sur le label Mélisse (du pianiste Édouard Ferlet) était paru en 2011. Avec « La ligne de Kármán » (qui définit la limite entre la Terre et l’Espace), le trio nous convie à un voyage dans sa musique atmosphérique où les voix se mêlent et s’entrelacent avec une science artistique indéniable. À cette altitude, le pilotage demande du doigté et ces trois musiciens n’en manquent pas mais il est difficile de marquer son originalité malgré tout. Il n’est pas simple de garder le cap en évitant que la musique ne soit trop linéaire.

> Mélisse MEL666016 / Harmonia Mundi (parution le 21/04/2015)

Jean Kapsa : piano, compositions 1 à 6 et 12 / Antoine Reininger : contrebasse, compositions 7, 8, 10 / Maxime Fleau : batterie

01. L’alliance / 02. Clouded Mind / 03. Fango / 04. La Séparation / 05. Don’t Speak Too Soon / 06. Gamma / 07. It Must Be Spring In New Zealand / 08. Le Bois de Retz / 09. Mimesis / 10. Haramont / 11. Le Taxidermiste / 12. Le Typographe // Enregistré au Studio Sextant (Malafoff - France) en mars 2014.


KAZE : « Uminari »

KAZE : « Uminari » -  voir en grand cette image
KAZE : « Uminari »
Circum-disc

Dans le collectif lillois Muzzix, on aime réunir les trompettistes. C’est le cas dans le Quartet Base avec le même Christian Pruvost ici associé à Natsuki Tamura. Avec Kaze, on ajouté la dimension interculturelle Europe-Japon. Après Rafale en 2011, Tornado en 2013, Uminari apporte un air neuf dans la musique tempétueuse d’un quartet qui sait jouer des contrastes entre turbulences et retours au (grand) calme.

> Circum-Disc Libra 203 / Musea et Les Allumés du Jazz

Christian Pruvost et Natsuki Tamura : trompettes / Satoko Fujii : piano / Peter Orins : batterie

01.Tioky Astimo (Pruvost) / 02. Vents contraires (Orins) / 03. Running Around (Fujii) / 04. Inspiration (Tamura) / 05. Uminari (Fujii) //Enregistré à Montreuil (France) le 9 décembre 2014.


Alessandro LANZONI : « Seldom »

Alessandro LANZONI : « Seldom » -  voir en grand cette image
Alessandro LANZONI : « Seldom »
CamJazz

Le jeune pianiste italien Alessandro Lanzoni qui avait déjà retenu l’attention d’Aldo Romano (et avait intégré le quartet « New Blood » du batteur) nous impressionne ici avec un disque en quartet d’une grande maturité où le trompettiste Ralph Alessi semble totalement rayonnant. On lira une chronique plus détaillée dans notre « vitrine » d’avril 2015 (ici !). Sacrée personnalité de toute évidence !

> CamJazz CAMJ 7881-2 / Harmonia Mundi

Alessandro Lanzoni : piano / Ralph Alessi : trompette / Matteo Bortone : contrebasse / Enrico Morello : batterie

01. Wine And Blood (Lanzoni) / 02. Horizonte (Lanzoni-Alessi) / 03. Yuca (Lanzoni) / 04. Big Band (Lanzoni) / 05. Maleta (Lanzoni-Alessi) / 06. Composition (Lanzoni) / 07. Tri-Angle (Bortone) / 08. Blue Tale (Lanzoni-Alessi) / 09. Zapatoca (Lanzoni) // Enregistré du 18 au 20 mars 2014 au Artesuono Recording Studio à Cavalicco (Udine) Italie.


Charles LLOYD : « Wild Man Dance »

Charles LLOYD : « Wild Man Dance » -  voir en grand cette image
Charles LLOYD : « Wild Man Dance »
Blue Note

Trois décennies plus tard, Charles Lloyd (77 ans depuis quelques jours) réintègre le label Blue Note (après ECM) pour un disque enregistré en concert en Pologne. Il a presque totalement remodelé son quartet et y ajoute deux instruments traditionnels dont la lyre de Socratis Sinopoulos déjà présent sur « Athens Concert » (ECM-2011). On retrouve l’esprit méditatif de la musique du saxophoniste et on notera la présence de l’excellent Gerald Cleaver qui succède superbement à Eric Harland (non moins excellent d’ailleurs !). (Regarder les photos du concert ici ! / Festival Jazztopad 2013)

> Blue Note / Universal

Charles Lloyd : saxophone ténor / Gerald Clayton : piano / Joe Sanders : contrebasse / Gerald Cleaver : batterie / Sokratis Sinopoulos : lyre gecque / Miklós Lukács : cimbalom

01. Flying Over The Odra Valley / 02. Gardner / 03. Lark / 04. River / 05. Invitation / 06. Wild Man Dance // Enregistré en concert au festival Jazztopad de Wroclaw (pologne) en novembre 2013.


Joe LOVANO & Dave DOUGLAS : « Soundprints – Live at Monterey Jazz Festival »

Joe LOVANO & Dave DOUGLAS : « Soundprints – Live at Monterey Jazz Festival » -  voir en grand cette image
Joe LOVANO & Dave DOUGLAS : « Soundprints – Live at Monterey Jazz Festival »
Blue Note

Encore un concert enregistré et du plus haut niveau cette fois encore ! Épaulés par une section rythmique de premier ordre (Linda Oh et Joey Baron s’entendent à merveille), Joe Lovano et Dave Douglas se complètent remarquablement, totalement investis dans cette joute musicale « complètement jazz » boostés par un batteur (J. Baron) qui se déchaîne et ne lâche pas les solistes qu’il aiguillonne sans cesse. Ça joue !

> Blue Note / Universal

Joe Lovano : saxophone ténor / Dave Douglas : trompette / Lawrence Field : piano / Linda Oh : contrebasse / Joey Baron : batterie

01. Sound Prints (Joe Lovano) / 02. Sprints (Dave Douglas) / 03. Destination Unknown (Wayne Shorter) / 04. To Sail Beyond The Sunset (Shorter) / 05. Weatherman (Lovano) / 06. Power Ranger (Douglas) // Enregistré en concert au festival de Monterey (USA)le 21 septembre 2013.


Gérard MARAIS Quartet : « Inner Village »

Gérard MARAIS Quartet : « Inner Village » -  voir en grand cette image
Gérard MARAIS Quartet : « Inner Village »
Cristal Records

Voilà un disque qu’on attendait depuis un moment : le (grand) retour de Gérard Marais qui s’était fait bien trop discret ces dernières années. Un quartet que j’avais eu le bonheur d’écouter lors du festival « Jazz à Serres » (Hautes-Alpes) en juillet 2013 : « On retrouvait avec bonheur un Gérard Marais toujours actif et inventif à cordes croisées avec son ami Henri Texier. Le guitariste a réuni un quartet épatant qui ne mérite que de jouer partout tant sa musique savante et subtile, vive et inventive sait ouvrir les oreilles d’un large public. Il faut dire que, outre la contrebasse de l’ami Henri, il a le soutien de son brillant ex-élève lillois Jérémie Ternoy [1] et de ce formidable batteur qu’est Christophe Marguet. ». Je ne me répéterai pas : c’est tout bon en concert comme sur ce disque !

> Cristal Records CR229 / Harmonia Mundi

Gérard Marais : guitare, compositions / Jérémie Ternoy : piano / Henri Texier : contrebasse / Christophe Marguet : batterie

01. Le Baron Noir / 02. Le Rouge et le Noir / 03. Quand les Mahs / 04. Serengeti / 05. Inner Village Song / 06. Lonesome Queen / 07. La Tin Breakfast / 08. Think Nocturne / 09. Katchinas // Enregistré du 15 au 17 septembre 2014 au Studio Val d’Orge (France).


MARCEL et SOLANGE invitent Samuel BLASER : « Tomate et parapluie »

MARCEL et SOLANGE invitent Samuel BLASER : « Tomate et parapluie » -  voir en grand cette image
MARCEL et SOLANGE invitent Samuel BLASER : « Tomate et parapluie »
Tricollectif

On vous disait plus haut que Samuel Blaser est incontournable. Le voilà en invité du trio Marcel et Solange pour glisser son trombone toujours inventif et inspiré dans l’univers fantaisiste des trois compères : Gabriel Lemaire, Valentin Ceccaldi et Florian Satche. Une musique pleine de suspense, de rebondissements, d’humour et de poésie. Un vrai patchwork où chacun apporte sa touche : on en découvrira tranquillement toute la richesse.

> Tricollectif TRICO 04 / www.tricollectif.fr

Gabriel Lemaire : saxophones, clarinettes / Valentin Ceccaldi : violoncelle, horizoncelle / Florian Satche : batterie /+/ Samuel Blaser : trombone

01. Pépé / 02. Paquebot / 03. Marceline / 04. Petite Biche / 05. Ma Douce Amie / 06. Méandre / 07. Tomate Et Parapluie / 08. Borsch / 09. Flamand Rouge // Enregistré en France en décembre 2013


Lawrence D. « Butch » MORRIS : « Possible Universe – Conduction n°192 – Sant’Anna Arresi – August 29th 2010 »

Lawrence D. « Butch » MORRIS : « Possible Universe – Conduction n°192 – Sant'Anna Arresi – August 29th 2010 » -  voir en grand cette image
Lawrence D. « Butch » MORRIS : « Possible Universe – Conduction n°192 – Sant’Anna Arresi – August 29th 2010 »
Association Punta Giara (Sardaigne)

Un témoignage fort à la mémoire de Lawrence « Butch » Morris décédé le 29 janvier 2013. En août 2010, il avait avait dirigé cet orchestre très international selon le principe de ses « conductions » (direction d’improvisations collectives). Ce disque nous a touchés et nous lui avons consacré une chronique plus détaillée dans la « vitrine » d’avril 2015 (lire ici - OUI, on aime !).

> Punta Giara association / puntagiara@santannarressijazz.it

David Murray : saxophone ténor / Evan Parker : saxophone ténor / Pasquale Innarella : saxophone alto / Greg Ward : saxophone alto / Joe Bowie : trombone / Tony Cattano : trombone / Meg Montgomery : électro trompette / Riccardo Pittau : trompette / Jean-Paul Bourelly : guitare / On Ka’a davis : guitare / Harrison Bankhead : contrebasse / Silvia Bolognesi : contrebasse / Chad taylor : batterie, vibraphone / Hamid Drake : percussion / Alan Silva : synthétiseur / Lawrence D. « Butch » Morris : direction

01. Possible Universe part.1 / 02. Possible Universe part.2 / 03. Possible Universe part.3 / 04. Possible Universe part.4 / 05. Possible Universe part.5 / 06. Possible Universe part.6 / 07. Possible Universe part.7 / 08. Possible Universe part.8 // Enregistré en concert au Sant’Anna Arresi Jazz festival (Sardaigne – Italie) le 29 août 2010.


Malene MORTENSEN : « Can’t Help It »

Malene MORTENSEN : « Can't Help It » -  voir en grand cette image
Malene MORTENSEN : « Can’t Help It »
Stunt

Malene Mortensen a déjà plusieurs disques à son actif et peut donc se permettre de laisser s’exprimer son envie de reprendre des standards en variant les ambiances. « Can’t Help It » est un agréable disque de jazz vocal sensible et coloré... comme il y en a tant... mais ça n’enlève rien aux compétences vocales de Mme Mortensen.

> Stunt STUCD 14162 / UnaVoltaMusic – UVM distribution (parution le 20/04/2015)

Malene Mortensen : voix, guitare sur 8 / Christian Sands : piano, claviers, chœur sur 5 / Burniss Earl Travis II : contrebasse, chœur sur 5 / Terreon Gully : batterie, chœur sur 5 /+/ Paul Banks : guitare sur 6

01. Honeysuckle Rose (Razaf-Waller) / 02. Alone Together-Sweet Solitude (Schwartz-Dietz — Mortensen) / 03. Alfie (Bacharach-David) / 04. I Can’t Help It (Freene-Allen-Wonder) / 05. Beneath The Endless Blue (Mortensen-Sands-Banks)/ 06. The Rest Of Mine (Banks) / 07. The Heat And Flames (Mortensen-Sands-Ferm) / 08. Every Day (Mortensen-Sands-Ferm) / 09. My Favorite Things (Rodgers-Hammerstein) / 10. Summer Haze (Mortensen-Sands-Ferm) // Enregistré à Brooklyn (NYC) en mars 2014.


MOSKUS : « Mestertyven »

MOSKUS : « Mestertyven » -  voir en grand cette image
MOSKUS : « Mestertyven »
Hubro

Le label norvégien Hubro est désormais distribué en France par Outhere qui puise dans le catalogue existant pour mettre en évidence quelques pépites comme ce trio Moskus, encore des musiciens même pas trentenaires qui ont un talent fou. On ne pointera pas particulièrement le jeu de la pianiste Anja Lauvdal car dans leur collectif, chacun s’investit à part égale dans une musique bancale, intrépide et inventive qui fuit les démonstrations virtuoses. Fredrik Luhr Dietrichson (contrebasse) et Hans Hulbækmo (batterie) sont également épatants.

> Hubro HUBROCD2535 / Outhere distribution (parution en France : 21/04/2015 - publication originale le 19/05/2014)

Anja Lauvdal : piano / Fredrik Luhr Dietrichson : contrebasse / Hans Hulbækmo : batterie

01. Fjesing / 02. Tandem med Sankt Peter / 03. Yttersvingen / 04. Jag Är Ett Ägg / 05. Rullings / 06. Lille Trille / 07. Fuglene Var I Ertehumør / 08. Glasblåsern / 09. Leverpostei Med Brie / 10. Tradisjonskvelern / 11. Gammel-Erik // Enregistré en Norvège en mars et août 2013.


Leïla OLIVESI feat. David BINNEY : « Utopia »

Leïla OLIVESI feat. David BINNEY : « Utopia » -  voir en grand cette image
Leïla OLIVESI feat. David BINNEY : « Utopia »
Jazz & People

La pianiste (et vocaliste) Leïla Olivesi a puisé son inspiration dans les écrits de Cyrano de Bergerac pour composer la musique de ce disque. L’écrivain rendu célèbre par Edmond Rostand avait écrit au XVIIè siècle des textes d’aventures spatiales relevant de l’utopie et de la critique sociale. Il y a dans ce disque la volonté de remettre un peu de rêve et d’espérance dans notre monde contemporain. Faisons confiance à la belle équipe réunie pour ce projet (dont le saxophoniste David Binney) pour nous emmener dans un voyage palpitant vers les mondes rêvés du jazz intemporel.

> Jazz & people JPCD815002 / Harmonia Mundi

Leïla Olivesi : piano et voix sur 2 et 5 / Manu Codjia : guitare / Yoni Zelnik : contrebasse / Donald Kontomanou : batterie /+/ David Binney : saxophone alto sur 1, 5, 6, 7

01. Le Monde De Cyrano / 02. Sunland (Etats et Empires du Soleil) / 03. Night & Day (Cole Porter) / 04. Revolutions / 05. Con Calma / 06. Symphonic Circle / 07. Lune (Etats et Empires de la Lune) (Olivesi-Kontomanou) / 08. Summer Wings // Enregistré fin juillet 2014 à Malakoff.


Enrico PIERANUNZI – Federico CASAGRANDE : « Double Circle »

Enrico PIERANUNZI – Federico CASAGRANDE : « Double Circle » -  voir en grand cette image
Enrico PIERANUNZI – Federico CASAGRANDE : « Double Circle »
CamJazz

Je vous le disais, ce mois d’avril est aux couleurs de l’Italie dans notre « Pile de disques » et quelles couleurs avec ce magnifique duo entre le pianiste d’exception qu’est Enrico Pieranunzi et Federico Casagrande, poète de la guitare (ici acoustique) que nous connaissons bien en France. Ce disque nous offre la magie de mélodies sur lesquelles s’exprime la spontanéité des deux compères et la force d’improvisations libres (les deux Sector) qui semblent être autant de compositions instantanées. Incontournable évidemment !

> CamJazz CAMJ 7885 / Harmonia Mundi

Enrico Pieranunzi : piano / Federico Casagrande : guitare acoustique

01. Anne Blomster Sang (Pieranunzi) / 02. Periph (Pieranunzi) / 03. Sector 1 (Pieranunzi-Casagrande) / 04. Clear (Casagrande) / 05. Dangerous Paths (Casagrande) / 06. Within The House Of Night (Pieranunzi) / 07. No-Nonsense (Pieranunzi) / 08. Beija Flor (Silva-Tomas-Cavaquinho) / 09. Disclosure (Casagrande) / 10. Sector 2 (Pieranunzi-Casagrande) / 11. Charlie Haden (Pieranunzi) // Enregistré du 12 au 14 novembre 2014 au Artesuono Recording Studio à Cavalicco (Udine) Italie.


POLAR BEAR : « Same As You »

POLAR BEAR : « Same As You » -  voir en grand cette image
POLAR BEAR : « Same As You »
The Leaf Label

« Sebastian Rochford est natif d’Aberdeen (Ecosse) et fils d’un poète écossais, ce qui ne l’empêche pas d’être également batteur. Quand il traverse la Manche, on le voit notamment aux côtés de Michel Benita et Andy Sheppard dans le Trio Libero. Il est depuis longtemps le leader du groupe Polar Bear, groupe que l’on qualifiera tout d’abord, pour faire simple, d’expérimental. Pete Wareham (saxophone ténor et baryton), Mark Lockheart (saxophone ténor), Tom Herbert (contrebasse) et Leafcutter John (électronique) sont les autres membres du quintet... » Lire la suite de la chronique plus que positive d’Yves Dorison (vitrine d’avril 2015 - ici !)

> The Leaf Label BAY98CD / Differ-Ant

Sebastian Rochford : batterie, voix / Pete Wareham, Mark Lockheart : saxophone ténor / Tom Herbert : contrebasse / Leafcutter John : guitare, électronique /+/ Shabaka Hutchings : saxophones / Hannah Darling : voix

01. Life, love and light / 02. We feel the echoes / 03. The first steps / 04. Of hi lands / 05. Don’t let the feeling go / 06. Unrelenting Unconditional // Enregistré en Grande-Bretagne en 2014.


PULCINELLA : « L’Empereur »

PULCINELLA : « L'Empereur » -  voir en grand cette image
PULCINELLA : « L’Empereur »
Les Productions du Vendredi

Voilà bientôt sept ans que l’on suit disque après disque le parcours de Pulcinella, ce drôle de groupe toulousain dont les membres ont gardé la fraîcheur de leurs âmes d’enfants pour raconter en musique des histoires pour rire ou rêver, faire peur ou faire danser de travers. Après « Clou d’estrade » (label Yolk - 2008), « Travesti » en 2011 (ENJA), voici « l’Empereur » avec un nouveau batteur : Pierre Pollet. Ces toulousains qui ne sont pas manchots (ni bonapartistes) ont plus d’un tour dans leur sac à malices et à grimaces, ouvrez-le !

> Les Productions du Vendredi PULCI04 / L’Autre Distribution

Ferdinand Doumerc : saxophones, flûte, piano / Florian Demonsant : accordéon, voix sur 5 / jean-Marc Serpin : contrebasse / Pierre Pollet : batterie, glockenspiel, vibraphone, monotron, métronomes /+/ Olivier Cussac : violon sur 4 et pedal steel sur 7

01. Retour de Fleurance / 02. Bretzel et décadence / 03. Ripaille / 04. L’Empereur / 05. Andrea / 06. Mamamoche / 07. Henri / 08. Gargamel / 09. Pierre de Folie // Enregistré en France en 2014 (?)


QUATUOR IXI : « Temps Suspendus »

QUATUOR IXI : « Temps Suspendus » -  voir en grand cette image
QUATUOR IXI : « Temps Suspendus »
Abalone

Le Quatuor Ixi a vingt ans : bel âge ! Les deux fondateurs, Guillaume Roy et Régis Huby ont su tenir le cap et ce sont désormais Théo Ceccaldi et Atsushi Sakaï qui complètent ce carré d’as. Ce nouveau disque est une étape importante dans le cheminement du quatuor résolument inclassable. « À la croisée de la musique contemporaine et des musiques improvisées, ces quatre excellents musiciens nous emmènent dans un voyage écrit-improvisé où la confusion de l’auditeur est (presque) totale. Il se passe ici ce qui est plutôt une utopie du monde des organisations à savoir l’émergence d’un genre d’intelligence collective où personne ne se met en valeur au détriment de l’autre, où les chacuns œuvrent pour tous. » écrivait Alain Gauthier en 2011 dans les pages de CultureJazz.fr (ici ! et aussi là, en 2014). Imparable et incomparable !

> Abalone AB019 / L’Autre Distribution

Régis Huby : violon / Théo Ceccaldi : violon / Guillaume Roy : alto / Atsushi Sakaï : violoncelle

01. Souris, Oiseaux et Punaises (Sakaï) / 02. Les Tableaux : Vincent van Gogh, La Nuit Etoilée / 03. Les Tableaux : Edvard Munch, Le Cri / 04. Les Tableaux : Jackson Pollock, N° 5 / 05. Les Tableaux : Mark Rothko, Orange Red Orange / 06. Exile (Roy) / 07. Best of Tomorrow (Roy) / 08. Transmission Libre (Roy) / 09. Punaises, pour la deuxième fois (Sakaï) // Enregistré à La Dynamo de Pantin (93) en juillet 2014.


Bertrand RENAUDIN : « Zoom : le meilleur du Zoom Top Orchestra »

Bertrand RENAUDIN : « Zoom : le meilleur du Zoom Top Orchestra »  -  voir en grand cette image
Bertrand RENAUDIN : « Zoom : le meilleur du Zoom Top Orchestra »
OPmusic

Vous souvenez-vous des années 90 ? À l’époque, le batteur Bertrand Renaudin dirigeait une grande formation : le ZoomTop Orchestra. Regardez la liste des musiciens qui y sont passés : c’est édifiant. Il y eut même Régis Huby dont nous parlions juste ci-dessus (Quatuor Ixi) et Médéric Collignon, Franck Tortiller, Richard Bona, l’incontournable Jean-Louis Pommier et les autres. Les disques n’étaient plus disponibles alors Bertrand Renaudin a eu la bonne idée de sortir ce « best of » sur son nouveau label OPMusic. La musique est joyeuse, colorée, et propice aux jeux de solistes alors, ne vous en privez pas !

> OP Music 006 / www.opmusic.fr (parution le 23/04/2015)

Bertrand Renaudin : batterie, compositions /+/ 1991 : Olivier Cahours : guitare / Xavier Cobo : sax, flûte / Georges Fischer : voix / Rénald Fleury : contrebasse / Joël Hérisse : sax / Denis Monjanel : percussion / Yannick Neveu : trompette / Pascal Salmon : piano / Patrick Tréol : tuba // 1995 : Jean-Jacques Ruhlmann : sax / Marianne Spang-Hansen : flûte / Pascal Salmon : piano / Xavier Cobo : sax / Richard Bona : basse / James Powell : trompette / Ivan Ormond : percussion / Jean-Louis Pommier : trombone / Olivier Cahours : guitare / Thierry Thibault : tuba // 1998 : Didier Havet : tuba / Jean-Jacques Ruhlmann : sax / Xavier Cobo : sax / Olivier Cahours : guitare / Médéric Collignon : trompette de poche, voix / Jean-Louis Pommier : trombone / Régis Huby : violon / Franck Tortiller : vibraphone / Pierre Marcault : percussions

CD 1 : 01. 85-95(1998) / 02. Impro ZoomTop n.1(1998) / 03. Good Morning In France(1995) / 04. Bulgarie(1998) / 05. Impro ZoomTop N.2(1998) / 06. Chappot Mermande(1998) / 07. Impro ZoomTop N.3.1998
CD 2 : 01. Guinee(1998) / 02. Usage modéré(1991) / 03. Dajan(1998) / 04. Impro ZoomTop n.4(1998) / 05. For my friends(1995) / 06. An naoned e Breizh(1995) / 07. I remember Dante and Kenny(1991) // Enregistré au Studio La Buissonne à Pernes les Fontaines (84) par Gérard de Haro en 1991, 1995, 1998.


Emie R. ROUSSEL Trio : « Quantum »

Emie R. ROUSSEL Trio : « Quantum » -  voir en grand cette image
Emie R. ROUSSEL Trio : « Quantum »
Effendi

Emie Rioux-Roussel est une des quatre Révélations Radio-Canada pour l’année 2014-2015 et le label Effendi est fier d’assurer sa promotion en France à ce titre. À l’écoute de ce disque fort bien réalisé, nous pouvons attester des qualités de cette pianiste aussi douée et compétente que des quantités d’autres de sa génération. Seulement cette musique de haut niveau ne nous touche guère : difficile d’y trouver le petit quelque chose qui fait la différence... Blasés peut-être... ou pas assez compétents certainement.

> Effendi records FND139 / Socadisc

Emie Rioux-Roussel : piano et fender rhodes / Nicolas Bédard : contrebasse et bass électrique / Dominic Cloutier : batterie

01. Snooze / 02. Quantum / 03. Club ∕ 04. Ipomée / 05. Les deux saisons / 06. Funambule / 07. Marée haute / 08. U-Turn / 09. De loin et de près // Enregistré en studio à Radio-Canada en octobre 2014.


S’IL TE PLAÎT MADAME : « The King and the Queen of a seniors citizens dance »

S'IL TE PLAÎT MADAME : « The King and the Queen of a seniors citizens dance » -  voir en grand cette image
S’IL TE PLAÎT MADAME : « The King and the Queen of a seniors citizens dance »
Petit Label

Histoire de famille : Pierre Millet (celui de Renza Bô !) retrouve ici son frère Mathieu pour sonder les voies encore peu explorées(s’il y en a ?) de la musique en quartet. À la trompette et autres cuivres du premier s’ajoute une platine vinyle qui distille de temps en temps quelques arrière plans farfelus ou décalés. L’association avec Fabrice Theuillon est tout à fait pertinente surtout que ce dernier est habitué aux contextes les plus variés. Reste la rythmique qui assure dur entre Mathieu Millet et Emmanuel Penfeunteun. Un disque très joueur et plein de vie. On n’en attendait pas moins de cette équipe !

> Petit Label PL045 / www.petitlabel.com & Les Allumés du Jazz

Pierre Millet : trompette, cornet long, bugle, platine vinyle / Fabrice Theuillon : saxophones baryton et ténor / Mathieu Millet : contrebasse / Emmanuel Penfeunteun : batterie

01. Varicelle / 02. Mesclun / 03. Le ze / 04. Perruque et postiche / 05. The king and the queen of a senior citizens dance / 06. P’tit Ben / 07. Hamlet / 08. Veracruz / 09. Toffia / 10. Zigaboo / 11. Para Luis / 12. Vicolo // Enregistré au DOC à Saint-Germain d’Ectot (14) en février 2014.


Pascal SCHUMACHER : « Left Tokyo Right »

Pascal SCHUMACHER : « Left Tokyo Right » -  voir en grand cette image
Pascal SCHUMACHER : « Left Tokyo Right »
Laborie Jazz

« un album passionnant, de ces albums que l’on écoute en boucle une fois lancé » écrit le producteur Jean-Michel Leygonie dans la présentation de ce disque du luxembourgeois Pascal Schumacher dont il dit qu’il est un des meilleurs vibraphonistes européens. Partagerez-vous son enthousiasme ? De notre côté, ce disque ne fait pas(encore) partie de notre playlist favorite faute d’y trouver les points d’accroche qui peuvent retenir l’attention et réveiller les neurones (fatigués ?). Ce fut déjà le cas avec les précédents disques de P. Schumacher. Ça va peut-être s’arranger en tout cas les qualités de cette production sont indiscutables.

> La Borie Jazz LJ 34 / Socadisc

Pascal Schumacher : vibraphone, compositions / Pol Belardi : basse, contrebasse / Franz Von Chossy : piano, Fender Rhodes / Jens Düppe : batterie / Sylvain Rifflet : saxophone / Verniri Pohjola : trompette /+/ Magic Malik : flûtes / Aliènor Mancip : harpe

01. Nambou-Tekki / 02. Sakura San / 03. Ichigaya / 04. Lilia (M. Nascimento) / 05. Left Tokyo Right / 06. Decoy / 07. Merry Christmas, Mr. Lawrence (R. Sakamoto) / 08. Wabi-Sabi / 09. Matcha Desire // Enregistré au Studio Laborie, France.


[springroll<]

SPRING ROLL – PRINTEMPS : "Printemps – Spring Roll"

SPRING ROLL – PRINTEMPS : « Printemps – Spring Roll » -  voir en grand cette image
SPRING ROLL – PRINTEMPS : « Printemps – Spring Roll »
Ayler Records

On peut toujours compter sur Stéphane Berland et son label Ayler Records pour nous proposer des musiques qui sortent des grandes voies du jazz conventionnel. C’est encore le cas avec ce double album « concept » dira-t-on de la flûtiste Sylvaine Hélary. Un disque présente son groupe Spring Roll et sa musique inventive et poétique, vagabonde et lumineuse dans une formation singulière. Le second disque est la « bande-son » d’un concert-installation d’une haute intensité dramatique et également poétique. Il ne manque que l’image. C’est bien beau !

> Ayler Records AYLCD-144-145 / Orkhêstra

Spring Roll : Sylvaine Hélary : flûtes, voix, compositions sauf « Lieux communs » / Antonin Rayon : piano, synthétiseur / Hugues Mayot : saxophones et clarinettes / Sylvain Lemêtre : vibraphone, percussion /+/ Yumiko Nakamura : voix sur spring roll 1 / Jean Chaize : voix sur spring roll 7 / Julien Boudard : synthétiseur MS20 sur Printemps / Aaalam Wassef : voix au téléphone sur Printemps 1, 2, 4, 5, 8, 11, 15

Printemps : 01. Appel au Caire / 02. Pas de crépuscule / 03. Ronde 4 / 04. Les lieux communs I (A. Rayon) / 05. Les lieux communs II (A. Rayon) / 06. La production du milieu / 07. Ronde I - Ronde II / 08. Le désert blanc sale dure assez / 09. Grand écart / 10. Les lieux communs III (A. Rayon) / 11. Dans le taxi / 12. La danse de l’horloge / 13. La révolte des puritains d’Ecosse / 14. La ronde Michelson / 15. Ouverture
Spring Roll : 01. Ailes / 02. Deux / 03. Trop près / 04. Bruissements du monde / 05. Île / 06. L’esquive / 07. Leger errement // Enregistré en France en septembre 2014.


Pops STAPLES : « Don’t Lose This »

Pops STAPLES : « Don't Lose This » -  voir en grand cette image
Pops STAPLES : « Don’t Lose This »
dBpm records

Roebuck « Pops » Staples (1914-2000) était le leader et patriarche des Staples Singers dans lequel on trouva son fils Pervis ses filles Mavis, Yvonne et Cleotha. Les dix titres de ce disque avaient été enregistrés et produits en 1999 par Pops et Mavis mais étaient restés inachevés. C’est récemment que Mavis a décidé de terminer cet enregistrement. Une manière de faire revivre la voix de son père. Un document !

> dBpm records 7398-2 / ANTI-

Pops Staples : guitare, chant / + selon les plages / Mavis Staples, Cleotha Staples, Yvonne Staples : voix / Jeff Tweedy : basse, guitare / Spencer Tweedy : batterie / Scott Ligon : piano Wurlitzer / Tony Grady : basse / Tim Austin : batterie…

01. Somebody Was Watching / 02. Sweet Home / 03. No News Is Good News / 04. Love On My Side / 05. Friendship / 06. Nobody’s Fault But Mine / 07. The Lady’s Letter / 08. Better Home / 09. Will The Circle Be Unbroken / 10. Gotta Serve Somebody


Tom TALLITSCH : « All Together Now »

Tom TALLITSCH : « All Together Now » -  voir en grand cette image
Tom TALLITSCH : « All Together Now »
PosiTone

Pas un mois sans nouveautés du label californien PosiTone (qui n’oublie jamais de nous les faire parvenir !). cette fois, on retrouve le saxophoniste ténor Tom Tallitsch en compagnie de quelques piliers du label (M. Dease, B. Charette, M.Ferber...). Il y a tout juste un an, nous avions écouté son disque « Ride » qui nous promenait entre thèmes bop et chansons pop-rock. Ce nouvel album sonne comme un cri de ralliement : « tous ensemble, tous ensemble ! » et c’est parti ! Cette musique est des plus swinguantes, vivantes, entraînantes avec un petit tour chez Zappa en passant. Chacun y va de son chorus comme au bon vieux de temps : que demander de plus quand c’est bien fait !

> PosiTone Records PR8137 / www.posi-tone.com

Tom Tallitsch : saxophone ténor / Michael Dease : trombone / Peter Brendler : basse / Mike DiRubbo : saxophone alto / Brian Charette : piano, Fender Rhodes et orgue / Mark Ferber : batterie

01. Passages (T. Tallitsch) / 02. The Night They Drove Old Dixie Down (R. Robertson) / 03. Slippery Rock (T. Tallitsch) / 04. Big Sky (T. Tallitsch) / 05. Border Crossing (T. Tallitsch) / 06. Curmudgeon (T. Tallitsch) / 07. Uncle Remus (F. Zappa/G. Duke) / 08. Medicine Man (T. Tallitsch) / 09. Greasy Over Easy (T. Tallitsch) / 10. Dunes (T. Tallitsch) / 11. Arches (T. Tallitsch) // Enregistré le 29 septembre 2014 à Brooklyn (NYC – USA).


Doug WEBB : « Triple Play »

Doug WEBB : « Triple Play » -  voir en grand cette image
Doug WEBB : « Triple Play »
PosiTone

Chez PosiTone encore, ce nouvel album du saxophoniste Doug Webb qui a organisé un vrai « tenor summit » avec des habitués du label pour un duel très amical. On retrouve Brian Charette déjà présent chez Tom Tallitsch (juste ci-dessus) mais cette fois uniquement à l’orgue, son instrument de prédilection. La fête du swing et du jazz pur jus où chacun rivalise d’audace et de traits audacieux sur tempo soutenu, avec citations et tout ce qui va bien comme au bon vieux temps (il n’y a pas si longtemps).

> PosiTone Records PR8135 / www.posi-tone.com

Doug Webb : saxophone ténor (centre) / Walt Weiskopf : saxophone ténor (gauche) / Joel Frahm : saxophone ténor (droite) / Brian Charette : orgue / Rudy Royston : batterie

01. Jones (D. Webb) / 02. Three’s A Crowd (W. Weiskopf) / 03. Giant Steps (J. Coltrane) / 04. The Way Things Are (W. Weiskopf) / 05. Avalon (V. Rose) / 06. Jazz Car (J. Frahm) / 07. Your Place Or Mine (R. Aldcroft) / 08. I Concentrate On You (C. Porter) / 09. Pail Blues (L. Morgan) / 10. Alligator Boogaloo (L. Donaldson) / 11. Triple Play (D. Webb) // Enregistré le 1er octobre 2014 à Brooklyn, New York.


Les piles de disques des mois précédents


[1 »le« pianiste actuel de Magma, entre autres...